Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Ursirre
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Tomislav Kovačević
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Sujet: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Dim 14 Oct - 20:31
                    
L’humidité intérieure, inhérente aux serres, donnait a tout ce qu’elle touchait des reflets riches. Elle pesait sur les épaules du croate. L’air extérieur étant beaucoup plus sec, sa respiration devait s’adapter a ce nouveau milieu. Le dos pas tout a fait droit, pas vraiment altier il examinait les rangées en sortant ses gants de sa poche. Il les connaissait presque toutes. Il les saluait, d’un signe de tête, ou d’un petit « hey », étant donné qu’il n’avait repère personne d’autre.

Mieux valait qu’on ne le prenne pas a leur parler. Ce n’était certainement pas une chose qui se faisait. Mais il savait, ou du moins lui semblait il savoir que les plantes appréciaient les mots agréables. Il alla se laver les mains a un robinet, respira, s’emplit de cet air ambiant la chargé de chlorophylle. Il avait grandi parmi les plantes, les vignes, déjà jeune, s’en occuper était naturel chez lui. C’était quelque chose que son père, que son grand père avaient porté avant lui. Il alla arroser un grand plant d’alihotsy semblant en partie desséché. Des feuilles avaient bruni.

- Tiens bon, c’est qu’un mauvais moment a passer

Parlait il à la plante ou a lui même ? Peut être les deux, enfin cela s’appliquerait ainsi que Thandi était tellement stressée a l’idée de lui présenter sa famille que cela l’avait également affecté. Mais il n’avait rien dit devant elle, il avait fait l’homme fort devant elle. Maintenant il se posait des questions. Etaient il si horribles ? Elle avait présenté leur potentielle hostilité a ce qu’il était et représentait dans leur monde. D’un autre coté il aurait été hypocrite de se plaindre vu les regards curieux et parfois très indiscret dont elle même avait été l’objet au pays. En vivant dans un milieu international, il avait compris des choses et aurait aimé expliquer aux siens que montrer du doigt une personne typée différemment n’était pas la chose a faire.

Souvent, il se sentait beaucoup mieux la bas, en Croatie. Il n’était pas obligé de tenir un rôle plus conciliant pour s’adapter aux conventions internationales, il pouvait parler sa langue avec des gens ayant les mêmes références et tout, les gouts, couleurs et odeurs étaient familiers, authentiques. Le faisait se sentir en sécurité. Alors il pouvait comprendre que ce soit la même chose pour Thandi et qu’elle ait envie de l’emmener chez elle. C’était ce que criait sa raison. Et son émotivité craignait le futur proche.

Il laissa cette plante pour élaguer un baquet plus loin un dictame un peu invasif. Pour lui c’était quasi instinctif avec toutes ses années d’apprentissage. Ou et quand couper, ajouter de l’eau, de la terre, rempoter, repiquer, lier a des tuteurs, apporter ombre ou soleil. C’était sans doute également aussi instinctif parce qu’il avait découvert sa magie avec les plantes et que cette étincelle la ne s’était jamais perdue. Ce jour de vendanges ou lui et Petra avaient ramassé de nombreuses grappes des haies « offertes » par les vignes. Sur le moment leur imaginaire d’enfant encore nourri de contes pensait qu’il s’agissait de quelque chose de normal et que les adultes devaient bien faire ça eux mêmes pour être aussi rapides. Sauf que ce n’était pas le cas, personne a Oroslavje n’aurait su réitérer leur exploit.

Cela laissa un sourire a l’Ursirre. Thandi elle, tout le monde devait s’attendre a ses premières magies. C’était écrit pour elle. Elle n’avait pas eu un Damir pour convaincre ses parents- n’en avait pas eu besoin. Peut être même qu’elle savait déja tout du Quidditch petite, comme lui collectionnait les autocollants de joueurs de foot. Né moldu. Lui imposeraient ils une démonstration de magie ? Blanc. Blanc dans un monde de noirs ne devait pas être bien différent de noir dans un monde de blancs. Quel sacré yin yang faisaient ils. Il n’était pas un adepte du tao donc n’était pas très sur de sa pensée au sujet du yin yang. Peu importe. Ses pensées lui appartenaient en ces moments de

Silence.

Quelques gouttes d’eau tombaient d’un robinet mal fermé. La soirée commençait a faire place a la nuit dehors. Il y avait toujours quelque chose d’inquiétant a être totalement seul le soir malgré la présence des plantes. Surtout depuis ses quelques mois d’hôpital. Alors que par sa carrure et sa possession d’une baguette magique auraient du le placer hors des dangers communs, il avait en lui ce léger frisson d’attente. Comme si la chose -l’animal- qui lui avait déformé les boyaux chercherait un moment comme celui ci pour se révéler. Les cas d’échec d’animagus a cette étape du processus n’étaient pas si communs. Quoi qu’il en soit il manquaient grandement de documentation et à Medevnica, on avait le doute que l’affaire fut achevée au point ou elle en était. Et que voulaient dire les rêves si ce n’était pas lié a cela ?

Tomislav passa la zone délimitée consacrée aux plantes dangereuses. Habituellement si on les laissait tranquilles, elles n’avaient aucune de mal réagir. Le croate savait ne pas vouloir s’en aller sans s’assurer qu’elles aussi allaient bien. A ce qu’il lui semblait personne n’avait eu l’idée de nommer les plantes des serres. Lui oui, mais il ne l’avait fait que pour une en particulier puis avait abandonné l’idée, beaucoup trop de plantes pour tout retenir. Puis personne me ferait de même et partant de ce principe, aucun interet. Il nommait les siennes de plantes et pour autant qu’il en savait, Angelina était la seule a faire de même dans cette école. Passant entre les allées, il nota la présence d’une nouvelle petite tentacula vénéneuse. Alors qu’il se baissait pour observer, il n’avait pas remarqué qu’un filet du diable, de taille imposante, commençait a se déployer.

Son regard était attiré par le plant de tentacula qui lui même s’agitait. Donc prudemment, il recula d’un pas. Il réalisa qu’une de ses jambes se situait entre deux lianes de filet du diable. Si pendant une seconde il avait en tête l’image du petit voltiflor amical de sa chambre, il se trouvait que l’amas végétal a qui appartenait ces appendices n’était pas de la même teneur. La lumière des serres était chiche permettant a la plante de prendre ses aises. Comme celle ci lui barrait la route, il sortit sa baguette. Il n’avait pas particulièrement envie d’être coincé toute la nuit dans la section des plantes dangereuses. Un lumos suffisamment vif devrait…

Un coup de liane sur sa main envoya sa baguette voltiger de l’autre coté, dans le reste de la serre, inaccessible.

Tomislav recula, pour éviter le filet du diable autant que possible. Il jura. Et jura encore dans sa langue natale. Puis en prêtant l’oreille, il entendit un bruit. Quelqu’un d’autre devait être la. Il s’agissait d’attirer son attention sans trop s’agiter. La plante avait choisi sa soirée pour s’agacer. Il lança donc pour l’hypothétique personne présente ici :

-Je suis coincé dans la section des plantes dangereuses et ma baguette est de votre coté des serres. Si vous pouvez vous approcher et produire un lumos assez puissant ca m’aiderait beaucoup. C’est un filet du diable qui me barre la sortie

Il avait tenté de parler d’une voix assez forte et compréhensible. Comme il ignorait si il s’adressait a un professeur ou un élève il ne prenait pas le risque de l’irrespect. On avait fait plus chevaleresque comme situation. Mais il ne possédait pas nombre d’autres options a part attendre que la personne -si c’en était bien une- daigne s’approcher et faire le nécéssaire. De la ou il était il pourrait difficilement reculer plus au risque que les autres plantes n’en viennent a le percevoir comme une nuisance…
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Owen Taylor
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Lun 31 Déc - 17:50
                    
Tomislav
Kovačević
&
Owen
Taylor
Super, vivent les balades nocturnes
Il faisait assez frais, ce soir-là. L’humidité de l’automne commençait à se faire sentir, et de fait les élèves se prélassaient de moins en moins dans le parc. Bon, en même temps, la nuit commençait à tomber ; la plupart des gens se réfugiaient dans la chaleur et la lumière du Dôme à cette heure-ci.

Mais Owen aimait bien aller dans les serres, à toute heure du jour et de la nuit. Certaines plantes étaient plus à l’aise la nuit -aussi étrange que cela puisse être, d’ailleurs- et se déployaient à ce moment-là ; on leur apprenait alors la théorie en cours, mais on les emmenait rarement le soir dans les serres pour apprendre des trucs particuliers pour ces plantes.

Il restait dans la zone assez commune des serres. La section des plantes dangereuses l’intriguait, mais pour des raisons bien ancrées dans son crâne il préférait y aller de jour…

Alors qu’il examinait un Mimbulus Mimbletonia, il entendit un bruit un peu étrange pour des serres. Instinctivement, il posa la main sur le manche de sa baguette magique, en redressant la tête vers l’origine du bruit, en alerte. Alors qu’il s’apprêtait à demander s’il y avait quelqu’un, une voix s’éleva justement. Lui demandant d’exécuter un lumos. Parce que quelqu’un était coincé dans la section des plantes dangereuses.

Dans l’idée, ce n’était pas un problème. En temps normal, le jeune homme aurait déjà réagi. Oh, oui, Owen savait comment se débarrasser d’un filet du Diable. Au final, ce n’était pas si compliqué.
Figé, Owen grinça des dents. Ce n’était pas spécialement un garçon courageux, ni trouillard. Quand il fallait faire quelque chose, il le faisait, c’est tout. Mais là, c’était un filet du Diable. Lui, si passionné des plantes, n’était-ce pas un comble d’être glacé de frayeur par l’une d’entre elles ?

Il finit par dérouiller ses jambes trop grandes et se diriger d’un pas un peu raide vers la provenance de la voix, les dents serrées.

Arrivé à la limite de la section des plantes dangereuses, il entrevit les mouvements de la plante massive. Il se revit, plus jeune, les poignets et les chevilles enserrées par une plante similaire. Heureusement que Jade était intervenue rapidement, Owen ayant la forme d’un spaghetti et vu l’âge qu’il avait, le filet pouvait l’achever rapidement.

Lumos Maxima !

Un jet de lumière éclaira brusquement la serre, mettant à mal ses yeux bleus-verts ; mais aussi et surtout la plante. Ses tiges/tentacules se contractèrent sous la lumière, et finirent par se rétracter dans les tréfonds de la serre, disparaissant dans l’obscurité.

Maintenant sa baguette illuminée bien au-dessus de sa tête, Owen ramassa une autre baguette magique qui avait roulé dans un coin, et s’avança dans la section que barrait auparavant la plante meurtrière. Là, il vit enfin celui qui s’était retrouvé coincé ; un Ursirre large d’épaules, qu’il n’avait jamais spécialement croisé auparavant, probablement n’étaient-ils pas de la même année.

Ça va ?

Ouais, il savait pas trop quoi dire d’autre. Sur ces mots il rendit sa baguette magique à l’Ursirre, tout en continuant à maintenir la sienne d'une main tremblante comme si c’était un parapluie. Un para-filet-du-diable.



| Portable || Relations |
#33cc66
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Tomislav Kovačević
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Jeu 3 Jan - 22:59
                    
Le Lumos Maxima arriva juste a temps, mais l’aveugla a moitié. On ne pouvait pas tout avoir. Tomislav ne se fit pas prier pour se précipiter vers la sortie de la section avant que d’autres plantes agacées ne se manifestent. Une, ca lui suffisait amplement. Il referma la section, et fit signe a l’autre d'éteindre sa baguette. Il récupéra la sienne avec un sourire reconnaissant.

- O Bože… heureusement que tu étais la. J’ose pas imaginer ce qu’il aurait pu se passer sinon. Je vais bien ne t'inquiète pas

Il rejoignit une autre zone ou ils seraient tout les deux bien plus en confort pour parler. Le lupy avait l’air lui aussi d'être fait du même bois, un futur botaniste, a visiter les serres a cette heure. Le croate était rapidement curieux, mais d’abord il se devait de se justifier auprès du jeune, que celui ci ne vienne pas a se méprendre sur ses compétences lorsqu’il s’agissait de plantes :

- Je ne sais pas ce qu’elle avait ce soit, elle était particulièrement agitée. D'habitude elles me font jamais ca. Je viens assez souvent, puis je suis en cursus botanique, donc elles sont habituées a moi a force.

Il se trouva un siège, un banc devant une rangée de bacs.

- Je m’appelle Tomislav. Et toi ? D’ailleurs qu’est ce que tu viens faire la, tu as l’habitude de venir comme ca de nuit ?

Passé le moment difficile, il ne pouvait s'empêcher de se montrer curieux a l’égard de son interlocuteur, tandis qu’il l’observait. Il en avait presque oublié ce qui l’avait amené ici ce soir, cette envie de décompresser, les problèmes actuels, le futur voyage. Il se retrouvait focalisé par la présence d’une potentielle nouvelle connaissance sympathique. A coté, la nuit qui avait pris des airs menaçant se faisait calme, rassurante, et la serre un écrin. Il aurait été plus sympathique de discuter autour de nourriture, mais les plantes créaient leur ambiance.

Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Owen Taylor
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Sam 5 Jan - 19:45
                    
Tomislav
Kovačević
&
Owen
Taylor
Super, vivent les balades nocturnes
La pression redescendit petit à petit, et le rythme cardiaque d’Owen se calma lentement. Il souffla lentement par le nez ; malgré tout, il ressentait toujours l’envie urgente d’accélérer le pas pour s’éloigner de la section des plantes dangereuses. Sur ordre de son aîné, le jeune homme marmonna un petit « Nox » les replongeant dans une certaine pénombre, à peine percée par quelques lampes chauffantes et par les lumières extérieures.

Il l’écouta expliquer que les plantes n’attaquaient pas, d’habitude, tout ça. Il ne put s’empêcher d’avoir un petit rictus ironique. Ah oui ? Il imaginait mal un filet du Diable en tant que jolie petite plante de salon qui aimait se faire gratouiller les feuilles. Par reflexe, il porta la main à la poche de sa veste, contre son cœur ; sa plante Tine s’était enfouie au fin fond de sa protection de tissu. Elle n’était jamais très à l’aise lorsqu’Owen se baladait dans les serres.

J’aurais tendance à dire qu’un filet du Diable est toujours un peu agité, mais peut-être mon avis est-il un peu faussé.

Il s’effondra à côté de son camarade sur le banc qu’il avait déniché. Oh, il devait probablement être couvert de terre, d’engrais, ou encore de pus de Bubobulb, mais bon, peu importe. Là, il avait juste envie de s’assoir, et pour une fois dans sa vie il était plutôt content de discuter avec quelqu’un après l’épisode qui venait de se passer.

Je m’appelle Owen… hm, de nuit, pas forcément. Disons que certaines plantes sont plus nocturnes que d’autres. Je me dis qu’elles doivent manquer de compagnie, parfois.

Il tourna les yeux vers Tomislav.

Tu es en cursus Botanique, tu dis ? Quelle année ? C’est intéressant, ça. Ce sera probablement mon deuxième vœu, en fin de 7ème année…

Il ressentit une vague frustration lorsqu’il se dit qu’il avait encore deux ans à patienter en cursus général avant d’enfin se spécialiser. Enfin, les créatures magiques passaient avant les plantes dans son cœur, malgré tout…

Il poussa un petit soupir.

Est-ce un rituel de passage, genre, un bizutage, d’aller se balader dans la section des plantes dangereuses en pleine nuit ?

Ouais, c’était pas forcément son fort, l’humour. Oui, c’était de l’humour. A peu près. Je crois.



| Portable || Relations |
#33cc66
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Tomislav Kovačević
Image du profil : sestine
[Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Giphy
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 63
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Mar 22 Jan - 21:19
                    
- Je dis ca parce qu’habituellement j’ai le sens de ces choses la. Je ne veux pas me vanter, mais c’est inné. Même un filet du diable a ses bonnes humeurs et le le sent d’habitude. Enfin, j’ai grandi entouré de plantes, ce qui fait peut etre aussi que je baisse un peu trop ma garde en supposant qu’elles devraient m’accepter sur ce principe.

Tomislav eut un sourire vaguement songeur. Oui, un filet du diable, c’était toujours un gros morceau, quelque chose de particulièrement dangereux, en somme. Mais pour lui, cela n’inspirait pas la frayeur ou l’inquiétude. Il avait tendance a apprécier l’ensemble du monde végétal. Pourtant on pourrait dire qu’il y’avait une nette différence entre les plants de vigne de son enfance et cette tueuse vorace. Sauf qu’il ressentait le besoin d’aider autant l’un que l’autre.

Il ne faisait pas attention au banc, il regardait surtout le jeune, ou des plantes, ou tout ce qui pouvait capter son attention par ailleurs. Mais il écoutait son interlocuteur sans discontinuer.

- Enchanté. Je pense qu’elles en reçoivent un peu, le professeur Van Mastroem s’en occupe bien. Mais c’est bien d’y être dévoué comme ca, au moins elles ne te connaîtront que mieux.

Il était parfaitement sérieux mais n’avait pas vraiment honte de parler des sentiments des plantes devant un collègue botaniste. Enfin, les plantes étaient des êtres vivant et il était prouvé scientifiquement qu’elles pouvaient avoir des actions. Comme relâcher des phéromones ou des toxines. Certaines plantes pouvaient même bouger, et pas que dans le monde magique. Et rien que le fait de pousser était en soi une action.

- Si tel est ton choix, je t’y encourage. Je ne suis que en huitième année. On a pas vu tant de choses si spécifiques que ca mais j’aime beaucoup tout ce qu’on fait.

Le croate ne manqua pas de rire de façon forte a la blague de son voisin.

- Pas du tout ! Ce serait un peu du suicide intégral pour tout le monde, surtout dit comme ca. J’aime beaucoup venir la nuit moi. C’est très calme, ca me permet de me ressourcer, me recharger en énergie.

Il chercha son sac des yeux, soudain incertain de l’endroit ou il avait laissé celui ci. Il fronça légèrement les sourcils mais se dit qu’il le chercherait plus tard.

- Je peux rester plusieures heures comme ca, ici. Parfois j'emmène même un peu a manger. Si on ne parle pas, on écoute juste, les yeux fermés, alors on peut s'imprégner des sons, des odeurs et de l'atmosphère ambiance. Et tout le stress accumulé pendant la semaine est emporté.
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Owen Taylor
Image du profil : [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 128
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
Ven 22 Mar - 20:54
                    
Tomislav
Kovačević
&
Owen
Taylor
Super, vivent les balades nocturnes
Owen eut un petit sourire lorsque Tomislav évoqua le fait qu’il considérait devoir être accepté par toutes les plantes sous prétexte qu’il les connaissait et savait s’en occuper. Il avait le même sentiment envers les animaux. Oh, oui, il aurait tendance à rentrer dans l’enclos d’un hippogriffe. En prenant les précautions classiques, certes, mais la personnalité des êtres vivants est propre à chaque être. Au final, même en connaissant une espèce et ses principales caractéristiques, on peut toujours être surpris…

Il gigota un peu en écoutant son interlocuteur parler, pour croiser ses jambes trop longues pour s’assoir en tailleur. Il tourna les yeux vers lui lorsqu’il rit à sa blague -ah, elle était drôle ?

Il ne comprit pas tellement l’idée de se recharger en énergie en se baladant la nuit ; en revanche il comprit très bien celle du calme et de l’apaisement. Il hocha doucement la tête.

J’aime bien faire ça aussi. La serre n’est pas mon lieu de prédilection pour me vider la tête, mais j’aime bien y venir aussi, plus par intérêt que pour l’apaisement.

Quand il se baladait dans les serres, c’était pour observer les plantes ; les comprendre, et apprendre. Les plantes magiques ont des comportements, des mécanismes parfois inattendus, et Owen aimait comprendre, avoir un raisonnement clair et un chemin logique dans sa tête. Il veut comprendre pourquoi une plante s’oriente comme ceci, pourquoi elle se défend comme cela.

Il se redresse un peu en fixant au loin l’ombre du Filet du Diable qui gigote.

Les plantes sont des êtres très intrigants. Immobiles pour la plupart, elles se sont tellement adaptées. J’aime étudier toutes ces adaptations et leurs spécificités, à chacune.

Il marqua une pause, avant de continuer :

Par contre, la compagnie des animaux m’apaise et me vide la tête. Souvent, si tu le comprends, l’animal te comprend en retour. Ça ne l’empêche pas d’être imprévisible… comme les plantes.

Il est surtout plus simple de manifester de l’affection envers un animal qui peut vous la rendre, vous faire comprendre des choses, communiquer avec vous. Oh, bien sûr, les plantes communiquent aussi, à leur manière ; mais c’est… si différent. Moins spontané, moins évident. En tout cas, c’était le sentiment d’Owen.

Il se racla la gorge. Il n’a pas l’habitude de parler autant le petit.

Peut-être qu’on devrait repartir vers l’école ? Nous y serons quand même mieux installés pour discuter.

Owen qui veut continuer à discuter ? On aura tout vu. Comme quoi, il suffit de l’acheter avec un intérêt pour les plantes.



| Portable || Relations |
#33cc66
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Oct 2018] Des natures sauvages | Owen
                    
            
Sauter vers: