C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

[29/09/2018] Triste est l'automne pour celui qui ne sait l'égayer. [Isaac Stanhook]
 :: Campus d'Ilukaan :: Extérieur :: Jardin aux quatre saisons

— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 17
[29/09/2018] Triste est l'automne pour celui qui ne sait l'égayer. [Isaac Stanhook] Sam 29 Sep - 19:09

Triste est l'automne pour celui qui ne sait l'égayer.



Carmin Alizarine & Isaac Stanhook
[29/09/2018]




La seule différence entre un optimiste et un pessimiste, c'est que le premier est un imbécile heureux et que le second est un imbécile triste.


Les feuilles des arbres faisaient concurrence à ses cheveux, dans ce jardin, elles arboraient des jolies couleurs allant du jaune au rouge, aussi flamboyantes que la tignasse du jeune homme qui les contemplait. Il était d’ailleurs assis sur le banc, l’étudiant admirant ce fabuleux spectacle de la nature, il essayait de reproduire sur son petit carnet la magnifique œuvre d’art que l’une des quatre saisons avait peint dans ce jardin. Cela avait l’air idiot de contempler le jardin de l’automne alors qu’on était en plein mois de Septembre, il aurait pu directement aller dans le parc pour regarder ce paysage, ou alors visité un jardin abritant une autre saison. Mais Carmin aimait bien traîner ici, ce coin était assez calme et reposant, les autres élèves préféraient voir le « vrai » automne dehors ou profiter des autres saisons. Le rouquin était donc tranquille comme ça, personne ne penserait à venir le chercher là ou alors à l’embêter.

Il espérait juste que le jardin n’allait pas décider de changer la météo pour l’instant clémente de cette saison, les averses étaient plutôt nombreuses en automne et c’était vraiment le seul défaut que le catholique trouvait à cet endroit. De plus, il avait donné rendez-vous à un ami pour qu’ils passent l’après-midi ensemble ici, alors il ne voulait pas que le temps devienne mauvais et écourte le bon moment qu’il allait sûrement passer. Parce que l’auvergnat ne passait jamais de mauvais moments quand il voyait Isaac, son petit protégé. Cet élève, de quatre ans son cadet, lui faisait vraiment penser à lui-même au même âge. Et le rouquin savait qu’il n’aurait jamais survécu à dix ans dans cette école sans des amis exceptionnels comme Pity et Aaron. Le breton avait égayé ses journées pendant dix ans avec ses idées farfelues, alors que le coréen l’avait simplement pris sous son aile, le protégeant ainsi de tous les dangers du monde extérieur.

Bon, l’établissement scolaire n’était pas vraiment dangereux, mais tous les élèves n’étaient pas des anges et c’est de ses dangers-là que l’asiatique l’avait protégé. Il avait toujours évité les conflits, se cachant derrière le lupy au moindre problème. Alors la première fois qu’il avait vu Isaac en larmes, il s’était dit qu’il devait rendre la pareille, que c’était son tour à lui de protéger quelqu’un pour qu’il soit heureux dans cette immense école. Aaron était son héros, le cervirald voulait être aussi courageux et généreux que lui en s’occupant de quelqu’un qui en avait besoin. Alors aujourd’hui, il allait encore consacrer de son temps à l’ursirre, passer une après-midi entière avec lui. Carmin ne faisait pas cela par devoir d’aider quelqu’un en plus, il appréciait réellement le cinquième année et il avait découvert au fil du temps qu’ils avaient de nombreuses passions en commun. En fait, pour le français qui avait toujours été fils unique, il avait trouvé en la personne d’Isaac le petit frère qu’il avait toujours rêvé d’avoir.

Alors il attendait simplement le petit jeune, griffonnant sur carnet ce paysage enchanteur tout en écoutant sa musique. Dans son sac à dos, un paquet de chips patientait aussi, attendant l’ursirre pour être entamé et dégusté. Le catholique avait acheté ces cochonneries exprès pour son ami, il avait choisi ses préférés en plus, une petite attention discrète pour faire sourire le musicien. Même si les larmes étaient souvent nombreuses sur les joues du petit gars, Carmin préférait mille fois qu’elles soient de joie plutôt que de tristesse. Mais le voir avec un sourire aux lèvres était la plus belle des récompenses pour le rouquin.

Code by Joy


Carmin vous parle de musique en rouge carmin. (#960018)

Bouh !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
[29/09/2018] Triste est l'automne pour celui qui ne sait l'égayer. [Isaac Stanhook]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Pour celui que j'aime (PV)
» Une crise de folie pour le fou, des liens d'amitié naissants [Isaac ft. Kalis] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Campus d'Ilukaan :: Extérieur :: Jardin aux quatre saisons-
Sauter vers: