C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013]
 :: Ailleurs :: Pensine

— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Ven 20 Juil - 2:45

I hope he's okft. Dave Strider



Tu étais absolument perdu.

Oui, ton frère t’avais bien guidé dans chaque couloir de l’école, dans chaque pièce, t’avait expliqué toutes les matières, tous les clubs, toutes les activités à faire dans ta toute nouvelle école. Le problème n’était pas qu’il s’agissait d’une école. Le problème était qu’il s’agissait d’une école de magie. Ton frère avait quatorze ans à l’époque. Il était un élève dans ce lieu depuis trois ans, avait eu le temps de s’habituer à l’étrangement de la situation. Ce n’était pas ton cas. Cela faisait cinq ans que tu vivais avec ta nouvelle famille, c’est-à-dire, toi, ton père, ton frère, et les trois femmes Leijon. Ton père s’était mis en couple avec une sorcière, qui avait déjà eu deux enfants, sorcières elles aussi. C’était la première fois que tu entrais en contact avec ce monde ci. Tu avais mis une année entière pour te dire qu’il ne s’agissait pas d’une blague, et même après ceci, tu avais toujours du mal à voir voler des assiettes et des vêtements chez toi durant les séances de ménage.

Les panneaux publicitaires te faisaient coucou quand tu passais dans les couloirs, une porte pouvait mener à plusieurs salles de cours différentes, les escaliers bougeaient parfois, tout comme les ascenseurs, qui en plus d’aller de bas en haut, allaient parfois de gauche à droite et inversement. Le système de sécurité de l’école était au point, et trouver des manières trop originales de renvoyer les personnes n’étant pas censées entrer dans son enceinte. Tu avais vu un élève ayant oublié sa lettre d’inscription se faire recracher d’un bureau, dans un bruit de crachat assez perturbant. Tu n’écoutais pas la moitié de ce que Kankri t’expliquait, tu le laissais parler : ça lui faisait plaisir, et tu avais gagné la capacité de juste le mettre en sourdine mentalement. Il était très heureux de jouer au professeur, et tu te retrouvais le malheureux disciple d’un type qui ne sait pas fermer sa gueule. Tu espérais vraiment apprendre le sort du silencio, dont ta belle-sœur Nepeta t’avais parlé. Là encore, la simple idée de pouvoir faire de la magie ne t’étais pas encore forcément montée au cerveau. Tu t’étais fait à l’idée que toi et ton père seraient les seuls moldus de la famille, et ça te faisais très plaisir pour être honnête. Tu voulais t’éloigner le plus possible de la magie. Ce n’était pas pour toi.

Quand Kankri avait développé ses premiers dons de sorciers, à onze ans, tu avais découvert qu’il était apparemment possible d’être un « né-moldu », un terme sorcier désignant quelqu’un avec des pouvoirs, sans pour autant avoir de parents possédant la moindre capacité. Ton père avait vu ceci comme un don de Dieu, un message divin. Tu avais vu ceci comme une malédiction. Heureusement, on t’avait rapidement expliqué que c’était très rare, et que si ton frère l’avait, alors tu ne l’aurais certainement pas. On te l’avait avoué avec ce petit air de tristesse, comme si tu allais être privé de sucrerie pour le restant de tes jours. Tu le vivais comme si tu avais reçu tous les cookies que la planète pouvait t’offrir. Et pourtant. Trois ans après, tu étais devant ton ordinateur, et tu faisais exploser l’ampoule de ta chambre par la simple force de ta colère. Tu faisais léviter légèrement ton lit dans les airs, quand tu lisais un livre de romance qui te faisais rêver, et quand tu te blessais et voyait ton sang couler le long de ta peau, les lumières de la pièce où tu te trouvais s’éteignaient toutes, comme pour te protéger de la vue. Cela t’arrivait moins, maintenant : tu avais gagné un certain contrôle sur tes pouvoirs, surtout à l’obtention de ta baguette.

Le monde magique dans lequel tu te trouvais n’était cependant pas la seule raison de ta confusion. Tu étais perdu en tant que sorcier, mais aussi en tant que simple élève qui arrivait dans une nouvelle école. Lors de ton déménagement au Canada, tu avais dû quitter la majorité de tes amis. Tu continuais de leur parler régulièrement via chats internet, et tu te rappelais maintenant d’à quel point ils te manquaient tous. Tu étais resté le plus proche de Dave Strider, ton ami d’enfance, que tu continuais d’emmerder chaque jour par message, ce qu’il semblait étrangement apprécier (Tu espérais qu’il allait bien, depuis le temps). Tu t’étais fait de nouveaux amis dans ta nouvelle école canadienne moldu, bien évidemment : tu avais un don pour te faire des amis, étrangement, et ce malgré tes humeurs massacrantes. Mais tu ne pensais pas devoir à nouveau changer d’école ainsi. Tu avais tout à refaire : encore. Cela te rendais affreusement triste. Tu ne connaissais absolument personne ici, et cette fois-ci, tu étais certain de te faire ta place dans un cercle d’ami allait être plus compliqué, surtout si les né-moldus étaient si rares. Tu n’y connaissais rien à la magie, et du savais qu’on appelait ceux de ton espèce les « sang-de-bourbe ». Bien que le terme n’était plus trop employé dans les temps modernes, tu étais certains que quelques abrutis continuait à l’employer, et que tu allais te faire insulter quelques fois au moins.

Tu pouvais comprendre, cela dit. Tu n’aimais pas ton sang non plus.

Tu étais encore plus nerveux une fois lâché seul. On avait demandé à tous les nouveaux élèves de se regrouper pour la fameuse « cérémonie d’entrée », qui allait définir ta maison, en fonction de ta personnalité. Tu pensais sérieusement qu’il n’y avait aucune maison pour « petit trou du cul qui a la gorge sèche à force de crier ». On allait surement te coller dans une maison pour personnes hargneuse, en décrivant ces personnes comme étant « motivées », et ça en finirait là. Tu révisais déjà ta stratégie, mentalement : tu allais surement te faire tes premiers amis dans ta chambre (ou tes premiers ennemis). Il te fallait être dans la maison des personnes honnêtes, car tu ne supportais pas les types qui tournaient trois cent ans autour du pot. Rien de mieux que quelqu’un de direct, direct comme ta trajectoire vers le groupe d’élève de première année, et direct comme ta chute dans l’un d’entre eux quand l’on te poussa –surement par mégarde, mais tu ne peux retenir un « REGARDE OU TU MARCHES, CONNARD. JE SAIS QUE TE REGARDER DANS LE MIROIR CHAQUE MATIN DOIT AFFECTER TES PUTAINS D’YEUX, MAIS TENTE TOUT DE MÊME DE VOIR A TRAVERS LA MERDE »-.

Te retournant pour lancer un « Quoi ?! » agressif, tu réalisas bien vite qu’aucun son ne sortirais de tes lèvres. Car devant toi se trouvait Dave Strider, le seul abruti qui pouvait porter des lunettes de soleil, le soir et à l’intérieur.




ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Ven 20 Juil - 21:59

Sup bruh


Pourquoi ta mère ne t’as jamais dit qu’elle était une sorcière ? Aucune foutu idée, mais c’était déconcertant. De toute manière, tu n’en attendais pas moins de tes parents. Même qu’ils étaient assez heureux de t’envoyer toi et tes deux frangins vivre dans un appartement au Canada, ce qui était bien pire qu’au Texas puisque Bro avait apparemment décidé que c’était le sien. Tu as dû attendre un an pour pouvoir aller dans cette école, avec l’incertitude d’avoir des pouvoirs toi aussi, ce qui te laissais avec une crainte d’être condamné à vivre avec le plus âgé de vous trois et ses kinks chelous (tu hais ses foutus « smuppets » ). Alors, quand tu reçus ta lettre d’admission à Ilukaan après avoir présenté des signes de magie, t’aurais pu en chialer de joie. Mais t’étais trop cool pour ça.  

Tu allais te retrouver seul dans une école de sorcier. Pas complètement seul, puisque ton frère Dirk s’y trouver aussi, mais tu préférais l’éviter (c’était naze d’appeler son grand frère à l’aide, et puis lui aussi avec des kinks-). Ce n’était pas la solitude qui t’effrayais, mais… Les escaliers. Ouais, juste les escaliers et même si ton frangin t’avait prévenu à propos d’eux, tu ne pouvais t’empêcher de voir ta chute comme une fatalité. Tu avais décidais que ce serait une chute ironique, et un doigt d’honneur à celui qui dirait le contraire.

Pour ce qui était de se faire des amis, tu pouvais te contenter de ceux à qui tu parlais via internet. Comme ton ami d’enfance, Karkat, qui a déménagé tu ne sais où mais qui continuait de te parler tout de même. Tu en étais content. Et pas ironiquement. C’était en pensant à lui que tu entras dans la salle où devait se dérouler la « cérémonie d’entrée ». Tu n’avais de grandes attentes quant à ta maison, peut-être que le puit allait juste te dire « c’est un petit con insupportable » et il aurait sans doute raison. Mais, au pire, tu l’emmerdes. Si tu devais réfléchir sérieusement à la question, tu aimerais une maison avec des types cools, swag, et autres adjectifs ironiques et cringy af. En vrai, tu aimerais des gens… Chevaleresques. Tu es un  petit con mais pas un connard, tu as des valeurs, et même si tu ouvrais souvent ta grande gueule pour déblatérer des choses insultantes… Elles étaient insultantes mais vrai. La franchise c’est important.

Franc, comme le gars qui venait de t’atterrir dessus alors que tu avais rejoint le groupe des premières années. Sa voix avait attiré les regards sur lui, et donc sur toi aussi. Parfait pour commencer l’année.

- Wow mec, chill. Il a pas fait exprès, c’est comme si je venais te voir et que je te demandais pourquoi tu as un balai dans… le… Cul.

Le type, tu le connaissais. C’était certain. Et quand il se tourna vers toi pour te sortir un « quoi ?!» agressif, la réalisation te frappa comme la stupide épée en bois de Bro te frapperait le bras (ou autre malheureuse parti de ton corps). Il était aussi stupéfait que toi, mais tu fus le premier à – rapidement, la spontanéité était ton talent- rebondir, de nouveau équipé de ton meilleur pokerface.

- Sup’.

Ouais. « Sup ». Good job Strider.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Sam 21 Juil - 0:43

I hope he's okft. Dave Strider



"Sup."

Après des années à ne pas l'avoir vu. Il t'avait dit...

Sup.

Tu ne pouvais que rester bouche bée face à la stupidité de ce salut. Vous aviez tous les deux toujours été fans de comparaisons trop longues : les siennes étaient toujours idiotes au possible, et partaient toujours beaucoup trop loin. Les tiennes étaient toujours remplies d'insultes et d’obscénités. Tu décidais de t'adonner à ce petit passe temps, mentalement, en regardant ton reflet dans les lunettes du douchebag qu'était ton ami. "C'est comme si Dieu, en venant sur terre, demandait aux populations abruties par la surprise où étaient les chiottes". Ce pauvre "sup" avait ce niveau là d’imbécillité. Tant de choses auraient puent-être dites ! "Wow, Karkat, je ne m'attendais pas à te voir ici". "Oh my god, what the fuck, le hasard fait si bien (ou "si mal" si Dave avait envie d'être l'habituel trou du cul) les choses". Même une insulte t'aurait mieux convenue. Mais non.

"Sup".

Tant de questions te traversaient actuellement l'esprit. Pourquoi n'était-il pas surpris que tu sois un sorcier ? Tu ne lui avais pas dis, et tu ne le savais pas toi non plus avant récemment. Pourquoi Strider était-il un sorcier ?! Dave ne lui avait rien dit non plus. Surement aviez-vous peur de vous effrayer l'un l'autre, ou aviez laissé le sujet de côté, vous disant que votre ami n'y croirait jamais. La situation était juste si ridicule... ! Tu n'arrivais pas à y croire. Tu étais un sorcier, tu avais changé d'école, tu avais des stupides pouvoirs, et Dieu avait décidé de te laisser un dernier "fuck you", avait décidé de te faire une dernière blague, et t'avais envoyé Dave Strider pour te tenir compagnie. Et pour clôturer le tout, bien entendu, celui-ci avait juste réagit par...

"Sup".

Tu te retenais réellement d'exploser tel un kamikaze parmi la foule d'élève.

-Tu veux savoir what's "up" Strider ? Tu décidas enfin de dire, après l'avoir fixé avec choc pendant quelques instant qui t'avaient semblés être des heures, What's up est, de un, ta connerie, qui clairement atteint des putains de sommet. De deux, holY FUCKING SHIT.

Tu perdais le contrôle. Ca y est : jour un, et tu étais déjà en colère, à déverser tous les gros mots que tu connaissais, sous les regards effarés des élèves alentours et des professeurs. Il fallait dire que tu étais loin d'être silencieux. Tu avais une voix particulière, rocailleuse, avec un timbre puissant qui portait loin. Tu étais presque certain que tout le couloir t'avait entendu. Tu étais fier de ta voix. Tu allais regretter de t'être taper la honte en public, plus tard, mais pour le moment, tu étais fier et tu avais l'intention de pousser des cordes vocales au maximum. Tu étais prêt à montrer à tous qui était Karkat Vantas, professionnel en hurlements et en discours de haine. Tu poussas ton ami légèrement, ta main sur son épaule, comme pour appuyer ton point. Tu n'avais aucune intention de le mettre au sol : juste celle de faire passer le message dans la pauvre boite crânienne du dégénéré blond.

-Ce qu'il y a de "neuf", Strider, c'est qu'un de mes amis est un putain de sorcier, et ne m'a ABSOLUMENT JAMAIS RIEN DIT ! Et j'étais là à penser que j'étais spécial ! A penser que j'allais devoir te le cacher pour le restant de mes putains de jours ! Mais non, bien sur que non ! Il s'avère que MONSIEUR STRIDER a des putains de pouvoirs aussi !

Tu inspiras un grand coup, la réalisation te frappant de manière plutôt brusque. Un de tes meilleurs amis étaient en face de toi, toi, qui te plaignais de devoir recommencé cette année seule. Tu ne l'étais pas. Tu étais accompagné, et par un type aussi insupportable que compréhensif quand à tes élans de colère. Si quelqu'un pouvait comprendre ton fonctionnement, c'était lui. Quand vous étiez enfant, tu insultais tes camarades de CP, et ceux-ci allaient se plaindre à la maîtresse. Tu finissais régulièrement au coin à cause de tes sauts d'humeur. Dave avait toujours été un des seuls à ne pas se sentir offusqué, "triggered" comme dirait ton frère. A la place, il offrait un petit rire, et disait que tu étais drôle. Quand on te mettait au coin, il faisait parfois en sorte d'être puni avec toi pour te rejoindre prêt du mur. Vous compariez la dame de la cantine à un phacochère, et ça vous faisiez marrer. Tu savais qu'il avait pour autre raison le fait d'être "ironique". Tu ne comprenais pas vraiment ce que c'était à l'époque, et tu t'en moquais. Bien entendu, avec le temps passé à être séparés l'un de l'autre, vous vous parliez moins : votre complicité était partie, et il était devenu du simple texte rouge sur un écran de chat blanc. Vous aviez peu d’intérêt en commun, mais vous arriviez tout de même à converser ensemble. Majorité de vos conversations étaient basées sur tes insultes, et ses réponses beaucoup trop longue et vide de sérieux.

Tu le détestais pour n'avoir rien dis, bien que tu n'avais rien dis non plus. Tu te détestais aussi pour cela.

-Fuck you ! Fuck. You ! Fuck you car tu es ici, fuck you car tu es stupide.

Tu lui lâchais l'épaule, le regardant dans les lunettes.

-Et fuck me, pour être heureux que tu sois là.

Tu n'étais plus seul.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Dim 22 Juil - 23:34

Sup bruh


Le moment de silence qu’il y eût après ce mot d’une syllabe sembla durer une éternité, pendant laquelle tu te demandais s’il n’allait tout simplement pas exploser. Il te semblait presque entendre le tic-tac du décompte, un peu comme le crocodile dans ce dessin animé qui venait pour bouffer le capitaine. C’était une métaphore complètement débile encore une fois, mais le temps ça te connaissait, et lui le prenait un peu trop, si bien que tu avais envie de passer à autre chose dans un « oh cool tu es aussi sorcier » plutôt que d’attendre l’explication, tout comme tu devais sans doute donner la tienne (mais tu t’en foutais tout ce que tu voulais c’était rejoindre le groupe d’élève qui vous regardez comme des créatures chelous -ce que vous étiez sans doute).

Le commentaire sur ta connerie était un putain de compliment. Tu travaillais dur pour être le roi de l’ironie, qui s’apparentait à la connerie. La preuve : ça rimait. Mais si la rime était un critère, Strider rimait avec coiffeur, et tout le monde savait que les coiffeurs étaient gay- attend quoi. C’était homophobe ça Dave, et de la connerie complète qui plus est. Mais Bro te répétait sans cesse-
Ta réflexion fût t’interrompu par Vantas qui te poussa de sa main, et tu craignais avoir encore une fois parlé à voix haute -surtout pour sortir ce genre de chose.  Puisque il continua son discours rageux, tu te rendis compte qu’il en était resté au fait que tu étais un sorcier. Tu continuais de le fixer sans aucune expression, mains dans les poches, attendant qu’il termine de parler. Il n’y avait pas à dire : sa stupide voix déblatérant de la prose vulgaire t’avais manqué.

- Tu m’avais manqué aussi. Comme un aimant sans l’autre aimant, une tartine de Nutella sans Nutella, un oiseau sans ciel, un livre sans étagère, un ventilateur sans électricité, une bouteille d’eau sans eau, un volcan sans lave, un oreiller sans plume ni coton, un skateboard sans roulettes, Roméo sans Juliette s’ils avaient été les meilleurs bros de toute la putain d’Italie – ils étaient italiens ?-   ou encore un sorcier sans baguette. Tu es parti en mode « je déménage hurr durr bye Strider » sans me dire où, je vois pas pourquoi je t’aurais dit que je suis un sorcier. « Salut Karkat, j’ai le pouvoir de soulever les jupes des filles de loin parce-que je suis un sorcier et je serais capable d’apprendre ce sort lol ptdr ». Tu crois sérieusement que tu m’aurais pas pris encore plus pour un dégénéré ? Et non, je ne compte pas soulever les jupes des filles ça craint mec. Genre j’ai déjà du mal à m’y faire moi-même, j’ai aucune idée de ce que je fous là j’ai juste suivi Bro- Dirk, fuck je les confonds toujours. Mais j’ai suivi Bro aussi il a déménagé au Canada c’était chaud mais je te raconterais. Je suis quand même content d’être avec toi aussi donc fuck you too je suppose.

Du coin de l’œil, tu pouvais voir que les professeurs étaient outrés par votre langage : ils allaient devoir s’y faire, ce n’était pas près de changer.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Lun 23 Juil - 0:30

I hope he's okft. Dave Strider



Entendre sa voix autrement que part un micro de qualité pourri t'avait manqué. Celle-ci n'avait presque pas changée : plus posée, oui, mais elle n'était pas encore devenu la voix grave qu'elle deviendrait dans quelques années, tout comme la tienne d'ailleurs. Tu profitais de son long discours pour observer un peu ton ami. Il avait apparemment changé de lunettes de soleil idiote, en optant pour des rondes à la place de pointues, pour ton plus grand bonheur. Tu le savais déjà : il t'avait envoyé une photo sur Skype, quand il les avait reçu. Un cadeau d'anniversaire d'un ami, il avait précisé. Mais tu ne les avais encore jamais vu sur la tête du blond. Elles cachaient une partie de ses sourcils, ce qui devait surement lui plaire : l'enfoiré adorait semer le doute chez tout le monde quand à son ressenti sur les choses. Il avait grandit, tout comme toi. Vous faisiez à peu près la même taille, tu te pensais même plus grand, en observant bien. Cela plaçait un sourire fier et moqueur sur ton visage. Ce que tu ne savais pas, c'est  que tu avais juste ta croissance plus tôt que lui, et que dans quelques années, il allait devenir plus grand que toi. Bien plus grand. Tu allais même devoir te mettre sur la pointe des pieds pour l'embrasser, chose que tu n'imaginais pas faire non plus, et pourtant. La narration aurait adoré dire "tu ne pensais pas encore à l'idée de romance à ton âge", mais cela aurait été faux. Tu y pensais. Tu étais plongé dans tes romans, et tu avais déjà un petit crush sur un de tes amis, ton tout premier crush. Ta vie allait être un enchaînement de crush idiots par le futur, te faisant parfois remarquer plusieurs personnes à la fois comme potentiels intérêts amoureux, jusqu'à ce que tu trouve le bon.

Clairement, en entendant cet idiot parler de sortilège pouvant soulever les jupes des filles, tu ne t'attendais pas à ce que ce soit lui. La vie était vraiment étrange.

-God, Strider. Je ne sais même pas si tes discours à la con m'avaient manqué ou n-

Tu fus coupé par une des professeurs, d'un "Langage, jeunes garçons !" choqué. Tu grimaças, avant de regarder Dave à nouveau, un sourire amusé au visage. Tu chuchotas, de la manière la plus discrète que tu pouvais -c'est à dire, pas si discrète que ça : mais ça pouvait faire l'affaire-.

-Il va falloir qu'ils s'habituent, ceux-là. Je n'ai aucunement l'intention de m'arrêter. Tu riais légèrement, la bonne humeur te prenant soudainement. Et les élèves n'ont pas intérêt à faire chier non plus. On sera régulièrement ensemble, non ? On arrêtera pas. Dans les couloirs comme dans les dortoirs comme dans les chambres.

Tu te voyais déjà partager la même chambre que lui. Tu étais prêt à ce que cette école devienne une pyjama party tous les soirs, avec ton meilleur ami. Être ici semblait soudainement moins désagréable, beaucoup mieux même. Tu détestais l'idée il y avait quelques minutes, et d'un coup, être sorcier n'était plus une malédiction. C'était une bénédiction. Peut être que la vie n'étais pas si affreuse ? Peut être que la vie avait finalement décidé que ce n'était plus drôle de s'acharner sur toi. Elle avait peut être changé de victime, après t'avoir laissé un dernier cadeau, un vrai. Tu t'accordais rarement ces petits moments d'optimismes. Tu savais qu'en général, la vie revenait toujours pour te détruire.

Quand les portes s'ouvrirent et que le directeur annonça la cérémonie de placement dans les différentes maisons, tu réalisas l'erreur d'avoir cru au bonheur. Le placement était basé sur la personnalité.

Toi et Dave n'aviez rien en commun.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Mar 24 Juil - 21:41

Sup bruh


Les remarques sur votre langage t’avais manqué. Pas que tu avais perdu l’habitude d’en entendre (au contraire), mais avec Karkat, c’était autre chose. Une source de complicité entre vous, qui n’en avez que faire de savoir si un mot était vulgaire ou non : l’important était de dire ce que vous pensiez sans vous gêner. Ca pouvait offenser, voir blesser, mais c’était la vie. Et la vie est encore plus une pute que le karma. Affirmer le contraire aurait été d’une ironie dramatique incroyable, compte tenu de ce qui allait se passer par la suite.

Tu avais imaginé être dans la même chambre que Karkat quand celui-ci semblait joyeux à cette idée. Tu comptais bien profiter d’être avec lui pour t’amusais comme au « bon vieux temps », ce qui signifiait dans ton langage « faire et dire des conneries ». C’est donc plein d’entrain et un sourire à peine perceptible au visage que tu regardas le directeur entrer et faire ses annonces chiantes à souhait. Tu réussis tout de même à l’entendre - malgré ton manque de concentration- expliquer que les maisons étaient basées sur la personnalité. Tu n’allais certainement pas te retrouver avec ton ami, puisque vous n’aviez aucun points communs - à part l’honnêteté sans doute, bien que la tienne soit quelque peu brouillée par ton ironie. Toujours était il que vous alliez pouvoir vous voir quasiment tout le temps, dans les couloirs comme dans la salle de classe : ce n’était pas l’annonce la plus ennuyante.

L’annonce la plus ennuyante, était celle où il était dit que les élèves passaient par ordre alphabétique. Il n’y avait pas à dire le nom Strider était une malédiction jusque ici (oui, tu exagérais). Si ton visage trahissait tes émotions, il aurait exprimé le blasement, la déception et l’impatience. Tu te demandais bien comment tu allais réussir à patienter jusqu’à ce que ce soit ton tour.

- Sérieusement pour une fois dans leurs vies ils pourraient pas commencer par la fin ?

Chuchota t-il au futur Cervirald.

- Je me fais déjà chier.

© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Mar 24 Juil - 22:31

I hope he's okft. Dave Strider



-Sérieusement pour une fois dans leurs vies ils pourraient pas commencer par la fin ? Je me fais déjà chier.

Tu devais admettre que tu étais on ne peut plus d'accord avec cette idée là. Cela dit, tu estimais que ton ami n'avait absolument pas le droit de se plaindre, le chouineur.

-Moi aussi, clairement, mais vraiment. Tu oses te lamenter sur ton putain de sort ? Tu lui demandais alors en chuchotant au mieux. Je m'appelle Vantas. Je suis dans les cinq dernières lettres de ce foutu alphabet. Arrête de gémir.

Tu grognais d'avance à l'idée d'être seul à partir de la lettre S. Heureusement, deux lettres seulement te séparais de ton meilleur ami. Tu espérais que peu de personnes aient des initiales en T et en U, mais T était tout de même une lettre assez répandue, à ton grand malheurs. Tu décidais mentalement que T était pour Trouduc, et U pour Ulcère à l'anus. C'était dur de trouver des insultes en U, mais tu te débrouillais bien. Tu étais en pleine spécialité, après tout. Tu te tourna vers la première personne à passer, une personne du nom de Aaron (qui avait ce truc en nom de famille ? Pourquoi tu n'avais pas cette chance, toi ?), qui se dirigeait vers une étrange fontaine. Après s'être regardé dedans, un bruit d'ours féroce se mit à retentir, et tu pus voir tous les élèves vêtus de bleu s'exclamer "URSIRRE" avec joie, accueillant leur nouvelle recrue. Kankri t'avait longuement expliqué les différentes maisons, leur spécialité, leur charme, critiquant les guerres éclatant souvent entre celles-ci dans le but d'obtenir des points. Tu n'avais absolument rien écouté, et ne te souvenais plus du tout des significations attribuées à chaque groupe. Tu t'en moquais éperdument, à vrai dire.

Tu appelais donc les différentes possibilités "Bleu", "Vert", "Rouge" et "Violet" dans ton esprit, nom que tu trouvais certainement plus facile à retenir que peu importe ce qu'ils avaient crié à l'instant. Tu restais silencieux, regardant les personnes suivantes passer. Et ça criait "Lupy !", "Cervirald" et un autre truc que tu n'arrivais ni à prononcer, ni à retenir. Tu tentas deux fois de murmurer le nom en même temps que les élèves s'exclamait, mais tu finissais toujours par dire "Struxtr", ce qui t’amena à abandonner bien rapidement.

Il ne te restait plus qu'une source de divertissement, Dave Strider, qui te murmurais de temps à autre des commentaires que tu n'avais absolument pas écouté durant tes dernières minutes d'observation. Oops. Tu ne t'en voulais pas une seule seconde. Mais maintenant, tu étais près à entendre ce qu'il avait à dire. Pas sur n'importe quel sujet, cela-dit. Tu te moquais bien du nombre de bouteille de jus de pom qu'il avait emmené avec lui. Tu te moquais bien des sortilège qu'il voulait apprendre. Bien que tu étais intéressé par le futur dans la plupart des cas (voir, obsédé par le futur : tes projets, tes rêves, ce que tes décisions allaient provoquer), cette fois-ci, tu avais une forte d'envie d'entendre parlé du passé, du passé de Dave, pour plusieurs raison. La première, c'est que tu n'avais pas été avec lui durant toutes ces années, alors que tu allais être avec lui durant toutes les prochaines. Tu serais là pour voir comment l'abruti allait évoluer. Tu n'avais pas été là pour le voir grandir avant aujourd'hui. La deuxième, c'est que le futur actuel de ton ami était fortement lié au tiens, et à ce moment précis, ton futur te faisais plus peur qu'autre chose. Tu voulais clairement oublier la décennie qui suivrait, à maîtriser l'art du bois de bois et du balai.

A la place, tu voulais te renseigner. Commencer une discussion. Passer le temps, oublier que tu étais là, à attendre un placement dans une école de magie. Et pourtant. La magie était devenue une grande partie de ta vie. Tu trouvas un compromis, et décida de lui poser la question.

-Hey. Tu le regardais, curieux. Comment tu as... Découvert que tu avais des stupides pouvoirs ?



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Lun 27 Aoû - 17:56

Sup bruh



- C’est pas mon problème si tu t’appelles Vantas, Vant-ass.

Quel ami plein de compassion faisais-tu. Ouais, t’étais putain d’égoïste, tout en plaisantant. Il devait se faire chier puissance mille en attendant son tour. Tout comme toi. Tu regardais la cérémonie en te demandant si tu pouvais pas te barrer faire un tour dans l’école (tout en évitant ces foutus escaliers) et revenir quand ça serait ton tour. Pile à l’heure, comme d’habitude.  Tu espérais tomber sur la maison rouge – c’était quoi son nom déjà ?- juste… parce-que le rouge est une belle couleur. T’étais un homme (en devenir) simple. Aussi simple qu'un gars qui pointe du doigt une direction que tu demandais pas et dans cette direction il y a tout un tas de trucs que tu connais par cœur qui allait du nombre de pavé à la vieille voisine qui avait un chat malade qui chiait partout chez elle c’était une vraie cancanière cette bonne femme mais toi tu l’aimais, la rue là c’était ta famille ta vie, ton passé et ton futur et ce gros con il te la montre du doigt comme s’il t’en faisait un et t’as juste envie de lui dire « mec, tu sers à que dalle » parce-que il faut toujours dire la vérité aux abrutis même si t’ étais pas sûr qu’ils comprennent (déjà qu’il avait du mal à comprendre la direction que tu demandais).
Karkat arrêta ton flot de pensée pour te poser une question. Comment tu avais découvert tes pouvoirs ? Et bien… Avec ceux-ci… Sans faire exprès… Tu avais envoyé un objet dans un corbeau qui avait volé à travers la fenêtre et personne ne devait savoir ça même, pas lui.

- Tout avait commencé un soir d’hiver. Il faisait nuit ce qui est normal puisque c’est le soir je sais ta gueule et laisse moi raconter. Je marchais tranquillement dans la rue, quand tout à coup des ninjas sortirent d’une ruelle, m’attaquant par surprise. J’allais sortir un katana -ouais, ce truc en bois que j’utilise pour les duels chelous de mon frangin- et les attaquer mais... pas de katana. C’est alors qu’une bonne fée apparu devant moi et me légua le pouvoir de générations de sorciers. J’ai pu battre les ninjas un à un sans une égratignure, un coup par-ci un coup par-là et les voilà tous vaincu. Je me suis dit que personne ne devait le savoir alors garde ça pour toi, je te fais confiance.

Tu racontais encore de la merde, mais au moins ça faisait passer le temps.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Dim 2 Sep - 13:04

I hope he's okft. Dave Strider



Tu ne pouvais que lever les yeux au ciel devant une telle déformation de ton prénom. On t'avait déjà fait le coup des milliers de fois. Ton prénom, lui aussi, avait beaucoup trop de fois été changé, modifié, et souvent en des choses complètement idiotes comme Karkitten, Karcrab ou même KitKat. Tu devais admettre que Karcrab ne te dérangeais pas tant que ça. Crabkat non plus. Ton prénom avait été souvent au centre des moqueries les plus enfantines : s'appeler "voiture-chat" n'étais jamais chose facile dans le monde des gamins. Tu rendais souvent la pareil avec des surnom comme "Stridouche", mais "Dave" était un nom difficile à corrompre. C'était juste beaucoup trop court. Tu savais que l'appeler David avait tendance à l'agacer, mais il le cachait souvent bien. Ce type était juste inébranlable. Sa pokerface était une constante de son visage, et tu te demandais souvent si ses yeux, eux, étaient plus expressifs. Tu n'avais jamais réussi à voir sous ses lunettes, à part quand tu avais la chance de te tenir à côté de lui, ce qui te donnait accès à son profil, et donc à ses prunelles. Voir ses iris rouges étaient toujours un peu surprenant, bien que tu le savais albinos. Ce n'était juste pas une couleur qu'on voyait souvent sur un regard.

C'était aussi que, à force de ne voir que ces verres opaques et sombres, tu n'avais juste pas l'habitude de te dire que Dave possédait en effet une paire d'yeux. Le voir ne serait-ce que cligner ceci était tout simplement alien à tes habitudes, et donc par conséquent particulièrement distrayant, particulièrement addictif. Si tu te retrouvais un jour placé à côté de lui en classe, ce qui arriverait surement par le futur, tu allais devoir te concentrer pour ne pas juste fixer ton voisin comme un pervers de cinquante ans. De un car c'était malsain, de deux car tu avais besoin de suivre les cours, et de trois car tu n'avais pas envie que qui que ce soit te pense amoureux de l'imbécile. Tu ne l'étais pas, et tu te disais fermement que tu ne le serais jamais.

Et quand Dave lançait ce genre de discours absurde, cela te confirmais que personne ne pourrais jamais tomber sous le charme d'un abruti mythomane pareil. Jamais. Tu grognais légèrement en entendant sa stupide explication. Tu avais espéré pour partager ton expérience avec lui, avais espéré pouvoir avoir quelqu'un à tes côtés dans cette épreuve, quelqu'un pour t'accompagner dans ce monde inconnu. Tu pensais que vous alliez pouvoir vous confier l'un à l'autre. Tu ne pouvais pas avoir plus faux que ça. Strider n'était que façade et ironie, une grosse couche de faux et de cachette. Il t'énervait au plus haut point, toi qui tentait d'être honnête et véritable face à lui. Tu pouvais comprendre, cela dit. Tu étais un peu pareil. Tu disais régulièrement à tout le monde que tu étais le meilleur, plus intelligent que les autres, et que tes centres d’intérêt étaient supérieur, quand en vérité tu ressentais toujours un peu de honte et de haine en t’observant dans le miroir. Surement le blond devait ressentir quelque chose de similaire. Tu ne pouvais pas vraiment lui en vouloir pour ceci.

Tu pouvais, cela dit, lui en vouloir pour ce cruel manque d'imagination.

-Vraiment, Strider. Des ninjas ? C'est tout ce que tu as trouvé pour me mentir ? Soit au moins un peu original et exploite un minimum l'univers, veux-tu ? J'aurais préféré que tu découvres tes pouvoirs face aux dragons dressés d'une organisation de magie noire voulant ta peau. J'aurais aussi aimé une raison valide derrière tout ça. Exemple : Tu es LE sorcier choisit par une des baguettes les plus puissantes de l'univers, et l'organisation noire souhaite que tu rejoignes ses rangs pour faire de toi un soldat puissant et au service du mal. Ce genre de connerie serait mieux passé. Mais des putains de ninja ? C'est hors lore et justement complètement abruti.

Tu sautais alors sur l'occasion.

-Vu que tu as complètement raté ton récit fictif, balance au moins la vérité. Ca doit être bien moins excitant, mais au moins ça collera un minimum à l'univers.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Lun 8 Oct - 22:37

Sup bruh



T’avais presque espéré que ton récit de merde allait lui faire abandonner le sujet – non t’espérais pas qu’il le croit, il était pas con. Mais le voilà en train de faire un monologue digne d’un gars mettant au dernier film à la con sortit une étoile symbolique sur Allo ciné avant de déverser un flot de haine pour ledit film. Et pourquoi fallait-il une raison pour que la bonne fée te donne ces pouvoirs ? Ce gamin choisit pour sauvez un monde dans un livre qui n’a même pas de fin avait aucune raison lui, si ce n’est qu’un vieux monsieur lui a refourgué le bouquin en lui disant « tu verras c’est génial ». Mon cul ouais. Mais il avait un dragon lui aussi… Un chien dragon si tu te rappelais bien. Le Karkat avait sûrement raison : la solution c’était les dragons. Cependant… Toi ? Un soldat puissant et au service du mal ? T’aurais été un putain de chevalier. Et mieux : t’aurais voyagé dans le temps avec tes pouvoirs pour remonté jusqu’au moment où la mère de celui qui a inventé cette foutu organisation de magie noire avait décidé de faire un gosse et lui aurait dit qu’elle s’apprêtait à faire une erreur… Et tu serais devenu le père du gosse. Attend quoi ?

Vantas te lâchait pas et se servait de son analyse pour t’obliger à raconter ce qu’il s’était réellement passé. T’étais vraiment pas fier, et l’histoire te rendait presque triste (presque). Tu le fixas avec l’expression la plus neutre dont tu étais capable avant de lui répondre.

- …Sans faire exprès j’ai fait voler un objet qui a atterrit dans un corbeau… Il est passé par la fenêtre.

Tes lèvres se serrèrent dans une légère moue pleine de culpabilité. Le corbeau n’avait pas survécu à la chute.
Pas besoin d’être Newton pour savoir que tomber du haut d’un immeuble ça finissait assez  souvent par terre sans la possibilité de se relever.  

- Et toi ? Comment t’as découvert que t’étais Mary Poppins ?

Changement de sujet, tu voulais pas plus parler de la mésaventure du corbeau plus que cela – peut-être plus tard.

© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Mar 30 Oct - 22:37

I hope he's okft. Dave Strider



L'inquiétude prenait place petit à petit dans ton regard. Tu comprenais pourquoi Dave n'avait pas voulu te raconter l'histoire. Le blond avait toujours eu un lien avec les emplumés noirs. Il y en avait apparemment beaucoup aux alentours de chez lui, et ceux-ci n'hésitaient apparemment pas à voler jusqu'en haut des immeubles pour être en sécurité. Le monde d'en bas était rempli de dangers : voitures, vélos, enfants et autre menaces se baladaient dans les rues, et prendre de la hauteur était une étape qui assurait une tranquillité... Partielle. Tu te souvenais très bien d'avoir été dans la chambre de ton quelques fois durant ton enfance, pour prendre le goûter, ou parler de bandes dessinées. Vous aviez peut être entre six et sept ans, et déjà à son époque, tu pouvais voir les oiseaux vêtus de plumes sombres sur le rebord de sa fenêtre. Poser des doritos sur celui-ci n'était certainement pas la meilleure façon de les faire partir, mais tu doutais que ce soit le but de ton ami.

Pour résumé, il avait toujours été entouré de ces volatiles, et les avait toujours chéri. C'était presque étrange de voir le maître de l'ironie lui même prendre honnêtement soin de petits êtres, mais tu étais certain que si tu faisais la remarque, il te répondrait quelque chose comme: "Normal que j'en prenne soin, ils sont cool as fuck, et complètement badass". Il n'avait pas tord. Tu avais juste du mal avec les animaux n'étant pas muni d'une carapace et de deux pinces. Tu commençais à peine à t'habituer aux chats de ta belle famille, que tu voyais plus comme de la décoration que comme des êtres vivants. Ils n'avaient jamais réussi à t'arracher le moindre "aww".

-... Désolé d'avoir demandé. C'est vrai que c'est nul. Tu lui répondais, pour lui montrer un minimum de compassion. Tu n'aurais vraiment pas aimé tuer ton crabe le jour de la découverte de ta magie, et encore moins à cause de la dîtes magie. Dave avait vraiment du maudire celle-ci, ce jour là, et ne plus en entendre parler. A sa place, tu te serais surement enfermé dans ta chambre, et tu serais encore caché sous ton lit, par tristesse et par honte, à l'heure qu'il était.

-Et toi ? Comment t’as découvert que t’étais Mary Poppins ? Il demandait, détruisant la compassion que tu avais réussi à obtenir envers lui en cinq secondes.

Tu levais les yeux au ciel, à nouveau, pour lui signifier ton agacement quand à sa formulation. Tu n'avais rien de Mary Poppins, et il le savait parfaitement. Tu te demandais souvent si, lui aussi, il levait les yeux au ciel, derrière ses lunettes, quand tu disais de la merde. Tu en disais souvent.

-... Ce n'était surement pas aussi spectaculaire que toi. Tu répondais alors, regardant ailleurs, serrant légèrement ton uniforme de tes poings fermés. Raconter l'histoire te rendait légèrement nerveux, pour une raison que tu ne comprenais pas. A vrai dire, nous n'avons pas compris directement. La première fois... J'ai fais explosé l'ampoule de ma chambre et m'énervant sur quelqu'un via internet. On a juste pensé qu'elle arrivait en fin de vie, et c'était tout. La deuxième fois... Je crois que j'ai fais léviter mon lit, mais j'avais du croire que c'était la fatigue, car je n'avais rien dis à pa- à. A mon père. Dire "papa" manquait tant de cool. La troisième fois... J'avais fait éteindre des lumières car je ne voulais pas voir... Quelque chose. Et ma famille a commencé à se dire que peut être cette fois, c'était moi. Ca a été confirmé quand, en venant me réveiller, ils ont en effet vu mon lit voler.

Tu ouvrais la bouche, pour en dire plus, mais c'est à ce moment là qu'on appela son nom. Tu le regardas sans un mot, faisant juste un signe de tête pour l'encourager à avancer. Il n'avait surement pas besoin de tes encouragements. Il avait toujours l'air de savoir ce qu'il faisait.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 204
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Lun 12 Nov - 13:19

Sup bruh


La compassion dans la voix de ton ami te gênait. Tu n’en avais pas besoin car tu ne ressentais rien.
C’était complètement faux.

De toute manière, le sujet fût vite changé pour ton plus grand bonheur. Son histoire était bien plus cool que la tienne. Faire péter des ampoules c’était badass, et faire voler un lit te rappeler ce film mélangé à un dessin animé avec une sorcière qui voyageait grâce à...un lit duh, bien que tu ne te rappelais pas qui te l’avait montré. Peut-être que tu avais trouver cette merde tout seul, t’étais expert en la matière. Un détail retint cependant ton attention dans son récit. “Quelque chose”. Que pouvait bien être ce quelque chose ? Tu allais demander quand on appela ton nom. Fucking. Finally.

Sans réellement prendre en compte l’encouragement de Karkat -t’en avais pas besoin pour matter ta tronche dans une stupide fontaine- tu lui fis un geste de main ressemblant à “salut pauvre naze, je passe avant toi”, avant de t’avancais vers l’eau et de te pencher au dessus d’elle. Un loup apparu à la place de ton reflet, et tu te dis que les effets spéciaux avaient connu une net amélioration ces dernières années. Bientôt la 3D remplacera les humains. En choeur avec le cri du loup, les Lupy applaudissaient le nouveau douchebag qui allait les rejoindre.
Mains dans les poches, tu t’avanças calmement à ta nouvelle table, jetant un oeil au brun en passant. Dommage, tu voulais continuer la discussion. Tu espérais qu’il finirait dans la même maison que toi histoire de partager une chambre et de discuter comme quand vous étiez gosses.

Malheureusement, on n’avait pas toujours ce que l’on voulait.

© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 747
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013] Lun 12 Nov - 19:51

I hope he's okft. Dave Strider



Tout était devenu plus lent après son départ.

Tu ne pouvais qu'observer le reste des élèves, attendant dans un bruit de chuchotement général. Seulement, tu n'avais absolument plus personne à qui parler. Tu étais seul, et tu t'occupais comme tu veux en jugeant le visage des élèves s'avançant vers la fontaine, en tentant de prédire leurs futures maison. Tu avais bon une fois sur quatre, ce qui était tout à fait normal. Après une dizaine de devinettes, tu avais arrêté cette activité, comprenant que la répartition n'avait rien à voir avec la tronche des gosses y passant. Tu lançais parfois des regards à Dave, bien plus loin dans la salle: tu devais te mettre sur le pointe des pieds, et le blond t'avait surement perdu de vue de toutes manières. Ca ne servait à rien de s'acharner. Il était surement déjà en train de se faire des amis, l'enfoiré. Tu maudissais de plus en plus ton nom de famille, tout à la fin de l'alphabet.

Alors que tu perdais espoir petit à petit, l'ennui te gagnait doucement. Tu te disais presque que tu allais en devenir fou, si tu ne trouvais pas la moindre façon de te distraire. Quand on appela ton prénom, tu avais déjà inventé un petit scénario de série dans ton esprit. Tu t'étais inspiré du Fresh Prince of Bel-Air, ta série préféré, prenant le sujet des différences sociales entre les multiples classes économiques, et tu avais y avait ajouté ta touche personnelle, un "quadrangle amoureux" (car dire 'carré amoureux' puait énormément) entre une fille de femme de ménage, un riche garçon bourgeois -tu l'imaginais avec ton visage, car tu ne voyais pas le problème du self-insert si l'histoire restait dans ta tête-, un garçon vivant dans une banlieu pauvre, et une adolescente travaillant dans un café -un autre de te scénario préféré. Toute histoire romantique avait besoin de scènes dans un café-. Tu étais en train de développer avec fierté le twist romantique (La fille du café cachait sa noblesse depuis le début pour avoir une vie tranquille, et évitait de porter le nom de famille de son père, qui dirigeait l'entreprise concurrente à la société du garçon bourgeois, dont elle était amoureuse), alors ton appel ne fut pas bien accueilli.

Tu te dirigeais alors en grognant vers la fontaine, te rappelant de ton stress précédent. Tu l'avais oublié, laissé dans un coin de ton être, mais maintenant, il revenait au galop. Surement la fontaine allait voir au plus profond de ton âme, et choisir ta maison en fonction. C'était très important, tu le sentais. Strider avait l'air de s'en moquer, mais ce n'était pas ton cas. Penchant la tête vers la surface de l'eau, tu t'observais.

Tu étais quelqu'un de vigoureux, n'est-ce pas ? Tu avais la rage et les dents d'un loup, son hurlement aussi, et tu griffais ceux qui t'approchait de trop prêt. Tu aimais aussi penser que tu avais la dignité de cette splendide créature, se tenant toujours la tête droite: tu redressas la tienne, pour tenter d'impressionner la fontaine. Tu allais être un fier Lupy, et tu allais rejoindre Dave à sa table, et pendant tout le reste de ton année, tu allais apprendre l'art du combat, devenir quelqu'un de dangereux et respecté.

Le meuglement dégueulasse du caribou, si laid, si ridicule, te couvre encore de honte à ce jour.

Tu étais pourtant certain... ! Mais non. Ceux attablés chez les verts hurlèrent de joie, et applaudir. Ils n'avaient surement aucune idée du cancer qu'ils venaient de se ramasser. Ce n'est pas avec joie que tu les rejoignais, mais avec colère, car, comme d'habitude, tu devais tout faire avec colère. Tu gardas la tête basse, à fixer tes genoux, pour le reste de la soirée.

On vous mena directement au dortoir après ceci. Tu ne pensas pas à Dave jusqu'au moment où tu te retrouvas avec des inconnus complet, dans une chambre que tu ne connaissais pas. Tu te sentais perdu... Et tu te demandais si lui allait bien.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013]

I hope he's ok. Ft- Dave Strider [Rentrée 2013]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Pensine-
Sauter vers: