Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Jeu 28 Juin - 12:43
                    
Thandi Zuvan Mweki| OC
MAISON : Lupy
ANNÉE : Huitième Année
CURSUS UNIVERSITAIRE : Médicomagie
MOTIVATION : Poursuiveuse de l'équipe de Quidditch des Lupy
ANIMAL DE COMPAGNIE : Un chat noir, T'Challa
BAGUETTE : Acacia, plume d'impundulu, 24 centimètres, flexible
PATRONUS : Une antilope
ODEUR DE L'AMORTENTIA : Embruns, fleurs et l'odeur que porte la terre, le matin après une tempête
REFLET DANS LE MIROIR DU RISÉD : Elle, ayant réussi à devenir médicomage, avec sa famille, heureuse.
ÉPOUVANTARD : La Mort, personnifiée par le corps pâle et froid de sa sœur jumelle.
FAMILLE : Une grande fratrie (PNJ)
MATIÈRE FAVORITE : Métamorphose et botanique
MATIÈRE LA MOINS AIMÉE : Elle n'aimait pas les potions et la botanique fut une époque. Aujourd'hui étant en médicomagie elle fait bon gré mal gré et est même allée jusqu'à finir par plus ou moins les apprécier à force pour son but alors histoire de la magie
Thandi Z. MWEKI

— Original Character

19 ansSang-purFémininSud-Africaine et Zimbabwéenne
« To be human is to love »

NOM : Mweki
PRÉNOM : Thandiwe ("Thandi" est cependant utilisé partout jusque dans les papiers officiels) Zuvan
SURNOM : Umbani
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 3 Décembre 1999 au Cap (02:56 du matin)
LANGUES PARLÉES: isiXhosa, isiNdebele, chiShona, Anglais, Afrikaans. Elle apprend le croate
DON : ///
YEUX : Marron cacao à 90%
CHEVEUX : Noirs
TAILLE : 1m74
POIDS : 60 kilos

Liste des headcanons
Elle chante et danse, elle joue parfaitement Wonderwall au ukulélé (entre autres, rassurez-vous) - Curieuse du monde moldu - Passionnée de Quidditch, elle en fait depuis toute petite et son équipe préféré sont les Éruptifs Bantous et bien sûr les Enfants de la Foudre sud-africains - Aime les arts - Black power - Porte des lunettes quand elle doit passer du temps sur les écrans - Sait tisser les perles, elle en fait des bracelets pour les personnes desquelles elle est proche - Mais ne lui demandez pas de cuisiner - "Thandi(we)" signifie "celle qui est aimée" en isiXhosa - Son deuxième prénom, "Zuvan", veut dire "soleil" en chiShona - Elle a le sommeil très léger - Elle adore les fruits, les noix de macadamia, le rooibos et le miel - Elle fume de temps en temps mais pas la cigarette, elle a sa propre pipe qu'elle tient d'une arrière grand-mère du côté de son père - Son parfum porte des effluves de bois parfumé et de miel - Très fière de ses racines et de ses cultures - A cependant des convictions et, par devoir moral ou désir de liberté, peut essayer de bousculer les traditions à son échelle - Est mal à l'aise dans les espaces clos - Est incapable de rester complètement immobile - Elle a été élevée dans les croyances traditionnelles bantoues - Mais se considère comme déiste au delà de ça - Supportrice insupportable, elle détient une arme de destruction massive, la vuvuzela. D'ailleurs la légende raconte qu'elle a été prise dans l'équipe de Quidditch de sa maison pour ne pas être supportrice. C'était un moindre mal - Elle a des plantes dans sa chambre, offertes par Angelina, elle leur donne les surnoms de ses potes - Elle a tendance à manquer de sommeil en période d'examens - Elle a une dévoreuse du Kalahari appelée Winnie, plante carnivore qui a des propriétés médicinales reconnues - Elle est intolérante au lactose et n'aimant pas le soja, elle boit du lait de coco, d'amande ou d'avoine - Elle est fane de pizza et de cuisine indienne, d'ailleurs elle adore la pizza au poulet curry - Maniaque - Elle est Sagittaire, ascendant Balance

Côté joueur
PSEUDO : Cc c'est oim
AVATAR :
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : Dans un Kinder surprise.
UN PETIT MOT : mot
CODE DU RÈGLEMENT : (à envoyer par MP)
Physique

Taptaptaptaptap

-- Arrête, tu me stresses.

Assise, elle avait les jambes croisées et celle au dessus ne faisait que bouger.
Thandi, c'était la fille qui ne pouvait pas rester immobile, qui n'y arrivait pas, quelle que soit la position.
Elle était grande, mesurant un bon mètre soixante-douze.
Mince, avec peu de formes si ce n'était qu'une taille marquée. Son ventre était plat et elle avait des abdominaux travaillés par sa pratique physique, régulière et qu'importe combien elle mangeait, son métabolisme était tel qu'elle ne prenait pas un gramme.
Elle se vantait de trois choses au niveau de son physique, l'une, était ses jambes.
Longues, fuselées, athlétiques, celles-ci n'étaient pas sans rappeler les pattes de la gazelle dont son patronus prenait la forme.
Sa carnation d'une teinte chaleureuse, s'assombrissait vite au soleil mais perdait de couleur en hiver, il était aisé de voir qu'elle rougissait lorsque la situation s'y prêtait.
Sa peau avait tendance à vite s'assécher, parfois jusqu'au sang, et, en ce sens, faisait l'objet de soins minutieux et quotidiens toute l'année durant.

-- You're my wonderwaaall.

Sa voix était feutrée et douce, enjouée quand l'occasion se présentait, forte quand le ton était haussé, portant un léger accent, elle chantait juste et bien mais... Elle aimait souvent agacer les autres pour s'amuser avec ce qu'elle fredonnait.
Elle esquissa un demi-sourire taquin, chafouin, qui la caractérisait bien. Lorsqu'elle souriait, une légère fossette se dessinait sur sa joue gauche.
C'était la deuxième caractéristique physique dont elle était fière. Son sourire. Des dents blanches, bien alignées et brillantes. Ses lèvres pleines ornant une petite bouche, souvent rehaussées de rouge à lèvres de couleurs diverses.
Son visage était en forme de cœur, ses pommettes saillantes, ses expressions sont très visibles, presque un livre ouvert dans les bons jours. Elle avait petit nez, légèrement épaté au niveau du bas. Ses yeux en amande se plissaient légèrement quand elle souriait ou s'esclaffait. Ses iris étaient deux puits sombres dans lesquels il était possible de se perdre, n'en déplaise aux amateurs de yeux clairs, les siens sont chocolat noir 90% et ses cils sont assez fins, tout comme ses sourcils à son grand désespoir.

Parlons à présent de sa troisième fierté: ses cheveux à tel point qu'elle se vante d'avoir "la plus belle tignasse d'Ilukaan" en riant.
Thandi possède une chevelure épaisse, sombre et crépue qui encadre son visage. Souvent laissée au naturel, elle en prend bien plus soin que sa peau à force d'huiles et de décoctions naturelles diverses. Toutefois, elle ne s'essaye plus aux mixtures "maison" après que ses mèches aient tourné du brun au vert citron.
Elle est versatile dans ses coiffures, prend soin de les nouer en nombreuses tresses avant les matches de Quidditch et les laissant ainsi pour plusieurs jours, les enturbanne, y ajoute des bijoux... Elle y glisse souvent sa baguette en un chignon lâche voire sa cravate quand elle n'a rien sous la main et a tendance à casser nombre d'élastiques et de pinces à cheveux.

Vous l'aurez compris, elle aime ses cheveux.
En quatrième année, elle avait tenté les dreadlocks, cela ne lui a pas beaucoup plu et s'est dépêchée de revenir à la "normale".
Par fierté noire et "melanin power", elle ne les lisse pas mais si un jour cela est fait, il pourra être remarqué que la longueur de la chevelure est telle qu'elle atteint le creux de ses reins.

Ses mains sont fines et nerveuses, ses épaules marquées et elle porte une légère cambrure.

Il est temps de s'attarder sur ses habitudes vestimentaires. Thandi est du genre à privilégier le pratique avant tout bien qu'elle s'attache quelque peu à l'esthétique depuis quelques années. Souvent, elle se contentera des basiques, un jean et un t-shirt simple mais y ajoutera nombre d'accessoires qui lui donnent un style particulier. Aimant tisser ses bijoux en suivant la tradition ndebele, elle porte ses créations, comme à son bras gauche où s'entassent sur son poignet de nombreux bracelets bariolés qu'elle quitte rarement. Elle ne quitte pas son collier avec le coquillage que lui a offert sa soeur jumelle avant son départ et porte toujours des boucles d'oreilles.
Ses bijoux sont soit tressés, soit en or.

Lorsqu'elle se déplace, c'est avec une assurance non feinte, parfois en roulant légèrement des hanches. Faites lui remarquer, et elle accentuera sciemment ce mouvement avec un clin d'œil et son demi-sourire chafouin.
Ses mimiques sont parfois exagérées pour plaisanter, en cas de stress, elle se mord l'intérieur de la joue et quand elle se concentre, elle lève les yeux au ciel, tord le nez et la bouche, n'arrive pas à ne pas bouger et elle se mord très souvent la lèvre inférieure. Tic récurrent qui parfois peut être légèrement plus violent qu'escompté.

Caractère

En lisant sa description physique vous avez dû un peu cerner le personnage.
Thandi, elle n'est pas prise de tête pour commencer, elle a le coeur léger et plaisante souvent quand l'occasion s'y prête. Elle taquine ses proches mais rien de méchant là-dedans, ça reste bon enfant.
Thandi, c'est quand il faut l'amie qui va remonter le moral des autres, qui se dévoue pour eux et qui ira faire passer leur bonheur avant le sien. Qui peut être sérieuse sans problèmes, qui peut être considérée comme une "mom friend", une grande sœur, qui au cours d'une soirée, si elle voit que ça ne va pas pour un.e ami.e, ira le voir au lieu de le/la laisser seul.e à se débrouiller mais quand ça lui arrive à elle, ira s'isoler des autres et ne dire mot.
Elle ne veut pas paraître pour faible, elle est fière, elle est forte, elle est indépendante. Elle a la situation en main.
Tout cela, c'est l'image qu'elle veut donner d'elle aux yeux des autres.

Enfant, Thandi avait des problèmes de confiance, s'effaçait derrière sa jumelle qui, elle, prenait les devants dans toutes les situations. Outre sa sœur, c'est le Quidditch et la danse qui l'ont aidée à avoir davantage confiance en elle. Aujourd'hui, elle n'a rien de l'enfant qu'elle était, elle a changé pour le mieux.
Aujourd'hui elle est fière. Fière d'être une femme, fière d'être noire, fière de ses origines et de sa nationalité.
Loin de tomber dans un chauvinisme extrême et de mépriser ceux qui diffèrent d'elle, elle est ouverte d'esprit, accepte l'adversité et le changement sans broncher sauf quand cela ne lui plaît pas. Alors elle est prête à se rebeller. Cela peut aussi concerner ses propres traditions. Combien de fois s'est-elle levée face à sa famille pour leur faire comprendre que non, être amie ou plus si affinités avec des blancs, des asiatiques, d'autres africains, des personnes issues en partie ou non de familles non-magiques, n'était pas une honte et elle n'allait pas traîner l'honneur des Mweki et leur nom dans la boue. Que ce n'était pas parce qu'elle n'était pas d'accord avec eux qu'elle ne les aimait plus. Que leur éducation très stricte la faisait suffoquer et qu'elle avait besoin de liberté. Que quelques soient ses choix, elle réussirait et les rendrait fiers... Que malgré tout, la famille restait sa priorité et que son bonheur personnel était dépendant d' eux.
Après tout, son enfance s'est passée dans une famille de descendance noble et sorcière sang-pur depuis des générations.
Elle leur a dit tout ça et elle était tellement butée que Mkhuseli et Sindile ont dû revoir leur jugement.

Entêtée, Thandi n'a que rarement froid aux yeux. Elle possède un côté aventurier et curieux certain, elle est prompte à essayer de nouvelles choses, à en apprendre davantage sur ce qu'elle ne connaît pas ce qui fut le cas à Ilukaan, l'aspect international de l'école aidant. Elle bombarde de questions, ne tient pas en place, veut tester de nouvelles choses, aime les expériences nouvelles. Elle vit sa vie à 200% et préfère regretter quelque chose que d'avoir le remord de n'avoir rien fait.

Bonne vivante, fêtarde. La Sud-Africaine aime profiter des bons moments avec les personnes qu'elle apprécie, elle se laisse facilement emporter par l'ambiance, est vite joyeuse. L'ivresse des soirées aidant souvent, elle ne tient pas l'alcool et se retrouve vite entraînée dans la douce torpeur des soirées, parfois dans l'abus. Ce qui ne l'empêche pas d'être travailleuse et soigneuse le jour.

Elle a cependant des penchants violents.
Le sang chaud, elle cède vite à la provocation bien que s'étant calmée par rapport à avant. Elle s'est souvent battue, par sentiment de culpabilité de toujours voir sa sœur la protéger, tant physiquement que mentalement. En effet, elle a parfois recouru à ses poings. Toutefois, elle retrouve bien vite ses esprits après et est tout de suite prête à pardonner, n'ayant pas la rancune tenace.

Histoire

« Maman disait toujours que la vie c'était comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » Forrest Gump


Citation inoubliable d'un film culte. Peut-être est-ce une manière de commencer ce récit.
Mais au fond, elle était loin d'être fausse... L'on ne peut se préparer entièrement à ce que nous réserve la vie et toi, cher lecteur, tu t'en rendras compte bien assez tôt.
Autant commencer dès le début.

L'histoire commence au crépuscule du XXe siècle, en Afrique du Sud, après la fin de l'Apartheid.
La situation du monde magique dans le pays était assez spéciale. La magie était perçue comme actes des noirs et, en ce sens, était marginalisée chez les blancs.
Chez les Africains, si avant la colonisation, non-magiques et magiciens vivaient ensemble dans une unité et une cohésion certaine au sein de la communauté (ces derniers se devant de protéger ces premiers contre les maux invisibles ainsi que les soigner), l'arrivée des Européens apporta le christianisme et l'évangélisation qui scindèrent profondément cette façon de vivre.
Les superstitions s'accrurent au fil des années et à mesure, les sorciers durent cacher leurs existences à tel point qu'ils ne devinrent que des légendes, des contes du soir pour les enfants qui s'agitent beaucoup trop.

Les unions entre non-magiques et sorciers étaient choses rares, les sorciers nés de familles non-magiques étaient bien souvent livrés à eux-mêmes, surtout dans les foyers les plus modestes. Toutefois, la communauté magique, bien organisée, les localise et les prend en charge dans des délais extrêmement courts, faisant du pays un des territoires où les sorciers sont les mieux lotis.

Dans le monde non-magique, l'on assiste à peu d'unions entre les différentes cultures du pays. Chose qui est toute autre chez les sorciers, ce qui permet un brassage ethnique important au sein de la nation arc-en-ciel et un certain nombre de familles sang-pur malgré la raréfaction de ces dernières dans le monde.

C'est au sein de l'une de ces familles que l'histoire, qui va t'être contée cher lecteur, se déroule.

Le Cap, 1999, le 1er Décembre.
Mkhuseli Mweki, un Xhosa travaillant dans les relations magiques, et Sandile Ndlovu, une Ndebele magizoologiste, virent naître les premiers enfants issus de leur union en ce jour d'été austral suffoquant.
La grossesse avait été éprouvante pour Sandile et elle donna naissance à deux filles, des jumelles, premières nées d'une fratrie qui comptera six enfants, cinq filles et un garçon.
L'une fut appelée Thembile, l'autre, Thandiwe et elles retiendront l'attention de l'histoire, surtout la dernière.

Toujours flanquées ensemble, les deux petites étaient le jour et la nuit. Thembile est extravertie et prend les devants, Thandiwe suit sa soeur. Ses parents l'orientèrent vers le quidditch, sport importé par les sorciers européens sur le continent africain et qui aujourd'hui fait partie des sports les plus populaires, ceci dans le but qu'elle prenne plus de confiance en elle. Ce qui arriva mais ceci surtout grâce à l'aide de sa jumelle.

Toutefois, Thembile fit preuve assez tôt d'une absence de pouvoirs magiques contrairement à sa sœur.
Mais si l'on s'attendait à ce qu'un fossé se creuse entre les jumelles, il n'en fut rien, elles étaient toujours aussi proches toutes les deux et si la cracmolle ressentait une pointe de jalousie, la fierté d'avoir une sœur sorcière et joueuse de quidditch prédominait, ce fut elle qui lui donna le surnom d'"Umbani", "l'Éclair" en Xhosa. Mot que Thandi fit graver sur tous les balais qu'elle eut jusque là.

Sa famille étant originaire d'Afrique du Sud, Thandi était prédisposée à aller à Uagadou, comme les siens depuis des siècles, à devenir animagus comme le reste de sa famille et à être douée en alchimie et astronomie.
Cependant, Mkhuseli et Sandile reçurent une brochure venant d'une des écoles de magie les plus récentes au monde.
Les discussions étaient intenses. Pourquoi envoyer Thandi, leur fille adorée, loin des siens ? Dans un pays qu'elle ne connaissait pas, où il faisait si froid, qui était si différent de l'Afrique du Sud.
Cela pouvait être formateur, bien plus que Uagadou. De plus, les sang-pur appartenaient au vieux monde, cela était une évidence, aujourd'hui, il leur fallait s'intégrer, se mettre à la page, ne plus se mettre en marge des temps actuels.
Les montagnes de la lune et Uagadou risquaient d'être un cocon protecteur comme leur foyer.
La décision avait été prise. Elle irait dans cette école, tout comme le reste de ses frères et sœurs.
Les adieux furent déchirants, d'autant que Thandi était bien consciente qu'elle se retrouverait seule, dans des contrées qu'elle ne connaissait guère sinon dans les livres, dans le froid. Surtout que sa sœur ne serait pas là pour l'aider et la soutenir, comme cela avait été le cas jusque là.
Thembi lui offrit un pendentif, semblable en tous points à celui qu'elle portait elle-même tout le temps, un coquillage simple qui pendait au bout d'un fin cordon de cuir. Un lien physique qui les unissait, autre que ceux du sang et de leur gémellité juste avant que le feu de la cheminée l'emporte au Canada.

Bien qu'elle avait craint ce passage, Thandi réussit à s'intégrer à Ilukaan, ayant été répartie dans la maison des loups de rubis. Elle s'est fait des amis proches, changea pour le mieux en prenant confiance en elle et écrivait souvent à sa famille et surtout à Thembile. Ses autres soeurs et son frère la rejoignirent bien assez tôt, ce qui adoucit la distance.
Elle réussissait à se distinguer dans les arts de la métamorphose et de la défense contre les forces du mal. Elle voulait devenir Auror mais avait du mal et peu de patience pour la botanique et les potions et elle avait formé des amitiés solides et durables sans le moindre doute. Elle eut une adolescence normale, faite de rires, de moments de complexes, de pleurs, de joies et de déceptions. Elle réussit en troisième année à rejoindre l'équipe de Quidditch de sa maison.
Pour elle, tout lui souriait.
Cela ne dura pas.

« Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. » James Dean


Elle était en cinquième année.
Elle avait seize ans.
C'était un hiver rigoureux comme chaque année mais elle n'était pas arrivée à s'y habituer. Emmitoufflée, elle discutait gaiement dans les jardins avec des amis, suite à une victoire de l'équipe de Quidditch de Lupy et ne remarqua pas le directeur de sa maison venir vers leur groupe, l'air grave.
Elle sursauta en entendant son prénom et son nom de famille et se leva derechef.
Elle accepta de le suivre plus loin.
Et se glaça au fil du récit qu'on lui énonça.

Cela s'était passé la veille. Le 4 janvier 2015.
Thembile était sortie avec des amis.
Elle s'était éclipsée de leur soirée afin de prendre l'air et un groupe d'individus émêchés l'accosta.
Elle avait essayé de repartir, s'était débattue quand l'un d'eux l'attrapa par le bras et continuait à essayer de se défendre pour ce qui suivit, ses cris glaçant la nuit.
À court de patience, ses agresseurs lui cassèrent le bras et la laissèrent, inanimée sur le sol.
Alertés par son absence, ses amis la retrouvèrent.

Thandi ne sut quoi dire. Elle ne bougea pas. Le premier sentiment qui arriva était de nier.
Puis arriva une profonde tristesse et enfin la colère. Elle voulait retrouver les coupables et les tuer.
Jamais elle n'avait ressenti pareille rage, pareille noirceur.

Elle eut l'autorisation avec le reste de sa fratrie de retourner en Afrique du Sud, au chevet de leur soeur.

En Afrique du Sud, les individus de sexe féminin ont plus de chances de subir une agression sexuelle que d'obtenir un diplôme.
C'est ce qui arriva à Thembile qui avait contracté le mal non-magique qui touchait une grande partie de la population de leur pays.

Thandi fondit en larmes une fois laissée seule avec sa jumelle, la prit dans ses bras lui promettant de tout faire pour l'aider, qu'elle retrouverait ses bourreaux qui l'avaient condamnée à une lente mort, et qu'elle les tuerait.
La rage et la douleur changeaient les gens.
Thembile s'était contentée de lui sourire douloureusement, sans mot dire.

De retour à Ilukaan, Thandi s'enferma, ne parla à personne des semaines durant.
Puis arriva l'illumination.
Elle ne tuerait personne.
Mais sauverait des gens.
Ceux qui en avaient besoin, comme Thembi.
Elle prit ses livres de botanique et de potions, matières bien trop souvent délaissées par le passé et se mit au travail pour les BUSE.
Elle fit appel à des camarades forts dans ces deux matières, discutait avec les professeurs, passait plus de temps à la bibliothèque qu'en extérieur, avait relégué son poste poursuiveuse à quelqu'un d'autre, dormait peu et ne faisait que travailler.
La cinquième année fut la plus éprouvante qu'elle ait jamais vécue.

Elle réussit toutefois à obtenir Efforts Exceptionnels dans ces deux matières, au prix de sa vie sociale, de son sommeil et de son appétit. (En revanche elle obtint des Troll et Désolant en Histoire de la Magie et Sortilèges parce que trop concentrée sur les matières nécessaires pour la voie qu'elle avait choisie)
Lors de l'affichage des résultats elle faisait peine à voir. Pâle, maigre, l'air épuisé.
Mais elle souriait et ses yeux brillaient. Elle pleura en voyant ses notes.
Fière, elle était prête à soulever des montagnes pour parvenir à son but et même si elle avait réussi cette épreuve, le chemin était encore long et difficile.

Comment je sais tout ça ? Parce que je l'ai vécu pardi. Et je peux vous dire qu'aujourd'hui j'ai rattrapé mon retard et j'entre en médicomagie, j'ai décidé d'être remplaçante dans l'équipe de Quidditch de Lupy pour me concentrer à plein temps sur mes études.
Ça n'a pas été simple et ça ne le sera pas, c'est sûr et certain.
Mais je suis prête à me battre. J'en ai fait le serment.
            
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Jeu 28 Juin - 15:44
                    
Coucou !
J'aime trop ton OC j'ai hâte de voir ce qu'elle va donner !
Au plaisir de RP avec toi uzhuzhgueug

            
Personnel
Image du profil : Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI HCPuGyp4XLTaxXmXWUCCPqDql-A
Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI Tumblr_inline_mw4bk2vZyz1qdq729
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 20
Magnus Nordskov
Image du profil : Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI HCPuGyp4XLTaxXmXWUCCPqDql-A
Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI Tumblr_inline_mw4bk2vZyz1qdq729
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 20
Sujet: Re: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Jeu 28 Juin - 19:01
                    
Wonderwall au ukulélé ? Moi je dis oui. ♥️
Voir le profil de l'utilisateur            http://norseporcelain.tumblr.com
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Re: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Jeu 28 Juin - 19:11
                    
Lúcio Correia a écrit:
Coucou !
J'aime trop ton OC j'ai hâte de voir ce qu'elle va donner !
Au plaisir de RP avec toi uzhuzhgueug


Oh c'est trop gentil je feels
Je demanderai un petit lien, je pense que ça pourrait être fort sympathique !

Rukia Kuchiki a écrit:
Wonderwall au ukulélé ? Moi je dis oui. ♥️

C'est autant sa fierté que son balai et ses cheveux, préparez vous.
            
Monsieur le Directeur
Image du profil : Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 555
Vincent Leroy
Image du profil : Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 555
Sujet: Re: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
Jeu 28 Juin - 20:30
                    
Ici Lance ! Bravo pour ta rapidité à avoir fait aussi rapidement un DC que tu devais, je pense, attendre de faire depuis le début ! Cette petite - grande lupy promet beaucoup de chose avec un caractère comme cela, j'ai hâte !
Etant donné que je me suis occupée de ta première fiche aussi, il est amusant de voir comment dans l'écriture de ton personnage tu t'adaptes à son "caractère", à ce qu'il est. C'est agréable et bien fait ! Bon jeu sur Ilukaan !

Message du staff
Validation
Accompagnée par d'autres nouveaux élèves, tu es appelée par le directeur à t'avancer au centre du Dôme. Scrutée par les élèves et étudiants, tu regardes alors ton reflet dans la fontaine qui va décider de ton sort. D'abord voyant ta sale tête dans l'eau, tu remarques que le reflet semble se changer peu à peu jusqu'à prendre la forme d'un loup.  Tu es d'autant plus surpris quand l'animal commence à pousser un cri dans toute la salle. Tout le monde se met soudainement à t'applaudir, tandis que le directeur s'approche de toi avec un rubis brut qu'il met autour de ton cou. "Bienvenue à Lupy !"

—> Te voilà validée, tu peux désormais poster dans tous les recoins du forum, RP-Post ainsi que RPCB.
—> N'hésite pas à voir la chambre qui t'a été attribuée.
—> Si ton personnage est en cursus universitaire, il peut postuler pour avoir un job d'étudiant.
—> Crée dès maintenant un topic pour récapituler les relations de ton personnage. Tu peux également acquérir un portable ou bien créer un blog.
—> N'hésite pas à faire une demande de RP pour trouver un partenaire d'écriture !
—> Enfin, amuse-toi bien sur le forum,  n'hésite pas à en parler autour de toi et à voter régulièrement aux TS !

welcome!

Ab origine fidelis, ex fortitudine scientia.

Voir le profil de l'utilisateur            http://ilukaan.forumactif.com
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Get Busy Living ¦ THANDI Z. MWEKI
                    
            
Sauter vers: