Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Lun 9 Juil - 12:18
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

Parfois Lance se demandait à quel point il a le droit d’agir de manière incohérente. Au stade où il en est, il se demande si au fond il n’existe tout simplement pas de limite à cela.
Et pour cause : quelle personne censée peut accepter de sortir seul avec une autre personne qu’on clame sans cesse supporter de moitié tous les jours ? Pas Lance, en tout cas. Enfin, remettons les choses en ordre : il n’a pas eu grand choix. Voilà, exactement, ce n’est en aucun cas sa faute et de plus ce n’est pas lui qui a proposé cette sortie ! Ce n’est pas lui le plus illogique dans cette situation – même si on prend en compte le fait que Keith Kogane n’a jamais eu à un moment de sa vie une logique. C’est un fait, pas une supposition.

Et puis, tout ça pour quoi, en plus ? Non sérieusement, cette sortie est ridicule en soi. Mais il faut remettre dans le contexte : Tout cela a commencé après un moment avec lui, Keith, Pidge et Hunk. Les quatre, comme à leur habitude, ont parlés de différents sujets, tous variants des uns des autres au fur et à mesure des heures passantes. C’est ainsi qu’ils se sont retrouvés à parler de nourriture, de type de nourriture chez eux, de leurs spécialités, des fast-foods et de ce qu’ils avaient découverts depuis qu’ils étaient au Canada – mis à part pour Keith, canadien de souche. Peut-être un peu trop. Et c’est là que tout part en vrille : Lance finit par avouer qu’il n’a jamais goûté la Poutine, plat typique du Canada, parce qu’il n’en a jamais eu réellement l’occasion, préférant largement les autres plats que proposent Ilukaan midi et soir. Et lorsqu’il l’avoue, Lance pense bien mourir sur place quand Keith le regarde d’un air effaré et outré, comme s’il venait d’annoncer qu’il lui avait discrètement coupé son mullet pendant qu’il ne regardait pas – idée qui au fond ne déplaisait pas tant que ça dans l’esprit du Cubain.

Toujours est-il que suite à ce moment, Lance a le droit à tout un speech sur l’intérêt de goûter les plats typiques, sur le fait qu’il manque clairement quelque chose – si ce n’est la meilleure, et qu’il faut absolument régler ça. Malgré un appel à l’aide du regard vers ses deux autres ami.e.s qui eux préfèrent ricaner dans leur coin en voyant cette scène – les traitre, Lance se retrouve donc seul face à cette idée de « régler cet affront », et se dit pour une fois qu’il aurait été bien que Keith parle de combat. Mais non, il décide autrement, et annonce à Lance qu’il va venir avec lui au Poutine King.

Attend, quoi ?

Bien entendu, Lance n’y croit pas, mais Keith est bel et bien sérieux, et pire encore, ne laisse pas le choix à Lance qui accepte donc ce… rendez-vous. Si on peut dire cela ainsi. Non sérieusement il y a meilleur moyen d’inviter une personne à sortir plutôt que de l’y forcer et encore plus si c’est pour aller à un fast-food. En plus, il n’y a jamais mis les pieds, au Poutine King – nouveau regard outré du Canadien.

C’est donc ainsi qu’il se retrouve en ce beau vendredi 13 – à croire que c’est le jour parfait pour les deux, devant son armoire à se demander ce qu’il va bien pouvoir mettre – oui, ça à beau être avec Keith qu’il sort, il ne va pas son mettre à son niveau vestimentaire pour autant en prenant les premiers vêtements lui passant sous la main. Il jette un coup d’œil à l’heure, tout va bien, il a encore le temps. Il finit par opter pour un pantalon noir légèrement déchiré au niveau des genoux, une veste en jean aux manches retroussées décoré de quelques pins achetés dans des boutiques « geek » et un tee-shirt blanc. C’est ici ensuite que tout se joue : il part se laver, prenant son temps en profitant de l’eau légèrement froide, et applique ses crèmes de jours, son soin pour cheveux, et lorsqu’il est enfin habillé et qu’il souhaite voir l’heure, il voit… qu’il devrait déjà être arrivé au Poutine King.

Mince. Keith va le tuer s’il est déjà là.

C’est donc au pas de course qu’il se précipite hors de sa maison et qu’il traverse le campus à une vitesse qu’il ne pensait pas possible jusque-là. Il n’arrête pas sa course avant d’arriver au niveau de la place de Bloombury, sachant le fast-food à proximité, lui laissant le temps de reprendre un peu son souffle pour se présenter face à un Canadien sûrement énervé. Il continue donc d’avancer, et c’est avec grande surprise qu’en apercevant enfin le fameux restaurant il… ne trouve pas de Keith. Ah ? Est-il aussi en retard ? Lance a-t-il couru pour rien ? Non. En approchant, il remarque finalement une coupe mullet arrivant en même temps que lui, l’air aussi pressé que lui. Avec un sourire, non pas accueillant mais moqueur, Lance le regarde s’arrêter devant lui.

« J’ai failli attendre, j’ai fait un tour en pensant que tu t’étais perdu. »

Les « bonjour », c’est surfait de toute façon.
@KeithKogane
864 mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Keith Kogane
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Mar 10 Juil - 18:39
                    




Keith n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler un animal social — encore moins quand Lance est impliqué —, mais il y a certaines choses qu'il ne peut pas laisser passer. Par exemple, le fait que Lance ne connaisse pas le goût de cette merveille qu'est la Poutine. Parce qu'il y a des limites, quand même.

Keith ne se rappelle pas exactement comment c'est arrivé (Pidge, Hunk et Lance parlent bien trop pour qu'il écoute tout ce qu'ils disent, d'accord), mais Lance a prononcé les mots "Poutine" et "jamais gouté", et Keith a décidé de lui épargner plus de souffrance dans un monde sans Poutine. Pas parce qu'il aime particulièrement Lance (aimer, particulièrement, Lance. Voici trois mots qui en aucun cas ne vont ensemble, n'iront probablement jamais ensemble, définitivement pas). Disons que Lance fait partie de ces personnes avec qui il traîne et avec qui il traînera probablement tout le reste de sa vie, parce que Keith ne sait pas comment se faire d'amis et préfère rester avec les mêmes trois individus qu'il trouve relativement supportables (parfois) et qu'il aime bien quand même (parfois). Il n'aime pas particulièrement Lance, mais il l'aime bien : il n'y connait pas grand-chose en amitiés mais il peut au moins dire qu'il y a une différence entre les deux.

Quand Keith se réveille, le matin de leur rendez-vous-qui-n'en-est-pas-vraiment-un (parce que les autres semblent penser que si, mais non ! Ce n'est pas— un rendez-vous, Keith ne sait même pas ce qu'on est supposé faire pendant ce genre de truc, et puis le pré-requis serait d'être en couple, non ? Bref. Pas. Un rendez-vous), il ne sait pas s'il doit être heureux, ou juste regretter son sale caractère.

D'un côté, ils vont à Poutine King. C'est genre, le meilleur endroit au monde à part le stade. Donc Keith ne peut pas être mécontent à 100%. De l'autre, il y va avec Lance, et même s'il aime bien Lance, traîner avec lui est toujours— compliqué. Keith ne sait pas pourquoi, vraiment, mais il finit toujours par s'énerver ou par faire quelque chose d'un peu stupide qui se termine plutôt mal. Lance a le don de réveiller chez lui des émotions qu'il ne contrôle pas tout le temps et c'est horriblement fatiguant. Il pourrait juste, genre, arrêter de traîner avec lui mais ce n'est pas si simple, parce que a) il est proche de Pidge et Hunk, et Keith n'irait pas jusqu'à se séparer d'eux et b) Keith aime bien Lance, ce qui veut dire qu'il pourrait (peut-être) être triste s'il ne le voyait plus. Peut-être.

Il se réveille donc en hésitant entre maudire ou bénir le lui du passé (chose qui lui arrive un peu trop souvent, okay), et passe au moins une heure à réfléchir à leur futur rendez-vous, et particulièrement à quel type de Poutine il doit faire appel pour que Lance adhère finalement à cette merveille.

Quand son plan d'attaque lui semble infaillible, il se prépare rapidement pour être bien à l'heure. Il enfile un de ses sept t-shirt noirs, et un de ses trois jeans noirs, enfile la veste courte (celle qu'il met depuis des années et qui n'est plus vraiment à sa taille, mais peu importe), et court pratiquement jusqu'au village, tout ça pour se rendre à mi-chemin qu'il est en chaussons (pourquoi est-ce que ce genre de chose d'arrive qu'à lui), et qu'il doit faire demi-tour pour enfiler ses bottes. Lors de son second essai, Keith n'oublie rien, mais il il se prend un ballon en plein dans la gueule — et Keith ne peut même pas se permettre de critiquer le mauvais lancer du gosse, parce qu'il a fait la même chose au moins vingt fois dans sa vie. Tout en continuant à marcher le plus vite possible, il place une main contre son nez, se rendant compte avec irritation que ce dernier est en sang. Ugh.

Il l'essuie vaguement, salissant ses mains, et s'arrête pour arracher une feuille à un arbuste pour s'en servir comme papier. Bien sûr, une feuille d'arbre n'a rien de pratique pour éponger du sang, et ça ne sert pas à grand-chose à part donner à Keith l'air d'un idiot, mais hey, ce n'est pas comme s'il n'avait pas l'habitude.

Il accélère le mouvement, apercevant l'entrée de Poutine King. Un sentiment de soulagement le soulève quand il ne voit personne devant la porte (Lance est donc en retard, mais qui est honnêtement surpris par cette information, hein ?) — ça lui donnera au moins le temps de se laver le visage et de trouver des mouchoirs pour que son saignement de nez se calme.

Mais au dernier moment, il remarque une ombre qui s'avance vers l'entrée au même moment que lui, et son regard croise celui de Lance dans ce qui lui semble être un long moment d'agonie. Non, pense Keith, d'une façon bien trop dramatique pour la situation actuelle. Étrangement, le fait que Lance arrive en avance lui semble soudainement horrible.

Keith ouvre la bouche, prêt à le mettre au défis de genre— quelque chose. Il ne sait pas. Il improvisera en parlant — mais Lance le prend de court.

— J’ai failli attendre, j’ai fait un tour en pensant que tu t’étais perdu.

Keith décide immédiatement que Lance est un connard et un menteur. Il grogne, indigné. Lui, Keith Kogane, perdu ? Pour aller à Poutine King ? Quelle espèce de logique peut-on trouver dans cette phrase ? Lance est juste ridicule et veut faire comme si le fait qu'il arrive en retard tout le temps n'était pas un fait connu de tous. Parce que ça l'est.

— Lance, tu as conscience que je pourrais retrouver cet endroit en partant de ma chambre, les yeux fermés, après qu'on m'aie lancé un sortilège de confusion ? (Puis sans aucun transition et sur le même ton agacé, continue tout en dépassant son ami/rival/peu-importe :) Le dernier à passer la porte est un loser.

Avec rapidité, il concentre l'énergie qui lui reste dans sur ses appuis, et se propulse en avant pour passer la porte. La délicieuse odeur de cheddar et de sauce Poutine lui redonne le sourire, et il s'essuie machinalement le nez avant de se retourner vers Lance avec un sourire en coin.
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Mer 11 Juil - 15:45
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

Lance, tu as conscience que je pourrais retrouver cet endroit en partant de ma chambre, les yeux fermés, après qu'on m'aie lancé un sortilège de confusion ?

À ce moment précis, Lance se demande sérieusement quand est-ce qu’on peut considérer qu’adorer une chose peut passer à la phase obsession voire addiction. Parce qu’actuellement, Keith en est à la limite avec ce qu’il raconte. Et la relation entre les deux n’a beau pas être la meilleure, il ne souhaite en aucun cas que son pseudo-ami tombe dans ce genre de gouffre qui peut parfois s’avérer très dangereux pour lui, sa santé et son entourage ! Et Lance fait partie de l’entourage de Keith - d’une manière étrange certes mais le fait est là, et il est donc hors de question qu’il dépasse les bornes.

Enfin, cela dit, vu à quel point il a l’air d’y aller souvent vu son... témoignage, peut-être que cela est un peu trop tard. De ce fait une autre question se pose dans l’esprit du Cubain : Comment Keith fait pour rester aussi mince ? Il ne connait pas la Poutine certes mais au visuel il comprend bien à quel point c’est gras. N’importe quel humain normalement constitué doit au minimum prendre un kilo à chaque bouché de ce plat. Bon. Peut-être pas autant, mais le message est là. Et pourtant, quand il regarde Keith, il n’a vraiment pas l’impression qu’il ait pris réellement un gramme. Du muscle, peut-être. Et c’est encore pire et injuste. Bon, d’accord, vu ses entraînements régulier au quidditch et autres sports qu’il fait, ça doit bien l’aider à tenir la forme. Ça se voit d’ailleurs, au niveau de ses bras surtout.

Une minute, quoi ?

Non, il n’est pas en train de détailler Keith. C’est faux. Il se demande juste s’il possède un organisme normal - ce qui est assez ironique si on prend en compte le fait que Lance lui-même a beau beaucoup manger, il ne prend pas vraiment de poids.

Quoi qu’il en soit, Lance finit par un peu secouer sa tête et regarde finalement et réellement le Canadien qui n’a visiblement pas terminé sa phrase. Et en attendant qu’il poursuive, Lance remarque finalement un détail assez voyant. Est-ce que Keith saigne du nez là ou il rêve ?

« Le dernier à passer la porte est un loser.
- Quoi- attend, Keith ! »

Trop tard. Il n’a pas le temps de demander quoi que ce soit que Keith part au pas de course à l’intérieur - et c’est qu’il est aussi rapide sur un balais qu’à pied le bougre. Forcément, le temps de comprendre ce qui se passe et de courir à son tour, il arrive trop tard et revient vers Keith qui le regarde avec son sourire si énervant. Non, ce n’est pas du jeu. Pire encore, c’est de la triche !
Mais ce nouvel arrêt permet au Cubain de voir Keith s’essuyer son nez et de bel et bien voir du sang y couler.

Sérieusement ?

« Alors déjà, tu n’as pas le droit de me regarder ainsi parce que je refuse ma défaite pour deux raisons ! Comme pour argumenter cela, et il tend sa main vers le Canadien et lève son premier doigt, tout d’abord, tu m’as pris au dépourvu sans me laisser le temps de me préparer, et ensuite il lève son second doigt, j’ai été déconcentré par ton nez ! Depuis quand tu saignes ?! Tu as une bosse, tu t’es pris un coup ?! Et pitié ne me dis pas que tu t’es servi de cette feuille d’arbre pour te l’essuyer ! C’est dégoutant et carrément pas hygiénique ! Tu penses quand même pas que ça va stopper ?! Il me semble bien que même dans le monde des sorciers les mouchoirs existent, crétin ! »

Généralement, Lance est plutôt du genre à juste s’inquiéter sans engueuler ni insulter. Mais étrangement, lorsqu’il s’agit de Keith il n’arrive pas à dissocier le tout. Et encore. Il ne s’inquiète pas vraiment pour lui. Ou peut-être juste un peu. Mais principalement, il n’a pas envie de manger avec quelqu’un qui perd son sang d’une manière aussi dégoutante.
Et puis même, Keith ne sait donc pas s’occuper de lui pour pouvoir laisser ça comme ça ?! Comment diable il a pu survivre jusqu’à maintenant s’il ne fait attention à rien ! Cet homme est horriblement débile et ça fait peur à voir.

Sortant de sa poche un mouchoir, il pince l’arrête du nez du Lupy et lui fait pencher la tête en avant en lui tendant le mouchoir.

« Applique le contre ton nez. Et ne me dis pas que ce n’est rien ! Tu le fais sinon on sort d’ici sans commander pour aller manger un hot-dog. Et je ne plaisante pas. »

En venir à le menacer pour qu’il puisse écouter est le meilleur moyen avec Keith, surtout s’il finit privé de Poutine s’il n’écoute pas. Cela dit, ça a aussi tendance à désespérer le Cubain. Mais si ça marche, c’est tant mieux. Suite à cela, Lance l’emmène s’asseoir sur une des banquettes du fast food et lui indique de prendre sa relève pour qu’il pince lui-même l’arrête de son nez. Il n’y a vraiment pas meilleur moyen de commencer une sortie comme ça tiens.

Merci Keith Kogane pour ton originalité !

« Si ça continue j’irais voir une des personnes travaillantes ici pour demain les premiers soins. »

Suite à un soupire, Lance finit par s’asseoir à son tour et en profite enfin pour découvrir l’endroit dans lequel ils sont. Enfin, surtout le sentir. L’odeur du cheddar ne lui a jamais paru aussi présente qu’aujourd’hui. Ça promet pour la suite. Mais dans l’ensemble, l’endroit semble plutôt... accueillant. Comme n’importe quelle enseigne de restauration rapide certes. Mais bon, qui sait, mis à part cet incident du nez ayant du traumatiser les quelques enfants présents ici, peut-être vont-ils finalement passer une bonne journée ? C’est que Lance espère en tout cas. Même si c’est un vendredi 13.

On dit que pour certains ça porte chance. Pourquoi pas pour eux ?
@KeithKogane
1017 mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Keith Kogane
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Lun 16 Juil - 18:38
                    
— Quoi- attend, Keith !

Le ton dépourvu de Lance est étrangement satisfaisant, et Keith ne peut s'empêcher de sourire, bien que dégoulinant de sang, ce qui n'est pas exactement le comble de la classe — il ne trouve pas ça si mal, ça lui donne peut-être un petit côté bad boy. Il ne sait pas trop. Souvent, les héros dans les films sont couverts de sang et ça leur donne un air cool ; mais Keith ne sait pas si ça s'applique dans son cas (les héros dans les films ne saignent pas parce qu'ils se sont pris un ballon dans la gueule, okay).

—  Alors déjà, tu n’as pas le droit de me regarder ainsi parce que je refuse ma défaite pour deux raisons ! Tout d’abord, tu m’as pris au dépourvu sans me laisser le temps de me préparer, et ensuite, j’ai été déconcentré par ton nez ! Depuis quand tu saignes ?! Tu as une bosse, tu t’es pris un coup ?! Et pitié ne me dis pas que tu t’es servi de cette feuille d’arbre pour te l’essuyer ! C’est dégoutant et carrément pas hygiénique ! Tu penses quand même pas que ça va stopper ?! Il me semble bien que même dans le monde des sorciers les mouchoirs existent, crétin !

Keith ouvre la bouche pour protester : il n'y a pas de refus de défaite, si ça existait bel et bien, ce serait une technique qui serait utilisée tout le temps. Lance est juste un mauvais joueur qui veut se trouver des excuses, probablement, et d'accord, il n'a pas été très loyal sur ce coup-là, mais on parle de Lance. Lance ! Est-ce que Keith a vraiment besoin d'en dire plus ? Lance est si mauvais perdant qu'il essaiera toujours de se trouver des excuses, même si ça implique la mauvaise foi la plus totale.

Avant que le moindre mot ne puisse sortir de sa bouche, les mains de Lance sont contre son nez et son crâne, le faisant adopter une postule légèrement inconfortable. Keith se demande si c'est une espèce de vengeance un peu bizarre avant de se rendre compte que c'est juste une façon de faire passer le saignement de nez— et qui peut lui en vouloir ? C'est un peu bizarre, non ? Keith n'est pas trop habitué au contact humain, même s'il a remarqué que c'était quelque chose que Lance ne devait pas vraiment saisir. Lance est quelqu'un de très tactile — moins avec Keith, mais quand même. Il ne devrait même pas être surpris.

Mais pris au dépourvu, Keith s'arrête d'un coup de respirer et ne réagit pas pendant quelques secondes, focalisé sur l'étrange chaleur des mains de Lance.

— Applique le contre ton nez. Et ne me dis pas que ce n’est rien ! Tu le fais sinon on sort d’ici sans commander pour aller manger un hot-dog. Et je ne plaisante pas.

Keith hoche machinalement la tête, sortant de sa rêverie. Il a presque l'impression que Lance est sa mère, mais il fait l'effort de ne pas le faire remarquer, probablement parce qu'il a peur que Lance mette à exécution ses menaces.

Keith se remet à réagir quand Lance l'accompagne jusqu'aux banquettes et le le lâche enfin, arrêtant de le materner d'une façon aussi absurde — et. Bizarre. Ça lui donne l'impression qu'il est de nouveau un gosse de cinq ans pour qui on doit tout faire, alors que ce n'est pas le cas. Lance a peut-être l'impression qu'il ne sait pas se débrouiller tout seul ; c'est tout l'inverse. Keith est juste assez débrouillard, justement, pour savoir qu'un saignement de nez ne va pas le tuer. Il n'a même pas mal, bon sang.

— Si ça continue j’irais voir une des personnes travaillantes ici pour demain les premiers soins, ajoute Lance en prenant place sur la banquette.

Keith se met à grogner, hésitant entre le fait d'être embarrassé par toute cette situation ou d'en être irrité. Depuis quand est-ce qu'il laisse Lance lui donner des ordres et le menacer ? Keith peut toujours avoir sa poutine, de toute façon. Lance ou pas Lance.

Mais il doit avouer qu'il est venu ici avec lui, et qu'il n'a pas envie de se retrouver tout seul maintenant.

Il laisse donc l'irritation de côté, mais l'embarras persiste, parce que ce n'est pas le genre de chose qu'il peut contrôler de toute façon.

— Tu— commence-t-il, tu te rends compte que tu en fais des tonnes pour rien, hein ?

Son nez pincé lui donne une drôle de voix, mais tant pis. Lance est ridicule et il faut qu'il en ait conscience, au moins.

— Ce n'est qu'un stupide saignement, ce sera passé dans quelques minutes ! Pas la peine de réagir comme— comme ça ! grogne-t-il, rougissant légèrement. Et puis, il y a une histoire derrière tout ça, tu sais !

C'est normalement le moment où quelqu'un l'empêche de continuer, parce que de toute évidence, il n'y a pas d'histoire, et Keith va inventer quelque chose de complètement faux pour essayer de garder la tête haute. Mais il se trouve également que la capacité d'improvisation de Keith est très limitée, et il se retrouve à déclarer sans réfléchir suffisamment :

— Je me suis battu ! Tu devrais voir l'état de l'autre type ! Je ne m'en sors pas si mal, au final.

Et dans un élan de panique (parce que c'est horrible ! Rien de tout ça n'est vrai ! Et Keith est la personne la moins cohérente du monde, ce qui veut dire que si Lance se met à poser des questions il va forcément se contredire à un moment ou un autre !), il saisit un des menus face à lui et l'ouvre pour masquer son visage. Il connait le menu par coeur, mais Lance n'est pas supposé le savoir, et sa réaction reste plutôt naturelle... Non ?
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Mer 18 Juil - 23:08
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

— Tu— tu te rends compte que tu en fais des tonnes pour rien, hein ?

Sur le coup, Lance lui lance un regard dont seul lui a le secret hausse un sourcil. Pardon ? Il a bien entendu là ? Non, Keith n’a pas osé lui dire ça, quand même ?
Lui ? En faire des tonnes ? Oooh eh bien, désolé de s’inquiéter pour son entourage et les aider à éviter de saigner à un quelconque endroit parce qu’ils n’ont pas su s’en occuper eux-mêmes avant ! Non mais quelle blague ! Bien sur que non il n’en fait pas des tonnes ! C’est totalement faux ! De quel droit il pense ça Keith, hein ? Un « merci » c’est trop compliqué à dire pour lui ? Noooon il faut plutôt lui dire qu’il en fait trop ! C’est plus drôle et plus ingrat ! C’est bien du Keith tout craché, ça. Jamais une once de reconnaissance. Ça vaut bien le coup de s’occuper un tant soit peu de lui, tiens. Ça lui apprend à vouloir être sympa.
Involontairement, son haussement de sourcil se transforme petit à petit en moue à cette pensée. Oui bon, peut-être qu’une part de lui est aussi un peu vexé de s’en rendre compte. De ce fait, il ne répond pas de suite à la remarque de Keith et se contente de regarder ailleurs, laissant libre champ à ce dernier d’enchainer sur sa phrase suivante, vu qu’il n’a pas l’air d’avoir fini de parler.

Ce n'est qu'un stupide saignement, ce sera passé dans quelques minutes ! Pas la peine de réagir comme— comme ça ! Et puis, il y a une histoire derrière tout ça, tu sais !
Comme quoi ? Comme un ami qui s’inquiète pour un autre ami ? D’accord, je retiens pour la prochaine fois alors, finit-il par lâcher en grognant à son tour, puis regarde à nouveau Keith. Une histoire… ?

Sur le coup, il sait sa réponse un peu sèche. Et pour passer une bonne journée, ce n’est pas forcément la meilleure manière de réagir, il le sait. Et OUI il sait aussi qu’il a sorti à Keith le mot « ami ». Juste pour le faire culpabiliser. Oui, ça ne va rien arranger. Mais voilà, de l’autre, il n’a pas envie de faire des efforts si Keith n’en fait pas. Une nouvelle fois, il en vient à se demander pourquoi il a accepté de venir, puis se rappelle encore – ou plutôt se convainc ? qu’il n’a pas eu le choix. Oui d’accord, le saignement ne va pas durer éternellement, mais pourquoi ne veut-il pas juste comprendre que Lance veut simplement… Le stopper rapidement ? Au moins c’est fait, et ils passent à autre chose. Mais s’il veut rester là-dessus et lui sortir les explications pour ce saignement allons-y, Lance est prêt à écouter. Il ne peut pas faire grand-chose d’autre d’ailleurs. Même s’il hésite à envoyer un message à l’aide à Pidge ou Hunk. Ou Mabel. Quelqu’un, en tout cas.

Mais il admet être curieux de cette explication, se demande ce que Keith va bien pouvoir lui sortir comme excuse – ou vérité qui sait ? pour ce qui lui est arrivé. Bon, il ne s’attend pas à quelque chose de grandiose bien évidemment, mais au moins de quoi faire la conversation ou de quoi se moquer par pur vengeance. Eh, il sait que Keith est apte à faire pareil quand l’occasion se présente. Alors rien ne l’empêche d’agir aussi ainsi, pas vrai ? Si, pleins de raisons. Mais Lance choisit délibérément de toute les oublier.

Je me suis battu ! Tu devrais voir l'état de l'autre type ! Je ne m'en sors pas si mal, au final.

Il vient de dire quoi, le Kogane ?

Non, c’est pas possible, c’est une blague, il se moque de lui. Ou pire, il tente une drague en l’impressionnant. Est-ce que Keith est capable de draguer ? Il en doute peu, mais là, actuellement, il est prêt à croire au moindre miracle se présentant à lui pour ne pas avoir à croire ce que vient de lui dire Keith. Mais, est-ce qu’à un moment, ce type a reçu un cerveau ? Et après on parle de lui ! Mais Keith est sérieusement le pire des idiots que Lance ait pu connaître.

–  T’es sérieux ?

Oui, il pose sincèrement la question. D’un côté, il ne peut s’empêcher de douter, vu comment Keith lui a sorti cela et comment juste après il s’est caché derrière sa carte d’une manière absolument pas discrète. Okay. Il y a quelque chose derrière tout cela. Il y a forcément quelque chose derrière tout ça. Réfléchit Lance, si jamais Keith s’est vraiment battu, il serait arrivé de mauvaise humeur – enfin, dans une humeur pire que d’habitude quoi. Ou au moins il n’aurait pas dit ça de cette manière. Il espère. Non. Il connait Keith depuis son premier pas à Ilukaan, aussi surprenant que cela puisse être, jamais il ne peut dire une chose comme ça. Et puis il n’a aucune trace de combat sur lui à part son nez ! C’est le moment de le cuisiner, et de lui faire cracher le morceau. Il ne va certainement pas s’en sortir comme ça !

Hm… Et, ça s’est passé où ? Pourquoi tu as commencé à te battre ? C’est la personne qui t’a cherché ?

Histoire de s’assurer que Keith va lui répondre, il attrape la carte que tient le Canadien et le force à la lâcher pour pouvoir le regarder droit dans les yeux, et ainsi tenter de déceler la moindre trace de mensonge. Et il espère qu’il va en trouver une. Vraiment.

Je suis curieux d’entendre cette histoire.
@KeithKogane
958mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Keith Kogane
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Dim 22 Juil - 13:52
                    

Ça y est. Il est arrivé. Le moment où Lance est vexé et regarde Keith avec et air de reproche qu’il ne comprend pas vraiment.

Dans ce genre de situation, Keith lance ce qu’on pourrait appeler un appel au secours à Pidge ou Hunk en les regardant d’une façon  trop appuyée pour être naturelle — et okay, ils ne répondent pas tout le temps, mais parfois ils aident un peu, et Keith peut juste— contourner le problème. Mais là non, il n’y a que Lance et lui, et Lance l’a qualifié d’ « ami » et Keith se sent mal.

Il n’aime pas mentir, ce n’est même pas comme s’il l’avait fait exprès ! Que voulez-vous qu’il fasse ! Qu’il explique calmement à Lance que c’est un parfait loser qui se prend des ballons en pleine gueule et qui saigne et inquiète son ami pour ça ? Cette situation lui parait trop absurde pour être bien réelle.

— T’es sérieux ? demande Lance (et Keith veut mourir. Il veut juste. Mourir).

En essayant de garder un air calme, Keith hoche la tête. Oui, il est sérieux. Quand on y pense, il s’est presque battu. Involontairement. Il s’est battu avec un ballon, avec— le hasard. Non. Même lui peut se rendre compte que c’est débile, bon sang.

— Hm… Et, ça s’est passé où ? Pourquoi tu as commencé à te battre ? C’est la personne qui t’a cherché ?

Keith se dit que peut-être que s’il fait s’arrête de respirer il finira par s’évanouir et Lance ne posera plus de questions. Voilà un plan qui semble parfaitement rationnel.

Il prend une grande respiration, quand Lance attrape le menu qu’il tient et la lui retire des mains. Keith tente vaguement de le retenir, mais pris au dépourvu il la laisse aller, et se retrouve pris au piège. Lance le regarde avec une expression qui ne laisse rien passer, les yeux si accrochés aux siens que Keith n’ose même pas penser à l’ignorer. Okay. Okay.

— Je suis curieux d’entendre cette histoire.

Le truc, c’est que Keith ne se laisse pas impressionner par les autres, et encore moins par Lance (souvent presque plus dramatique que Keith lui-même, soyons honnêtes), mais pour autant là il voit bien qu’il a merdé quelque part et il ne sait pas comment se reprendre en main. Lance a quelque chose d’intimidant quand il est sérieux comme ça, mais Keith sait dealer avec les gens intimidants. Le soucis principal étant que Lance est un— ah, un ami. Ou du moins, une des personnes avec qui il traîne régulièrement et avec qui il aime bien traîner régulièrement, et d’après son entourage, ce serait la définition qu’on pourrait avoir d’un ami. Et donc, Keith ne peut pas faire grand-chose, à part soutenir son regard.

Il se trouve qu’il est plutôt doué à ce jeu. À l’école primaire, il l’était tellement qu’on le laissait tranquille la plupart du temps — bon, okay, c’était aussi après quelques bastons, mais, huh.

Il lui vient à l’esprit que ce plan ne va pas marcher au bout de peut-être trente secondes pendant lesquelles ni lui ni Lance ne se quittent du regard, ce qui veut dire que Keith doit dire quelque chose.

D’accord. Il peut faire ça. Il n’a qu’à improviser—

— Je me suis battu… Avec un footballer, affirme-t-il.

Ce n’est pas si éloigné de la vérité, si on y réfléchit bien !

— Un footballer qui— euh, qui—

Keith se mord la lèvre, ravalant un grognement. Ces capacités d’improvisation dans ce genre de situation doivent aller jusque là, ce qui est une sorte de tragédie en soi.

Décidant finalement que cette situations ne vaut pas le drama présent, Keith soupire et croise les bras, toujours en fixant Lance avec irritation. C’est une expression qu’il a presque du mal à garder, vu que a) c’est lui le responsable de tout ça, probablement, et que b) Lance a juste ce regard, vous savez.

— Okay, Lance ! s’exclame-t-il. Je me suis pris un ballon dans la gueule. Tu vois, que c’est rien !

Ça y est, Keith est de mauvaise humeur. Et ça ne fait même pas dix minutes qu’il est là. Wow. Voilà pourquoi on ne devrait jamais le laisser seul avec Lance ; il finit toujours par faire ou dire quelque chose de stupide (l’un ou l’autre), et il finit toujours pas être agacé par tout ça, et— ugh ! Lance va probablement juste se foutre de sa gueule, maintenant. D'habitude, Keith trouve que toute cette histoire de rivalité est complètement stupide, mais là il n'a vraiment pas envie que Lance passe l'après-midi à se foutre de sa gueule.

Vivement qu’ils commandent et mangent, qu’il puisse prouver à Lance son point.
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Dim 5 Aoû - 13:37
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

Oui, Lance sait parfaitement que le regard qu’il lance à Keith n’est ni juste, ni loyal. Du moins, c’est ce qu’on lui avait toujours dit lorsqu’il se permettait de le faire – surtout contre ses grands frères quand ces derniers se décidaient à l’avoir par des chatouilles. Mais eh, quand des personnes font une tête de plus que toi, on trouve ce qu’on peut pour se défendre. Et Lance est devenu un Maître en l’art du regard qui parle, allant du côté accusateur, jusqu’à la moue d’un chien battu. Im-pa-rable. Même l’homme – ou la femme la ou le plus insensible du monde ne peut pas résister à cela. Et actuellement, même si Keith veut le faire croire à tout Ilukaan, il n’est certainement l’homme le plus froid du monde et Lance sait que son plan marche lorsque le Canadien semble chercher de l’aide à côté. Oui mais non, ils sont juste tous les deux, aucune échappatoire possible.

Cela dit, Lance semble avoir un moment d’hésitation sur la force de son pouvoir quand Keith hoche la tête une première fois. Non mais, vraiment ? Sérieusement ? C’est vraiment ce qui est arrivé ? Il s’est vraiment battu ? Contre qui ? Pourquoi, mais pourquoi il a un ami qui a un sang plus chaud que la température à Cuba toute l’année ? Lance vient à s’en demander s’il ne lui faut pas une laisse ou au moins de quoi le calmer. D’un côté, il vaut mieux que ça arrive en dehors d’Ilukaan que dans l’école durant les cours. Il ne veut pas non plus que Keith s’apporte – encore, des ennuis à cause de cela. A force, il peut se faire renvoyer, et bien qu’il n’est pas apte à le dire à voix haute, Lance sait que Keith va lui manquer, si ce dernier part à cause de son absence de self-control.
Quoi qu’il en soit, lorsque Lance demande des explications, un moment de pause s’installe, où Keith semble espérer que la solution va lui tomber du ciel. Ou peut-être cherche-t-il comment expliquer tout ce qui s’est passé d’une manière non-inquiétante ? Normale ? Ou du moins essayer, non parce que, c’est du Lupy qu’on parle : Rien ne se passe jamais normalement avec lui.

Je me suis battu… Avec un footballer,

Contre un footballeur ? Pour quelle raison cela a-t-il pu se passer ? Keith l’a entendu dire que le football c’est bien mieux que le hockey sur glace et Keith n’a pas supporté l’affront qui ne lui était pas attribué ? Non, c’est idiot, Lance passe son temps à vanner Keith là-dessus et jamais ils ne se sont battus – encore heureux d’ailleurs, bien qu’il ait du mal à l’avouer, Lance se doute bien que face à Keith dans un combat singulier il n’a pas grande chance. Faut dire que derrière ses vêtements, le Canadien a l’air d’être bien musclé, agréable au regard et au touc- Woh. Stop. Non, pas encore. On ne matte pas les faux rivaux, et puis quoi encore. On en tombe amoureux aussi ? Uh-uh, impossible. Ridicule.

Un footballer qui— euh, qui—

Ahh ? Un nouveau temps d’hésitation semble s’installer. Non, ce n’est pas possible qu’il cherche autant pour se rappeler d’une chose s’étant passé deux secondes avant. Ou alors il faut qu’il s’inquiète pour sa mémoire. Quoi qu’il en soit, c’est à ce moment que Lance intensifie son regard, continue de le fixer, de regarder le moindre de ses mouvements. Son but est vraiment de le faire avouer. Peu importe les autres raisons, la vraie raison, quoi que ce soit d’autre lui va plutôt que cela. Et finalement, il atteint enfin son objectif.

Okay, Lance ! Je me suis pris un ballon dans la gueule. Tu vois, que c’est rien !

… D’accord, il avait dit tout et n’importe quoi plutôt que Keith se battant, mais il ne s’attendait certainement pas à ça. Du genre, vraiment pas. Non, vraiment, Keith ? Le graaaand Canadien, poursuiveur depuis sa deuxième année à Ilukaan, fan de Hockey sur glace aka un sport si violent qu’on ne peut pas en ressortir sans bleu même si on est dans le public, s’est fait avoir par… un ballon. Sûrement tiré par un enfant.

- … Oh, visiblement, il essaye de garder son calme dû à la nouvelle, un ballon dans la gueule donc. Tu t’es pris… un ballon… Et t’as voulu le cacher par……. Des tremblements commencent à se montrer visible au niveau de ses épaules.

Oh, non, non, Lance ne pleure pas de soulagement. Il se retient juste d’éclater de rire. Il ressent bien tout l’agacement que Keith ressent lorsqu’il a dû annoncer ce qui s’est vraiment passé. Et Lance sait, il sait qu’il ne doit pas s’esclaffer de cela s’il veut passer une bonne journée avec Keith mais honnêtement ? C’est finalement bien trop dur, la situation est trop ridicule même pour lui. Il finit alors par éclater de rire dans le Poutine King, incapable de se calmer, se tenant le ventre.

- Tu- tu vois j’accorde le fait que tu avais- raison ! Tant bien que mal, il essaye de parler, vraiment, j’en faisais trop c’était ridicule ! Aussi- aussi ridicule que la manière dont tu t’es fait éclater le nez !

De nouveau, il part dans un fou rire sans fin. Keith va le tuer un jour, vraiment. Mais il prend le risque et reste à ses côtés, tant pis.
Il ne sait pas combien de temps passe pendant qu’il se moque de son ami, mais assez longtemps pour que ce dernier commence à lui faire son fameux regard signifiant que s’il continue, il part et l’abandonne ici tout seul dans un lieu où il n’est jamais arrivé avant. Okay, okay. Message compris. Doucement mais sûrement, Lance reprend son souffle, et essuie ses larmes. Toussote un peu, et essaye de rester « sérieux » en regardant son ami.

- M’en veut pas pour avoir ris ! C’est toi aussi, tu as décidé de t’enfoncer dans un mensonge non-nécessaire pour finalement avouer quelque chose d’aussi futile !

Okay non, il admet que ce n’est pas la chose à dire pour le faire rester. Bon. Essayons autre chose.

- Mais. Je suis rassuré de savoir que ce n’est que ça, et non pas quelque chose dans lequel il implique que tu t’es battu. Et je suis sérieux, cette fois ! Je préfère vraiment ça. Même si c’était pour éviter d’avoir la honte, tu aurais pu le dire directement plutôt que de me laisser m’imaginer les pires choses.
@KeithKogane
1087mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Keith Kogane
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Mar 4 Sep - 17:40
                    
Keith n'a normalement pas de soucis avec le fait qu'on se moque de lui. Enfin, si. Il a un tas de soucis avec ça et il déteste ça, comme tout le monde. Mais habituellement ça vient de personnes dont il n'a rien à cirer — ça a été comme ça depuis l'école primaire et peut-être même avant, il n'en sait foutrement rien mais impulsif comme il est, il se fait remarquer un peu trop à son gout et ça ne finit jamais très bien. Ça fait quelques années que ça a changé. Mais Keith reste habitué à ce que les gens se moquent un peu, même si ce n'est pas méchant.

Seulement quand ça vient de Lance, ça le met étrangement hors de lui. Il ne sait pas si ça a un rapport avec leur relation. Keith éprouve quand même de l'affection, même du respect pour Lance (pas toujours ! Il y a aussi des fois où il a vaguement envie de l'enterrer vivant ! Mais apparemment ça ne se fait pas), et Lance. Est. Le pire. Quand Lance se moque de lui, Keith a une sorte de grondement au fond du ventre, et son visage devient étrangement rouge, et— il ne sait pas, ça l'énerve juste particulièrement.

Keith arrête de l'écouter et croise les bras sur sa poitrine, refusant de s'abandonner au stratagème de Lance. Ce qu'il finit par faire de toute façon parce qu'il n'a aucune patience.

— ...faisais trop c’était ridicule ! Aussi- aussi ridicule que la manière dont tu t’es fait éclater le nez !

Keith a vaguement envie de se jeter par la fenêtre, mais soit. Peut-être qu'ils sont au rez-de-chaussez et que sauter par la fenêtre sera juste une nouvelle façon de se ridiculiser. Peut-être bien.

Lance est visiblement en train de s'étouffer de rire, et Keith décide de lui lancer un regard haineux, se disant qu'il finira bien par s'arrêter (si ce n'est pas trop demander à Lance McClain, bien sûr).

— M’en veut pas pour avoir ris ! C’est toi aussi, tu as décidé de t’enfoncer dans un mensonge non-nécessaire pour finalement avouer quelque chose d’aussi futile !

— Je. Savais, commence Keith. Je savais. Que tu allais réagir comme ça. De toute façon, quoi que je dise, tu finis par trouver le moyen de te foutre de moi—

— Mais. Je suis rassuré de savoir que ce n’est que ça, et non pas quelque chose dans lequel il implique que tu t’es battu. Et je suis sérieux, cette fois ! Je préfère vraiment ça. Même si c’était pour éviter d’avoir la honte, tu aurais pu le dire directement plutôt que de me laisser m’imaginer les pires choses.

Keith a toujours la bouche grande ouverte et reste dans cette position parfaitement stupide pendant quelques minutes. C'est presque— mignon. Si on laisse de côté le fait que Lance se prenne apparement pour sa mère, probablement. Ce qui est une situation tout à fait discutable.

Ça suffit cependant à le calmer un peu. Il sent ses épaules se détendre et son expression se relâcher un peu. Il serait peut-être temps, se dit-il, de faire un peu plus confiance à Lance. Ils se connaissent depuis longtemps. D'accord, ils passent plus de temps à se disputer qu'autre chose, mais d'un autre côté, Keith comprend ce qu'il veut dire. Si ça avait été la situation inverse, il aurait été inquiet aussi, probablement — ou du moins énervé. Il aurait eu envie de faire quelque chose. Mais ce n'est pas pareil : Lance n'est pas une tête brûlée comme lui, et s'il s'était réellement battu ce serait plus inquiétant que si lui s'était battu.

— Je... Ne le referais plus ? tente Keith, encore pris au dépourvu.

Puis il se souvient que Lance est quand même un connard et pointe son indexe vers lui, l'air sérieux comme jamais.

— Mais il faut que tu arrêtes ! Il faut que tu arrêtes de te moquer tout le temps ! J'admets que ce n'était pas très mature de ma part mais essaye de te mettre à ma place !

Keith renifle, et se rend compte que le mouchoir est imbibé de sang et qu'il en a plein les doigts. Putain. Ce truc ne s'arrêtera donc jamais. Il soupire longuement et parcoure la table des yeux à la recherche d'une petite serviette. La journée risque d'être encore bien longue.
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Mar 6 Nov - 11:30
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

Ah, tiens, il a apparemment réussi à faire taire Keith. C’est presque un jour à marquer d’une pierre blanche ça. Bon, en même temps, le Canadien ne devait pas s’attendre à une remarque du genre. Comme quoi, Lance peut encore le surprendre. Mais il a juste dit la vérité : il est rassuré. Et autant le faire savoir, non ? S’il veut que sa journée se passe bien, ce n’est pas le moment de juste se battre avec son ami. Il doit bien admettre que lors des rare moments où Keith ne se met pas en colère, il passe du bon temps avec lui. Cela ne se passe pas tout le temps, donc, s’il y a des occasions, autant les saisir. Lance aime bien se montrer opportuniste parfois.

En attendant, il regarde le lupy se détendre un peu. Et il regarde le mouchoir s’imbiber de son sang. Il grimace, ça ne se calme toujours pas ? Bon sang, mais le gamin qui a lancé ce ballon a la force de Hulk ou quoi ? Ou alors Keith a vraiment les os fragiles parce que là ça devient vraiment grave.

Je... Ne le referais plus ?

Oh. Bonne nouvelle, on ne va plus le prendre pour un imbécile en pensant qu’il peut gober tout et n’importe quoi. Ce n’est pas son anniversaire pourtant, comme cela se fait-il qu’il ait un tel cadeau ? Il se sent touché en tout cas que Keith accepte aussi « simplement ». Il lui en faut peu oui, mais autant se contenter du nécessaire, surtout vu la personne qu’il a en face.
Il hoche la tête avec un sourire, prêt à répondre que ça lui convient. Cependant, il n’en a pas le temps : Keith lève son indexe vers lui en le fixant. Ah. Il se disait aussi que tout était trop beau pour durer. Enfin, ça a été agréable. Il n’ajoute donc rien et écoute ce que son ami a à lui reprocher (parce que qu’est-ce qu’il peut lui dire d’autre avec un tel regard ?)

Mais il faut que tu arrêtes ! Il faut que tu arrêtes de te moquer tout le temps ! J'admets que ce n'était pas très mature de ma part mais essaye de te mettre à ma place !

… Oui bon, d’accord. Il marque un point. Il est vrai que Lance se moque facilement de lui. A la moindre occasion. Mais, qu’est-ce qu’il y peut, hein ? Ça a toujours été comme ça entre eux.
Enfin, à partir du moment où ils ont commencé à se comprendre en tout cas. Lance ne peut s'empêcher de légèrement rougir en se remémorant ses débuts à Ilukaan et sa rencontre avec Keith, ou du moins ce qui a suivi cette rencontre. Ce n’est pas sa faute, il fallait qu’il arrive à s’orienter dans ce campus qui avait décidé que tout allait être en anglais si on souhaitait se retrouver. Et le lupy a été le premier dans son champ de vision lorsqu’il avait failli se perdre. Rien de plus. Il s’est servi de lui, voilà. Puis après ils ont appris à se connaître… Plus tard.
Bref.
Tout cela pour dire que se chercher est commun entre les deux, mais là apparemment Keith lui demande d’arrêter. Bon. Il peut bien lui aussi faire un effort ? Au moins pour aujourd’hui. Si tout les deux font en sorte que la journée se passe bien, ils pourront se féliciter à la fin.

D’accord, d’accord. Je l’ai aussi cherché. Je le reconnais. Je le ferais plus, promis. Si ça peut te permettre de ne pas mentir quand il t’arrive un truc… Ok.

Voilà. Un pas vers l’autre. Il y a un début non ? Il se demande si Hunk va le croire quand il va lui raconter la journée. Probablement pas, ou alors au minimum c’est lui qui va se moque. L’une des deux options. Ou les deux en même temps, qui sait. Hunk est capable de tout.
Passant outre ses pensées tournant autour de son meilleur ami, Lance remarque que Keith prend une nouvelle serviette pour son nez, l’autre étant tout bonnement foutu. En voyant cela, il ne peut s’empêcher de faire une légère moue. Ils ne peuvent pas manger comme cela, tout de même. Le Cubain se lève alors et prend par reflex le poignet du Canadien – reflex oui, étant donné qu’il a l’habitude d’agir ainsi avec son neveu lorsqu’il doit emmener se soigner, pour l’emmener vers le comptoir.

- On va pas te laisser comme ça. Il faut demander aux personnels de te lancer un epiksey. Ce sera rapidement réglé. Je ne pensais pas que ça allait autant saigner…

Oui, ça risque de faire un peu mal, mais ça résolve le problème. S’ils étaient dans le campus, Lance aurait pu lui lancer le seul – un des rares qu’il arrive à réussir d’ailleurs, mais là ce n’était pas le cas. Et puis, Lance est persuadé que Keith ne lui fait pas assez confiance pour lui permettre d’utiliser sa magie sur lui. Donc double raison de ne pas se proposer et de demander de l’aide.
Sans lâcher son poignet – il ne semble même pas réagir sur son action, il se poste face au comptoir et fait signe à un vendeur pour lui parler du problème. Ce dernier, ne s’attendant certainement pas à cela, hoche vivement la tête et part plus loin chercher sa baguette. Lance pousse directement après un long soupir de soulagement. Le problème va enfin être réglé et ils vont pouvoir passer à autre chose.

Il regarde à nouveau son ami, et remarque enfin la prise de son poignet. Oh. Ah. Oups ? Sans plus attendre, il le relâche et met ses mains dans ses poches, l’air de rien.

- … Désolé, s’empresse-t-il de rajouter, hum, du coup quand il revient pour te soigner, on commande directement après, d’accord ? Je te laisse me conseiller.

Et d’ailleurs, le vendeur ne tarder pas à revenir, baguette en main. Il se place en face de Keith et lance le sort. Un « crac » se fait alors entendre et sur le coup, le Cubain ne peut s’empêcher d’avoir presque mal à la place de son ami. Il sait que ce n’est pas du tout agréable – il a beau se moquer de Keith, il ne compte pas le nombre de fois où ses « cascades » non-souhaitées lui ont valu un tour à l’infirmerie pour se faire soigner ensuite.

- Ça va mieux ?
@KeithKogane
1080mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Keith Kogane
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Unknown
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane Tumblr_inline_oqethqyFmV1ub0f3d_500
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 17
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Lun 1 Juil - 10:28
                    
— D’accord, d’accord. Je l’ai aussi cherché. Je le reconnais. Je le ferais plus, promis. Si ça peut te permettre de ne pas mentir quand il t’arrive un truc… Ok.

Keith hoche la tête, moitié rassuré, moitié sans trop savoir comment réagir. Pour la bonne mesure, il offre à Lance un sourire en coin, peut-être que ça peut l'empêcher d'avoir à répondre quoi que ce soit. Il n'est pas doué avec les mots.

Bien, si c'est donnant-donnant, il veut bien essayer de faire un effort. On verra ce que ça donnera, après tout Lance a bien voulu venir jusqu'ici pour gouter à la (sainte) Poutine, peut-être qu'il l'a mal jugé (après réflexion, il est évident que non, mais n'empêchons pas un homme de rêver).

Alors que Keith s'éponge de nouveau le nez, soupirant de dépit en voyant tout ce sang (ce n'est pas nécessaire ! Il n'en souffre même pas ! Un petit bobo de rien du tout, pourquoi faudrait-il que ça se voit autant ?), Lance se met à lui jeter des petits regards dépités. Puis il se lève soudainement et saisit Keith par le poignet, l'emmenant vers le comptoir, comme si c'était normal, mais sous l'effet de la surprise, Keith ne réagit pas vraiment. La paume de Lance est chaude contre sa peau, étrangement douce, aussi (quand on connait le nombre de crèmes qu'il utilise, ça n'a rien de surprenant, d'ailleurs) ; et à l'image de ce que Lance est, au final. Il était évident, de toute façon, qu'il n'allait pas avoir une peau rugueuse ou des mains moites comme Keith.

Il finit par lui annoncer quelque chose comme quoi il faudrait soigner ça avec un epiksey, quelque chose comme ça, Keith écoute à moitié, et hoche bêtement la tête, déjà résigné. Parti comme ils le sont, Lance risque d'insister, et de toute façon ce n'est pas une mauvaise idée, il aimerait bien se débarrasser de cette connerie. Il se sent poisseux, à force. Mais Lance ne semble pas prêt de lui lâcher le poignet, ce qui— pourquoi pas, okay, ce n'est pas particulièrement désagréable.

Lance finit par le regarder à nouveau, une lueur agréable dans le regard, et Keith passe de ses yeux au poignet, interrogatif. Lance semble réaliser également que c'est un peu bizarre, car il le lâche et s'excuse vaguement, même si ce n'est pas trop la peine. Keith profite un peu de son embarras pour le taquiner.

— C'est très gentil à toi Lance, mais je pense pouvoir m'en sortir sans qu'on me tienne la main.

Le vendeur débarque pile à ce moment là pour lui lancer le sort, un passage qui n'est jamais très agréable. Keith est un peu habitué. Il a toujours été du genre casse-cou, et sa mère a dû s'adapter. Il ne sait pas s'il se fera un jour au terrible crack qui résulte de l'opération, ou au léger pic de douleur qui l'accompagne, mais ce n'est vraiment pas grand-chose, au final. La douleur passe en moins de deux. Rien à voir avec la méthode des écoles moldues (même si Keith doit avouer qu'avoir cette espèce de produit rose sur les genoux et des pansements spiderman n'est pas si mal, la douleur continue sur quelques heures au moins).

Lance laisse échapper une grimace qui lui paraît disproportionnée quant à la situation.

— Ça va mieux ?

Keith hoche la tête, puis donne un petit coup de coude à Lance.

— Entre les entraînements et le reste, ça commence à devenir une habitude. Merci d'avoir demandé, ça va beaucoup mieux.

Il remercie le vendeur, qui semble plus dérangé par le sang que Keith a pu répandre partout que par l'effort.

Son nez réparé, Keith peut de nouveau sentir autre chose que l'odeur nauséabonde du sang : le délice de la poutine. Les frites craquantes, la sauce, le cheddar... Même le bacon qui frit, ou tous les autres ingrédients qu'on veut y ajouter. Prit d'un élan de bonne humeur, il attrape un menu sur le comptoir et l'ouvre pour le tenir juste devant le visage de Lance.

— Tout est bon, déclare-t-il, mais si tu veux commencer, je te recommande la classique. Tu peux prendre un supplément bacon si tu as très faim, mais (il le regarde de haut en bas, confirmant ce qu'il sait déjà : Lance a un corps fin et ne semble pas être un gros mangeur) sans c'est très bien aussi. Tu peux aussi en choisir avec des légumes, mais je pense que c'est mieux de commencer par une simple. Pour juger la qualité d'une poutine, il faut toujours en commander une classique. Dans tous les cas, fais-toi plaisir, au pire je terminerai ta portion si tu n'arrives pas à aller jusqu'au bout.  

Il se retourne vers le serveur et commencer sa propre commande.

— Pour moi, ce sera une—

— Une Elvis, je suppose, l'interromp le serveur avec un air mi-blasé, mi-amusé.

Maintenant qu'il y pense, son visage est plutôt familier. Keith hoche la tête, un grand sourire sur les lèvres.

— C'est avec du steak haché, des poivrons et des champignons, dit-il à Lance. Si tu veux on pourra faire moitié-moitié. Tu as fait ton choix ?
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Lance McClain
Image du profil : [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane HXMe13io1K1x7h5H0F-hK7DDNRE
[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane 642cd75ae26678fd54c79af9d4c1ca46
ϟ Œuvre : Voltron
ϟ Parchemins : 182
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
Dim 7 Juil - 18:13
                    

Parce quand on a jamais goûté le plat national d'un pays dans lequel on est depuis maintenant 7 ans, il y a toujours une personne pour vous faire rattraper le temps perdu... Au risque et périls de votre vie.

Il ne faut jamais être seul pour la première expérience

Bien. Non seulement il a tenue comme ça le poignet de Keith, geste anormalement gênant, mais en plus voilà que ce dernier s'en moque. En attendant, il l'a pas entendu s'en plaindre jusqu'à ce que l'Ursirre réagisse tient. C'est pas mal comme réponse à lui donner non ? Beau répondant, mais il craint le silence qui peut suivre si l'autre n'agit pas comme Lance peut le souhaiter. Il se contente d'un simple "Tais-toi, mullet", avant l'arrivée du vendeur. Bien, parfait, c'est ce qu'il faut pour changer de sujet. Et en plus après il fait son kéké pour dire que ce sort ne lui fait plus mal. Ben voyons, toujours une occasion pour crâner lui. Et qu'on ose pas lui sortir le contraire quand c'est aussi évident ! Et non, il n'invente rien !

Après que son nez soit enfin réparé et qu'il ne reste de l'incident qu'une simple coulée dégoûtante, que Lance laisse Keith gérer avec des mouchoirs ou non, les deux regardent les menus même si Keith semble plus décider qu'autre chose, tandis que Lance est totalement perdu dans les propositions. C'est sans doute la raison pour laquelle Keith se décide à l'aider de la manière la plus surprenant qu'il soit : il lui présentant le menu et lui expliquant tout ce qu'il y a à savoir sur la poutine. Eh bien, voilà une façade qu'il ne connait pas du lupy. Une personne passionnée..... Même si là c'est un peu excessif. Un peu beaucoup. Mais qui est-il pour juger ? Ah ouais, Lance Charles Mcclain. Il admet cependant que l'aide de son ami l'aide à le voir plus clair et se décide à prendre le menu le plus simple, pour commencer.

"Tout est bon, déclare-t-il, mais si tu veux commencer, je te recommande la classique. Tu peux prendre un supplément bacon si tu as très faim, mais sans c'est très bien aussi. Tu peux aussi en choisir avec des légumes, mais je pense que c'est mieux de commencer par une simple. Pour juger la qualité d'une poutine, il faut toujours en commander une classique. Dans tous les cas, fais-toi plaisir, au pire je terminerai ta portion si tu n'arrives pas à aller jusqu'au bout.
- C'est si gros que cela pour que tu me proposes de terminer ma part au cas où, si en plus tu manges la tienne...? Ou tu penses que je mange vraiment comme un moineau ? Ne t'en fais pas, j'ai l'habitude des plats copieux. C'est un peu la cuisine de base, chez moi."

Un léger sourire se peint sur ses lèvres aux souvenirs des plats de son abuela. Ceux dont il doit se resservir deux à trois pour s'assurer qu'il n'ait plus faim, pour faire plaisir à sa famille - même si ses parents s'obstinent à le faire manger sur la table des enfants, et qu'il finit à la fin pas ne plus pouvoir avaler une cuillérée. Oh oui, un plat de poutine dans un fast food ne lui fait pas peur. Et si jamais il prend un kilo de trop, il fait attention et se montre plus dur sur ses prochains entraînements de danse. Le tour est joué, comme ça.

"En tout cas merci pour tes conseils. Je vais encore un peu réfléchir..."

Après ça, vient le moment le plus gênant de toute sa vie : le serveur qui sait la commande de Keith avant que Keith ne le lui ait dit. Autant dans un restaurant bien côté c'est classe. Mais là. Un fast food. Est-ce qu'il peut y avoir pire endroit ?? Non, certainement pas non. Mais le pire, c'est que cela ne semble absolument pas déranger Keith, il semble même satisfait. Même le vendeur ne doit pas en revenir qu'il ait aussi facilement deviné. Comment le lupy pour rester aussi musclé vu le nombre de foi qu'il doit aller au Poutine King ??
Perdu dans ses pensées, il ne remarque pas tout de suite que Keith s'adresse à lui. Il réagit rapidement après, comprenant rapidement qu'il doit lui demander ce qu'il va prendre. Ah oui. Ca. Il se dirige vers le serveur et annonce à son tour sa commande :

"Bonjour, je vais vous prendre une classique s'il vous plait. Sans supplément !, il se tourne ensuite vers Keith,  Comme ça découvre vraiment la poutine. C'est le but de notre venue après tout."

Après leurs commandes, ils payent séparemment, et se mettent sur le côté pour attendre leurs commandes. Les cuisiniers semblent se dépêcher, habitué au monde présent dans ce restaurant.

"Tu n'as jamais pensé travailler ici pour le travail étudiant, quand on sera en huitième année ? Tu serais le meilleur conseiller pour le client."

Bien que son ton soit un peu moqueur, Lance lui pose une vraie question. Après tout, s'il est à l'aise ici, ça peut être pas mal pour se faire un peu d'argent. En écoutant sa réponse, Lance remarque que les commandes sont servies et prend son plateau, recopié par Keith qui continue ses explications pendant qu'ils se réinstallent sur la précédente table, encore marquée par la blessure de Keith. Charmant, pour manger.
@KeithKogane
923 mots


[13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane ML68R1LB1hcnTI91pMXi2K9shCU
Lance danse en #996699

I have two homes, like someone who leaves their hometown and then establishes a life elsewhere. They might say that they're going home when they return, but then they go home as well when they go to where they live now. Varadero is home, Ilukaan is home.@Alyna pour l'image
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [13.07.2018] Pour la toute première fois - Ft. Keith Kogane
                    
            
Sauter vers: