Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
"Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile]
 :: Ailleurs :: Monde
Ursirre
Image du profil : "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Unknown
"Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Giphy
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 306
Hanzo Shimada
Image du profil : "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Unknown
"Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Giphy
ϟ Œuvre : Overwatch
ϟ Parchemins : 306
Sujet: "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile]
Lun 15 Juil - 17:59
                    
Curiosity killed the cat

Hanzo Shimada & Dirk Strider

Les rires de quelques élèves se faisaient entendre à l’approche du jardin de la villa. Vraisemblablement, tout le monde ne profitait pas de la journée pour aller se balader sur la côte. Hanzo, qui revenait tout juste d’une petite promenade, ne pouvait pas les blâmer. Après tout ce n’était que le début des vacances et le bâtiment en soi regorgeait d’activités intéressantes à faire avec ses amis et s’en accaparer tandis que la majorité des élèves se promenaient en ville ou à la plage s’avérait être une excellente idée afin de pouvoir en profiter plus librement. Peut-être irait-il même y faire un tour avec Laurent ou Francis quand l’un des deux serait libre.

Tandis qu’il songeait aux potentielles activités à tester avec les deux Français, le japonais se dit qu’il devrait peut-être laisser un message au plus vieux des deux. Après tout, ils avaient parlé de voler sa couronne de roi d’Ilukaan à Francis et il était grand temps de commencer à mettre en œuvre leur plan machiavélique (du moins, c’est très certainement l’adjectif qu’utiliserait le Cervirald en se rendant compte de la disparition de sa trop précieuse couronne.).

Cependant, petit problème, au moment où sa main se posait sur les poches avant de son pantalon, Hanzo ne pût que constater que son portable n’était pas dedans… Impossible qu’on le lui ait volé, il ne s’était pas baladé en ville et n’avait croisé personne sur sa route, et ses poches étaient trop profondes pour que le téléphone puisse être tombé par terre. …Peut-être l’avait-il tout simplement oublié au dortoir ? Ne se trouvant qu’à quelques mètres, le jeune homme se décida à aller voir, cela ne lui coûtait pas grand-chose de toute façon. De plus, peut-être que Laurent serait lui aussi dans leur chambre commune, les chances étaient minces, mais cela valait le coup de tenter, ce serait faire d’une pierre deux coups. Sans y réfléchir plus que cela, le japonais se dirigeât d’un pas tranquille vers la villa.

C’est quelques minutes après qu’Hanzo pénétrât dans le dortoir. Pas de Laurent en vue, ce qui ne l’étonna pas plus que ça, car après tout, c’était le milieu de l’après-midi, le blond se trouvait sûrement dehors en train de profiter de son temps libre. Il crut un instant être seul dans le dortoir… Avant de se rendre compte que si, il y avait bien quelqu’un dans la chambre partagée, mais définitivement pas la personne qu’il recherchait. Bien que les deux partagent la même chevelure blonde, la ressemblance avec Laurent s’arrêterait là. Dirk.. Strafer ? Strifer ? Oh, Strider ! Voilà ! Pas vraiment quelqu’un qu’il connaissait très bien, il devait avoir un an de plus, peut être deux, le japonais ne s’en souvenait pas vraiment. Plusieurs fois, il l’avait croisé dans les couloirs de l’école ou dans la salle commune de la maison de l’ours, mais jamais ne s’étaient-ils réellement adressé la parole. Jusqu’à il y a deux semaines tout du moins, le hasard ayant fait qu’ils se retrouvent tous les deux dans la même chambre pour les deux mois qui allaient suivre. Hanzo n’en n’avait pas grand-chose à faire pour être tout à fait honnête, ne connaissant pas vraiment le bonhomme. C’est à peine s’ils avaient vraiment échangé quelques mots jusqu’à présent. Mais bon, autant être poli, c’était la moindre des choses. Il toussota légèrement pour annonce sa présence (et éviter de trop surprendre son nouveau colocataire) avant de lâcher un « Bonjour » tranquille.

Faute d’avoir trouvé le français, il profita de sa présence dans la chambre pour récupérer le téléphone qu’il avait oublié de prendre en sortant tout à l’heure. Le trouver fût vite fait, (Hanzo étant quelqu’un de particulièrement organisé), le portable étant tout simplement resté branché sur la prise électrique, chargeant indéfiniment le temps que quelqu’un le récupère. L’objet fut rapidement glissé dans l’une de ses poches, le japonais s’apprêtant à sortir de la chambre.

Il jeta alors un dernier coup d’œil à ce que faisait Dirk. Et il fallait le dire, sa curiosité fut tout de suite piquée. Hanzo l’observa quelques instants, immobile, avant de finalement se décider à approcher en silence afin de mieux voir ce que l’autre Ursirre faisait, et ce, sans le déranger. Il n’était pas pressé après tout.
[/size]
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 15
Dirk Strider
Image du profil : "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile] Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 15
Sujet: Re: "Curiosity killed the cat" ft.Dirk Strider [15 juillet - Sicile]
Mer 24 Juil - 14:24
                    
Curiosity killed the cat

Dirk
Strider

Hanzo
Shimada

Tu étais actuellement en train de bosser sur Honeylock, le robot-peluche que tu faisais avec l’aide de celle que tu considères comme ta meilleure amie, Terezi. Alors que la rousse avait fait la peluche qui contiendrait la partie robotique, toi, tu t’étais simplement occupé de faire la partie robotique du robot, et actuellement, tu étais en train de travailler, très calmement, sur ton ordinateur, à l’intelligence artificielle du robot. Pour le moment, il était assez stupide, marchant aléatoirement et ignorant les obstacles, fonçant ou tombant dedans. Ce n’était pas ce que tu voulais, et, on ne va pas se mentir, tu étais motivé par tout ce que Terezi a pu te dire qu’elle voulait que tu fasses. Si tu y arrivais, ce serait véritablement une pépite, le meilleur travail que tu n’aurais jamais fait de toute ta vie. Ce n’était pas dur, en même temps, parce que pour dire vrai, tu n’avais pas fait beaucoup de choses grandioses dans ta vie, robotiquement parlant.

Enfin, là, tu avais tout fait pour t’isoler ; tu étais cloîtré dans ta chambre, assis sur une chaise avec ton ordinateur portable sur tes genoux, et Honeylock déposé sur la table juste devant toi, accompagné d’une série de pièces mécaniques, dont quelques capteurs. Tu pensais même que tu allais passer encore quelques temps avant de sortir à nouveau, trop captivé par le boulot que tu avais à faire ici. En fait, tu étais tellement occupé et distrait que tu n’as même pas pris le temps de saluer la personne qui venait de rentrer dans ta chambre, qui, au vu de ses bruits de pas, ne semblait pas s’intéresser à ce que tu faisais. Ou peut-être que si, mais de loin, et tu t’en fichais pas mal, à vrai dire. Tu pourrais même, s’il s’approchait, en profiter pour un peu te la péter avec tes connaissances en robotique que peu de gens parmi tes connaissances n’égalent.

Bon. Il commençait à prendre son temps, là. Il s’était arrêté de marcher, et il n’avait même pas fermé la porte s’il était sorti silencieusement. Tu poussas un soupir, et te décidas finalement à tourner la tête, pour directement, juste derrière toi, apercevoir Hanzo Shimada, un de tes partenaires de chambre de cette année. Tu sursautas tant que tes lunettes en manquèrent de tomber, jusqu’à ce que tu les replaces.

«Hey, mec. Tu m’as fait peur, t’as pas idée.»

Tu lui adressais ces mots avec une voix blasée, monotone, en te grattant un peu l’arrière de la tête. Tu finis par te retourner et continuer à bosser, accoutumé à l’idée qu’il serait là, même si sa présence te rendait tout de même assez mal à l’aise. Tu lui adressais quelques regards en coin, jusqu’à finalement t’arrêter de travailler pour t’avachir sur ta chaise en déposant ton ordinateur sur la table, à côté d’Honeylock.

«T’es vraiment si curieux de savoir ce que je fais ?»

Voir le profil de l'utilisateur            
Sauter vers: