C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

[21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf]
 :: Ville de Bloombury :: Bars et restaurants :: Poutine King

— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 11
[21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf] Ven 21 Sep - 14:57

C’est deux roux qui rentrent dans un fast-food… On dirait le début d’une mauvaise blague.



Carmin Alizarine & Peter Gougnuf
[21/09/2018]




Aussi intitulé à la recherche du cadeau d’anniversaire d’Aaron. Parce qu’être ami avec ces deux rouquins, c’est pas un cadeau.


Le week-end, enfin. Carmin attendait cela avec beaucoup d’impatience depuis… Depuis lundi matin. Pas qu’il n’aimait pas ce qu’il faisait en cours, loin de là. Mais les week-ends, c’était synonyme de grasses matinées, sorties avec ses amis… Puis il avait plus de temps pour ses loisirs aussi, quand il n’était pas enfermé dans une salle de classe. Alors quand l’heure de cours avait pris fin, il avait rangé ses affaires en quatrième vitesse, dans le but d’arriver le plus vite possible à son dortoir. Il sortait ce soir et il était hors de question d’être en retard. Ce n’était pas un rendez-vous crucial du genre professionnel ou sentimental, il devait juste retrouver Peter au fast-food. Mais ce n’était pas non plus une raison pour le faire attendre, surtout que leur sortie n’était pas anodine. En effet, ils devaient réfléchir ce soir aux cadeaux d’anniversaires qu’ils allaient faire à leur meilleur ami cette année, à l’évènement qu’ils devaient organiser pour ce jour si spéciale, qui inviter… Le tout, loin des oreilles indiscrètes d’Aaron. Et quoi de mieux que sortir de l’école pour être sûr qu’il ne nous entende pas ?

Dès qu’il mit un pied dans son dortoir, le rouquin déposa son sac sur son lit, récupéra les affaires qu’il avait préparées pour sa sortie et fonça dans la salle de bain. Il n’allait quand même pas se balader en ville avec son uniforme, alors autant mettre des vêtements qui lui plaisaient et dans lesquels il se sentait à l’aise. Puis connaissant le breton, le catholique savait qu’il y avait un pourcentage de chance non-négligeable pour que cette soirée se finisse au bar, alors autant être bien habillé. Surtout que si son ami Cervirald lui proposait d’aller boire un coup, l’auvergnat n’allait pas refuser quoi. Carmin prit donc une douche rapide, se séchant et s’habillant en quatrième vitesse, mais en prenant quand même le temps de mettre ses bijoux. On ne déconnait pas avec le style vestimentaire, Pity allait sûrement portait une tenue qui ferait hurler d’horreur Cristina Cordula ce soir, alors autant essayer d’épargner un peu la mode.

Il se mit donc en route vers le Poutine King, l’endroit où il devait retrouver Peter pour manger, armé de son fidèle portable et de ses écouteurs récalcitrants. Il dût d’ailleurs encore démêler les nœuds de ce dernier, tout en marchant, avant de pouvoir enfin écouter de la musique pour finir son trajet. Une fois devant l’établissement de restauration rapide, il chercha une tête aussi rousse que lui, ce qui ne devait pas être trop compliqué en principe… Le breton était quand même assez atypique physiquement, il n’y en avait pas deux comme lui alors l’auvergnat espérait le trouver assez rapidement.

Code by Joy


Carmin vous parle de musique en rouge carmin. (#960018)

Bouh !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 51
Re: [21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf] Dim 30 Sep - 3:44


We go together like cheese and fries
Soirée sortie avec Roux numéro 2 de prévue, montée du stress, abattez-moi. En soi, il est vrai qu'il s'agit d'un jour plutôt banal ; je veux dire, voir la frimousse de Carmin fait partie de mon quotidien, et ces dix années passées à le côtoyer ne font que confirmer mes dires.

Mais sans que je ne puisse trouver les bons mots pour l'expliquer, chaque instant en sa compagnie a son petit quelque chose de spécial, un peu comme du glaçage sur un beignet et des petits marshmallows sur le dessus. C'est sucré et doux comme lui, et ça me remplit le cœur comme le bide. En parlant de bide, il serait temps que je bouge de devant le miroir pour couvrir le mien avant que mon glorieux camarade de chambre ne porte plainte pour exhibitionnisme. Ouvrant dramatiquement les portes de l'éternel ennemi de mon peuple et antre du Babadook, je plonge ensuite mes deux bras assoiffés de tissu dans ses entrailles et en ressors plusieurs hauts : une fois posés - balancés - sur mon lit, je les examine en penchant la tête de droite à gauche puis fais mon choix en jetant mon dévolu sur le transparent avec des roses rouges sur le devant. Habillé, mais pas trop, tout pour faire chavirer le cœur de ces messieurs. Que Carmin le veuille ou non, ce chanceux verra mon bidon ! Et il ne peut rien me dire, sinon c'est du slut-shaming. Je connais mes classiques.

On ne gagne pas la bataille de l'amour en donnant des petites tapes timides sur l'épaule ; elle se gagne en envoyant son sex-appeal à la face de son crush, tel un phoque armé d'un poulpe. Et quoi de mieux que d'agiter sa belle paire de jambes dans un short jaune canari afin de s'attirer les faveurs du damoiseau que vous courtisez ? Un sourire de fierté pendu à mes lèvres, je tourne sur moi-même en face de la glace telle une petite ballerine dans une boîte à musique avant de sauter dans mes pompes blanches parsemées de lumières multicolores. Pour briller dans le noir parce que je suis une étoile. Aussi parce que j'ai un peu peur du noir, mais on ne va pas s'étendre là-dessus, y a un roux qui m'attend. Cette pensée en tête, je m'avance vers la porte, resserre les lanières de mon sac-à-dos licorne puis assène finalement un coup de hanche dans le bois vernis, marquant ainsi mon départ. Personne d'important en vue - ou du moins, personne qui soit actuellement dans mon champ de vision, je peux tout à fait me planter - je me mets à galoper à qui mieux-mieux et quitte l'école sans encontrer la moindre personne suffisamment sociable pour m'arrêter dans ma course. Pour une fois, c'est pas plus mal. Pas que je sois spécialement en retard, mais si je peux gratter quelques minutes en accélérant le mouvement, ce ne serait pas du luxe.

Et c'est ce que je fais : accélérer. C'est que la Bouclette va manger ses frites en solo si je fais l'escargot, et mes jambes n'ont pas tabassé un ennemi invisible caché sous ma table durant l'intégralité de mes cours pour que je sois accueilli par une assiette vide. Hâte de bouffer, hâte de le voir, hâte d'aller arpenter les boutiques à la recherche d'un cadeau d'excellent goût qui fera pleurer Ronron de bonheur et absolument pas de désespoir... Bref. Ellipse : je ne vais pas causer du mouvement rebelles des crolles de la carotte emo afin de meubler, flemme un peu. Au bout d'une poignée de minutes rythmées par mon gracieux trot, j'arrive enfin devant l'enseigne puis agite mes deux bras depuis l'autre côté de la rue afin d'attirer l'attention de l'auvergnat.

« Carminouuuuu ! ♡ »

Que je lui crie avant d'exhiber mon plus beau sourire, mais jamais aussi beau que le sien. Car par la sainte mimolette, il est mignon. Si je suis un boulet, lui il est le canon car je voudrais bien qu'il me tir--- oui, donc je traverse la route après avoir regardé à droite et à gauche comme on me l'a appris, et une fois arrivé à destination, je plonge dans les bras de ma cible (douce chaleur humaine, laisse-moi aspirer ton essence parce que géfroa) avant de le canarder de questions.

« C'était bien tes cours ? T'étais avec tes amis ? » Je me détache finalement de lui, reculant d'un pas. Modère ton débit de parole Peter, la vieille pieuvre en drag a dit que les hommes n'aimaient pas les moulins : « Moi j'étais avec Ronron donc c'était cool parce que y avait Ronron et que... euh, Ronron est cool. Hehe. »

Je laisse échapper un ricanement porcin qui me racle la gorge dans le but de cacher ma gêne, puis me précipite sur la porte afin de la lui ouvrir. Gentleman un jour, gentleman... un jour, parce que je n'en suis pas un et que je suis en pleine improvisation.

« Tu m'as manqué en tout cas ! Y a des jouets ici, nan ? Si oui, j'espère qu'ils ne les ont pas remplacés par des livres sur l'invention de la montgolfière ou je ne sais quelle ânerie...  Un ballon qui vole, wouhou, j'en perds mes dents.  »

©️ 2981 12289 0




Spoiler:
 


Merci à Isaac (pas comme si je t'aimais bien ou quoi que ce soit, b-baka) et à Lu' d'amùr ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 11
Re: [21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf] Dim 30 Sep - 20:55

C’est deux roux qui rentrent dans un fastfood… On dirait le début d’une mauvaise blague.



Carmin Alizarine & Peter Gougnuf
[21/09/2018]




Aussi intitulé à la recherche du cadeau d’anniversaire d’Aaron. Parce qu’être ami avec ces deux rouquins, c’est pas un cadeau.


Carmin ne savait pas s’il avait des dons de voyance ou s’il connaissait extrêmement bien son ami, mais comme il l’avait prédit il ne put louper le breton quand ce dernier déboula en trombe devant le fast-food. Et comme le cervirald l’avait encore deviné, la tenue de Peter était… Spéciale. Très spéciale. Un peu comme lui quoi. Il n’y avait que Pity pour mettre des shorts jaunes canari fin septembre au Canada, aucune personne censée n’aurait fait cela à Ilukaan sous peine de mourir de froid. Mais le rouquin n’était peut-être pas censé, ce qui expliquerait aussi son petit haut transparent qui laissait entrevoir son nombril et dont les motifs fleuris ne cachaient que quelques rares bouts de peau… Mais pourquoi Dieu n’avait-il pas fait don d’un peu de pudeur à Peter ? Non parce que le jeune Gougnuf en manquait cruellement, personne ne mettait un t-shirt comme cela sans un autre vêtement dessous pour cacher un peu le corps de son porteur. Des fois, le catholique avait l’impression que l’autre dixième année n’avait pas compris le concept de vêtement, leur but était quand même de tenir chaud, protéger le corps des agressions extérieures et embellir leur porteur. Pity avait réussi l’exploit impossible de rater ces trois fonctions de base avec sa tenue.

Par contre, le rouquin sourit en voyant les chaussures lumineuses de son meilleur ami. Il ne les trouvait pas moche, comparé au reste de la tenue. Elles étaient l’équilibre parfait entre un vêtement normal et l’excentricité de Peter. Une touche de folie, une pointe d’originalité et un petit quelque chose d’enfantin… Cela ressemblait au breton sans en faire trop, Carmin aimait bien cela. L’auvergnat se dit peut-être que le plus beau cadeau d’anniversaire pour Aaron serait de relooker le jeune Gougnuf, ce qui éviterait de nouvelles tenues capables de brûler des rétines. Mais cette idée disparut rapidement de son esprit quand un boulet de canon fonça s’écraser dans ses bras. Pity avait peut-être une façon de s’habiller des plus étranges, mais au final, Carmin s’en fichait pas mal de son apparence. Il ne l’appréciait pas pour sa beauté, mais pour sa personnalité rayonnante. Le breton trouvait toujours un moyen pour ensoleiller son quotidien et le faire sourire, et c’était cela qu’il aimait chez lui. Alors il referma les bras autour du plus jeune de quelques mois, lui rendant son étreinte avant de finalement le relâcher.

- J’ai passé une bonne journée, oui. Quand on étudie quelque chose qui nous plait, on ne s’ennuie jamais.

Le rouquin savait qu’il ne regretterait jamais son choix d’étude universitaire. Les Arts Magiques, c’était un moyen de continuer encore un peu la musique et le dessin avant de finalement reprendre l’affaire familiale. Après Ilukaan, il mettrait sûrement de côté ces deux passions pour entrer dans la vraie vie, par manque de temps. Tenir le bar familial était une perspective d’avenir qui lui plaisait énormément, mais il n’était pas dupe. Ses parents y consacrent tout leur temps, alors qu’ils sont deux. Le catholique savait très bien qu’il serait seul pour les remplacer quand le moment sera venu, vu qu’il n’aura jamais de compagne à ses côtés pour l’aider… Mais pour en revenir aux études, même si l’auvergnat se sentait totalement à sa place dans la filière d’art, il se disait régulièrement qu’il aurait peut-être dû faire Sciences Occultes. Cela ne lui plaisait vraiment pas, mais… Il aurait pu passer tout son temps avec ses deux meilleurs amis comme ça. Il se sentait un peu à part quand le coréen et le breton parlaient de leur cours, surtout qu’il n’avait pas le même emploi du temps que les deux garçons. Il avait d’ailleurs été terrifié, lors de sa première année en cursus universitaire, à l’idée que ses deux amis allaient peut-être l’oublier car ils ne partageaient pas la même classe. Au final, cette peur s’était avéré fausse mais… Il leur en voulait un peu d’avoir pris le même chemin alors que lui avait pris une route seule, différente de la leur.

Le catholique fut un peu surpris en voyant Peter lui tenir la porte du Poutine King, mais il ne fit aucune remarque à ce sujet, le remerciant juste pour son geste. C’était peut-être une nouvelle lubie du rouquin, un coup de folie ou une envie passagère. Avec le temps, Carmin ne s’inquiétait plus de l’attitude parfois étrange du breton. D’ailleurs, à chaque fois que le sang pur faisait une chose étrange, le simple fait que ce soit lui à l’origine de cet acte expliquait son comportement. Le simple prénom « Pity » était la réponse à tout ce qui se passait bizarre autour du rouquin, un peu comme 42 était la réponse à la vie. Un sourire fleurit discrètement sur les lèvres du plus âgé quand le breton avoua entre deux phrases que Carmin lui avait manqué. Savoir cela réchauffait le cœur du français, dont les joues rosirent légèrement. Quand Peter lui disait cela, il avait l’impression d’être important pour son ami, aussi important que le jeune Gougnuf l’était pour lui.

- Il y a des jouets, mais je crois qu’on ne peut en avoir qu’en prenant un menu enfant. Et cela fait au moins dix ans que tu n’as plus une tête de gamin, Pity. Puis en plus, s’ils te donnent vraiment un menu comme cela, tu risques d’avoir faim dans même pas une heure, te connaissant…

Et l’artiste savait très bien que c’était ses frites qui allaient y passer si le breton était affamé même après avoir englouti son menu. Alors il préférait que le cervirald prenne un menu correspondant à sa faim pour qu’il puisse lui aussi avoir l’estomac rempli à l’issue de ce repas…

- Ou alors, il faudrait que tu prennes plusieurs menus pour être rassasier, c’est une possibilité aussi. Mais je ne veux pas de gaspillage, tu as intérêt à ne pas commander plus que ta faim Peter, ça ne sert à rien d’avoir les yeux plus gros que le ventre. D’ailleurs, tu préfères commander aux bornes ou directement au comptoir ?

Code by Joy



Carmin vous parle de musique en rouge carmin. (#960018)

Bouh !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf]

[21/09/18] C'est deux roux qui rentrent dans un fast-food... On dirait le début d'une mauvaise blague. [Peter Gougnuf]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Absentes de deux semaines : au ski =)
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» "Combats pour la vie, ou meurt" [Cathane]
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville de Bloombury :: Bars et restaurants :: Poutine King-
Sauter vers: