Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Lynn Hiems
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Sujet: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Mer 8 Aoû - 19:13
                    
T'es vachement chevelu toi.
Un endroit exquis rempli de couleurs, de senteurs parfumées, de belles dames et de beaux messieurs aux cheveux extraordinaires –pas autant que les miens- et de gens faisant très bien les massages. De tête. Vous voyez de quoi je parle ? Oui ? DU COIFFEUR MES AMIS.

L’été est tellement propice à s’y rendre. T’as envie d’être tout beau tout propre pour voir les BG sur la plage, puis ensuite les nouveaux BG en classe à la rentrée. Quoiqu’en fait, au final à Ilukaan ça fait sept ans que je me coltine les mêmes bonhommes du coup dans ma promo, donc je doute d’avoir une belle surprise un jour. Je ne peux me fier qu’à moi-même. Personne ne sait apprécier ma beauté de toute façon.

C’est assez amusant de traîner dans Bloombury cet été. Beaucoup d’animation, et de musique ! J’aime la musique. Surtout chanter. Du coup, le soir, quand le soleil commence à disparaître, qu’il fait moins chaud et que les lumières s’allument, c’est super chouette de sortir.

Bon, là le soleil tape –milieu d’après-midi-, il fait chaud et y a pas de lumières, mais bon, ma chevelure d’argent a besoin de rafraîchissement.

J’avance donc d’un pas conquérant dans le salon de Bloombury, dans le but de couper correctement mes pointes pointues, belles et rebelles ainsi que ma frange. C’fou ce que ça tombe vite dans les yeux ce truc. Enfin, c’pas moi que ça va trop déranger, avant que je me les coupe –beaucoup- il y a peu j’avais une mèche énorme qui me barrait le visage. Au final, c’pas plus mal d’être débarrassée de cette dernière…

La dame qui s’approche de moi me demande ce que je souhaite, blablablah. Je résume, j’ai déjà tout expliqué au-dessus, et j’espère pour toi que t’es pas débile.

Viens ainsi mon moment préféré : la dame m’invite à m’installer au shampooing. La vie ça ! On te masse la tête. J’aime qu’on me masse la tête. En plus je suis sûre que la dame sera en extase de manipuler des cheveux magnifiques, resplendissants et tout et tout comme les miens.

Je m’approche donc de la zone shampooing et- oh mais ! Ne serait-ce pas une tête familière qui se fait gratouiller ???

Tiens donc, Mr. Bonnefoy ! fais-je en appuyant un max sur mon faux accent français.

Même maison, même année ; on a eu l’occasion de se croiser plusieurs fois, même si on n’a jamais vraiment parlé, ou en tout cas assez peu. En tout cas, il a l’air divertissant.

La coiffeuse m’installe dans le siège à côté de lui –super drôle comme situation- et me tire la tête en arrière. Pendant qu’elle mouille mes cheveux, je reprends la parole à l’intention du blond :

Alors, on s’refait une beauté avant la rentrée ?

CA RIME MON GARS.



Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis QFeSNqv3ZrWEVAHbAkoFm9apXtY
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Francis Bonnefoy
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Lun 28 Jan - 0:51
                    


You can brush my hair,
undress me everywhere
Imagination,
life is your creation!
FT. LA FOLLE DINGUE
Coquet. C'est comme cela qu'on qualifiait souvent Francis. Voulant représenter parfaitement ses couleurs, il prenait TOUJOURS soin de lui. Il prenait bien une heure pour se préparer le matin, si bien qu'il était toujours l'un des premiers à se réveiller dans son dortoir. Après une bonne douche qui le sortait de ses rêves brumeux, il prenait bien le temps de se raser si jamais sa barbe de trois jours dépassait un petit peu trop. Ensuite, il se parait de son uniforme, qu'il portait avec beaucoup de classe. Puis, il se coiffait, séchant ses cheveux, toujours en prenant le temps de faire un brushing digne de ce nom afin que de belles boucles tombent sur sur ses épaules. Il finissait en se parfumant : l'étape la plus importante selon lui, en tant que futur parfumeur qui se méritait. Ses flacons, surtout parce que c'était l'été, avaient des odeurs particulièrement fruitées mais toujours avec virilité. Le patchouli était à la mode en ce moment dans les parfums luxueux des hommes. Mais c'était toujours compliqué de s'en procurer car c'était bien exotique. Heureusement, Francis avait le bras long en plus d'être à l'abris de la misère. Et il pouvait se réjouir d'avoir Ricky en amie, elle-même aspirant à faire ce métier. Elle possédait des fragrances qu'elle pouvait se procurer grâce à son père Ministre de la Magie grec. Dans tous les cas, et la plupart du temps, Francis pouvait se vanter d'être à l'origine de son propre parfum. Il était toujours délicat de trouver une odeur qui corresponde à soi-même. Il était impossible de sentir notre corps de la même façon qu'on l'analyserait chez quelqu'un d'autre. Cela demandait une certaine rigueur olfactive.

Bref, tout ça pour dire que si quelqu'un voyait un jour Francis avec les cheveux en pétard et d'énormes cernes sous des yeux bleus livides, cette personne devrait réellement s'inquiéter de son état ou bien partir en courant devant un tel maléfice. Cette situation pouvait arriver bien sûr, mais c'était rare et signe d'une profonde déprime intérieure.

Le Français aimait prendre soin de lui. Mais plus que tout, il pensait que c'était une nécessité que de renvoyer une belle image. Il était facile pour lui en tant que vélane d'être beau, mais une beauté qui n'était pas mise en avant ne valait rien. Et en cette journée d'été, il sut ce qu'il devait faire au moment où il passa ses doigt dans ses cheveux : leurs pointes étaient sèches et les mèches manquaient un peu de brillance. Aux vues de ses origines vélanes, sa chevelure était particulièrement sensible : il devait toujours demander un traitement spécial auprès du coiffeur. Heureusement, il était rodé puisqu'il possédait une multitude de produit naturel que sa mère concoctait et qui allait parfaitement à leur type de cheveux. Enfin, cela n'empêchait pas d'aller faire un tour dans le salon de Bloombury. Car il n'y avait jamais assez d'excuses pour qu'on prenne soin de lui.

C'est pourquoi il se trouvait au Do or Dye, assit au niveau de l'un de ses bacs de lavage. Cedrych était le coiffeur "en chef" de cet établissement et était au courant de sa situation. Il fallait dire que Francis avait l'habitude de venir, même pour se refaire un petit rafraîchissement au niveau de la barbichette — et là c'était Sun Hi qui prenait soin de lui. Il aimait venir ici, l'ambiance y était bon enfant et les employés s'entendaient bien et ça se ressentait. Francis pouvait oublier le stress des cours ou toutes ses responsabilités.

Tandis qu'on lui mouillait les cheveux, les yeux du blond se ferma. Il fallait profiter….
Malheureusement, se fut de court durée puisque une voix qu'il connaissait que trop bien malgré le peu de fois qu'il avait parlé avec sa propriétaire vint troublé sa méditation :

Tiens donc, Mr. Bonnefoy !

Oh non…Pas elle….Pas…

Alors, on s’refait une beauté avant la rentrée ?

Pas Lynn Hiems

Il la connaissait depuis longtemps puisqu'ils étaient dans la même maison et la même année. Mais il la trouvait quelques fois…trop exubérante. Ou bien narcissique.

Oui, c'était LUI qui disait une telle chose.

Elle avait ce grain de folie qui allait un peu trop loin pour lui quelques fois. Une véritable tornade qui ne se souciait de rien et d'aucune critique. Dans un sens, c'était sans doute le bon état d'esprit pour vivre sans barrière, en toute liberté et en s'assumant totalement.

Soupirant, il répondit tout en ouvrant un peu les yeux et en la regardant :

En effet. J'avais besoin de resplendir un peu pour cette rentrée, bien que que je resplendis tout le temps bien évidemment. Mais tu sais, en tant que vélane, les cheveux demandent un soin tout particulier. Et toi alors, tu viens couper ta longue chevelure ?

Il hésita à ajouter un qualificatif peu complaisant concernant sa couleur de cheveux, mais il se ravisa.




De la part des potos:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Lynn Hiems
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Mar 13 Aoû - 11:26
                    



DES CHEVEUUUUX


Blablahblah, ses cheveux de vélane, gnignignih. Il est beaucoup trop fier de ses origines vélanes. EXCUSE-MOI si on n’a pas tous des facilités concernant les beaux cheveux et les beaux visages, monsieur. Bien évidemment je parle pas de moi, vu que j’ai de beaux cheveux d’argent et un visage d’ange avec des yeux attirant l’attention et rappelant les couleurs de la mer et du ciel -oui, écoutez, je suis pas littéraire pour rien, j’ai toujours été une grande poète, surtout concernant ma gueule-.

J’crois que longue n’est pas le terme, fut un temps où j’avais les cheveux jusqu’aux hanches, pour moi là ils sont courts. Si malheureux que ça puisse paraître, ça fourche des cheveux, et c’est inadmissible ; du coup je viens virer les fourches, faire un petit soin, et redonner de l’éclat, you see.

J’aime bien raconter ma vie. Raconter ma vie est ma passion. En même temps, ma vie est géniale.

La dame commence à gratouiller mes cheveux. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Bon et alors monsieur béret, comment ça va ta vie ? L’amour, les amis, la famille, toussa ?

J’avoue que j’ai du mal à entendre avec l’eau et le shampooing qui me coulent dans les oreilles mais anyway.

Parce que tu vois moi ma vie elle va super bien. Bon j’ai pas de mec mais osef parce que vous êtes pas assez bien pour moi, j’aurais pu être frustrée tu vois ; mais je vis très bien mon célibat, et puis j’ai mon chat donc voilà. T’as un chat toi ? Ah non c’est vrai t’as un crapaud au temps pour moi. Bref j’suis retournée en Angleterre pour voir mes parents y a pas longtemps, bah mon gars il fait une de ces chaleurs en Europe ! J’suis pas mécontente d’être retournée dans le pays du nord qu’est le Canada. T’es parti en vacances ?

J’aime beaucoup être la pote bavarde. Oui, BIEN SÛR que je suis sa pote, j’espère que vous n’en doutiez pas.

Nos gens tripatouilleurs-de-tête nous font lever -cool j’avais mal à la nuque- et -OH COMME C’EST CHARMANT- nous font assoir côte à côte pour attaquer les choses sérieuses. Je rajoute à la personne qui s’occupe de moi, au passage, que ça pourrait être cool si elle pouvait refaire la coloration de mes racines. Mes cheveux sont très clairs de base donc ça se voit pas trop, mais j’préfère être clean avant la rentrée tu vois. Je sens qu’elle est pas très contente parce que c’était pas ce qui était prévu, mais hé madame c’est moi qui ai les sous donc voilà.

Bon alors, je fais au Français, quelle couleur pour la rentrée ? Du rose peut-être ? Ou du vert pomme ?

J’aime le vert pomme. Mais pas sur les cheveux.


Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis QFeSNqv3ZrWEVAHbAkoFm9apXtY
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Francis Bonnefoy
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Mar 15 Oct - 23:04
                    


I can act like a star,
I can beg on my knees
Come jump in,
Bimbo friend,
Let us do it again
FT. LA FOLLE DINGUE
Ce n'est pas qu'il détestait Lynn Hiems. C'est juste qu'il la trouvait beaucoup trop…spéciale comme fille. Elle ressemblait un peu à Gilbert et Puhnan dans sa manière d'être. La folie en plus, sans doute. Non mais c'est vrai qu'elle ressemblait beaucoup à Gil. C'était sans doute sa jumelle cachée. Il faudrait qu'il lui demande. La blonde faisait partie des personnes haute en couleur d'Ilukaan et ce, malgré ses cheveux pâles à la limite du blanc.

Finalement, c'était un peu paradoxal parce que Francis Bonnefoy n'était clairement pas le plus classique des hommes. On pouvait lui même le considérer comme exubérant dans sa façon excessive de son comporter. Il aurait fait un bon acteur, tiens ! Sa mère lui avait toujours dis qu'il aurait du faire du théâtre. Un club existait à Ilukaan en plus, non ? Enfin, de toute façon, sa mère avait toujours voulu qu'il fasse davantage d'activités artistiques. Car "le violon c'était bien, mais passez mon petit chéri !"

Il soupira d'aise en sentant les doigts délicats de Cedrych dans sa chevelure mousser le shampoing. Francis était particulièrement sensible quand on touchait son cuir chevelu. Celui lui procurait…Bien plus de plaisir qu'il ne le voudrait. Fort heureusement, le coiffeur était au courant et y faisait attention puisque le Français était un de ses clients réguliers. Adieu tous les gallions qui partaient dans ses cheveux. Mais c'était pour la bonne cause : il fallait bien apporter un peu de beauté à Ilukaan.

Bon et alors monsieur béret, comment ça va ta vie ? L’amour, les amis, la famille, toussa ? Parce que tu vois moi ma vie elle va super bien. Bon j’ai pas de mec mais osef parce que vous êtes pas assez bien pour moi, j’aurais pu être frustrée tu vois ; mais je vis très bien mon célibat, et puis j’ai mon chat donc voilà. T’as un chat toi ? Ah non c’est vrai t’as un crapaud au temps pour moi. Bref j’suis retournée en Angleterre pour voir mes parents y a pas longtemps, bah mon gars il fait une de ces chaleurs en Europe ! J’suis pas mécontente d’être retournée dans le pays du nord qu’est le Canada. T’es parti en vacances ?

Il décida d'ignorer le surnom qu'elle lui avait donné. Car c'était toujours comme ça avec Lynn.

Sache que je me porte bien. Et que j'allais même à merveille jusqu'à ce que tu viennes me taper la discute alors que je me détendais tranquillement lors de ce shampoing.

Il esquissa un léger sourire.

Mais puisque tu es là, et que tu as réussi à me poser une ribambelle de question, je vais y répondre dans ma grande générosité. J'ai passé de bonnes vacances en Italie avec le reste de l'école mais j'ai pu rentrer plusieurs jours en France voir ma famille. De mon côté et contrairement à toi, j'ai un petit ami qui s'appelle Arthur qui se porte très bien aussi. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. L'amour coule à flot et je suis bien désolé que tu ne puisses pas goûter au plaisir que cela provoque ma chère Lynn.

Il disait ça pour la suivre dans son jeu et par blague mais quelqu'un écoutant la conversation pourrait sans doute trouver ça méchant de sa part. Qu'à cela ne tienne.

Et mon animal est une grenouille. Pas un crapaud. Nuance ! Elle s'appelle Kirky. Et elle est très mignonne.

On entoura alors ses longs cheveux dans une serviette pour le faire se déplacer et…Bien évidemment il se trouva à côté de Lynn. A croire que le coiffeur aimait beaucoup écouter leur conversation et trouvait ça même drôle. Bande de commères !

Bon alors, quelle couleur pour la rentrée ? Du rose peut-être ? Ou du vert pomme ?

Le Français eut un frisson d'horreur tandis que le coiffeur s'adonna à une autre tâche plus loin. Il se regarda dans le miroir et imaginait ses cheveux si beaux, si fins, si brillants et si doux….prendre la teinte d'un rose aussi pétant que les robes de sa grand-mère. Son cerveau ne fit qu'un tour avant que son imagination ne transforme le rose en un vert pomme. Un vert aussi pétant que les granny smith qu'adorait manger Lynn. C'était peut être l'un de point commun d'ailleurs car Francis affectionnait les pommes lui aussi.

Veux-tu ma mort ? Jamais de la vie. Mes cheveux sont très beaux naturellement. Jamais je ne viendrais les détruire avec des couleurs aussi affreuses. Beaucoup de personnes rêveraient de les avoir aussi blonds que moi. Ils valent de l'or ! Non. J'ai juste prévu un petit balayage et de couper un peu les pointes, ils commencent à devenir trop long pour moi. Et toi, ne comptes-tu pas les désépaissir un peu en leur donnant un peu plus de forme ? Cela te rendrait beauuuuucoup plus élégante, crois-moi.

Francis aimait bien se donner un petit air "conseiller en mode". Car il se croyait meilleur dans ce domaine d'une part. Mais aussi parce qu'il était sincère dans ce qu'il disait. Si Lynn avait une coupe un peu plus ordonnée et modulée, elle ferait plus femme. Et elle serait plus attirante aussi. Du moins, de son point de vue.

Peut être que tu trouveras même un copain avec ça, rajouta-t-il avec un petit sourire narquois.




De la part des potos:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Lynn Hiems
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 36
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Mer 18 Déc - 19:56
                    



Et une mèche, une !

Blahblah cheveux couleur wtf ?


Il ignore DEDAIGNEUSEMENT l’adorable surnom que je lui donne. Je suis outrée, choquée, déçue, trahison, disgrâce. Blahblahblah comme quoi je lui ruine le moment, ce genre de choses. Ne croyez pas ! Je sais ce que les gens disent de moi ! Que je gâche tout, que je les fais chier, blahblahblah. Vous savez quoi ? Je m’en bats les ovaires, mais d’une puissance. Je vais pas aller m’empêcher de parler à la populace parce que je les fais passer de « se porter à merveille » à seulement « bien ». Tu m’entends, Béret ? TU NE TE DEBARASSERAS PAS DE MOI COMME CA.

Ouch. Coup dur pour Lynnouche la mouche (help ? Pourquoi je garde ce surnom, c’est si vieuuuux). Le « contrairement à toi, sale moche puante, des gens m’aiment, casse-toi va vivre dans une grotte » (oui il a dit très exactement ces mots) a fait mal à mon petit cœur. Nan j’déconne. Do I care que je sois célib ? Non, parce que la populace ne me mérite pas, c’est tout. Lui il se coltine juste un gars qu’il doit se sentir obliger de bisouiller et de dire des mots doux. Berk. Pas besoin de ça, moi. J’suis une femme forte et indépendante.

La vie de célibataire est très bien, Béret. T’as juste un peu trop d’ego pour pas qu'on te porte de l'attention et tu dépends trop des autres pour t’en rendre compte, que veux-tu que je te dise.

Bam bam. Je secoue légèrement la main.

Ah ouais, grenouille, pas crapaud. Ça veut dire que ça se transformera pas en beau prince, ça.

J’ai dit que la vie de couple je m’en battais les ovaires. Pas que je ne savais pas apprécier les beaux corps, voyons. Qu’on soit clairs, Béret c’est pas mon style (il me mérite pas, encore une fois), et puis il est si CHIANT, I mean, si pompeux rohlala pète un coup mon gars ça ira mieux après ptn. Pardon je me suis emportée. Reprenons. Nous avons donc changé de décor : nous voici devant les miroirs. Je suis ravie de retrouver mon visage familier, enfin un peu de réconfort dans cette vie, on ne peut vraiment compter que sur soi-même dans ce monde de brutes. J’aborde le sujet de la couleur de cheveux. Un peu d’originalité, peut-être ?

Mais non. Ohlala, Béret, aucun humour. « Veux-tu ma mort ? » niahniahniah. Déjà, il inverse le sujet et le verbe, plus personne fait ça à l’oral d’accord, mais en plus ! Tellement drama king !

Non j’veux pas ta mort, j’aurais pas le temps de profiter de tes cheveux roses si tu mourrais.

Nos coiffeurs reviennent à ce moment-là avec tout leur attirail et commencent leur boulot.

Non en vrai, je disais, tellement drama king, mais en vrai je ferais pas la fière avec ce genre de couleur de cheveux non plus. Imagine en plus vert ET rose en même temps. Misère.

Je hausse délicatement un sourcil quand je capte qu’il est pas subtilement en train de suggérer que mes cheveux c’est de la merde. OK, autant j’m’en fous qu’on me parle mal de ma condition de célibataire, mais là, LA, j’avoue je ressens une petite pointe d’irritation, d’autant que je sens qu’il est sincère. Vas-y traite-moi de mocheté, abruti.

Dans le miroir, je lui jette un regard légèrement plus froid, vexée.

J’ai pas besoin d’un copain pour vivre, moi. Et puis j’ose espérer que t’es bien conscient que le physique fait pas tout, Môsieur-Vélane.

Gedrfgthjulo. C’est à peu près mon état d’esprit. Anyway. Je soupire un peu, avant de balayer toute trace d’amertume de mon visage : c’est très peu fun de laisser la place à ce genre de sentiments, voyons. En plus ce serait lui donner satisfaction, allez, ne nous y attardons pas plus que nécessaire, la vie est belle, lalala !

Je force la conversation sur d’autres sujets, plus communs peut-être, bien sûr toujours agrémentés de petites piques de temps en temps, espacés de quelques silences pendant lesquels on n’entend que les bruits des ciseaux et les voix demandant « la température, ça vous va ? » dans le fond du salon.

Blahblahblah, peu intéressant. Vient le moment des couleurs. Blahblahblah, on attend on attend. Me demandez pas comment ça s’passe dans le détail, j’fais pas attention, j’regarde les autres gens dans le miroir en général.

Vient le moment où on commence à sécher les cheveux pour le final spectaculaire. Quand. Soudain. Je tilte.

Je recrache la gorgée de mon verre d’eau que je m’apprêtais à avaler, droit sur le miroir en face de moi.

Attendez. C’est quoi cette couleur ? Est-ce que c’est… vert pomme ?!

La coiffeuse croise mon regard via le miroir, manifestement confuse.

— Ce n’était pas ce que vous aviez demandé, tout-à-l’heure ? Vous parliez avec le jeune homme, nous vous avons entendu...

Attendez. Quoi. Does it mean…

Je me retourne vers Béret. J’aurais bien recraché tous les verres d’eau du monde, là. Et prit une photo, si j’avais pas été autant sur le cul.



Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis QFeSNqv3ZrWEVAHbAkoFm9apXtY
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Francis Bonnefoy
Image du profil : Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis Francisicon
Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 603
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
Ven 21 Fév - 1:03
                    

Come on
Barbie
Let's go
Party!
FT. LA FOLLE DINGUE
"Béret" ? Qu'est-ce que c'était que ce surnom ri-di-cu-le. N'avait-elle donc aucune imagination. Elle arrivait au niveau d'Arthur. Mais ce n'était pas vraiment étonnant puisqu'ils étaient tous les deux Britanniques. Un peuple bien en dessous de la moyenne. Ou du moins, en dessous des Français. Ces propos, bien que véridiques car oui, Francis avait bien un égo démesuré mais que voulez-vous il était parfait, ne réussissait pas à le toucher en plein coeur. Il avait eu le temps de muscler son esprit pour devenir imperméable à toutes les remarques de son cher et tendre. Les Anglais, il les connaissait bien. Ah ça.

Au fil de la conversation cependant, Francis remarqua bien que de son côté, il avait tapé dans le mille en critiquant les cheveux de sa camarade. Et le regard qu'elle lui adressa eut quand même le pouvoir de le secouer un peu. Oopsie. Aurait-il été trop méchant ? Après, cette façon de parler, il ne l'avait qu'avec elle, c'était presque devenu un jeu de son côté.

J’ai pas besoin d’un copain pour vivre, moi. Et puis j’ose espérer que t’es bien conscient que le physique fait pas tout, Môsieur-Vélane.
Je vais te dire un secret. Je ne suis même pas d'origine vélane. Je suis naturellement beau ! Et crois-le ou non mais le physique fait quand même beaucoup de choses. Combien de fois ai-je été invité dans des soirées mondaines juste grâce à mon physique ? J'ai trop d'exemples à donner. Oh lalala !!

Il exagérait totalement ses manières, car c'était dans son caractère de dramaqueen de faire ça. Et cela lui allait si bien. Cependant, et malgré son ton plus léger, le malaise ne partait pas. Il s'en voulait un peu d'avoir blessé Lynn.

Après un moment qui semblait être une éternité, il s'apprêtait à faire ses excuses — en prenant bien sur lui pour le coup — quant tout à coup la demoiselle recracha son verre d'eau lui aspergeant un peu le visage par la même occasion. Mais que se passait-il ?

Il écarquilla les yeux en voyant la teinte vert pomme qui encadrait le visage de la jeune fille...C'était hideux ! Il n'avait pas d'autres mots. En tant que vernis et sur ses vêtements, cela passait, mais sur ses cheveux c'était...une véritable faute de goût !!

Regarde-toi !! Tu ressembles à une véritable pomme désormais !!

Cependant, il croisa le regard de Lynn qui semblait sous le choc. Sous le choc de quoi exactement ?
Tournant la tête, Francis observa le miroir en face de lui.

Et il se vit.

Non.
Non non non non.
Non non non non non non non non non non non non non non non non non non.

NON.

QUOI.

AAAAAAAAHHHHHHHH !!!!

Il criait désormais dans tout le salon de coiffure, attirant l'attention des deux coiffeurs et de la clientèle par dessus le marché. Mais là, devant lui, se jouait le plus horrible de tous ses cauchemars ???
SES CHEVEUX, oui, SES CHEVEUX SI BEAUX, SI BLONDS, SI DOUX, SI DELICATS, SI MAGNIFIQUES...étaient devenus rose fluo pétant. Encore plus pétant que toutes les fringues de Terezi Pyrope réunis.

Il passa presque en hyperventilation tant cette vision le clouait sur place. Il allait faire une syncope, c'est sûr. Il se mit à crier de plus belle et il se leva vers Cedrych.

POURQUOI ? EXPLIQUEZ-MOI ?? ENLEVEZ-MOI CELA SUR LE CHAMP !!!
— Monsieur, restez calme. Nous pensions que vous vouliez cette couleur.
JE NE PEUX PAS ME CALMER !!
— Pour une telle teinture magique, nous ne pouvons malheureusement rien faire. Vos cheveux retrouveront leur couleur d'origine au bout d'une semaine après plusieurs shampoing d'une lotion spéciale...

Francis ne savait plus où donner de la tête ? Devait-il redoubler de colère face au calme olympien du coiffeur alors que la situation était critique ou bien abandonner tout espoir et juste...attendre une semaine qui serait interminable ?

Le Français se tourna finalement vers Lynn.

Ne me dis pas que cela t'amuse et que tu aimes ta couleur de cheveux ???!




De la part des potos:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Septembre 2019 || Et une mèche, une ! || Francis
                    
            
Sauter vers: