Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Août 2018] Les fous d'la roulette
 :: Hors jeu :: Archives :: Anciens RP
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: [Août 2018] Les fous d'la roulette
Sam 4 Aoû - 20:16
                    

Lena aimait faire la fête, et se baigner, et gambader partout, ou juste faire la bringue. Mais on ne lui retirera jamais sa préférence pour les sports de rue.

On peut en fait lui retirer tout de ça (en fait non) sauf le skate. Ça, y'a pas a tortiller : s'il ne devait rester qu'une seule activité pour Miss Oxton, c'était le skateboard. Le Quidditch aussi, c'était très bien, et ça restait un de ses sports favoris, surtout s'il fallait se fier au monde sorcier ! Mais plâtrer ses deux pieds sur une planche en bois et faire des figures en l'air, près des escaliers ou sur des rambardes ? Irremplaçable.

Lena ne pourrait de toutes évidences pas abandonner un sport, même si c'était le roller, par exemple. C'est pourtant pas son truc fétiche, mais jamais on ne touchera à sa paire de godasses roulantes, et c'est pas Lúcio qui dira le contraire.
Lúcio qui est le type de la situation quand Lena a besoin de sortir ses roulettes vissées sur planche. Si elle ne l'avait pas rencontré à Ilukaan, peut-être que sa passion pour le skatepark se serait amenuisé petit à petit. À force d'y aller seule, sans doute, alors qu'on ne voit clairement pas cette demoiselle se renfermer peu à peu dans des cercles qui exigent que « faire un truc tout seul, ça craint ». C'était quelque part une des nombreuses philosophies de l'Anglaise : rien, ni même la solitude, ne devait freiner quiconque dans son activité favorite. Elle avait juste énormément l'habitude d'être entourée et de faire des choses en groupe.

Le skatepark, quand on y va seul, ça peut paraître ennuyant au bout de dix minutes.

Heureusement, Lúcio était là. Yes.

Et qu'est ce qui était encore plus génial quand elle s'y rendait ? Elle portait sa grosse paire de googles teinturée orange. Oh yeah. Lena la prenait autant par esthétisme que par praticité. Parce que cligner des yeux une micro-seconde pouvait être fatale durant une figure, et il serait malheureux qu'elle se blesse plus que d'habitude. Ce soir, on revient avec des pansements sur les genoux, et rien de plus !
Dans toute sa vie, Lena a dû, au maximum, se fouler une cheville deux fois. Casse-cou et persévérante, mais tout de même solide. Y'en a qui peuvent confirmer.

La planche sous le bras et à l'entrée du skatepark fort espacé et aéré, Lena inspira la même bouffée d'air que toutes les autres fois où elle est venu ici.

- Tu sens, ça ? Ça sent les têtes à claques qui ont besoin d'en avoir plein les yeux ! déclara-t-elle en désignant du menton ici et là des adolescents qui traînaient sur les parcours.

L'adrénaline promettait de monter très vite une fois de plus.

Lena
Lúcio
            
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: [Août 2018] Les fous d'la roulette
Dim 5 Aoû - 12:33
                    
Feat


Lena Oxton
Les fous de la roulette

Lucio avait pratiqué beaucoup de sports moldus depuis qu’il était plus jeune. Football et hockey étant ceux qu’il avait pratiqué le plus longtemps.

Et pourtant, il y avait un sport qui détrônait tous les autres dans son cœur. Un sport où, dès la première fois qu’il l’eut pratiqué, dès les premières chutes et premiers genoux éraflés, il sut qu’il devait se relever et tenter à nouveau, jusqu’à devenir super bon. Lucio vouait une véritable passion pour le roller.

Le jeune brésilien, en arrivant à Ilukaan, craignait qu’il ne trouverait personne avec qui pratiquer ce sport, et mine de rien, cela le tracassait. D’où il venait, il n’était pas rare de se retrouver entre amis et d’aller faire quelques figures ensembles à la fin de la journée, avant de rentrer chacun chez soi. Et si jamais il ne trouvait personne pour pratiquer les sports de rue avec lui, comment ferait-il ?

Et en effet, les premières fois qu’il se rendit au skate-park de Bloomburry seul, l’ambiance n’était clairement pas la même…
Il n’avait personne avec qui faire des figures, personne pour lui donner des conseils, personne avec qui faire la course, personne avec qui partager sa passion. Et ce qu’il craignait commença petit à petit à arriver : il commença à se rendre de moins en moins souvent au skate-park.
Et ce jusqu’à sa rencontre avec Lena. Il est clair que cette rencontre lui permit de raviver une flamme en lui qui agonisait.

Tout d’abord, il avait remarqué chez elle son style qu’il trouvait ultra classe. Il n’avait jamais osé lui dire qu’il avait acheté les mêmes lunettes qu’elle, avec un reflet vert, juste parce qu’il trouvait ça trop cool…mais il avait dû rapidement se rendre à l’évidence que ça n’allait pas à tout le monde…

C’était donc un mélange d’admiration et de sympathie qui emplissait Lucio quand il pensait à sa relation avec Lena. Le courant était immédiatement passé entre eux, Lucio avait toujours une petite blague sous le coude pour détendre l’atmosphère et Lena…eh bien la joie de vivre de la jeune anglaise suffisait d'elle-même à amuser Lucio.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils en avaient passé des heures ensembles sur ce skate-park, à tenter de nouvelles figures, à se partager les nouveautés des sportifs qu’ils suivaient sur les réseaux. Plus d’une fois ils étaient rentrés, les genoux et coudes en sang, mais un large sourire sur le visage, riants de leur mésaventure.

Ce jour-là, Lucio était arrivé (pour une fois) en avance, et attendait Lena, gardant dans sa ligne de mire le groupe d’adolescents prépubaires venus sans doute pour se prouver quelque chose.
Son sourire s’étira lorsque le brésilien entendit la remarque de son amie. Oh mais il n’attendait que ça !

Les mains fermement agrippées sur ses rollers verts sur lesquels il avait collé quelques stickers grenouille, et dont il était extrêmement fier, il n’attendait que le signal de Lena pour leur en jeter plein la vue.

- Mais avec plaisir ! Ladies first !

Il s’inclina exagérément devant Lena, il la laisserait commencer, le temps qu’il enfile ses rollers, il se releva et lui adressa un clin d’œil.


Code de Frosty Blue de Never Utopia
            
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: [Août 2018] Les fous d'la roulette
Sam 11 Aoû - 13:57
                    

« Mais avec plaisir ! Ladies first ! »

La révérence de Lúcio fit rire l'Anglaise, qui accepta volontiers ce feu vert accordé. Elle entra définitivement dans le parc en courant, puis jeta la planche au sol pour atterrir dessus ensuite, attirant déjà une poignée de regards – surtout parce qu'elle avait encore crié d'autres onomatopées qui annonçaient sa présence, comme « YES » ou « WOUUUH », les bons bails, quoi.

Lena voulut d'abord trouver la stabilité sur son skate avant de se risquer à entamer tout de suite les figures. Le but était de se vanter (un minimum, autrement, elle n'avait pas la grosse tête) auprès d'inconnus pour montrer que le skate, quand c'était une passion, ça pouvait être un peu trop prit au sérieux. Elle gagna de la vitesse sur le sol plat, puis, lorsqu'elle sentit ses jambes prêtes à supporter de nouveaux mouvements, descendit dans une fosse creuse pour rouler jusqu'au bout, gagnant ainsi une certaine hauteur.

À l'autre bout de la piste, une barrière solide l'y attendait. Elle la saisit...

… et leva les jambes tout en attrapant la planche de l'autre main. ... Ouh, j'y suis allé un peu vite ! pensa-t-elle en sentant ses genoux fléchir légèrement. Heureusement, la Britannique parvint à faire le sens inverse du parcours pour finalement se laisser rouler comme une balance de gauche à droite, jusqu'à ce que la planche retrouve un équilibre. De là, elle fit un « coucou » à Lúcio. Les quelques adolescents – plus jeunes qu'eux – qui étaient là semblaient murmurer des commentaires entre eux, peut-être pas très impressionnés par la courte prestation de Lena. Douée elle était, mais pas souvent prudente ! À vouloir en faire trop et trop vite, elle n'a pas eu le temps de se préparer. Un simple échauffement avant de reprendre ne serait pas de refus.

En attendant, on disait peut-être d'elle que c'était « bof », ou pire : une frimeuse.

Elle quitta le skate et écrasa d'un coup sec l'un des embouts pour le redresser et l'attraper. L'objet sous le bras, elle cria au Cervirald :

- HÉ, LÚCIO ! FAIS-LEUR LA LEÇON !

Lena
Lúcio
            
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: [Août 2018] Les fous d'la roulette
Dim 26 Aoû - 18:29
                    
Feat


Lena Oxton
Les fous de la roulette


Lucio s'était assis afin d'enfiler rapidement ses rollers.
Les gestes, il les connaissait très bien et les faisait donc machinalement.
Cela lui permettait de garder un œil sur son amie qui semblait déterminée
à en mettre plein la vue à ces avortons.

Le brésilien eut un petit rire en rendant à la britannique son coucou de la main.
Rollers noués, le jeune homme était prêt. Il répondit à l'appel de son amie.

"Hé t'inquiète ma pote ! Je gère !"


L'instant d'après, le bruit des rollers du brésilien se faisaient entendre sur le sol.
Avec aisance il passa rapidement à côté de la jeune femme et lui fit une tape amicale sur l'épaule.
D'un bon, il grimpa sur la rampe et se laissa glisser dessus, sous les yeux du groupe qui venaient de s'élargir brusquement.

"Ouh yeah! Vous êtes pas prêts pour la suite !"

Bon okay... Il voulait encore une fois tout simplement en mettre plein la vue aux gens et les impressionner.
Il monta sur une autre rampe, et enchaîna quelques sauts, certains plus hauts, d'autres plus techniques, avant de retomber avec agilité et faire un clin d'œil à l'assemblée maintenant silencieuse.
Il adressa un large sourire à sa jeune amie, pas peu fier de son petit effet.

"À ton tour Lena !"

Il n'avait pas encore tout donné, mais il voulait quand même laisser à son amie
l'opportunité de briller elle aussi, elle le méritait amplement !
Code de Frosty Blue de Never Utopia
            
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: [Août 2018] Les fous d'la roulette
Dim 23 Sep - 13:39
                    

« Hé t'inquiète ma pote ! Je gère ! »

Heureusement qu'on pouvait toujours compter sur lui. L'instant d'après où Lúcio lui tapa amicalement l'épaule – comme pour lui transmettre un peu plus le pouvoir magique d'être plus fort que tout ces « petiots » dans le coin – Lena se mit à rire, à la fois amusée et ravie de savoir qu'il saura leur mettre la pâtée du siècle. Encore. Car oui, hein, dans ce domaine, c'est eux les plus forts et puis c'est tout.

Malgré son don pour le skate, Lena était toujours admirative de ce que pouvait faire Lúcio avec ses rollers. Elle avait beaucoup plus l'habitude de la planche que des patins, donc elle s'imagina assez mal faire la même figure avec les chaussures à roulettes que la planche à roulettes... En skate ? Facile. Mais en rollers ? Elle avait encore plus de chance de se fouler quelque chose que d'ordinaire.

Derrière la troupe qui n'en revenait pas des performances du Cervirald, l'Anglaise applaudissait.

« Ouh yeah! Vous êtes pas prêts pour la suite ! »

- T'ES L'MEILLEUR, LÚCIO !

Les figures techniques du Cervirald méritaient un retour d'assistance, franchement, mais Lena pouvait comprendre que la dite assistance était trop impressionnée pour applaudir ou lui clamer ovation... mais tout de même ! Lena fut donc la seule à continuer de l'encourager, crier, vanter les talents de son ami en insistant sur le fait qu'il est beau, qu'il est fort, qu'il est trop doué pour ce monde (si si, elle dit vraiment ça. Pourquoi pas, hein, après tout). Et lorsqu'il termina, alors là, c'était comme une fin de concert pour Lena toute seule. Elle frappa encore plus fort dans ses mains, tant pis si ça faisait un peu mal aux paumes. Des « wouhou » et autres « ouaiiis » lui échappèrent, mais qu'importe : il fallait que tout le monde se rende compte qu'ils ne venaient pas de voir un simple amateur du roller.

« À ton tour Lena ! »

Et elle non plus, elle ne débutait pas dans le skate. Saisissant cette invitation avec plaisir, l'Anglaise reprit son skate et fit retourner quasiment le même public en laissant la planche tomber bruyamment sur ses roues. Forcément, après un tel spectacle, tous ne pouvaient qu'être attentifs à ce que la camarade du champion-là pouvait faire. Bon, ils l'avaient déjà jugé, mais c'était peut-être... un petit peu tôt. Lena voulait se rattraper et montrer qu'elle était plus douée que ça.

Pour enchaîner sur le même terrain, la Strixyst escalada les escaliers pour se retrouver au sommet de la rampe, posant la planche sur celle-ci. Même si elle chutait, elle prendrait la douleur pour une simple conséquence du plaisir personnel qu'elle éprouverait à faire comme souvent : s'éclater. Et c'est pas comme si elle n'avait jamais fait ça !

- Ladiiies and gentlemen ! Enfin, les ladies, surtout... murmure-t-elle ensuite. Vous allez pas en croire vos yeux !

Lorsque le public s'écarta de la rampe sans la quitter des yeux, Lena le prit pour un « top départ » imaginaire et descendit à vive allure celle-ci sur sa planche. Clairement, maintenant qu'elle s'était déjà rapidement échauffé, elle se sentait plus libres, et ses jambes et bras plus vifs. Lorsque le skate atteignit le sol, elle frappa plusieurs fois celui-ci du pied pour prendre de la vitesse et écrasa l'arrière de la planche pour lever l'avant (provoquant de brèves étincelles, à l'arrière).

À nouveau sur le parcours, Lena se mit au défi de parcourir au moins la moitié (et juste la moitié ! Elle ne veut pas faire plus que Lúcio. Cette fois). La surface lisse du tunnel, de ce petit pont troué, de la pente qui descend, c'est le secret pur et simple pour au mieux s'adapter à tout ce qui est à roues. Une fois au bout (du moins, partiellement) du parcours, elle s'en extirpa par le biais d'un petit escalier, attirant alors l'assistance qui n'arrivait parfois pas à la suivre à cause de la difficulté à la suivre des yeux du début à la fin.

Lena manqua de trébucher, tant son arrivée sur le sol ferme était rapide, et ses pieds, ôtés de la planche. Peut-être aussi par l'énorme envie de montrer qu'eux d'eux, c'était pas juste des crâneurs.

Lena
Lúcio
            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Août 2018] Les fous d'la roulette
                    
            
Sauter vers: