C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI]
 :: Administration :: Inscriptions :: Dossiers validés

avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 41
Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 19:00

Alexander Stevenson | OC
MAISON : Lupy
ANNÉE : 10 ème année
CURSUS UNIVERSITAIRE : Médicomagie
MOTIVATION : /
ANIMAL DE COMPAGNIE : Grand Duc
BAGUETTE : Ebène, ventricule de dragon, fine, 34 cm, rigide.
PATRONUS : Lynx
ODEUR DE L'AMORTENTIA : Désinfectant - Poussière - Soupe
REFLET DANS LE MIROIR DU RISÉD : Son bureau de médecin, dans une pièce agréable et chaleureuse et trônant fièrement sur le bureau une photo de sa famille.
ÉPOUVANTARD : Le vide sous ses pieds avec la mort et la désolation autour de lui.
FAMILLE : Sa petite soeur "Nassie" qui est en septième année.
MATIÈRE FAVORITE :Sortilèges
MATIÈRE LA MOINS AIMÉE : Etude des moldus
Alexander Stevenson

— Original Character

20 ansSang purMasculinCanado-irlandais
« Le vrai de l'équilibre, c'est qu'il suffit d'un souffle pour tout faire bouger. »

NOM : Stevenson
PRÉNOM : Alexander
SURNOM : /
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 12 décembre 1997 à Clifden (Irlande)
LANGUES PARLÉES: Anglais (avec de vagues notions d'irlandais datant de son enfance)
DON : /
YEUX : Verts
CHEVEUX : Noir
TAILLE : 1m87
POIDS : 75 kg

Liste des headcanons
Grognon en toutes circonstances — Ne sait pas lancer un patronus —  Déteste les chats — A le vertige — N'y voit rien sans ses lunettes (même s'il porte 90% du temps des lentilles) —  Bon à marier (en résumé, sait faire la cuisine et le ménage correctement) — Étrangement, adore les enfants et toujours prêt à aider les premières années — Adepte du silencio — Squatte l'infirmerie sans raison valable — A un gros problème avec l'autorité — Impatient — Aime un peu trop la magie noir.

Côté joueur
PSEUDO : Kymika
AVATAR : (si c'est un OC)
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : Je le connais depuis un petit moment, juste pas eu le temps et la motivation de venir avant.
UN PETIT MOT : Pour ceux qui me connaissent déjà, me revoilà. Heureuse de retrouver tout le monde. ♥️ Pour les autres, ne prenez pas peur. Je ne mange personne. Je mets juste des points à la fin de mes phrases, j'écris -beaucoup- trop en rpcb et je passe mon temps à m'excuser.
CODE DU RÈGLEMENT : (à envoyer par MP)
Physique
Un reflet dans le miroir. Une apparence. C’est ce qui te définit aux yeux des autres Alexander. Et rien que pour cela, tu n’y prêtes guère attention. Suffisamment pour les satisfaire. Suffisamment pour les tromper aussi. Après tout, ils se font bien une idée sur ta personne sans même te connaître.

Un regard vert. C’est ce qui les attire en premier. Ce regard d’un vert sombre, renforcé par tes sourcils froncés, ton air grognon. Cet héritage maternel qui trahit le lien de parenté avec tes sœurs. Ce regard qui trouble, qui effraie même parfois mais qui s’adoucit indéniablement avec les plus jeunes sorciers.

Ensuite, viennent tes cheveux. Des boucles sombres. Courtes ou longues. Qui finissent toujours par voiler ton regard et te faire râler un peu plus et dont tu règles le sort à coup de ciseaux. Pourquoi dépenser de l’argent dans un coiffeur alors que tu peux le faire toi-même ? Un assemblage de mèches dans un désordre ordonné, si semblable au jour précédant et pourtant si différent.

Ton visage, lui, est à ton image. Des sourcils froncés encadrent ton regard parfois cerné, les traits sont anguleux, les joues peu marquées. De temps en temps, une barbe de quelques jours. Un air distant, presque sévère termine la peinture de ton visage. Parfois, une paire de lunettes viennent s’ajouter au tableau.

Silhouette raide, jamais hésitant lorsque tu arpentes les couloirs. Il se dégage de toi une certaine assurance. Feinte ou réelle ? Est-ce qu’encore une fois, tu ne jouerais pas sur les apparences ? Ton corps n’est pas musclé et tu le laisses vivre sa vie sans trop t’en préoccuper. Après tout, ta propension à systématiquement sauter le petit déjeuner te permet de garder un certain équilibre.

Un reflet dans le miroir. Ce n’est pas toi, Alexander. Mais pourtant, tu ne peux y échapper. Échapper à ses jugements sans fondements.

Caractère
Tu as passé l’âge de te forger une identité, d’essayer d’être ce que tu n’étais pas. Non, tu as fait un choix. Celui d’être toi-même qu’importe si ce sont tes défauts que l’on voit en premier, que l’on cherche parfois tes qualités ou que l’on se demande si venir te voir est une bonne idée.

Oh non, tu ne fais pas partie de ces brutes ou de ces gens détestables au premier regard, tu as juste la fâcheuse habitude de râler. D’être grognon, bougon, parfois un peu grincheux et bourru aussi ou bien tout autre adjectif qui plairait à tes détracteurs. Et même si tu sais que grommeler ne sert pas à grand-chose, tu as pris cette habitude-là. Oh, il ne faut pas voir que le négatif de la chose, tu es certes critique, tant avec ce ou ceux qui t’entourent qu’avec toi-même mais tu restes assez juste dans tes jugements. Autant ne pas perdre du temps et de l’énergie pour rien.

Cette facette là de ta personnalité est moins visible. Voir même invisible tant que l’on va dans ton sens. Et que l’on n’est pas enseignant. Tu as un rapport assez ambivalent avec le corps professoral. Tu apprécies apprendre, les écouter partager leurs expériences, leurs savoirs, mais dès qu’il est question d’ascendant et d’ordres, sauve qui peut. Tu n’aimes pas que l’on te donne des ordres. Tu détestes ça même. Que l’on t’oblige à faire telle ou telle potion, que l’on t’ordonne de lire tel ouvrage. Ce ne sont que des mots. Rien de plus que des mots. Mais ceux-ci ont le ton de t’agacer, même de parfois te faire perdre ton calme quand le ton monte. Depuis tout petit, tu as eu du mal à accepter que l’on te contraigne, que l’on t’empêche d’agir selon ton bon vouloir, que l’on cherche à brider ta pensée. Tu t’es bien assagi en grandissant et tu as appris à dire les choses avec un petit peu plus de tact. Juste un peu car tu sais que tu leur dois le respect. Quand bien même tu persistes à penser qu’ils n’ont pas forcement raison. Et puis tes enseignants ont appris à te connaître aussi et à y mettre un peu plus les formes. Juste un s’il te plaît, une phrase légèrement reformulée et tu suis la demande sans rechigner. Juste en protestant pour la forme. Il ne faut pas exagérer non plus.

Et pourtant, malgré tout tes défauts, ton caractère difficile parfois, tu as choisi de devenir médecin. D’essayer de ne pas tuer tes futurs patients surtout en l’état actuel des choses. Tu n’es pas mal intentionné, mais ta magie n’est pas forcement la plus douce, un peu à l’image de ton tempérament. Tu es ambivalent. Tu veux faire le bien en apprenant comment faire le mal. Tu cherches des réponses à des questions insolubles dans des lieux parfois interdits. Tu essaies, encore et encore mettant ta patience inexistante à rude épreuve. Jusqu’à y arriver. Tu as envie de comprendre ce qui t’entoure, de découvrir tout ce que la magie a à offrir, à t’apprendre. Même si pour cela, tu dois te rendre dans le côté obscur de la magie. Et accepter certains compromis à ce niveau-là.

Après, ton entourage, lui, connaît tes bons côtés, tes rares sourires qui illuminent ton regard à défaut de ton visage. Les rares fois où tu es obligé de faire bonne figure, il n’est pas rare que tu attrapes une crampe à la fin de la journée. Mais là n’est pas la question. Tu es une perle avec les enfants et ceux-ci, comme s’ils le sentaient, se dirigent vers toi avec une certaine facilité. Tu sais les mettre en confiance et faire preuve d’une bienveillance que l’on peut juger parfois absente avec tes camarades. Tu es même attentionné avec tes proches, agissant dans l’ombre sans rien vouloir leur montrer. Question de principe un peu stupide.

Mais il y a une chose que tu n’arrives pas encore à gérer malgré les années. Tes failles. Tes faiblesses que tu refuses d’admettre. Accepter l’aide des autres. Tu ne peux pas. C’est trop dur. Tu préfères encore cacher tes échecs, dire que tout va bien et recommencer. Encore et encore. Jusqu’à que tu y arrives ou jusqu’à que la fatigue t’emporte. Tu es quelqu’un d’entier, tu n’as pas toujours ta langue dans ta poche mais tu sais ce que tu vaux. Tu sais montrer aux autres une assurance qui n’est pas totalement feinte néanmoins en inadéquation avec ton ressenti intérieur. Ce n’est pas toi, mais tu ne supportes pas que l’on te plaigne. Alors tu t’obstines à paraître fort, sûr de toi et de tes capacités. Tu ne laisses entrevoir à tes camarades que ce que tu maîtrises et que tu connais.

Histoire
La magie coule dans ton sang. Il est souvent dit que l’on naît sorcier, mais pour toi, on le devient. Rien n’est acquis et c’est à toi de trouver ta voie et construire ton futur.

Lumos La lumière. L’insouciance et l’enfance.

Tu as toujours vécu dans cet univers moderne, où la magie et la modernité se côtoient. Loin des temps sombres passés, loin des conflits qui agitent le monde magie. Une famille aimante, une Irlande dont tu ne conserves que de vagues souvenirs de vacances chez tes grands-parents. Pour toi, ta maison, c’est le Canada. La patrie de ton père et la tienne. Celle où tu as grandi avec tes deux sœurs.

Vous êtes trois enfants. Trois enfants si différents les uns des autres. Trois maillons de la même famille que l’on juge souvent si mal assortis. Et pourtant trois individus qui tiennent fermement les uns aux autres. Et bien que tes rapports avec elles soient conflictuels, vos parents disent que c’est de bonne guerre, tu tiens à ses dernières comme la prunelle de tes yeux.

Anna, ta sœur ainée. C’est elle qui a réveillée ton amour pour la magie. Sorcière pourtant maladroite et bordélique, elle passait des heures à répéter ses sorts sous tes yeux ébahis dans le salon familial lors des vacances. Tu n’étais pas plus haut que trois pommes et pourtant, tu passais des heures à l’observer en silence, à essayer de reproduire ses mouvements et ses gestes avec n’importe quel objet qui te tombait sous la main. Même si le temps à passer et c’est avec un regard assez critique que tu juges sa vie. Elle ne sait pas cuisiner, le ménage et le rangement. Elle va bientôt être mère, et tu as peur pour l’avenir de la petite. Déjà que tu as failli mourir à cause de sa cuisine… C’est exagéré et complètement assumé. La réalité est que tu as juste hâte d’être tonton.

Nessa ou Nassie comme tu l’appelles toujours. Ta petite sœur. Même regard vert, même air lorsque vous êtes en colère. Votre ressemblance s’arrête là. C’est une jeune femme pleine de vie, qui aime beaucoup t’agacer, sachant parfaitement que tu l’aimes trop pour vraiment t’énerver. Mais c’est aussi quelqu’un qui te connaît et qui sait te raisonner. Qui sait où appuyer pour te calmer et quels arguments utiliser. Actuellement en septième année, elle poursuit son cursus avec des résultats bien supérieurs aux tiens quand bien même elle reste indécise quant à son futur.

Le reste, il n’y a rien à dire. Ton caractère parfois un peu difficile à gérer, ta curiosité débordante. Pour toi Alexander, ce sont simplement tes années d’insouciance, des années bénies ou rien ne perturbait réellement ta vie. Où tu profitais simplement de chaque instant sans penser au lendemain.

Confundo. Les doutes. Ilukaan partie 1.

En entrant dans l’école, tu t’es trouvé une nouvelle famille. Et bien qu’à tes yeux ça ne soit que de belles paroles, tu mentirais en disant que tu n’as pas fait de belles rencontres. Que ce soit chez tes confrères et consoeurs Lupys ou bien dans les autres maisons. Même si ton caractère bougon et ton air souvent renfrogné ne facilitent pas les rencontres et fais réfléchir les gens à deux fois avant de t’aborder.

La vie avec tes camarades, c’est parfois un mal pour un bien. Ou un bien pour un mal, personne ne saurait trop dire. Quand tu le souhaites, tu réussis à te faire oublier, travaillant dans ton coin sans demander de l’aide à personne. Même si se méfier est serait bonne idéee car il en faut peu pour que tu perdes patience ou que tu ne cherches à avoir des explications et que la discussion se termine dans un débat par forcement des plus sympathiques. Le reste du temps, tu es assez indifférent, plutôt autonome même. Tu te débrouilles seul, ça ne te gêne point de ranger le bordel des autres, avec une petite pique gratuite malgré tout, quand leurs affaires dépassent dans ton espace vital et tu aimes bien remener des gâteaux ou autres mets salés à partager dans ta chambre commune. On t’a dit une fois que tu étais bon à marier à cause de cela et vu la colère dans laquelle ça t’a mis, plus personne ne s’y risque. Quand bien même cela reflète une certaine réalité des choses.

Le plus dur, pour toi, c’est les cours. Tu as dû t’y habiter. Pas aux contenues, ni même aux spécificités de l’univers sorcier car tu piquais les cours d’Anna mais à tes enseignants et aux personnalités de chacun. Et autant dire que ça a fait des étincelles. Tu as toujours refusé que l’on t’impose des choix, des décisions mais surtout des idées. Autant dire que cette partie là n’a pas été une partie de plaisir pour toi et tu n’imagines même pas pour tes professeurs. Heureusement que tous les élèves ne sont pas comme toi. Malgré le fait que tu te sois un peu calmé avec les années et que tu te plies tant bien que mal aux exigences des professeurs, tes résultats restent dans la moyenne. Tu ne fais d’efforts que lorsque le courant passe bien avec l’enseignant, la matière, ou bien qu’il respecte les élèves. Un peu selon ton bon vouloir en fait. Même si en agissant ainsi, tu ne montres pas tes vraies capacités car tu es plutôt habille avec une baguette dans les mains et tu peux acquérir des connaissances assez poussées dans les domaines qui te plaisent.

La première partie de tes études n’est pas exemplaire, tant au niveau scolaire qu’avec tes camarades. Tu as grandi dans ses murs, tu as testé ses limites. Tes limites et celle du corps enseignant. Tu as aussi appris sur toi et tu t’es construit. Tant bien que mal, de manière même parfois un peu bancale. Mais tu as surtout compris qu’il ne sert à rien de se brusquer contre les règles. Elles sont nécessaires pour une vie en communauté. Et tu te serais facilité la tâche en gardant pour toi certaines de tes idées et en acceptant que tu ne puisses pas tout maîtriser et que tout le monde à le droit d’avoir tort. Même tes enseignants. C’est ce que tu souhaites retenir de ses années-là.

Epiksey. Le soin. Le futur

Tu as longuement hésité avant de choisir ta voie. Tu ne ressembles pas à ce que l’on attend d’un médicomage, d’un soignant. Non, tu es loin de tout ça Alexander, mais personne n’a réussi à te faire changer d’avis lorsque tu as pris cette décision. Tu as choisi ce chemin là pour ton futur. Tu éludes quand on te demande le pourquoi. C’est trop personnel. Trop profondément ancré en toi. Et tu ne saurais pas l’expliquer.

Ce n’est pas une décision que tu as prise sur un coup de tête. Ni même car les matières te correspondaient ou que tu appréciais les enseignants. Non. Tu as mis tout ça de côté. Et tu as réfléchi. Tu as pris le temps de peser le pour et le contre. Et quand tu t’es lancé, c’était plein d’hésitations, de doutes et de peurs. Qui ne te lâche pas toujours aujourd’hui encore. Tu sais juste les camoufler. Tu as fait en sorte de rattraper tes erreurs passées, t’investir dans des cours qui ne te plaisaient pas forcement. Tes résultats sont enfin à la hauteur des attentes de tes enseignants et même s’ils n’ont pas pu dompter ton esprit et ton caractère bougon, ils savent, du moins l’espères-tu que tu seras un bon médicomage.

Ainsi, aujourd’hui, ton futur semble tout tracé. Tu poursuis des études, toujours à Ilukaan, dans un domaine qui te passionne bien que tu n’oublies jamais vraiment cette magie qui a si souvent fait briller ton regard. Les sortilèges en tout genre mais surtout la magie noire. Cette magie interdite que tu veux appréhender et comprendre. Cette magie que tu as envie de découvrir un peu plus. Cette magie qui effraie et qui déroute. Mais surtout, cette magie qui te captive et qui t’attire un peu plus chaque jour vers elle.

Mais rien n’est plus incertain que l’avenir. Ce qui est vrai à présent ne le sera peut-être plus demain.



Dernière édition par Alexander Stevenson le Sam 29 Sep - 17:36, édité 20 fois
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
— Cervirald
avatar
I'm not like them. I wish I was... but I'm not.
ϟ Œuvre : Brave (Disney)
ϟ Parchemins : 49
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 19:18

Bienvenue ^o^
Hâte de découvrir cet OC *^*
Bon courage pour ta fiche :D



There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.

We can't just run away from who we are


♥ :
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Axis Power, Hetalia
ϟ Parchemins : 422
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 20:35

BIENVENUE MARIE !! ♥️
Bon courage pour ta fiche ! Oh trop hâte de voir ton OC !
Des bisouuuus ♥️


Feliciano ne s'arrête jamais de parler en #006BA9
Fiche || Relations
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Shingeki no Kyojin
ϟ Parchemins : 230
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 20:45

Bienvenuue !! Et bon courage pour ta fiche !! Hâte de voir ton OC en tout cas :D


Merci Mads ❤:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ Œuvre : Prince Captif
ϟ Parchemins : 135
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 20:51

OH MARIE, SI TU SAVAIS.
(faut que j'arrête cette blague)

Ta description de joueuse est beaucoup trop accurate MDRR.
J'ai hâte d'en découvrir davantage sur Alexander et de voir le visu que tu comprends prendre !



De la part des potos !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Death Note
ϟ Parchemins : 125
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 21:39

Bienvenue ! J'ai hâte de découvrir ton OC, il m'a l'air bien intéressant en tous cas ! :3
Allez, bon courage pour ta fiche ! ^^


I'M A NIGHTMARE, A DISASTER.
ANAPHORE

Merci à Aly' pour l'avatar ~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 41
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Dim 2 Sep - 22:20

Coucou !

Merci à vous pour votre accueil. ♥️ Ça fait plaisir de voir ça et je suis encore plus motivée pour finir ma fiche.

J'espère qu'Alexander vous plaira !

Bisous et à très vite j'espère !
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Voltron : Legendary Defender
ϟ Parchemins : 336
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Lun 3 Sep - 23:10

Bienvenuuuuue ;; <3
Je suis beaucoup trop happy de te voir ici ! J'ai hâte de découvrir ton perso et de pouvoir de nouveau rp avec toi iiih <3


Pidge vous balance du sel en #00CC66.

Aesthetic by Lance/Keith, merci à toi <3:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Strixyst
avatar

ϟ Œuvre : Hetalia, Axis Power
ϟ Parchemins : 221
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Mar 4 Sep - 12:06

Iiiiih ! aaaaaaaaah Voici enfin Alexander HailMarket.... Enfin, Alexander Supermerch.... Ou Alexander McDave....

BREF !!

Vraiment hâte de te voir le jouer, et hâte d'avoir un petit lien avec lui ;DD Bon courage pour ta fiiiche sparkles



 
 @the.scientist
'Cause in a sky full of stars, I think I saw you
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Mar 4 Sep - 14:22

"Je passe mon temps à m'excuser".
DAMN TRUE.

Hâte de voir Alexander Subway !... Wait, non... Alexander McDave ?... Mince, attendez-


ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 41
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Sam 29 Sep - 17:35

Coucou !

La fiche est enfin terminée. Après pas mal d'attente. J'espère qu'Alexander vous plaira et j'ai hâte de rp avec vous !

Merci pour votre accueil et aussi un grand merci aux personnes qui m'ont soutenues dans la création et mise en place du personnage. ♥️

Bisous !
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
— Monsieur le Directeur
avatar

ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 373
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI] Lun 1 Oct - 18:49

Coucou ! Je n'ai rien à dire sur ta fiche et ça fait toujours du bien de voir des membres qui font un bon truc de A à Z hihi !
Hâte de voir Alexander à l'action. (je suis toujours fière d'avoir trouvé son nom mdr).

Message du staff
Validation
Accompagné par d'autres nouveaux élèves, tu es appelé par le directeur à t'avancer au centre du Dôme. Scruté par les élèves et étudiants, tu regardes alors ton reflet dans la fontaine qui va décider de ton sort. D'abord voyant ta sale tête dans l'eau, tu remarque que le reflet semble se changer peu à peu jusqu'à prendre la forme d'un loup.  Tu es d'autant plus surpris quand l'animal commence à pousser un cri dans toute la salle. Tout le monde se met soudainement à t'applaudir, tandis que le directeur s'approche de toi avec un rubis brut qu'il met autour de ton cou. "Bienvenu à Lupy !"

—> Te voilà validé, tu peux désormais poster dans tous les recoins du forum, RP-Post ainsi que RPCB.
—> N'hésite pas à voir la chambre qui t'a été attribuée.
—> Si ton personnage est en cursus universitaire, il peut postuler pour avoir un job d'étudiant.
—> Crée dès maintenant un topic pour récapituler les relations de ton personnage. Tu peux également acquérir un portable ou bien créer un blog.
—> N'hésite pas à faire une demande de RP pour trouver un partenaire d'écriture !
—> Enfin, amuse-toi bien sur le forum,  n'hésite pas à en parler autour de toi et à voter régulièrement aux TS !

welcome!

Ab origine fidelis, ex fortitudine scientia.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI]

Tout est une question d'équilibre. La vie, la mort aussi. - Alexander Stevenson [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» La question de la couleur de peau est elle aussi un obstacle au progrès?
» L'amour rend aveugle ? Pourtant, je vois très bien ma patte dans ta figure si tu ne réponds pas à mes questions...
» Tout est une question de Tuyauterie !
» [Jour III] Tout est une question d'angle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Inscriptions :: Dossiers validés-
Sauter vers: