Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki
Invité
Invité
Anonymous
Sujet: Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki
Jeu 28 Juin - 0:12
                    
Kuchiki Byakuya | Canon
MAISON : Strixyst
ANNÉE : 8ème année
CURSUS : Justice Magique
MOTIVATION : Préfet de sa maison
ANIMAL DE COMPAGNIE : Aucun.
BAGUETTE : Bois de cerisier, plume d'onmoraki, 27 cm, très rigide
PATRONUS : Cygne
ODEUR DE L'AMORTENTIA : Un frappucino de chez Stardust, des fleurs de cerisier, du cuir frais
REFLET DANS LE MIROIR DU RISÉD : Toute sa famille respectueusement courbée devant lui.
ÉPOUVANTARD : Une immense vague prête à l'engloutir.
FAMILLE : Une petite sœur adoptive en 5ème année, Rukia.
MATIÈRE FAVORITE : Métamorphose
MATIÈRE LA MOINS AIMÉE : Botanique
Byakuya Kuchiki

— Bleach

18 ansSang-purMasculinJaponais
« Sovereignty means absolutely nothing in front of me. »

NOM : Kuchiki
PRÉNOM : Byakuya
SURNOM : Aucun (le premier qui raccourcit son prénom se mange un Stupéfix)
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 31 janvier 2000, à Kyoto
LANGUES PARLÉES: Japonais, anglais, un peu de français
DON : Est-ce qu'être un enfoiré ça compte
YEUX : Gris
CHEVEUX : Noirs
TAILLE : 180cm
POIDS : 64kg

Liste des headcanons
Il porte du Bleu de Chanel. — Il dessine extrêmement mal. Ça ne l’empêche pas de le faire. — Il déteste les chats avec une ardeur difficilement compréhensible. — Il déteste encore plus le chat de sa sœur, Rukia. — À son plus grand malheur, ce chat l’adore. — Il n'aime pas trop les aliments sucrés. — Les deux seules exceptions à cette règle étant les bananes et les frapuccinos de chez Stardust. — Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il juge peu sur l'apparence - mais complètement sur la personnalité. — Cela dit, il aime bien que son entourage soit bien habillé. — Par conséquent, ses cadeaux "par défaut" sont souvent des vêtements. — Il a assez de succès auprès de la gente féminine (il en joue parfois). — Il ne pratique pas vraiment de sport et encore moins le Quidditch, mais il sait monter sur un balai, ainsi que faire de l'équitation. — Il a appris le français par lui-même, il le comprend plus qu'il ne le parle.

Côté joueur
PSEUDO : Sue
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : c un dc lol
UN PETIT MOT : Vous n'êtes pas prêts.
CODE DU RÈGLEMENT : (à envoyer par MP)
Physique
- Ses cheveux sont longs et d’un noir de jais presque bleuté. Ils sont toujours extrêmement bien coiffés et entretenus, et rarement remontés en queue de cheval (ça les abîme). Ils sont aussi très doux au toucher, mais ce n’est pas comme si quiconque était autorisé à lui tripoter les cheveux.

- Il a la peau assez pâle, mais dans des tons plutôt chauds. Byakuya est aussi quasi-imberbe (à part pour les endroits stratégiques bien sûr), et n’a presque pas de marques sur la peau, hormis quelques cicatrices et grains de beauté solitaires.
Ses yeux sont en amande et d’un gris orageux profond. Il a toujours l’air passablement mort à l’intérieur, mais c’est normal, pas de panique. Il est mort à l’intérieur.

- Il a une musculature assez sèche ; il ne manque pas de force, mais est du genre plutôt mince et peine à gagner de la masse. Non pas que ça l’intéresse de toute façon, il se complaît dans son apparence délicate.

- Il ne fait aucun doute que Byakuya est un homme, mais ses traits ont quelques attributs féminins qui donnent une certaine harmonie à son visage, notamment de longs cils noirs et des lèvres pleines.

- Son style vestimentaire se résume à l’uniforme toujours porté à la perfection, bien repassé et sans personnalisation particulière, et le reste du temps à des vêtements de marques luxueuses ou tout du moins haut de gamme. Comme des polos. Oui oui.

Caractère

Byakuya est un peu... Compliqué. Il est froid, certes, mais ça ne l'empêche pas d'éprouver un tumulte d'émotions plus violentes les unes que les autres sous cette apparence glaciale. Assez capricieux, égoïste avec un soupçon de narcissisme, il agit souvent pour son propre intérêt. Cela dit, il n'est jamais vicieux ou retord par pur plaisir. Il suffit simplement de ne pas se mettre dans son chemin. Ce qui peut parfois s'avérer compliqué, je vous l'accorde.

Néanmoins, les quelques personnes qui ont su voir au travers de ces apparences et qui peuvent être considérées "proches" de lui bénéficient de sa protection entière et totale. Il les défendra contre le reste du monde s'il le faut, foi de Kuchiki. Dans ce même esprit, il est très protecteur envers sa petite sœur, Rukia.

Pour autant, il est également toujours très respectueux des règles, ce qui lui vaut parfois quelques dilemmes moraux. Il a cependant compris que parfois, ses amis et sa famille passaient devant la loi, au prix de l'application de celle-ci. Pour autant, il est tout de même très attaché à la tradition et aux normes qui régissent le monde sorcier - quand elles l'arrangent. Il s'est débarrassé de la majorité de ses préjugés il y a un moment déjà, mais ne peut s'empêcher de stéréotyper les gens qu'il rencontre. C'est une mauvaise habitude qu'il tente de combattre.

Pour autant, Byakuya est curieux et intéressé par une multitude de sujets. Avide de lecture, c'est le maître des anecdotes diverses. Il se dirige vers le droit et la justice magique dans l'espoir de rentrer au gouvernement ou dans la diplomatie : il vise principalement les postes à responsabilité et avec un certain prestige, d'où son intérêt à devenir préfet des Strixyst.

Il aime l'art, bien qu'il n'y soit pas forcément doué. Ça ne l'empêche pas d'apprécier les réalisations des autres membres de sa maison, et celles de sa sœur, qui sont toujours parfaites, et le premier qui dit le contraire finira mort égorgé dans une ruelle. Don't test him.

Histoire

宝とは今日の命ぞ初桜
— Chiyojo

Nous sommes à Kyoto, le 31 janvier de l’an 2000, aux petites heures du matin. L’ancienne capitale peine à se réveiller, engourdie par un froid hivernal qui ne montre aucun signe d’affaiblissement. Dans un hôpital de la métropole, un fils prodigue ouvre les yeux : il est le premier né de la nouvelle génération d’une longue lignée de sorciers sangs-purs. La famille noble Kuchiki est présente au Japon depuis des siècles, plus d’un millénaire raconte-t-on. Ainsi, lorsque naît l’héritier d’une telle ascendance, un poids immense repose sur ses épaules dès sa naissance. Surtout lorsque, comme Byakuya, on se fait légèrement attendre. Ses parents n’ont jamais été extrêmement proches de la tradition, malgré la pression des aînés qui ne manquait pas de les faire plier à plusieurs reprises. Il leur fallut plusieurs années de mariage avant d’enfin concevoir un enfant : anxiété, problèmes de santé, infertilité, il sembla pendant un petit moment que le clan Kuchiki était condamné à s’éteindre. Et pourtant, le voilà, le nouveau-né que toute la famille attendait. Il ressemble trait pour trait à son père, et n’a hérité de sa mère que quelques traits discrets qui ne seront visibles que plus tard.

Les premières années de sa vie ne sont pas particulièrement marquantes. Comme tout jeune sorcier sang-pur, il exprime ses premiers talents magiques assez tôt, bien que de manière discrète. C’est sa mère qui le surprend en train de générer des bourrasques de vent pour porter les pétales qui tombent des arbres de la cour du manoir. De nouveau, on pousse un léger soupir de soulagement. Le fils prodigue n’est pas dénué de pouvoirs. Vraiment, tout va pour le mieux pour le plus jeune membre de la famille.

Enfin, au début.

Voyez-vous, quand on a des origines aussi strictes, il arrive qu’un besoin extrême d’indépendance, voire de rébellion se fasse fortement sentir une fois que l’on commence à prendre conscience de soi-même. C’est ainsi que d’un bambin au parfait sourire qui ravissait l’ensemble de la famille, on passa à un sale môme, parce qu’il n’y avait pas d’autre mot, imbu de lui-même, colérique et rebelle, qui refusait de se plier aux directives de ses aînés. Vraiment, le clan Kuchiki était désemparé face à cet enfant qui rejetait toutes leurs valeurs durement acquises en bloc. Même ses parents, plus laxistes, étaient quelque peu pris de court par la tournure qu’avait pris les événements. L’adoption de sa petite soeur, Rukia, n’eut pas vraiment d’effet positif. Hormis peut-être les tendances surprotectrices qu’il a alors développée et qui se maintiennent à ce jour.

La tradition veut que les héritiers des grandes familles sang-pur du Japon aillent à Mahoutokoro, bien sûr, la meilleure école du monde si l’on en croyait ceux qui y avaient été. Alors, à l’aube de son onzième anniversaire, la mère de Byakuya lui annonça qu’il n’irait pas. Comme il ne s’était pas montré digne de son ascendance, il irait faire ses études à Ilukaan, une école internationale canadienne dont la réputation grandissait lentement mais sûrement. Bien sûr, il n’y recevrait pas réellement une éducation moins complète que celle de Mahoutokoro, mais tout était question de symbolisme.

Byakuya était furieux.

La “punition” n’eut pas vraiment l’effet escompté sur le jeune homme, qui fut un enfant absolument terrible pendant ses premières années à Ilukaan. Pas un mauvais élève, attention. Il ne voulait pas qu’on le prenne pour un abruti. Il était simplement défiant de l’autorité qu’on tentait de lui imposer, et se considérait systématiquement supérieur à ses camarades de classe. Ce ne fut qu’après son insertion dans un trio d’amis aujourd’hui inséparables (bien que leur ego surdimensionné ne l’admette certainement pas) que son comportement se tassa légèrement, et il réalisa que finalement, sa scolarité à Ilukaan était peut-être une opportunité insoupçonnée.

Il ne garde de sa période rebelle qu’une cicatrice de piercing à la lèvre et un hélix encore présent mais caché la plupart du temps sous ses cheveux, tout deux faits à l’épingle à nourrice un soir de crise dans son dortoir (oui, ses camarades de chambre avaient légèrement paniqué en voyant le sang). Il avait été sacrément chanceux de ne pas avoir subi la pire des infections, vraiment. Les rares personnes qui se souviennent de son lui passé sont gentiment conviées à ne jamais en parler à qui que ce soit. Jamais.

De nos jours, il erre principalement à l’extérieur des bâtiments sur le campus lorsqu’il a du temps libre, pour profiter de l’air frais. Ou alors, il traîne chez Stardust avec sa petite soeur, au choix.

My treasure
Being alive today
First cherry blossoms.
            
Monsieur le Directeur
Image du profil : Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 560
Vincent Leroy
Image du profil : Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 560
Sujet: Re: Well done. That time, your fang definitely touched me. | Byakuya Kuchiki
Jeu 28 Juin - 13:24
                    
Message du staff
Validation
Accompagné par d'autres nouveaux élèves, tu es appelé par le directeur à t'avancer au centre du Dôme. Scruté par les élèves et étudiants, tu regardes alors ton reflet dans la fontaine qui va décider de ton sort. D'abord voyant ta sale tête dans l'eau, tu remarques que le reflet semble se changer peu à peu jusqu'à prendre la forme d'une chouette. Tu es d'autant plus surpris quand l'animal commence à pousser un cri dans toute la salle. Tout le monde se met soudainement à t'applaudir, tandis que le directeur s'approche de toi avec une améthyste brute qu'il met autour de ton cou. "Bienvenu à Strixyst !"

—> Te voilà validé, tu peux désormais poster dans tous les recoins du forum, RP-Post ainsi que RPCB.
—> N'hésite pas à voir la chambre qui t'a été attribuée.
—> Si ton personnage est en cursus universitaire, il peut postuler pour avoir un job d'étudiant.
—> Crée dès maintenant un topic pour récapituler les relations de ton personnage. Tu peux également acquérir un portable ou bien créer un blog.
—> N'hésite pas à faire une demande de RP pour trouver un partenaire d'écriture !
—> Enfin, amuse-toi bien sur le forum, n'hésite pas à en parler autour de toi et à voter régulièrement aux TS !

welcome!

Ab origine fidelis, ex fortitudine scientia.

Voir le profil de l'utilisateur            http://ilukaan.forumactif.com
Sauter vers: