C’était le jour de la rentrée, déjà. Comme chaque année, les vacances étaient passées bien trop vite à ton goût, mais peu importe : aujourd’hui, tu venais de retourner à Ilukaan, ton école mais aussi ce qui était devenu avec le temps, ta deuxième maison. A vrai dire, tu étais presque nostalgique, aujourd’hui : tu débutais ta dernière année d’études. Quel sentiment étrange, de savoir que ce serait la dernière fois que tu assisterais à ce spectacle. Lire la suite
Aly
Admin
Tam
Admin
Sue
Modo
Alex
Modo
Gaumar
Modo
Forum multifandom ▲ Univers inspiré d'Harry Potter ▲ Avatars 200*320 illustrés/mangas ▲RPCB/RP-Post ▲ Tout public avec possibilité de R18 ▲ Forum au contexte évolutif ▲ Pas de minimum de mots



 

Partagez|

[02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider]
 :: Ville de Bloombury :: Bars et restaurants :: Stardust

— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
[02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Sam 2 Juin - 18:41

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat, va en ville manger une glace.

Pas si vite, narration. Déjà ne donne pas d'ordre ainsi, et surtout pas à toi. Tu es Karkat Vantas, et tu déteste te faire marcher dessus, bien que cela arrive régulièrement. Tu es un élève d'Ilukaan, l'école de sorcellerie canadienne -et tu as parfois du mal à le réaliser malgré les cours de magie quotidiens- et tu t’apprête à sortir en ville, ce que tu fais rarement, pour aller déguster une bonne glace au Stardust du coin. C'est une version sorcière de Starbuck, mais en plus magique, et avec un nom ridiculement proche de celui de l'établissement moldu. Ce manque de création t'énerve, mais tu ne sais pas quelle franchise a été créé en premier, alors tu ne dis rien. Tu as aussi la flemme d'aller vérifier, et n'est donc pas en droit de te plaindre -ce que tu fais pourtant souvent-.

Aujourd'hui, tu "sors" avec Strider. Tu détestes les narrations manquant d'explication, alors voici le topo. Dave Strider était ton ami d'enfance. Vous vous êtes rencontrés à l'âge de six ans dans une école primaire moldue au Texas. Tu détestais tout le monde et il était le seul qui ne s'enfuyait pas en pleurant quand tu parlais. Il haussait juste les épaules et te répondait avec calme et répartie, ce que tu détestais et aimais à la fois. Se faire des amis est dur avec ton caractère : tu t'accroches particulièrement à ceux qui ne te haïssent pas. Strider et toi vous étiez séparés à l'age de neuf ans. Tu devais déménager pour suivre ton père dans sa stupide aventure religieuse, te séparant de ta mère. Tu la voyais tout de même régulièrement chaque mois.

Ce que tu ne savais pas, et malgré les nombreuses conversation par internet que vous avez eu, c'est que Strider avait déménagé au Canada aussi l'année après toi. Tu l'as su en le croisant à la cérémonie d'ouverture d'Ilukaan après avoir reçu ta lettre d'inscription. C'était surement un des moments le plus cringe de ton existence, et surement de la tienne aussi. Il avait gardé son air stoïc habituel. Vous aviez compris que vous vous étiez cachés vos dons de sorciers mutuellement, surement pas peur de paniquer l'autre. L'abruti t'avait regardé avec une pokerface parfaite avant de dire "sup". Oui. "Sup". Tu avais tellement hurlé que certains élèves, quatre ans après, te regardes encore bizarrement.

Pour revenir au présent : tu es fauché, mais c'est Strider qui régale aujourd'hui. La veille, il t'avait proposé d'allé à Stardust -où vous êtes actuellement- pour t'offrir à manger, et, bien sur, "no homo". Ce qui te semblais évident ne l'était apparemment pas pour lui, si bien qu'il avait besoin de préciser. Tu te demande régulièrement si lui et son corbeau ne partagent pas la même surface cérébrale. On dit souvent des corbeaux qu'ils ont une intelligence similaire à ceux des enfants de 10 ans. Strider en a 15.

Tu regardes ton camarade, alors que vous descendez en silence vers la ville. Tu as au départ parlé d'un nouvelle épisode de "C'est pas moldu", où Jamin et son compagnon racontait n'importe quoi sur la culture moldu. Il a participé à la conversation, ayant partagé ton expérience de ce genre de vie lui aussi, bien qu'ayant toujours vécu avec une mère sorcière. Tu n'oses toujours pas parlé à la tienne du sujet. Aux Etats-unis, exposer sa possession de magie à un moldu est très mal vu. Tu ne sais toujours pas si ta génitrice vous cache sa sorcellerie à toi et à ta famille depuis tout ce temps, où si toi et ton frère on eut le très rare hasard d'avoir deux nés-moldus dans la famille. Et le sujet est bien trop délicat pour aborder.

Vous arrivez tous les deux devant le café. Tu décides d'entamer une nouvelle conversation, sur un nouveau sujet.

-... Tu es déjà venu ici ? Tu ne trouves pas que le titre est bien trop proche de Starbuck ? A ton avis, qui a copié l'autre ?

Tu commences à entrer dans la terrasse, puis à l'intérieur.

-Je ne sais même pas quel parfum de glace prendre. J'espère que tu as quelques recommandations à me donner. Tu aurais du voir ta gueule hier, tu avais l'air fier de ta proposition. Ne me déçois pas.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Mer 6 Juin - 23:17

Dave: Paie une glace à Karkat


Vous vous rendiez, Karkat et toi, à Stardust. Une version sorcière de Starbucks, et tu devais reconnaître que ce manque d’imagination était incroyablement ironique. Comment vous en êtes arrivé là ? La réponse était simple : la veille, tu l’avais invité à aller manger une glace. Ouais t’allais payer, comme l’ami d’enfance généreux que tu étais. De toute manière, le brun n’avait même pas de quoi s’acheter une barre de céréales, donc vous seriez pas allés très loin (vous ne seriez même jamais sorti ce qui aurait été fort chiant). Vous discutiez de « c’est pas moldu » sur le chemin, le sujet t’intéressant vaguement. Pour toi, c’était pas important si Jamin et ses amis racontaient de la merde  ou non sur les moldus. Si les gens étaient assez stupide pour les croire, et ne même pas faire de recherches, c’était leur problème pas le tient.    

- Ouais ce nom manque tellement d’imagination que c’en est flagrant, un peu comme tous les trucs qu’il y a ici. Genre « Putin King », au Mexique ça s’appelle comment ? Fajitas King ? Tu crois qu’il y en a un pour chaque pays ? Dans tous les cas : c’est du génie.

T’admirais ces jeux de mots. Ils ne cessaient de te surprendre, et franchement, ils t’amusaient.

- J’y suis déjà venu pour y boire des frappuccino, ils sont excellents. Je te les conseille sauf si tu veux une vraie glace dans ce cas elles sont toutes bonnes mecs.

Est-ce que tu avais un penchant pour la malbouffe ? Oui. Est-ce que tu l’assumais ? Pourquoi t’assumerais pas honnêtement, t’étais américain après tout (ah ce bon vieux cliché).

- J’aime celles au café. Genre tous ce qui est au café est bon ici.

Et puis le café te permettait d’être concentré, ce que tu as du mal. Tu devrais en boire plus souvent avant d’aller en cours, voir pour essayer de réviser.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Jeu 7 Juin - 19:18

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat, écoute les recommandations de l'abruti à lunettes.

Sérieusement, ces lunettes t'énerves. Tu sais qu'elles sont là pour raison médicales. Tu sais qu'il se fait éblouir sans. Ce qui t'énerve vraiment, c'est que tu sais. Tu sais que même sans sa condition albinos, il les mettrait par ironie, par ce qu'il trouve sa cool. Ses deux grands frères font la même chose après tout. Famille de fou. Tu te demandes si ses parents étaient au courant de comment le plus grand des frères s'occupait des deux autres.

Ah, oui, les recommandations. Tu les écoutais, oui, mais t'intéressaient-elles vraiment ? Tu étais venu ici pour prendre une glace, pas un café. Ou alors, une glace et un café. Ou une glace au café, histoire de ne pas trop piocher dans le porte monnaie de ton douchebag d'ami. Il restait le type qui t'invitait, et bien que tu ne sois pas la personne la plus polie du monde, tu savais être reconnaissant des efforts des autres.

Il te confirme qu'il y a des glaces au café, et qu'elles sont délicieuses. Tant mieux. Tu prendras ça. Tu observe l'endroit un moment. C'est... Clair. Beaucoup trop clair. Tu n'as aucun doute que sans ses lunettes, Strider serait en train de brûler, ce que tu imagines avec grand plaisir, car c'est drôle. Les murs sont blancs, les tables de bois légèrement colorées, les menus sont verts et blanc, le présentoir est blanc, et les trucs exposés dessus sont de couleurs diverses et variées, complexes et multichromiques. Tu grimaces. Certains de ces cookies ressemblent à de la pâte dans laquelle on aurait mit de la merde de licorne. Et pas n'importe quelle merde : la merde de quand tu n'arrives pas à chier, et ça sort uniquement par petit bout. Tu restes trois heures sur les chiottes à lire des fanfictions en maudissant ton régime alimentaire, tu devrais en général manger plus de légumes, et wow, tu voulais juste décrire un cookie et te voici en train d'étaler tes problèmes fécals dans la narration. Du calme Karkat. Revient sur terre, et sur la nourriture.

Tu n'es pas surpris de voir quelques grenouilles en chocolat décorées d'"esthétique spatial" sautiller de comptoir en comptoir. Par esthétique spatial, tu veux bien entendu parler de deux couleurs mélangées (principalement du rose pale et du rouge, ainsi que du bleu foncé et du violet) au hasard, avec des petits points blancs pour représenter les étoiles. Tu veux lever les yeux au ciel par dépit, et remarque, en l'air, les petites madeleines en forme de poissons qui nagent dans les airs. Ca restait une version sorcière des foutus starbucks américains. Tout était toujours cuisiné avec beaucoup de couleur, de manière à ce que les gens puissent prendre des photos "foodporn" pour les poster sur pentagram en mettant des hashtags ridicules comme #mood, #ma vie est génial, #je n'ai pas de cerveau mais au moins la merde pleine de gras que je mange est bien décorée, #regardez moi je suis intéressant.

Tu t'approches du comptoir, ne prenant pas le temps de décrire mentalement chacune des pâtisseries montrée, car tu t'en bats les couilles, et tu sais ce que tu veux.

-Une glace au café.

Simple. Efficace. Tu observes Dave, alors que la vendeuse se tourne vers lui de même. Elle compris que c'était l'unique chose que tu voulais. Ca, et t'asseoir.

Tu te demandes ce qu'il va prendre. Tu sais que tu veux les choses les plus moldus possibles en général, car ingérer de la nourriture bourrée de magie t'effraies, bien que tu ne le dis jamais à voix haute. Tu paries qu'il va prendre quelque chose de magique, ou alors le truc le plus coloré du magasin, même si c'est dégueulasse, pour prendre ses photos idiotes et parce que c'est "ironique" de choisir des trucs de gonzesse quand on "est un mec cool". A tes yeux, Dave est tout sauf cool. Dave, c'est ce gosse paumé qui tente de faire le mec "swag" pour cacher ses vrais émotions, car encore une fois, c'est un truc de Strider. Ca te donne envie de frapper les trois frères, parfois. Dave te fais voir la vie en rouge.

Tu t'éloignes déjà pendant qu'il paye, pour vous réserver une table. Il y en a une de libre, pas encore débarrassé mais ça fera l'affaire. Tu t'y assois, et attends le blond en regardant ce que les personnes précédemment assises ici ont consommées. Tu réalises au bout de quelques secondes que tu t'en contre fout. En revanche, ce qui t'intéresse plus, c'est les dessins que ces connards sans respect ont laissé sur la table. Des vieux coeurs avec des initiales marquées dedans, des messages gravés : "Cindy et Josh, sais pour la vie <3<3". Les noms comme l'orthographe de la phrase de donne envie de brûler le Stardust entier. Dave arrive, avec une glace dégoulinante de couleur (tu l'avais prédis. Bingo !), alors tu lui montre l'oeuvre d'art d'une main.

-Regarde moi cette saloperie !... En un coup de réparo, ça s'efface. C'est juste histoire de prévenir les personnes qui passent ensuite par là durant la journée "Hey, regardez nous ! Nous sommes égocentriques et impolis, et nous sommes persuadés que notre amour vous intéresse !". Sauf que spoiler : tout le monde s'en bats les couilles.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Sam 9 Juin - 23:25

Dave: Paie une glace à Karkat


Même derrière tes lunettes, la pièce te semblait bien trop lumineuse. Trop blanche, trop colorée. Un peu comme si t’étais dans un univers fait pour brûler les yeux des albinos, comme si on faisait une chasse aux sorcières de l’époque et wow- tu es un sorcier Strider. Peut-être que tu as des yeux magiques. Peut-être que tu pouvais tirer des rayons lasers comme cyclope et c’était pour cela que tu portais tes lunettes, conçues par le professeur Xavier en personne (nan en réalité c’était John qui te les avais offertes, et t’en savais fichtre rien si c’était ça la vrai histoire du comics. Et, honnêtement, comme d’habitude, tu t’en foutais).

Karkat avait choisit ce que tu lui avais recommander, puis se cassa s’asseoir sans demander son reste (#typical). De fût donc ton tour. Il y avait ce truc dont on parlait souvent sur Pentagram, ce truc tellement ironique que t’en pleurais dès que tu le voyais sur ton portable (encore une fois, c’est juste une histoire de couleurs et de luminosité). Le Unicorn frappuccino. Ton ami d’enfance allait appeler ça « un truc de gonzesse », mais pour toi c’allait juste être une boisson chimique et étrangement bonne sans l’assurance de rester en vie après.
…Ouais bon dit comme ça, ça te rassurait pas.

Tu attendais vos commandes, paya, et arriva avec les deux boissons. T’aurais pu laisser Karkat se démerder comme un gros égoïste mais pour une fois tu n’allais pas le faire chier (moins que d’habitude).
Alors que tu t’asseyais à table en face de lui, il montra un écrit sur celle-ci.
Tu t’en battais les Cognards qu’il y avait des gens amoureux. Et t’avais sérieusement envie de lui faire « et pourquoi tu me fais un monologue sur cette merde si t’en as rien à faire ? ». Mais à la place…

- Ça doit être un endroit apprécié des couples.

T’étais pas gay (surtout pas pour Karkat) , ni bi, très no homo. Mais sérieusement, c’était drôle de voir sa tronche comme ça.  Tu lui laissas sa boisson et pris la tienne.

- Si je meurs je veux que tu dises à mes frères et à John que-

Tu le fixais, et commenças à siroter tranquillement ta glace radioactive. Ouais, personne connaitrait la fin de cette phrase -même pas toi. Ça t’amusais ce genre de conneries.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Dim 10 Juin - 0:54

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat : Soit exaspéré par l'autre abruti.

Tu n'as pas besoin d'une narration pour te demander de l'être : c'est dans ta nature de t'énerver contre tout ce qui bouge, et Dave est un être vivant qui respire. Il mérite donc ta haine.

-Bon sang, Strider, je m'en contre-fou que cet endroit soit fréquenté par les couples, quand je veux montrer qu'il est surtout fréquenté par les abrutis sans aucun respect pour leur propre vie privée ou ne serait-ce que pour le putain de mobilier ou personnel.

Ton regard s'arrête alors sur cette horreur multicolore que Strider a commandé. Tu te dis que dieu, si il existe, a vraiment un sens de l'humour très fucked-up, et tu le détestes. Tu juge la glace, tu juges Strider. Tu juge Strider un peu plus que la glace, car ce n'est pas de sa faute si elle a été créée ainsi. Tu espère qu'aucun sort sorcier ne puisse rendre ce truc vivant et doué de parole, ou celui-ci serait en train d'hurler à la mort jusqu'à ce qu'on l'achève. Au final, ta haine pour Dave se transforme en reconnaissance. C'est presque un acte de bonté de mettre fin à la misère de cette pauvre nourriture.

Le hipster à lunette a surement remarqué ton regard, car il penche légèrement sa tête vers sa commande, avant de la relever, de la saisir, d'approcher la paille de ses lèvres.

-Si je meurs, je veux que tu dises à mes frères et à John que-

Et il commence à boire. Cet enfoiré commence à boire sans finir sa phrase. Il sait que ça t'énerve.

-Que ? Strider, c'est mignon tout plein de commencer une phrase, mais en général, il faut la terminer. C'est comme si ta mère t'avais confectionnée, mais à moitié, et il te manque les jambes. Tu te sentirais comment, Strider ? Ne serait-ce pas injuste ?

Tu sens que ça l'amuse de te tourmenter. Tu le déteste. Tu le détestes, mais il t'a acheté une glace. Apparemment, cette merde se boit à la paille. Tu prends le pot de tes deux mains, et tu mets le tube de plastique dans ta bouche. Tu aspires. C'est... Bon. Tu ne vas pas mentir, pourquoi tu mentirais ? C'est une perte de temps. La glace est délicieuse. Cela dit, tu penses continuer à la manger à la cuillère, car il ne t'as pas fallu cinq minutes avant de percer la paille.

-Fuck !...

Tu poses la glace, et en retire la paille. Il faut toujours que tu détruises ce genre de truc, ce qui t'énerve encore plus. Ces gens ne pensent jamais aux personnes comme toi qui ont des problèmes dentaires. Heureusement, tu avais anticipé, et pris une cuillère avant de t'asseoir. Le goût de la glace au café te calme, ne serait-ce que très légèrement. Tu reposes ton regard sur l'horreur multicolore de ton ami, et décide enfin de commenter celle-ci.

-J'espère au moins que cette merde est bonne, à défaut de ressembler à de la chiure de licorne.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Sam 16 Juin - 0:14

Dave: Paie une glace à Karkat


Tu le fixais toujours, paille en bouche. Jamais tu ne finirais cette phrase, elle n’était pas destinée à avoir une suite. Son but, c’était simplement de l’énerver. Et comme d’habitude, ça n’avait pas raté : tu avais du talent dans ce domaine. Tu le regardais boire sa boisson, et avoir quelques problèmes avec sa paille… Ouais, y a pas à dire les mecs ici pensaient pas à tout. Puis ta réflexion parti au-delà de ça. Qu’est-ce qu’il se passait quand Karkat se mordait la langue ? Est-ce que ses dents pouvaient remplacer un couteau ? Est-ce qu’elles pouvaient servir pour se défendre ? Genre, un gars qui arrive par surprise et tente de le kidnapper ou une connerie flippante du genre et bam, la scène devient encore plus flippante car le Cervirald lui plante ses dents pointus dans le bras tel un requin-

T’avais beaucoup trop d’imagination, mais c’était badass comme scène. Même pas sûr que le brun réalisait tout son potentiel avec ce que celui-ci pensait sûrement être un truc grave chiant dans la vie courante (c’était le cas). Tu t’arrêtas de boire on entendant sa question.

- C’est pas mal du tout, c’est très sucré puis juste après ça a un goût acidulé… Genre un peu comme une surprise tu vois. Wow le papier est beau, puis t’ouvres le paquet et à l’intérieur t’as des chaussettes. Ouais c’est un peu pourri, mais ces chaussettes tu vois elles sont belles donc spéciales. Puis elles te tiennent chaud l’hiver. Sauf que tu réalises que des chaussettes épaisses ça sert à rien puisque tu vis au motherfucking Texas : l’hiver ça existe pas là bas. Puis après tu découvres dans un autre paquet que t’as reçu ta lettre à Iluukan et que tu pars au Canada. Et putain au Canada il fait trop froid parfois - je décède un peu parce-que j’aime le soleil, mais je suis heureux en tant qu’Albinos- et bah mes chaussettes, elles sont graves utiles. Alors merci, personne qui a pensé à m’acheter des chaussettes chaudes bien swag. Même si personne les verra dans mes bottes. Et la tienne ?

Sur ces mots de sagesse, tu continuas à boire. T’en prendrais pas tout le temps, mais c’était vrai qu’il était bon, ce Frappuccino.

© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Sam 16 Juin - 0:42

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat : reste la bouche ouverte comme un poisson débile.

Quelle putain de bonne idée. Ca te permet d'absorber l'air nécessaire pour survivre. C'est dur, parfois, de respirer, surtout quand ton souffle est coupé par le trou noir qu'est l’intelligence de Strider. Tout ton espoir pour l'humanité y est aspirée puis détruire, alors que tu n'en avais déjà pas beaucoup. Tout comme toi, il ne ferme pas la bouche non plus : sauf que lui, c'est pour déblatérer connerie sur connerie. Tu es habitué à ses réponses bien trop longues, ses métaphores aussi grandes que ton mépris pour à peu près tout. Mais ça n'empêche rien à ton exaspération.

-Strider.

Il attend ta réponse, sirotant sa glace avec sa pokerface habituelle.

-Tu parles trop.

Tu continue de boire ta boisson sans lui répondre pendant un certain moment. Sip. Tu essaies de sentir un peu mieux le goût, pour mieux décrire, puis tu te lances dans son petit jeu.

-C'est... Bon. Surement moins sucré que le tiens, mais ça reste vraiment pas mal. C'est toujours étrange de sentir le goût du café avec quelque chose de froid. Tu inspires. Here it goes. C'est comme d'être habitué à une certaine bouillotte : tu la chérie avec toi lors de l'hiver car c'est vrai qu'on se les caille ici avec la putain de neige. Mais venu l'été, quelqu'un a l'idée pas si conne de la mettre au frigo, et soudainement ça devient un truc gelé et rafraîchissant. Tu la prend dans tes mains et ton premier réflexe et de sursauter comme une fillette car c'est une nouvelle sensation, et tu redécouvre ta bouillotte, comme tu redécouvrirais un ami d'enfance après quelques années de séparation, pour soudainement se rendre compte que c'est un putain de sorcier.

Tu goûte à nouveau la glace.

-Ca a le goût de café froid, j'aurais pu aussi dire. Mais je dois bien de donner un exemple d'à quel point tu peux être chiant à tourner autour du pot comme ça.

Tu le regardes un peu, puis, avec ta cuillère, tu saisis un peu de glace au café, et lui tend. Quoi de mieux que de lui faire goûter pour qu'il comprenne le goût ? Tu réalises qu'en effet, il en a surement déjà mangé, vu qu'il est celui qui t'a conseillé d'en prendre. Mais est-ce que tu en as quelque chose à foutre ? Non. Tu n'en a jamais rien à foutre. Tu es ce mec un peu motherfucker qui avance dans la vie en poussant les gens sur son passage, avec des lunettes de soleil métaphoriques, car tu ne mettras jamais de lunettes de soleil si il n'y a pas de soleil. Seul les douchebag font ça, ou les albinos. Ou ceux qui sont les deux à la fois, comme ton ami.

De toutes manières, un goût, ça ne se retient pas vraiment, si ? Ca ne peut pas lui faire du mal de goûter à nouveau. Et qui sait, peut être te laissera t'il approcher de sa chiure de licorne ? Tu aimerais savoir quels sont les réels ingrédients de ce truc. Tu es comme un biologiste qui tente de deviner les composant d'une connerie nucléaire. La curiosité est ton moteur.

-Pour une fois cela dit, je ne vais pas demander de fermer ta gueule, mais plutôt de l'ouvrir. Fait un grand "Ah", l'avion arrive. Et si tu décides de t'étouffer avec, ce sera tant mieux pour moi comme pour toi.

Tu conclus ta phrase d'un sourire plein de dents pointues, les sourcils froncés. Tu es le roi du smirk. Surement une des seules choses dont tu peux être fier.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Mar 26 Juin - 22:21

Dave: Paie une glace à Karkat


Tu savais que tu parlais trop, mais quand en avait tu eus quelque chose à foutre ? Jamais. Le brun met un moment à répondre à ta question, et si tu n’avais pas la paille en bouche tu lui aurais dit de se bouger un peu, tu devenais impatient. Puis, vint le monologue que tu redoutais. Tu entends vaguement les mots, et en gros, son café est bon. Et putain, est-ce que tes métaphores étaient aussi chiante ? Sûrement oui, puisque tu ne t’écoutais jamais parler. Et que c’était apparemment un exemple pour te montrer justement à quel point c’était chiant. C’était assez convaincant. Est-ce que tu allais arrêter pour autant… ? Nah. Le voilà que le Cervirald recommençait avec ses clichés romantiques merdiques et te tendis une cuillère de sa glace, que tu avais déjà goûté mainte fois. Tu le fixais derrière les verres teintés, tes yeux posés sur son smirk. Ouais bon il était seulement question de manger, les baisers indirects c’était surcôté et tout le monde s’en battait les steaks parce-que tu vivais et respirais la règle du no homo que tu pris soin de rappeler.

- No homo. Et fuck you je ferais pas le bruit d’un stupide avion. Je suis une machine à voyager dans le temps moi.

Dis-tu d’une voix neutre alors que tu te penchas pour prendre la glace en bouche et… Tu sentais pas grand-chose à cause de ton autre glace. C’était même… Un mélange assez bizarre d’acide et d’amertume le tout étant sucré. Tu ne savais que penser et haussa les épaules.

- C’était mieux dans mes souvenirs à cause de cette glace radioactive... Tu en veux ?

Allait-il accepter de manger ce…truc multicolore et bien chimique ? Aucune idée, mais au moins t’avais demandé.



© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Mar 26 Juin - 22:54

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat : Soit satisfait de ta petite manipulation mentale.

En donnant un peu de ta glace à Strider, tu avais réussi à obtenir un peu de la sienne. Du moins, tu allais l'avoir. C'était fascinant, à quel point parfois, les réactions humaines étaient rendues prévisibles par la notion de politesse. Tu proposes, il propose aussi. Si tu avais demandé directement, il se serait surement moqué de toi pour avoir insulté sa glace et en avoir ensuite voulu. De plus, tu aurais affiché ta curiosité de manière assez honteuse, sachant que tu étais Karkat Vantas, le type qui n'en avait rien à foutre de quoi que ce soit. Strider et toi étiez ceux qui battaient le plus de couilles possible, "no homo" bien sur.

Ce n'est pas que le concept de toucher des couilles te dégouttait, mais le concept de toucher des couilles te dégouttait en plus de te faire vomir rien qu'à l'idée. Tu mis cette pensée idiote et bien trop imagée à ton goût de côté, afin d'offrir ta réponse.

-Bien sur que j'en veux : j'ai envie de mourir le plus vite possible par radiation. Je ne suis même pas sarcastique.

Tu regardas la glace du coin de l'oeil. Tu te demandais vraiment ce qu'il pouvait y avoir dedans. C'était multicolore, mais surement ça ne pouvait pas être plusieurs arômes mélangés : une espèce de glace pomme, banane, abricot, fraise, menthe, et autre connerie faussement végétales mais surement bien chimique dans ce cas présent ? Cette question était beaucoup trop longue. Et la réponse semblait particulièrement évidente. Ca allait surement être un mélange affreux de colorant, mais seulement un seul goût non-identifiable. Tu avais tendance à détester les trucs multicolores : pourquoi ne pas montrer quelques choses d'uni à la place ? C'était bien plus agréable à regarder. Mais tout le monde semblait apprécier ce genre d’esthétique, tu te demandais toujours pourquoi.

-Marqué sur ma tombe : "Karkat Vantas, étouffé par une chiure de licorne. Son dernier mot : "Fuck".

Tu décidas alors de tendre ta cuillère jusqu'à la glace tant insultée, mais t'arrêta juste avant d'y enfoncer le couvert, regardant ton rendez vous dans les lunettes. C'était ta manière de demander si tu pouvais en effet lui prendre un peu de nourriture. Bien sur, il t'avait fait la proposition. Mais on ne savait vraiment jamais avec les Strider. Et si il avait demandé par ironie, ou pour la pure joie de se foutre de ta gueule ?

Tu hésitais presque à lui prendre de la glace directement sans lui laisser le temps de refuser, en signe de gros fuck pour sa gueule. Mais pourquoi se venger de quelque chose qui ne s'était passé que dans ton esprit ? Il ne t'avait pas refusé la glace. D'ailleurs, cela faisait quelques secondes que tu le fixais, et qu'il ne disait rien. God, c'était si awkward. Vous étiez les chevaliers du cringe, tu en étais certain.

Tu pris la décision de masquer ton hésitation avec une petite diversion.

-A moins que tu es une meilleure idée d'épitaphe ?



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Ven 29 Juin - 22:46

Dave: Paie une glace à Karkat


Mourir par radiation paraissait être une putain de mauvaise idée. Même : mourir tout court était une mauvaise idée. Tu n’aimais pas y penser. Tu évitais l’idée de ta mort le plus possible, tout en montant parfois des scénarios dans ta tête : tu serais celui qui se sacrifierait sans douter pour tes amis et ta famille. Mais bon, tu devais admettre qu’un épitaphe avec ce genre de débilité était beaucoup trop amusant. Qu’est-ce que tu écrirais sur la tienne ? Un truc ironique, pour rester fidèle à toi-même.

Vous vous fixiez, Karkat et toi. Le brun avait sa cuillère au dessus de ta glace et… Mais qu’est-ce qu’il foutait ? Pourquoi c’était si gênant ? Et putain, pourquoi il mettait pas sa cuillère en plastique merdique dedans et manger ?  (Ca pouvait ressembler à une métaphore dégueulasse que BRO pouvait faire, et qui te dégoutait fortement. Sauf qu’il n’usait jamais de métaphores.).
Vantas choisit de masquer ce moment de gêne pur par une question qui faisait appel à ton imagination.

- Ci-gît Karkat Vantas étouffé par une chiure de licorne, ami d’enfance du connard qui est mort de la radioactivité de celle-ci et enterré trois allées plus loin.

Non, tu n’aimais vraiment pas t’imaginer gisant six pieds sous terre, mais l’idée de cette épitaphe était tellement débile que tu pouvais passer outre.

- Maintenant goûte la avant qu’elle ne fonde ou nous explose à la tronche telle une bombe dans ces séries d'espionnage à la con.

Ou juste par peur d’avoir affaire à un autre moment de silence gênant. Et parce-que tu aimerais continuer à la manger, aussi.

© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
— Cervirald
avatar

ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 709
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Ven 29 Juin - 23:42

Karkat : va en ville manger une glaceft. Dave Strider



==> Karkat : Meurt étouffé par une chiure de licorne.

Non, ce serait ridicule. Vous savez bien tous les deux, l'un autant que l'autre, que cette pauvre glace ne tuera personne en réalité, ou bien Strider aurait été la première victime. Tu rapproches donc la cuillère de tes lèvres, certain que cette journée ne sera pas la dernière de ta vie, non sans lancer une remarque désagréable avant d'enfin manger. Les remarques désagréables sont ta marque de fabrique. Ta façon de respirer. Serais-tu Karkat Vantas sans une remarque désagréable ? Non.

-Épitaphe trop longue, Strider. Tu as vraiment pensé que j'aurais assez d'argent pour me payer une tombe de trois putain de kilomètres ?

-Goûte la avant qu’elle ne fonde ou nous explose à la tronche telle une bombe dans ces séries d'espionnage à la con.

Geez, way to be fucking impatient, Strider. Tu lui offre l'expression la plus grognonne que tu ais en store, avant d'avaler la nourriture froide. C'est... Étrangement bon. Très acidulé, mais ce n'est pas pour te déplaire. Ca te rappelle ces espèces de bonbons en gélatine que tu adorais manger quand tu étais gamin dans la cours de récréation. Cela ne te dérangerais même pas qu'elle t'explose dans la bouche "comme une bombes dans ces séries d'espionnage". C'était vraiment délicieux.

Les glaces de Stardust étaient vraiment sous côtées.

-Mouais. Ca passe.

Tu tentais de maintenir ton air sérieux et intéressé. Tu avais critiqué cette glace, tu lui avais limite chier dessus, traité de merde, et voila que tu appréciais manger la merde en question. Tu venais presque de t'insulter de scatophile, et c'était particulièrement dérangeant. Cela dit, ton visage était bien plus lisible que celui de ton camarade.

Tes yeux s'étaient mit à briller légèrement une fois la douceur gelée en bouche, et tu t'étais retrouvé à loucher légèrement sur la cuillère, tes sourcils se redressant légèrement face à la surprise. Tu avais mis bien trop de temps à savourer le dessert avant de donner ton jugement à voix haute. Ta surprise, bien que rapide avait du se voir. Tu adoptas la technique Tsundere du changement de conversation, poussant la glace vers son propriétaire originel qui semblait attendre de pouvoir finir son achat, et qui n'en avait surement rien à foutre de tes états d'âme intérieur.

-Je te rends ton crachat de télétubbies, j'ai ma glace au café à finir.

Reprenant la cuillère que tu avais aussi repoussé avec la glace comme un idiot -oops-, tu te mis à dévorer ta propre coupe bien plus rapidement qu'avant, par gêne. Le café te semblait plus amer qu'auparavant, ce qui était surement à cause de la glace que tu venais de manger juste avant. Mais cela restait bon. Le goût du café était toujours bon. Il te rappelait ces heures interminables, en vacance, à quatre heures du matin, sous la chaleur du Texas, à écrire tes fanfictions avec une tasse de caféine au lait. Petit à petit, tu avais ajouté de moins en moins de lait, et tu étais devenu addict au goût comme à la sensation que le produit avait sur toi.

Tes battements cardiaques augmentaient, allant au rythme de ton excitation et de ta nervosité constante. Dans ces moment là, tu tapais sur les touches de ton ordinateur avec, presque, l'intention de détruire ces dernières, l'intention de détruire les pauvres types à qui tu écrivais de longs paragraphe d'argumentations et d'insulte. Tu les trollais pendant de longues soirée, de longues nuit. Et tu adorais les troller avec ce battement de coeur, le sang qui passait rapidement dans tout ton corps, et le goût du café dans ta bouche. Tu te sentais le maître du monde.

Il arrivait que tu regrettes le matin venu. Mais le goût du café te rappelait surtout ces petits moment à te sentir Dieu.

Est-ce que tu te sentais Dieu en mangeant cette glace, cela dit ?

Absolument pas.

Dave Strider avait la fâcheuse manie et la merveilleuse bénédiction de ne jamais être énervé par tes insultes, de ne jamais s'offusquer pour elles. Les seules personnes, d'ailleurs, qui arrivaient à devenir tes 'amis' étaient celles qui n'en avaient rien à foutre.

Finissant ta glace, tu remerciais intérieurement le ciel pour l'existence du blond en face de toi.



ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
— Lupy
avatar
Why
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 198
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider] Mar 10 Juil - 23:04

Dave: Paie une glace à Karkat


Tu pouvais voir à sa réaction que la glace lui plaisait – il s’attendait à ce que ce soit dégueulasse, et c’était compréhensible -  mais il ne l’avouera jamais. Qu’importait, ça t’amusais de le voir faire autant de manières. Comme aurait pu dire ton frangin « on dirait un putain de tsundere ». Avant que tu ne puisses rire de cette expression si weeaboo, il te rendit ton « crachat de teletubbies », et, ok la comparaison était autant bien trouvé que drôle. Tu ricanas en réponse et continuas à manger, après que Karkat ait récupéré sa cuillère.

Un silence s’était installé alors que vous finissiez vos glaces respectives, toi, balançant tes jambes dans le vide. Il y avait toujours ce sentiment e confort quand tu étais avec lui. C’était toujours agréable d’être accompagné de quelqu’un qui te comprenais, malgré toutes les couches d’ironie sous lesquelles tu pouvais te cacher. Ce qui était en même temps dérangeant, car tu ne pouvais pas tout lui cacher, et être ainsi exposer était un signe de faiblesse que ton frangin t’aurais sûrement fait regretter d’une manière ou d’une autre. En vrai, tu t’en foutais pas mal de ses punitions à la con. La vrai gêne, c’est que c’était gênant (wow no shit Strider).  Tu étais content de l’avoir à tes côtés.

Tu décidas de garder le contenant en plastique. Ton don te donnais envie de collectionner des tas d’objets, ils étaient pour toi comme un album photo : pleins de possibles souvenirs. Peut-être que tu allais t’en débarrasser quand tu te rendrais compte que cela ne fonctionnerai pas – en quoi manger une foutu glace serait important – mais tu préférais en être sûr. Et puis, cela te permettait de chercher et trouver les limites.  

Au chemin du retour, les conversations furent diverses. Tu trouvais une source d’amusement en
chacune d’elle, et bien sûr, ne ratait pas une occasion pour tes métaphores merdiques, auxquelles le brun répondait de la même manière. Vraiment, tu aimais Karkat.
No homo though. Jamais homo.


Si seulement tu savais l’ironie de cette phrase.


© 2981 12289 0



Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider]

[02/06/2018] Karkat : Va en ville manger une glace. [Ft. Dave Strider]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville de Bloombury :: Bars et restaurants :: Stardust-
Sauter vers: