C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

[27/10/18] Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping. [Aaron Jeong & Carmin Alizarine]
 :: Ville de Bloombury :: Centre commercial

— Cervirald
Carmin Alizarine

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 39
[27/10/18] Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping. [Aaron Jeong & Carmin Alizarine] Ven 26 Oct - 15:14

Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping.



Carmin Alizarine & Aaron M. Jeong
[27/10/2018]




"L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible."


Il faisait encore bon, en ce mois d’octobre, quelques rayons solaires pointaient le bout de leur nez entre quelques nuages, en ce samedi après-midi. Mais le rouquin ne comptait pas utiliser de son temps libre pour profiter de l’astre du jour, il avait d’autres projets pour occuper son après-midi. Parce qu’avec la rentrée, il avait fallu changer de dortoir et qui dit changement de chambre dit rangement. Il en avait donc profité pour faire le tri dans sa penderie, jeter les affaires trouées et usées de son placard. Cela avait fait de la place dans le meuble, alors il fallait le remplir à nouveau, quoi de plus normal ? Quand même, en y repensant, quelques vêtements du catholique avaient totalement disparus, il fallait qu’il pense à demander à Peter s’il ne lui les avait pas « emprunté »…

Mais bon, ce n’était pas le sujet pour l’instant, Carmin règlera plus tard ce problème avec l’autre Cervirald vu qu’aujourd’hui il devait passer l’après-midi avec Aaron, son autre meilleur ami. Ils passaient quand même souvent leur temps à trois, alors ne sortir qu’en duo pour une fois changeait un peu les habitudes du français, même s’il en était très heureux. Il aimait autant ses deux meilleurs amis l’un que l’autre, ils prenaient une place énorme dans sa vie mais avaient des rôles différents dans son petit univers. Peter, c’était le grain de folie et un mètre soixante-quatorze d’affection pure, à la fois amusant et exaspérant, l’auvergnat avait besoin de lui pour égayer ses journées et le faire rire. Aaron, c’était totalement différent. Il incarnait plus le rôle de la protection, de la force et de la sécurité. Puis l’asiatique avait aussi un côté calme et sérieux que le rouquin appréciait. Il avait l’impression qu’il ne risquait rien quand il était avec le Lupy.

Ils faisaient tous les deux parti de l’univers de Carmin, si l’un des deux venait à ne plus côtoyer son monde, l’équilibre disparaîtrait et tout s’écroulerait.  Enfin, c’était ce que pensait le rouquin. Mais des fois, le catholique avait besoin de moment avec qu’un seul de ses deux amis. C’est comme aimer la glace chocolat et la glace vanille, mais se dire que pour une fois on n’est pas obligé de prendre les deux parfums en même temps. Il avait donc pris le chocolat aujourd’hui, parfois amer, avec un goût puissant… Laissant la vanille pour une prochaine fois, plus sucrée et douce, rappelant un peu l’insouciance de l’enfance.

Il attendait donc le brun, devant l’entrée du centre commerciale, leur point de rendez-vous. Carmin était d’ailleurs arrivé un petit peu en avance, vu qu’il avait profité de sa sortie en ville pour faire un détour au Stardust. Quand on est amateur de café, on ne perd jamais une occasion pour en déguster. Il finissait donc tranquillement son gobelet, qu’il avait pris à emporter, en cherchant du regard son ami. Il avait comme à son habitude ses écouteurs visés dans ses oreilles, crachotant une des musiques du groupe préféré de Carmin, le catholique aurait d’ailleurs dansé, chanté ou fredonné s’il n’avait pas été en public.

Code by Joy


Carmin vous parle de musique en rouge carmin. (#960018)

Bouh !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron M. Jeong
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 19
Re: [27/10/18] Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping. [Aaron Jeong & Carmin Alizarine] Mer 21 Nov - 2:38


Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping

☆ Un samedi après-midi, du shopping entre amis ☆

Aaron fouilla une dernière fois son placard, sans trouver ses gants. Un soupir agacé quitta ses lèvres – il ne faisait pourtant pas si froid. Mais ce n'était pas la raison pour laquelle il souhaitait les porter. Ses mains étaient abîmées, à force de les laver si souvent, et il devait sortir, ce qui signifiait entrer en contact probable avec des microbes. Tant pis, il allait devoir faire sans… Il observa son reflet une dernière fois dans le miroir en face de lui – il passa une main dans ses cheveux, dans une tentative de dompter ses mèches rebelles, mais renonça vite. Il ferma la veste qu'il avait « emprunté » à Peter et fila vers la sortie de l'école, après avoir récupéré son sac au passage.

Une fois arrivé au centre commercial, il ne mit pas longtemps à repérer son rouquin préféré. Carmin était, sans aucun doute, le meilleur ami d'Aaron. Bien qu'ils aient peu de points communs, et des personnalités plutôt différentes, le coréen ne pouvait s'empêcher de se sentir une inclination certaine pour le français. Il l'avait toujours trouvé adorable – et bien trop gentil pour son propre bien. C'est pourquoi, dès les premiers jours, le Lupy avait décidé de protéger le Cervirald. Et cela s'était révélé plus utile qu'il ne l'aurait cru, à son grand regret. Néanmoins, dès que le coréen se chargeait des problèmes, les solutions étaient vite trouvées, et il ne devait pas rester grand-monde pour embêter Carmin.

Il se dirigea sans attendre vers le Cervirald – il voulait lui changer les idées. Au-delà du fait qu'il devait faire du shopping pour remplir ses placards, car Carmin lui avait confié ne plus avoir grand-chose à se mettre, Aaron voulait lui faire oublier, au moins un peu, celui qui défigurait les pages de son carnet. Il n'avait pas encore mis la main dessus, car il avait estimé que cela ne serait pas utile. Néanmoins, il suffisait d'un faux pas de plus pour qu'il n'hésite pas à lui tomber dessus. Il s'avançait d'un pas vif vers Carmin, son expression plus avenante. Même s'il ne souriait pas, le rouquin devait savoir qu'il était content de le voir. Une fois à portée, il le salua d'un simple signe de la main, attendant qu'il retire au moins un écouteur avant de prendre la parole.

- Prêt à faire les boutiques ? Oh, attends.

Aaron s'arrêta un instant pour fouiller son sac – où il trouva justement ses gants, même si ce n'était plus ce qu'il cherchait. Il les bloqua avec son coude, contre ses côtes, le temps de tirer une veste de son sac, pour la tendre au français.

- C'est à toi ça ? Je l'ai piquée à Peter l'autre jour, mais c'est bien trop cool pour être à lui.

Il laissa Carmin prendre le vêtement, puis enfila rapidement ses gants. Il ressentit un certain soulagement – il se sentait protégé, quand bien même ce n'était au final rien de plus qu'un grigri. Il avisa le gobelet du Cervirald et ses lèvres s'étirèrent – à peine, mais c'était un fait.

- On boit du café sans moi je vois.

A vrai dire, il avait pris un café juste avant de sortir de l'école – il pouvait bien tenir le temps de leur sortie, mais il allait demander à passer au Stardust avant de rentrer, très clairement. Sans attendre davantage, il se dirigea vers une première boutique, prêt à passer la journée dans les cabines d'essayage ou à défiler. Mine de rien, ce genre de choses l'amusaient.

- Ta matinée s'est bien passée ?
@feat Aaron M. Jeong & Carmin Alizarine ʚ♡⃛ɞ(ू•ᴗ•ू❁)
Awful



.: Aaron râle en skyblue :.


Merci Carminou ♥:
 


#Aaron:
 
Voir le profil de l'utilisateur
[27/10/18] Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait simplement pas où faire du shopping. [Aaron Jeong & Carmin Alizarine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques. - Faith
» [TERMINÉ] Tea ||Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques.
» » Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques.
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville de Bloombury :: Centre commercial-
Sauter vers: