Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis
Cervirald
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 32
Lynn Hiems
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 32
Sujet: 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis
Mer 8 Aoû - 19:13
                    
T'es vachement chevelu toi.
Un endroit exquis rempli de couleurs, de senteurs parfumées, de belles dames et de beaux messieurs aux cheveux extraordinaires –pas autant que les miens- et de gens faisant très bien les massages. De tête. Vous voyez de quoi je parle ? Oui ? DU COIFFEUR MES AMIS.

L’été est tellement propice à s’y rendre. T’as envie d’être tout beau tout propre pour voir les BG sur la plage, puis ensuite les nouveaux BG en classe à la rentrée. Quoiqu’en fait, au final à Ilukaan ça fait sept ans que je me coltine les mêmes bonhommes du coup dans ma promo, donc je doute d’avoir une belle surprise un jour. Je ne peux me fier qu’à moi-même. Personne ne sait apprécier ma beauté de toute façon.

C’est assez amusant de traîner dans Bloombury cet été. Beaucoup d’animation, et de musique ! J’aime la musique. Surtout chanter. Du coup, le soir, quand le soleil commence à disparaître, qu’il fait moins chaud et que les lumières s’allument, c’est super chouette de sortir.

Bon, là le soleil tape –milieu d’après-midi-, il fait chaud et y a pas de lumières, mais bon, ma chevelure d’argent a besoin de rafraîchissement.

J’avance donc d’un pas conquérant dans le salon de Bloombury, dans le but de couper correctement mes pointes pointues, belles et rebelles ainsi que ma frange. C’fou ce que ça tombe vite dans les yeux ce truc. Enfin, c’pas moi que ça va trop déranger, avant que je me les coupe –beaucoup- il y a peu j’avais une mèche énorme qui me barrait le visage. Au final, c’pas plus mal d’être débarrassée de cette dernière…

La dame qui s’approche de moi me demande ce que je souhaite, blablablah. Je résume, j’ai déjà tout expliqué au-dessus, et j’espère pour toi que t’es pas débile.

Viens ainsi mon moment préféré : la dame m’invite à m’installer au shampooing. La vie ça ! On te masse la tête. J’aime qu’on me masse la tête. En plus je suis sûre que la dame sera en extase de manipuler des cheveux magnifiques, resplendissants et tout et tout comme les miens.

Je m’approche donc de la zone shampooing et- oh mais ! Ne serait-ce pas une tête familière qui se fait gratouiller ???

Tiens donc, Mr. Bonnefoy ! fais-je en appuyant un max sur mon faux accent français.

Même maison, même année ; on a eu l’occasion de se croiser plusieurs fois, même si on n’a jamais vraiment parlé, ou en tout cas assez peu. En tout cas, il a l’air divertissant.

La coiffeuse m’installe dans le siège à côté de lui –super drôle comme situation- et me tire la tête en arrière. Pendant qu’elle mouille mes cheveux, je reprends la parole à l’intention du blond :

Alors, on s’refait une beauté avant la rentrée ?

CA RIME MON GARS.



09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis QFeSNqv3ZrWEVAHbAkoFm9apXtY
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Franicon
09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 547
Francis Bonnefoy
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Franicon
09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 547
Sujet: Re: 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis
Lun 28 Jan - 0:51
                    


You can brush my hair,
undress me everywhere
Imagination,
life is your creation!
FT. LA FOLLE DINGUE
Coquet. C'est comme cela qu'on qualifiait souvent Francis. Voulant représenter parfaitement ses couleurs, il prenait TOUJOURS soin de lui. Il prenait bien une heure pour se préparer le matin, si bien qu'il était toujours l'un des premiers à se réveiller dans son dortoir. Après une bonne douche qui le sortait de ses rêves brumeux, il prenait bien le temps de se raser si jamais sa barbe de trois jours dépassait un petit peu trop. Ensuite, il se parait de son uniforme, qu'il portait avec beaucoup de classe. Puis, il se coiffait, séchant ses cheveux, toujours en prenant le temps de faire un brushing digne de ce nom afin que de belles boucles tombent sur sur ses épaules. Il finissait en se parfumant : l'étape la plus importante selon lui, en tant que futur parfumeur qui se méritait. Ses flacons, surtout parce que c'était l'été, avaient des odeurs particulièrement fruitées mais toujours avec virilité. Le patchouli était à la mode en ce moment dans les parfums luxueux des hommes. Mais c'était toujours compliqué de s'en procurer car c'était bien exotique. Heureusement, Francis avait le bras long en plus d'être à l'abris de la misère. Et il pouvait se réjouir d'avoir Ricky en amie, elle-même aspirant à faire ce métier. Elle possédait des fragrances qu'elle pouvait se procurer grâce à son père Ministre de la Magie grec. Dans tous les cas, et la plupart du temps, Francis pouvait se vanter d'être à l'origine de son propre parfum. Il était toujours délicat de trouver une odeur qui corresponde à soi-même. Il était impossible de sentir notre corps de la même façon qu'on l'analyserait chez quelqu'un d'autre. Cela demandait une certaine rigueur olfactive.

Bref, tout ça pour dire que si quelqu'un voyait un jour Francis avec les cheveux en pétard et d'énormes cernes sous des yeux bleus livides, cette personne devrait réellement s'inquiéter de son état ou bien partir en courant devant un tel maléfice. Cette situation pouvait arriver bien sûr, mais c'était rare et signe d'une profonde déprime intérieure.

Le Français aimait prendre soin de lui. Mais plus que tout, il pensait que c'était une nécessité que de renvoyer une belle image. Il était facile pour lui en tant que vélane d'être beau, mais une beauté qui n'était pas mise en avant ne valait rien. Et en cette journée d'été, il sut ce qu'il devait faire au moment où il passa ses doigt dans ses cheveux : leurs pointes étaient sèches et les mèches manquaient un peu de brillance. Aux vues de ses origines vélanes, sa chevelure était particulièrement sensible : il devait toujours demander un traitement spécial auprès du coiffeur. Heureusement, il était rodé puisqu'il possédait une multitude de produit naturel que sa mère concoctait et qui allait parfaitement à leur type de cheveux. Enfin, cela n'empêchait pas d'aller faire un tour dans le salon de Bloombury. Car il n'y avait jamais assez d'excuses pour qu'on prenne soin de lui.

C'est pourquoi il se trouvait au Do or Dye, assit au niveau de l'un de ses bacs de lavage. Cedrych était le coiffeur "en chef" de cet établissement et était au courant de sa situation. Il fallait dire que Francis avait l'habitude de venir, même pour se refaire un petit rafraîchissement au niveau de la barbichette — et là c'était Sun Hi qui prenait soin de lui. Il aimait venir ici, l'ambiance y était bon enfant et les employés s'entendaient bien et ça se ressentait. Francis pouvait oublier le stress des cours ou toutes ses responsabilités.

Tandis qu'on lui mouillait les cheveux, les yeux du blond se ferma. Il fallait profiter….
Malheureusement, se fut de court durée puisque une voix qu'il connaissait que trop bien malgré le peu de fois qu'il avait parlé avec sa propriétaire vint troublé sa méditation :

Tiens donc, Mr. Bonnefoy !

Oh non…Pas elle….Pas…

Alors, on s’refait une beauté avant la rentrée ?

Pas Lynn Hiems

Il la connaissait depuis longtemps puisqu'ils étaient dans la même maison et la même année. Mais il la trouvait quelques fois…trop exubérante. Ou bien narcissique.

Oui, c'était LUI qui disait une telle chose.

Elle avait ce grain de folie qui allait un peu trop loin pour lui quelques fois. Une véritable tornade qui ne se souciait de rien et d'aucune critique. Dans un sens, c'était sans doute le bon état d'esprit pour vivre sans barrière, en toute liberté et en s'assumant totalement.

Soupirant, il répondit tout en ouvrant un peu les yeux et en la regardant :

En effet. J'avais besoin de resplendir un peu pour cette rentrée, bien que que je resplendis tout le temps bien évidemment. Mais tu sais, en tant que vélane, les cheveux demandent un soin tout particulier. Et toi alors, tu viens couper ta longue chevelure ?

Il hésita à ajouter un qualificatif peu complaisant concernant sa couleur de cheveux, mais il se ravisa.




De la part des potos:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 32
Lynn Hiems
Image du profil : 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 32
Sujet: Re: 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis
Mar 13 Aoû - 11:26
                    



DES CHEVEUUUUX


Blablahblah, ses cheveux de vélane, gnignignih. Il est beaucoup trop fier de ses origines vélanes. EXCUSE-MOI si on n’a pas tous des facilités concernant les beaux cheveux et les beaux visages, monsieur. Bien évidemment je parle pas de moi, vu que j’ai de beaux cheveux d’argent et un visage d’ange avec des yeux attirant l’attention et rappelant les couleurs de la mer et du ciel -oui, écoutez, je suis pas littéraire pour rien, j’ai toujours été une grande poète, surtout concernant ma gueule-.

J’crois que longue n’est pas le terme, fut un temps où j’avais les cheveux jusqu’aux hanches, pour moi là ils sont courts. Si malheureux que ça puisse paraître, ça fourche des cheveux, et c’est inadmissible ; du coup je viens virer les fourches, faire un petit soin, et redonner de l’éclat, you see.

J’aime bien raconter ma vie. Raconter ma vie est ma passion. En même temps, ma vie est géniale.

La dame commence à gratouiller mes cheveux. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Bon et alors monsieur béret, comment ça va ta vie ? L’amour, les amis, la famille, toussa ?

J’avoue que j’ai du mal à entendre avec l’eau et le shampooing qui me coulent dans les oreilles mais anyway.

Parce que tu vois moi ma vie elle va super bien. Bon j’ai pas de mec mais osef parce que vous êtes pas assez bien pour moi, j’aurais pu être frustrée tu vois ; mais je vis très bien mon célibat, et puis j’ai mon chat donc voilà. T’as un chat toi ? Ah non c’est vrai t’as un crapaud au temps pour moi. Bref j’suis retournée en Angleterre pour voir mes parents y a pas longtemps, bah mon gars il fait une de ces chaleurs en Europe ! J’suis pas mécontente d’être retournée dans le pays du nord qu’est le Canada. T’es parti en vacances ?

J’aime beaucoup être la pote bavarde. Oui, BIEN SÛR que je suis sa pote, j’espère que vous n’en doutiez pas.

Nos gens tripatouilleurs-de-tête nous font lever -cool j’avais mal à la nuque- et -OH COMME C’EST CHARMANT- nous font assoir côte à côte pour attaquer les choses sérieuses. Je rajoute à la personne qui s’occupe de moi, au passage, que ça pourrait être cool si elle pouvait refaire la coloration de mes racines. Mes cheveux sont très clairs de base donc ça se voit pas trop, mais j’préfère être clean avant la rentrée tu vois. Je sens qu’elle est pas très contente parce que c’était pas ce qui était prévu, mais hé madame c’est moi qui ai les sous donc voilà.

Bon alors, je fais au Français, quelle couleur pour la rentrée ? Du rose peut-être ? Ou du vert pomme ?

J’aime le vert pomme. Mais pas sur les cheveux.


09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis QFeSNqv3ZrWEVAHbAkoFm9apXtY
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: 09/08/18 || Et une mèche, une ! || Francis
                    
            
Sauter vers: