C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS)
 :: Administration :: Inscriptions

avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 5
BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 19:58

Daikawa Misaki | OC
MAISON : (attendre la répartition)
ANNÉE : 7ème année
OPTIONS / CURSUS UNIVERSITAIRE : Divination
MOTIVATION : /
ANIMAL DE COMPAGNIE : Un chat blanc
BAGUETTE :
PATRONUS : Lynx
ODEUR DE L'AMORTENTIA : (3 odeurs)
REFLET DANS LE MIROIR DU RISÉD :
ÉPOUVANTARD :
FAMILLE : Aucune
MATIÈRE FAVORITE : Sortilèges
MATIÈRE LA MOINS AIMÉE :
Misaki Daikawa

— Original Character

18 ansSangFémininJaponaise
« Petite citation qui va bien, pas trop longue, si possible... »

NOM : Daikawa
PRÉNOM : Misaki
SURNOM : Aucun
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Née le 17 novembre 2000, au Japon
LANGUES PARLÉES: Le japonais et l'anglais
DON : /
YEUX : Noirs
CHEVEUX : Noirs, coupés au carré avec une frange
TAILLE : 1m60
POIDS : 50kg

Liste des headcanons
Listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons — listez ici vos headcanons.

Côté joueur
PSEUDO :
AVATAR : (si c'est un OC)
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? :
UN PETIT MOT :
CODE DU RÈGLEMENT : (à envoyer par MP)
Physique
(Liste ou description rédigée sont acceptées !)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam sed scelerisque turpis. Aliquam egestas libero a maximus consequat. Cras id porta urna. Ut cursus libero ut orci auctor, in rutrum arcu iaculis. Vivamus vitae sem id diam hendrerit fermentum ut sed purus. Vestibulum aliquet pellentesque erat, nec elementum magna sollicitudin vel. Fusce mollis a nisi sed tincidunt. Morbi in maximus lectus. Duis sed elementum sapien.

Cras non libero lectus. Nam lobortis porttitor mi ut dapibus. Suspendisse potenti. Aenean condimentum quis turpis ac aliquet. Cras rutrum augue massa, in feugiat nulla posuere at. Aliquam malesuada vel nunc et condimentum. Nulla mollis justo a metus egestas, nec eleifend magna laoreet. Nunc iaculis auctor leo, vitae fringilla mauris pellentesque lacinia. Curabitur laoreet arcu non turpis ultrices egestas. Praesent eget turpis cursus, posuere ligula mollis, egestas orci. Morbi molestie rhoncus elit. Nam in viverra sapien. Cras vehicula, nibh quis eleifend iaculis, mi dolor bibendum est, quis molestie lorem ex ut felis. Suspendisse augue erat, hendrerit et interdum sed, lacinia ut risus.

Caractère

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam sed scelerisque turpis. Aliquam egestas libero a maximus consequat. Cras id porta urna. Ut cursus libero ut orci auctor, in rutrum arcu iaculis. Vivamus vitae sem id diam hendrerit fermentum ut sed purus. Vestibulum aliquet pellentesque erat, nec elementum magna sollicitudin vel. Fusce mollis a nisi sed tincidunt. Morbi in maximus lectus. Duis sed elementum sapien.

Cras non libero lectus. Nam lobortis porttitor mi ut dapibus. Suspendisse potenti. Aenean condimentum quis turpis ac aliquet. Cras rutrum augue massa, in feugiat nulla posuere at. Aliquam malesuada vel nunc et condimentum. Nulla mollis justo a metus egestas, nec eleifend magna laoreet. Nunc iaculis auctor leo, vitae fringilla mauris pellentesque lacinia. Curabitur laoreet arcu non turpis ultrices egestas. Praesent eget turpis cursus, posuere ligula mollis, egestas orci. Morbi molestie rhoncus elit. Nam in viverra sapien. Cras vehicula, nibh quis eleifend iaculis, mi dolor bibendum est, quis molestie lorem ex ut felis. Suspendisse augue erat, hendrerit et interdum sed, lacinia ut risus.

Histoire
[justify]
Ma lettre d'admission à l’école de magie d’Ilukaan. Pendant toutes ces années, je l’ai conservée bien précieusement, au fond de mon tiroir, à l’abris du moindre danger. Je ne pouvais me résoudre à la jeter. Comme si cet acte signifierait marquer la fin d’un simple rêve. Comme si j’avais peur qu’au lendemain, à mon réveil, ces événements ne m’apparaissent plus que comme des songes, ou des fantasmes, créés de toute pièces par mon imagination pendant une nuit de sommeil profond.

Croyez-le ou non, mais cette lettre fut l’une des meilleures choses qui me soit arrivée dans la vie. À l’époque, alors âgée de 11 ans, elle était la preuve bien réelle que tout ce que j’avais pu imaginer sur la magie auparavant existait véritablement. Quoi que, au début je fus tout de même méfiante vis-à-vis de ce courrier, croyant à une plaisanterie de la part de quelqu’un de mon entourage. J’étais peut-être jeune, mais pas complètement idiote.

Pourtant, à mon arrivée à l’école, tout ne fut pas aisé. Des larmes, j’en ai versées, je peux vous le dire : je suis sûre que j’aurais pu en remplir un seau entier ! Parce que, oui… j’allais dans une école de magie sans savoir en quoi consistait la magie, ni même en sachant comment m’en servir. Bien sûr, j’avais lu beaucoup de livres sur le sujet qui m’avaient permis de me forger une idée, mais comme chacun le sait, les œuvres fictives ne représentent que très rarement la réalité. Inutile de vous expliquer l’angoisse que j’avais pu ressentir avant même d’avoir posé un pas dans l’établissement ! J’avais appréhendé cette rentrée pendant des jours et des jours. Et, les premiers temps à l’école, je me souviens d’avoir été complètement désorientée et perdue : j’avais eu l’impression que tout le monde autour de moi était né avec la magie, ou étaient issus de parents sorciers, et que j’étais la seule à venir d’une famille “ordinaire”, chez les humains. J’avais eu du mal à me familiariser avec cet univers magique, ce nouveau monde… qui était complètement différent du monde des “moldus”.

D’ailleurs, si j’avais été moi-même déroutée face à tout cela, mes parents, eux, ont presque failli y perdre la tête. En même temps, ce n’est pas tous les jours qu’on vous annonce avec le plus grand sérieux que votre fille doit partir dans une école de sorcellerie ! Enfin, cela paraît normal pour les sorciers, oui, mais pour les humains, pas vraiment. Je me souviens du jour où nous avions reçu cette lettre. C’était un soir, un jour d’école, et en rentrant à la maison, j’étais allez, comme d’habitude, chercher le courrier dans la boîte au lettre. Au milieu des magazines publicitaires que nous recevions constamment, il y avait, à ma plus grande surprise, une lettre qui m’avait été adressée à moi seule. Cela m’avait étonné, car je ne voyais pas pourquoi quelqu’un aurait voulu m’envoyer une lettre. Normalement, elles étaient toujours adressées à mes parents. En lisant le contenu de la lettre, j’avais cru que tout cela n’était qu’une blague, et, plus tard, lorsque j’ai montré la lettre à mes parents, eux non plus n’avaient pas voulu y croire. Mais il a bien fallu se rendre à l’évidence, et accepter la réalité. Honnêtement, je ne me souviens même plus de comment j’avais réagi lorsque je m’étais rendu compte que j’avais vraiment de la magie en moi.

Cette rentrée dans cette nouvelle école m’avait également rappelé les souvenirs désagréables de notre déménagement, à peine un an plus tôt, au Canada. Eh oui, à cette période, cela ne faisait qu’un an que je vivais au Canada : à peine habituée à un nouvel environnement qu’on me demandait de renouveler l'expérience, quelle ironie ! Même si cette fois je ne quittais plus un pays… mais ma famille. Ce nouveau départ n’avait pas été facile (rien qu’à l’école, essayez de créer des liens quand vous n’arrivez pas à vous faire comprendre, à ne parler que deux ou trois mots d’anglais), mais j’avais au moins eu mes parents à mes côtés pour me réconforter. À Ilukaan, je n’avais plus personne.

Mais, petit à petit, les jours ont commencé à se transformer en semaines, et les semaines, en mois : en un sens, je pouvais presque remercier le destin pour m’avoir laissé passer une enfance dans le monde des moldus, car cela m’avait donné l'opportunité de découvrir tout cet univers par moi-même. À chaque nouvelle découverte, j’étais fascinée, presque émerveillée. Et j’en étais heureuse. C’était là-bas que je pouvais pratiquer la magie. Être moi-même, en un sens. Même si, peut-être, je dis bien peut-être, ces moments auraient été encore plus joyeux si je les avais partagés avec de vrais amis…

Il est vrai que je suis plutôt un loup solitaire, là-bas, à l’école. Je n’ai pas vraiment d’amis : sauf s’il est possible de considérer les livres comme des amis, ou bien même mon chat…. La plupart du temps, je reste alors seule. Mais cela ne me dérange pas vraiment. Au fond, j’ai toujours été habituée à la solitude. Même avant mon déménagement, lorsque j’habitais encore au Japon, je n’étais pas très douée pour me faire des amis. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Quand j’ai changé d’école, lors de mon arrivée au Canada donc, j’y avais tout de même entraperçu la chance de pouvoir recommencer à zéro et réussir à m’entendre avec mes camarades de classe. Mais, à priori, le destin n’en décida pas ainsi, puisque j’avais passé la majorité de mon année, seule, encore et toujours. C’est sûrement à partir de là que j’ai développé une timidité qui est encore ancrée aujourd’hui en moi.

Parfois, il m’arrive d’envier tous ces groupes d’amis que je vois dans la cours, les couloirs, ou même en classe. Mais je sais que si je commence à ouvrir mon cœur à quelqu’un, il y aura toujours un risque de finir blessée. Alors, je préfère éviter cela et rester “amie avec moi-même”. Traitez-moi de folle, si cela vous amuse. Je n’ai juste pas envie de revivre l’humiliation que j’avais subi il y a de cela 2 ou 3 ans.

2014.

Je ne savais pas depuis combien de temps j’avais commencé à le regarder de cette façon. Au début, cela commença par quelques petits regards à son encontre, par ci, par là, rien de bien méchant. Et puis, au fur et à mesure, cela se transforma en un réel intérêt, mes yeux se posaient plus régulièrement sur lui, et mon attirance pour lui grandit en conséquence.

Bien sûr, je ne lui ai jamais parlé, je n’aurais jamais osé ! Ni n’ai jamais croisé son regard, d’ailleurs. J’ai toujours fait en sorte d’éviter que se rencontrent nos yeux. Ah, ses yeux… je n’ai jamais eu l’occasion de les voir de près, mais je savais qu’ils étaient marrons. Et qu’ils étaient très beaux, aussi. Comme tout chez lui, en fait. Ses cheveux noirs, bouclés, toujours décoiffés. Sa taille, mince mais qui était compensée avec ce qui, de loin, ressemblait à un corps musclé. Il était également très grand. Bon, vous avez compris. Il était beau. Non… plutôt, magnifique. Oui, c’est ça, il était magnifique.

C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles il était si populaire, à l’école. Il était en 9ème année, il avait donc mmh… 6 ans de plus que moi. Pas que j'espérais avoir une chance avec lui, en calculant notre différence d’âge. Je n’étais pas naïve à ce point-là. Jamais je ne pourrais souhaiter ne serait-ce qu’attiser de lui un minuscule intérêt envers moi : après tout, ici, je n’étais qu’un fantôme. Et puis, nous ne partagions même pas les mêmes cours ou les mêmes activités.

Et, de toute façon, j’étais bien trop timide pour pouvoir lui parler. J’imaginais parfois dans ma tête à quoi pourrait ressembler notre rencontre, par exemple moi marchant dans les couloirs de l’école, un soir après les cours, et ne regardant pas devant moi je lui serais rentré dedans par inadvertance. On se serait alors excusé en même temps et une chose en entraînant une autre… Mais voilà, dans ces moments-là, je suis bien vite ramenée à la réalité. Parce que je sais que ma première réaction dans une situation pareille aurait été plutôt de rougir de la tête au pied (c’est possible ?), et bafouiller des excuses en bégayant. (Et ce n’est mais alors vraiment pas mignon). Puis, je me serais enfuie loin... loin de lui, et me serait enfermée dans ma chambre pour ne plus jamais vouloir en sortir, de peur de mourir de honte. C’était plutôt comme ça que j’imaginais ma vraie réaction.

C’était la première fois que j’avais ce qu’on appelle communément aujourd'hui un “crush” sur une réelle personne. C’était un sentiment nouveau, étrange, mais qui me plaisait, qui était rafraichissant, en un sens. Il est vrai que j’avais toujours voulu goûter à cette sensation, les seules expérimentations que j’avais pu avoir se trouvant uniquement dans les livres ou les films qui animaient la plupart de mes journées.

Mais il est vrai aussi que ces mêmes livres et films avaient sûrement fait fleurir en moi des attentes trop élevées. Cependant, à cet âge, je ne pouvais pas m’en apercevoir. Il aura fallu que je sois rappelée “à l’ordre”, que je prenne conscience que l’idée que je m’étais faite de l’amitié et de l’amour n’était peut-être pas aussi facile dans la réalité que ce que les fictions voudraient nous faire croire… (Ce qui était drôle par contre, c’est que la magie existait, elle par contre.) Et, c’est ce qui, comme vous vous en doutez, arriva, malheureusement.

Ce jour-là, je n’avais pas pu prévoir qu’en rentrant dans ma chambre et en déballant les affaires contenues dans mon sac, j’y trouverai un petit mot, caché dans la poche avant. Un petit mot qui m’avait été adressé.

À continuer...[justify]


Dernière édition par Misaki Daikawa le Sam 17 Nov - 19:27, édité 5 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ Œuvre : Prince Captif
ϟ Parchemins : 149
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 20:07

Bienvenue Misakiiii !
Ton visu est très mignonne <3


Bon courage pour la rédaction de ta fiche yeahhh



Dessin par broquito <3

De la part des potos !:
 


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 5
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 20:10

Merci beaucoup ! x)
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Shingeki no Kyojin
ϟ Parchemins : 317
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 20:15

Bienvenuue !! Et bon courage pour ta fiche !


Mikasa vous juge en #006600



Merci Mads ❤:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 5
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 20:23

Mercii !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 55
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 20:33

Coucou !

Bienvenu à toi et bon courage pour la suite de ta fiche ! J'ai hâte d'en apprendre plus sur Misaki !
Voir le profil de l'utilisateur
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Death Note
ϟ Parchemins : 136
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Dim 11 Nov - 21:29

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche ! J'aime beaucoup le visu de ton personnage, j'ai hâte d'en apprendre plus sur elle ! ^^


I'M A NIGHTMARE, A DISASTER.
ANAPHORE

Merci à Aly' pour l'avatar ~
Voir le profil de l'utilisateur
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Voltron : Legendary Defender
ϟ Parchemins : 348
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Ven 16 Nov - 0:36

Bienvenue sur le forum, bon courage pour ta fiche ! <3


Pidge vous balance du sel en #00CC66.

Aesthetic by Lance/Keith, merci à toi <3:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Ursirre
avatar

ϟ Œuvre : Voltron : Legendary Defender
ϟ Parchemins : 143
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS) Lun 19 Nov - 19:16

Hola y bienvenido Misaki ♥️
Ok mauvaise langue.

Bref, bienvenue à Ilukaan ! Nous sommes ravi de t'accueillir surtout d'aussi loin ! J'espère que tu t'amuseras ici.
Je suis Lance, la modo en charge de ta fiche. Tu as jusqu'au 11/12 pour la terminer. Tu peux me mp pour toute questions, et tu m'envoies aussi le code du règlement !

Je te souhaite bon courage ♥️


I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image


Spoiler:
 
Merci Gabe pour ce magnifique dessin
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS)

BUT WHAT IF I FLY ? OH BUT MY DARLING, WHAT IF YOU FLY ? (EN COURS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Haiti : Qui va gérer la reconstruction ?
» Le boulangisme politique de Préval
» Super Moto de Bilstain.
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Inscriptions-
Sauter vers: