C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

[29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida
 :: Campus d'Ilukaan :: Extérieur

— Cervirald
avatar
I'm not like them. I wish I was... but I'm not.
ϟ Œuvre : Brave (Disney)
ϟ Parchemins : 50
[29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida Mer 29 Aoû - 16:24


Never was anything great achieved without danger
Control your anger because it is just one letter away from danger.
▴▽▴⟁▴▽▴
Hunkida

Tu voulais aller voler cette après-midi, ressentir un peu de liberté sur un balai, ne serait-ce qu'un instant. Mais tu ne peux pas, parce que tu n'as pas eu l'autorisation du professeur de vol, et que tu n'es pas dans l'équipe. Pas que tu ne le souhaites pas, mais ton exclusion s'avère encore trop récente pour que tu y sois autorisée. Tu as l'impression de payer en permanence pour cette erreur que tu as commise il y a deux ans, ce qui t'énerve. Assez pour que tu grognes, faisant l'ours alors que tu trépignes. Tu as besoin de faire quelque chose, incapable de rester immobile, de te poser pour réviser ou pour lire un livre. Même regarder un film ou écouter de la musique te semble trop passif pour que tu t'en contentes. Pourtant, c'est ce à quoi tu as passé la fin de ton après-midi une fois le déjeuner passé, ne pouvant ni voler ni même monter à cheval. C'est dans ce genre de situation que les Highlands te manquent, jusqu'à ce que tu te souviennes de la dernière lubie de ta mère, qui t'a coupé toute envie de retourner chez toi aujourd'hui. Te trouver un fiancé. N'importe quoi.

Jetant un coup d’œil à ton téléphone, le 22:01 qui s'affiche te fait grogner. Pas que tu sois de ceux qui se couchent excessivement tôt, mais aujourd'hui tu n'as rien à faire, alors tu cherches à trouver le sommeil malgré tout. Pourtant tu es incapable de trouver une certaine forme de calme pour t'endormir. Trop d'émotions et de frustration s'agitent en toi, et tu tournes encore et encore dans ton lit, en vain. Tes écouteurs dans les oreilles, la chanteuse hurle autant que ton esprit, mais rien n'y fait. Tes pensées ne s'arrêtent pas, elles ne font pas de pause, ne trouvent pas le repos. Tu sais que tu ne parviendras pas à trouver le sommeil dans cet état, parce que cette après-midi tu n'as pas pu te défouler comme tu l'aurais voulu. Mais à présent tu as une autre idée en tête à vrai dire, il ne te reste plus qu'à trouver un partenaire avec qui la mettre en oeuvre.

Hunk est la première personne à qui tu penses, comme souvent en réalité. Lui envoyant immédiatement un SMS, tu attends sa réponse en maltraitant honteusement ton oreiller. Jusqu'à ce que tu obtiennes une réponse, quelques minutes plus tard, et que tu quittes ton lit d'un bond. Laissant au passage ton téléphone, ou plutôt l'oubliant, comme d'habitude. Trop pressée à l'idée de retrouver Hunk, tu quittes ton dortoir jusqu'à l'extérieur de la salle des Cervirald, puis rejoins l'extérieur où tu lui as donné rendez-vous. Arrivant avant lui, tu réalises que tu as oublié ta veste et grommelles. Trop tard. Heureusement que les soirées d'été ne sont pas aussi glaciales que celles d'hiver, sinon tu serais sans doute remontée en chercher une.

Les minutes te paraissent des heures en l'attendant, mais lorsqu'il arrive tu bondis dans son dos avec un cri mêlant joie et frustration étouffé. « Enfin t'es là ! » Tu l'as déjà vu aujourd'hui, donc pas la peine de le saluer, même si tu l'enlaces un instant. « Tu viens, on y va. » Pas que tu songes à rentrer avant une certaine heure, en réalité tu es simplement impatiente de bouger, incapable de rester en place. Alors tu attrapes la main de ton meilleur ami, le tirant derrière toi. « J'ai pas pu voler cette aprem, le prof était pas d'accord. Alors j'me suis ennuyée à mourir, j'en ai trop marre. J'veux aller voir les animaux, ils seront contents de voir du monde en dehors des cours. » Tu te moques que ce soit interdit. Tu te moques de beaucoup de choses, en réalité, parce que t'as l'impression de perdre le contrôle de tout ce dont tu te souciais. De perdre le contrôle de ta vie, et tu voudrais en récupérer ne serait-ce qu'une petite partie en faisant ce que tu veux ce soir.

29.08.2018 - Extérieur d'Ilukaan
code by bat'phanie



There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.

We can't just run away from who we are


♥ :
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Voltron: Legendary Defender
ϟ Parchemins : 15
Re: [29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida Jeu 30 Aoû - 2:41

Dire que Hunk ne s'ennuie jamais serait peut-être un peu trop exagéré. Évidemment, Hunk s'ennuie parfois, comme tout adolescent normalement constitué, mais disons qu'il est rare qu'il s'en plaigne véritablement. Et puis, il finit toujours par trouver une solution pour ne plus s'ennuyer ; manger, à quatre-vingt dix-neuf pourcent du temps, oui, en effet. Mais ça reste une solution comme une autre, et Dieu sait qu'elle fonctionne très bien.
Ce soir ? Ce soir, ça va. Les vacances se terminent bientôt, alors, avant qu'il retrouve tous ses camarades, et qu'il reprenne les cours, il profite de ces derniers instants de « repos » pour… juste… glander, ou un truc dans ce genre. Depuis qu'il est revenu de San Diego, c'est un peu ce qu'il fait toute la journée, il l'avoue. Il traîne dans l'école, il reste dans sa chambre, allongé sur son lit avec son PC, à regarder des films, jouer à des jeux, câliner son Yellow, somnoler sous les ronronnements de l'adorable chaton. Ça n'a pas l'air fameux, dit comme ça, mais lui ça lui convient parfaitement.

Et ça pourrait devenir une habitude, complètement. Jusqu'à ce qu'une tornade rousse du nom de Merida débarque, le secoue comme un pommier, et le force à se bouger au risque qu'il se prenne des coups de pieds dans les fesses… Bon OK, il exagère un peu, mais généralement ça reste l'idée. Enfin, là non plus, il ne s'en plaint pas – il se plaint rarement, le jeune Garrett. Ça lui fait toujours plaisir, de passer du temps avec sa meilleure amie. Même si son trop-plein d'énergie semble parfois aspirer son énergie à lui, si vous voyez ce que je veux dire. Mais il a fini par s'y habituer, à force, depuis toutes ces années.
Du coup, vous comprenez bien qu'au moment où il voit l'écran de son portable s'allumer pour le prévenir qu'il a reçu un message, et que cedit message provient justement de Merida, bah ça l'étonne pas. Pas du tout en fait, malgré l'heure quelque peu tardive – même si ils sont larges, par rapport au couvre-feu pendant l'été. Message qui, d'autant plus, lui propose de sortir prendre l'air et de se rejoindre à l'extérieur – ça illustre parfaitement ce qui a été dit plus tôt, non ?

Évidemment, Hunk ne peut rien refuser à Merida. Il a dû mal, pour refuser quoi que ce soit à ses amis, mais Merida c'est souvent pire que les autres, ce qui est problématique quand on connaît bien la jeune fille, mais bon. Du coup, il lui répond qu'il arrive, il met en pause le film qu'il était en train de regarder et dont il vient de perdre cinq minutes de visionnage pour répondre aux messages de la jeune Dunbroch, puis il se lève de son lit – où il a passé la majeure partie de sa journée, au passage – et enfile sa veste. Il caresse tendrement son chaton, avant de sortir de sa chambre et se rendre jusqu'à l'extérieur du château, là où Merida est normalement en train de l'attendre, la connaissant. Et pas raté, à peine arrivé qu'elle s'accroche déjà à son dos comme une sangsue – une sangsue qu'il adore, cependant, ne vous méprenez pas.
Mais t'es là depuis combien de temps ?! s'étonne-t-il avec sarcasme, avant de laisser échapper un rire.
Puis elle lui prend la main pour, déjà, l'emmener il-ne-sait-où. Enfin, si, il finit par savoir où elle veut aller comme ça ; au début il l'écoute un peu distraitement, un sourire stagnant au coin des lèvres, jusqu'à ce qu'elle prononce le mot « animaux ». Animaux, animaux qui sont dans les enclos, enclos qui sont… strictement interdits d'accès…

Son sang ne fait qu'un tour. Il s'arrête net en lâchant des petits « woh woh woh woh » presque scandalisés, si ce n'est désemparés surtout, exerçant une pression assez forte sur la main de Merida pour l'arrêter dans sa lancée.
Comment ça, les animaux ? Hors de question qu'on aille aux enclos ! Pas les- Non, mais, quelle idée, qu'est-ce que tu veux aller faire là-bas de toute façon ?! s'exclame-t-il à voix basse, la fixant avec des yeux ronds, médusé.
Il ne sait même pas pourquoi il est si étonné en fait ; c'est du Merida tout craché, pourtant.


HS:
 


 
a hunk of burning love
Somewhere over the rainbow, blue birds fly and the dreams that you dreamed of, dreams really do come true.

(c) anaphore
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar
I'm not like them. I wish I was... but I'm not.
ϟ Œuvre : Brave (Disney)
ϟ Parchemins : 50
Re: [29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida Dim 2 Sep - 11:34


Never was anything great achieved without danger
Control your anger because it is just one letter away from danger.
▴▽▴⟁▴▽▴
Hunkida

Liberté – ce mot, tu le gueules à qui veut bien l'entendre depuis que tu es à Ilukaan. Trop peut-être, jusqu'à ce que tout ne dérape et que tu te fasses renvoyer. Renvoi qui te prive de beaucoup trop de choses à ton goût, notamment de pouvoir voler quand l'envie t'en prend. Déjà que ne pas faire partie de l'équipe de Quidditch te frustre énormément, mais ne pas avoir le droit de voler seule n'arrange rien à ta colère. Dire qu'hier tu te baladais sur un hippogriffe aux côtés de Mikasa, et aujourd'hui tu as passé ta journée à te morfondre devant l'écran de ton ordinateur. Tu as regardé Civil Witch, râlant contre l'auror du côté du Ministère en le traitant de tous les noms. Tu trouves ça complètement idiot, refuser de sauver des vies simplement pour obéir à des règles stupides. Tout ça pour finir sous la coupelle de personnes qui se pensent plus dignes de prendre des décisions, et qui gardent entre leurs mains un pouvoir de vie ou de mort sur tant de moldus qui n'ont rien demandé.

Ce contrôle de la vie d'autrui t'a horriblement fait penser à ta situation actuelle, alors t'as décidé de regarder Mon beau miroir pour te changer les idées. Deux épisodes, puis t'es allée dîner, pour ensuite retourner dans ton dortoir, regrettant malgré toi les Highlands et tout ce que tu peux y faire. Monter à cheval te manque – frustration à nouveau, alors tu attrapes ton téléphone pour mettre de la musique. Du rock, trop de rock – de toute façon t'es pas capable de dormir. Alors tu finis par te décider, envoyant un SMS à Hunk et sautant de ton lit dès qu'il te répond. Sans veste, alors que la nuit est tombée il y a un moment. Tu feras avec, c'est l'été après tout. Tu choisis plutôt d'attendre, jusqu'à ce que ton meilleur ami pointe enfin le bout de son nez, et que tu bondisses sur son dos avec un cri. Enfin il est là. « Mais t'es là depuis combien de temps ?! » « Une éternité, espèce d'escargot ! » répliques-tu avec un grand sourire, profitant de son rire pour attraper sa main et le conduire à ta suite. Tu sais où tu veux aller, même si tu ne l'as pas dit dans les messages que tu lui as envoyés. Marchant gaiement, tu lui expliques ta frustration de ne pas avoir pu voler aujourd'hui et de t'être ennuyée comme un rat mort toute l'après-midi. Tu veux aller voir les animaux, dans les enclos au moins tu te sentiras libre de faire ce que tu veux. Au moins eux ils seront contents de te voir, et tu ne te prendras pas un refus en pleine figure. Enfin, t'aurais pas pensé que ce soit Hunk ton obstacle, en fait. « Comment ça, les animaux ? Hors de question qu'on aille aux enclos ! Pas les- Non, mais, quelle idée, qu'est-ce que tu veux aller faire là-bas de toute façon ?! » Tu fronces les sourcils, ne comprenant pas ce qui cloche, et trouvant sa question particulièrement stupide. « Bah j'veux aller voir les animaux, » réponds-tu comme si c'était une évidence. C'en est une, d'une certaine manière, et tu restes persuadée qu'ils seront contents de voir du monde. D'où ton incompréhension face à son air médusé – il est où le souci ? « C'est quoi le problème ? Ils sont pas obligés de rester seuls, on peut aller les voir, ils s'ront contents j'te dis. Allez viens, » insistes-tu en tirant sur sa main. Sauf qu'il bouge que de quelques centimètres, parce qu'il a beaucoup plus de force que toi, le bougre. « Hunk s'te plaît ! »grognes-tu avec de grands yeux de cocker, en faisant la moue. Tu comprends pas qu'il te refuse ça, tu lui demandes quand même pas la lune. « J'ai passé une journée pourrie, j'veux juste aller voir les animaux, c'est pas grand chose. » Secouant sa main pour qu'il te suive, t'arrives quand même pas à le faire bouger. « Et puis j'ai failli mourir d'ennui aujourd'hui, ça peut pas être pire si on y va. » Pas que tu voies le côté dangereux d'une visite dans les enclos en pleine nuit sans professeur – toi tu n'y vois qu'un moyen de lutter contre cet ennui qui te dévore depuis des heures.

29.08.2018 - Extérieur d'Ilukaan
code by bat'phanie



There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.

We can't just run away from who we are


♥ :
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Voltron: Legendary Defender
ϟ Parchemins : 15
Re: [29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida Mar 23 Oct - 0:07

Elle est forte pour ça, Merida. Trouver des idées complètement farfelues, des plans abracadabrants, des activités incongrues. Et puis quand on lui dit que, non, ce n’est pas si normal que ça, elle ne comprend pas, parce que pour elle y’a rien de loufoque. Alors que tout ce qui sort de son imagination est loufoque.
C’est l’une des raisons pour lesquelles il l’adore. Lui, il n’arrive pas aussi à sortir de l’ordinaire, de sa zone de confort comme on pourrait dire. Il trouve ça chouette, généralement, ça lui change un peu.
Sauf quand c’est dangereux. Mais le problème, c’est que ça l’est toujours, avec Merida. Si il n’y a pas de danger, il n’y a pas de piment, et si il n’y a pas de piment, bah ce n’est pas drôle. Hunk se tue à lui faire réaliser qu’il existe des choses tout à fait amusantes à faire et qui ne sont pas obligées d’être illégales pour être amusantes, mais pas moyen. Merida ne comprend pas et ne comprendra jamais ça, sûrement.
Alors bien souvent, le jeune Garrett jette l’éponge, et puis il finit par la suivre comme l’idiot qu’il est, parce qu’elle lui a promis de lui offrir une glace ou un hamburger et qu’il peut bien faire un effort, du coup. Sachant qu’il est encore plus idiot parce qu’il sait pertinemment qu’elle ne le fera pas, ou bien elle attend peut-être qu’ils aient environ quatre-vingt ans pour lui offrir tout ce qu’elle lui a promis d’offrir, mais autant dire qu’elle aura besoin d’une somme astronomique sur elle pour ça – bref.

Du coup, oui, c’est du Merida tout craché et Hunk n’est pas si surpris que ça. Mais il est quand même offusqué pour une chose : qu’est-ce qu’il y a de si amusant d’aller s’infiltrer dans les enclos, vous pouvez lui dire ? Parce que rendre visite à des bestioles qui peuvent, pour la plupart, être genre mortelles, bah étonnament non, ce n’est pas drôle. Tout sorcier normalement constitué le saurait. Sauf que Merida n’est pas toujours une sorcière normalement constituée.
C'est quoi le problème ? Ils sont pas obligés de rester seuls, on peut aller les voir, ils s'ront contents j'te dis. Allez viens.
Je vous ai déjà dit que Hunk est scandalisé ? Oui ? Bah je vous le redis ; il est scandalisé – non, pire en fait, il est même horrifié par les propos de la jeune fille.
Contents ? Contents ?! Tu m’étonnes qu’ils seront contents après nous avoir bouffés tout cru ! s’exclame-t-il, sans réussir à cacher la peur qui l’envahit soudainement.

Comme à chaque fois, elle insiste. Elle insiste d’abord en essayant d’user de la force, jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle a affaire à Hunk, alias le gros nounours qui doit avoir environ quatre fois sa force à elle, et qui, du coup, ne bouge pas d’un pouce. Le pire c’est qu’il ne le fait même pas exprès.
Et puis après, elle essaye de l’amadouer avec ses yeux de Chat Potté – il doit bien avouer qu’elle le fait bien. Mais pour entraîner Hunk dans un plan foireux qui l’effraie littéralement, faudra user d’un peu plus d’entrain dans les moyens de persuasion.

J'ai passé une journée pourrie, j'veux juste aller voir les animaux, c'est pas grand chose.
Il écarquille les yeux, encore plus choqué qu’il ne peut déjà l’être, et secoue la tête en s’apprêtant à bégayer des trucs du style “Tu te fous de ma poire là c’est ça ?”, sauf qu’elle continue sans lui laisser le temps de répliquer, et ce tout en secouant sa main sans vergogne.
Ouais carrément, on va trop s’amuser, on va risquer de se faire dévorer les fesses par des bêtes qui ne sont pas gardées dans des enclos pour rien, et si on s’en sort vivants on va peut-être se faire choper par un prof’ qui nous fera regretter de ne pas avoir servi de festins aux animaux ! Trop l’éclate !
Presque essoufflé d’avoir parlé si vite avec autant d’ironie, Hunk marque une pause, se rendant compte que sa respiration est presque devenue saccadée, se contentant de fixer sa meilleure amie avec des yeux ronds comme des soucoupes. Et puis d’un coup, il soupire et ses épaules semblent s’affaisser sur lui ; il prend à son tour un air un peu triste, ou plutôt désespéré pour le coup.
Je veux dire, tu préfères pas qu’on regarde un film ? Ou qu’on se promène dans un lien sûr et pas interdit d’accès en se racontant des blagues ? Ou je sais pas, qu’on aille manger ? J’te jure, la nourriture c’est le meilleur remède contre l’ennui !
Il sait que c’est vain et qu’il n’arrivera pas à la faire changer d’avis… mais il peut au moins essayer, pas vrai ?


HS:
 


 
a hunk of burning love
Somewhere over the rainbow, blue birds fly and the dreams that you dreamed of, dreams really do come true.

(c) anaphore
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar
I'm not like them. I wish I was... but I'm not.
ϟ Œuvre : Brave (Disney)
ϟ Parchemins : 50
Re: [29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida Lun 29 Oct - 16:24


Never was anything great achieved without danger
Control your anger because it is just one letter away from danger.
▴▽▴⟁▴▽▴
Hunkida

Tu veux juste aller voir les animaux ce soir, et tu vois pas ce qu'il y a de mal à ça. T'as passé une journée véritablement pourrie, à t'ennuyer comme un rat mort sans pouvoir ni voler, ni monter à cheval, ni t'amuser comme il se doit. « Contents ? Contents ?! Tu m’étonnes qu’ils seront contents après nous avoir bouffés tout cru ! » Hunk te raconte n'importe quoi parce qu'il a peur, mais t'es trop motivée pour que cela t'arrête. Tu doutes pas que tu vas réussir à le convaincre, après tout comment pourrait-il te refuser quelque chose après cette journée merdique que tu viens de passer. Ennuyeuse à en crever – t'as bien cru que t'allais y passer. « N'importe quoi, ils sont très gentils, ils vont pas nous manger ! » T'en sais rien en fait. Les seules fois où tu t'es rendue dans les enclos en dehors des cours, c'est pour aller chercher les hippogriffes sur lesquels tu t'envoles aux côtés de Mikasa de temps à autre. Donc la dernière fois c'était hier, en fait. Alors t'es certaine que les animaux sont aussi gentils qu'ils l'étaient hier, donc qu'ils sont adorables. « Regarde, t'as déjà vu quelqu'un se faire manger par un animal en cours de soins aux créatures magiques ? » Pour toi, tout ceci est parfaitement logique, bien que Hunk ne semble pas de cet avis. Tu prends pas vraiment en considération le fait que le professeur assure votre protection, si ce n'est pas du tout. Tu prends pas grand chose en compte ces derniers temps, à part tes propres envies pour te passer les nerfs. Pour penser à autre chose, tout simplement.

T'occuper l'esprit, voilà tout ce que tu tentes de faire. Par tous les moyens, quitte à ce que cela contrarie Hunk. Il finira bien par céder à tes beaux yeux, de toute manière. C'est pas comme si tu allais réussir à le convaincre par la force, toi qui t'avères incapable de le traîner vers les enclos en tirant sa main de toutes tes forces. Tu pourrais le forcer à bouger, en vrai, mais pas sans lui faire mal. Et Hunk, c'est bien la dernière personne à qui tu serais capable de faire du mal. Alors à défaut de la force t'uses de mots et d'un regard de cocker qu'tu maîtrises si bien face à lui pour qu'il accepte de te suivre. Peut-être que tu finiras par t'enfuir en courant, s'il refuse. Comme ça il sera obligé de te rattraper, et vous serez tous les deux dans les enclos – dans ton esprit ça sonne bien en tout cas. « Ouais carrément, on va trop s’amuser, on va risquer de se faire dévorer les fesses par des bêtes qui ne sont pas gardées dans des enclos pour rien, et si on s’en sort vivants on va peut-être se faire choper par un prof’ qui nous fera regretter de ne pas avoir servi de festins aux animaux ! Trop l’éclate ! » Levant les yeux au ciel, tu grommelles, t'agitant de plus belle. Pourquoi est-ce qu'il se prend autant la tête ? Pourquoi n'est-il pas simplement capable de dire oui et de te suivre. « Mais arrête, personne ne va nous manger. Et personne ne va nous attraper si tu arrêtes de perdre du temps ici. Allez viens, te prends pas la tête, » insistes-tu, le regardant droit dans les yeux – ses yeux qui sont tous ronds, d'ailleurs. Jusqu'à ce qu'il souffle un grand coup, long soupir durant lequel ses épaules tombent et sa mine devient triste. Et il sait que tu n'aimes pas quand il est triste, Hunk. « Je veux dire, tu préfères pas qu’on regarde un film ? Ou qu’on se promène dans un lien sûr et pas interdit d’accès en se racontant des blagues ? Ou je sais pas, qu’on aille manger ? J’te jure, la nourriture c’est le meilleur remède contre l’ennui ! » Il serait presque convaincant, ton meilleur ami. Sauf que t'es plus têtue que lui – sans doute le côté écossais qui joue. Alors tu ne vas pas laisser tomber ton idée de si tôt, surtout qu'il te plaît bien, ton projet nocturne. « J'ai pas faim Hunk. Et j'ai pas envie de voir un film. J'ai juste envie d'aller voir les animaux, allez s'te plaît ! » Mais tu vois bien à son visage qu'il n'est pas encore convaincue. Tu vas y arriver. « Juste quelques minutes. S'te plaît Hunk, on fait juste un tour, pour leur dire coucou. Juste le temps de voir tout l'monde, et après on s'en va. C'est pas grand chose, s'te plaît Hunk, sois cool. » Tu vois bien à son visage qu'il est encore sceptique, alors tu recules d'un pas vers les enclos, le fixant droit dans les yeux. « Si tu ne veux pas venir, alors j'irai toute seule. Et si je me fais manger, ça sera ta faute. » Tu as l'air on ne peut plus sérieuse, qui plus est. Oui, c'est du chantage, et oui, c'est moche. Mais tu sais qu'il ne t'en voudra pas de l'avoir convaincu de la sorte. « Alors, tu viens ? » demandes-tu en reculant d'un pas de plus vers les enclos. Et il sait que t'es assez inconsciente – stupide – pour partir en courant seule s'il n'accepte pas de te suivre.

29.08.2018 - Extérieur d'Ilukaan
code by bat'phanie



There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.

We can't just run away from who we are


♥ :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida

[29.08.2018] Never was anything great achieved without danger + Hunkida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» The Great War
» 28-09-2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Campus d'Ilukaan :: Extérieur-
Sauter vers: