Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles]
 :: Hors jeu :: Archives :: Anciens RP
Ursirre
Image du profil : Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Unknown
Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Tumblr_ol3wsrMB581qlc734o1_500
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 128
Gabriel Reyes
Image du profil : Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Unknown
Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Tumblr_ol3wsrMB581qlc734o1_500
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 128
Sujet: Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles]
Dim 8 Juil - 17:04
                    
Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] ZLEIC3Y6
Sunset lovers
feat le R76 vraiment très cute


Pas un mot tout le long du voyage, la tête contre le hublot, à regarder les nuages en dessous de nous. Je n'ai pas dit un mot. Pas parce que je le boudais spécialement, mais j'étais à la fois profondément stressé et en colère. Et ceux contre moi-même. Je vais présenter mon petit-ami à ma famille.

Du moins ce qu'il en reste.

Est-ce que ça veut dire pour autant que c'est une relation que je juge....sérieuse? J'en sais rien. Oui et non. Pour l'instant oui mais est-ce qu'on va rester ensemble jusqu'à la fin de nos jours? Va savoir. Y'a juste à attendre qu'il se lasse de moi. Je crois. Même pour moi je suis dans le flou alors ma tante....j'ai d'abord demandé à Jack si il voulait dire. Parce que je sais bien qu'il se fait chier chez lui, dans sa campagne et ses champs de maïs à perte de vue. Et puis je suis fier de ma ville, je voulais lui présenter un million de choses au moins...mais là, toute l'envie s'est évaporée.

Je me suis encore embarqué dans un truc que je vais pas assumer. Tout ça parce que j'ai voulu être gentil.

Fais chier.

"Nous venons d'atterir à l'aéroport de Los Angeles. Nous vous prions de..."

J'écoute pas la suite du blah blah habituelle. Les avions moldus...toujours à vous réveiller en sursaut quand on s'y attend le moins avec leur putain d'annonce de merde. Il grogne, frotte mes yeux rapidement et jette enfin un coup d'oeil à Jack; oh merde, je me rends enfin compte que j'ai gardé sa main dans la mienne tout le voyage. C'est gênant. Pourquoi j'ai toujours besoin de contact comme ça?

Clingy bitch.

Je le lache enfin, comme si de rien était et m'étire longuement en grognant. Je sors mon portable, retire le mode avion et....

[14 appels manqués]

-"Putain j'ai oublié de la prévenir que l'avion avait du retard..."  Je lève les yeux au ciel en sachant très bien quel genre de savon j'allais bientôt me prendre et lui répond rapidement d'un sms qu'on vient d'atterir, qu'on prend nos valise et on arrive. Ca fait, je tapote la cuisse de Jack en profitant pour poser ma tête sur son épaule et murmurer:

-"Allez, cariño, lève tes grosses fesses, elle nous attend à la sortie de la porte 7. Je te suis." Ca sonnait plus affectueux que vraiment menaçant mais bref. Ca reste un ordre. Je reste l'alpha. LMAO.


©️ Nightmare sur Épicode.


Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] GoUJe1AQ
Aesthetic de Gabo::
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Unknown
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 53
Jack Morrison
Image du profil : Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Unknown
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 53
Sujet: Re: Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles]
Lun 9 Juil - 21:45
                    

 
Sunset lovers. [juillet 2018, à Los Angeles] Tumblr_owcivrrI861v4pf8xo1_500

Sunset Lovers

Feat Gabriel Reyes


Un bruit statique semble sortir Jack Morrison de sa torpeur, lorsque celui-ci entrouvre les yeux, la pièce où il se trouve est vide et exemptée de toute lumière puis-qu’entièrement noire. Quelque chose cloche cependant puisque, si la lumière est absente, pourquoi distingue-t-il ses mains aussi clairement, comme en plein jour ?
Des bruits de froissements font sortir Jack de ses pensées et le font se tourner brusquement en leurs directions, la main posée sur l'emplacement de sa baguette. Le bruit de fond statique semble s'amplifier et prend Jack aux tripes. Tout cloche, dans cette situation et le blond n'arrive pas à savoir comment il en est arrivé là, en réalité, il ne se souvient de rien. D'habitude Jack Morrison ferait parti de ceux qui gardent leurs sang-froid en toutes circonstances mais ici, une sensation anxiogène remonte le long de son échine et lui fait perdre son calme.
« Gabriel ? » Il lance, naïvement. Peut-être que c'est une mauvaise blague de la part de celui qui depuis maintenant un petit moment a pris une place importante dans sa vie. Pour toute réponse, les bruits entendus plus tôt semblent se déplacer afin de toujours faire en sorte d'être situés dans le dos de Jack. « Lumos ! » Le sort est lancé avec une voix tremblante et la baguette s'illumine immédiatement, cependant, la lumière ne se reflète sur rien et le bruit de froissement s'approche, toujours situé dans le point mort de Jack qui panique de plus en plus. Ce n'est pas une blague, il en a maintenant la certitude, puisqu'il sent une présence qui lui ôte toute capacité à fuir ramper derrière lui. Le bruit statique semble avoir disparu, depuis quand ? Qu'importe. Le seul son qu'il peut maintenant entendre, c'est sa propre respiration, lourde, et celle de ce qui se trouve derrière lui, sifflante.
Poussé par une volonté qui n'est pas la sienne, il se tourne lentement, trop lentement pour quelqu'un qui voudrait prendre ses jambes à son cou, vers cette chose qui se trouve être cette créature qu'il a nommée au fil du temps la Faucheuse. Jack la connaît bien, la faucheuse. Constituée entièrement de fumée et d'un masque en forme de crâne blanc, elle est ce qui terrifie le plus le garçon originaire de l'Indiana. Il l'a rencontrée pour la première fois en arrivant à Ilukaan, toujours dans ses rêves, toujours accompagnée de ce bruit statique et cette sensation rampante. Jack la déteste, mais avec les années il a fini par abandonner l'idée de s'en débarrasser un jour, alors il se rassure, se cherche des explications rationnelles. Il pense que c'est un traumatisme d'enfance dont il ne se souvient pas, un épouvantail transformé pour faire peur à un enfant beaucoup trop fragile, par exemple, ou quelque chose du genre. Dans un sens, il est rassuré, il sait à présent qu'il ne s'agit que d'un rêve et ce, même si tout semble beaucoup trop réel. La Faucheuse semble avoir planté son regard inexistant dans le sien puisque Jack ne peut détourner le regard de ce masque étrange. La sensation qui s'installe au creux des reins de Jack est terrifiante, inquiétante, fascinante …. indescriptible.Les deux semblent se fixer encore un petit moment avant que Jack ne se réveille brusquement, en sueur. « Gabriel ! » C'est la première chose qui lui vient à l'esprit après ce cauchemars déroutant. Le soleil brille, les oiseaux chantent et il fait beaucoup trop chaud dans l'avion pour le blond à la peau fragile. Cependant tout lui semble bien plus agréable que cette pièce vide et cette présence dérangeante. Jack ne s'y habituera jamais.

« Ah, on est déjà arrivé ? Urgh...Tu es toujours aussi affectueux Gabriel, j'adore » Il s'étire de toutes ses forces et se lève, la tête dans les fesses après cette nuit de sommeil plus qu'agitée. Il récupère son bagage et fait un signe de la tête à Gabriel, signe qu'il était prêt à sortir de l'avion.
Dire qu'il est serein à l'idée de rencontrer la tante de Gabriel serait mentir. Jack Morrison est absolument terrifié. Et si il ne fait pas bonne impression ? Et si elle prend mal le fait qu'ils soient en couple tout les deux ? Et si et si....
Gloups, le cœur lourd, le ventre la tête pleine de questions, il traîne sa valise hors de l'avion après ces 7 heures de trajet pour se diriger vers le terminal 7.

 


[En travaux]
Merci à Aly pour son avatar ♥️
Voir le profil de l'utilisateur            
Sauter vers: