Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Un dragon peut en cacher un autre [Norvège] || ft. Harold Haddock
 :: Ailleurs :: Monde
Strixyst
Image du profil : Un dragon peut en cacher un autre [Norvège] || ft. Harold Haddock 81c60410
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 9
Agathe S. Edda
Image du profil : Un dragon peut en cacher un autre [Norvège] || ft. Harold Haddock 81c60410
ϟ Œuvre : OC
ϟ Parchemins : 9
Sujet: Un dragon peut en cacher un autre [Norvège] || ft. Harold Haddock
Dim 14 Juil - 15:41
                    
Le soleil faisait doucement taper ses fins rayons sur la fenêtre de chambre d’Agathe, elle était entrain de récupérer de son voyage de retour : c’était enfin les vacances d’été.
Elle était rentrée de la veille, un peu déstabilisée par le soleil de minuit elle se coucha à dix-neuf heures pour se réveiller à cinq heures du matin, son père l’avait autorisée à l’accompagner à la réserve de Norvégiens à crête, enfin elle allait pouvoir appliquer ce qu’elle avait appris à Ilukaan et prouver à son père qu’elle avait l’étoffe et la carrure pour suivre ses traces.

Il est un peu perturbant de s’endormir et de se réveiller avec le soleil, Agathe n’avait plus l’habitude de ces fameuses périodes où le soleil ne se couche pas et n’y pensant pas, elle avait oubliée de fermer ses rideaux. Râlant et se retournant, elle remonta sa couette jusqu’en haut de ses oreilles, elle ne pensait pas que son père l’enverrait au travail du lendemain de son retour, quelle idée, elle qui voulait profiter de la bonne cuisine de sa mère …

« - Le petit-déj’ ! »

Juste avec cette pensée elle était déjà redressé sur son lit, s’essuyant les yeux encore embrumés par le sommeil, il fallait qu’elle se prépare pour enfin déguster la cuisine qui lui avait tant manquer au Canada, rien n’était comparable à ce que sa mère préparait, même pas la nourriture préparée comme par magie.

Elle poussa doucement son rat Fenrir du doigt qui était endormi dans un tas de peluches, il avait pris l’habitude de dormir avec elle, se mettant en haut du matelas pour éviter de finir écraser par une Agathe un peu trop remuante. Au contact de son doigt il ouvrit doucement les yeux et se mit à bailler, le retour avait été un peu difficile pour lui aussi, Agathe sourit et le laissa monter sur elle pour avoir son câlin du matin.

Sa malle était éventrée en plein milieu de sa chambre, des vêtements, des livres, des potions, étaient étalés dans ce somptueux désordre, Agathe attrapa son nécessaire de toilette et fila sur le palier séparant sa chambre de la salle de bain, Fenrir sur son épaule. L’atmosphère chaleureuse de sa maison lui manquait tous les ans : le bois fort présent dans sa maison éblouissait l’espace de son rayonnement doré par le soleil, une douce effluve sucrée venait du rez-de-chaussée et elle entendait ses parents s’atteler à leurs tâches quotidiennes, elle sourit et entra dans la salle de bain pour se préparer, son père lui avait préparé quelques affaires pour la journée : des gants en peau de dragon ainsi que des lunettes de protection, en effet il n’est jamais bon d’avoir une poussière dans l’œil au moment de devoir maîtriser un dragon.

Enfin prête, elle descendit les marches avec Fenrir dans les mains, il avait eu le droit aussi à sa toilette matinale, gentiment effectuée sur le lavabo, comme à son habitude. Agathe se lança sur une des chaises de la cuisine, le soleil illuminait déjà toute la pièce ce qui lui conférait une véritable aura de bienfaisance, il faisait bon vivre dans cette maison !

Sa mère était entrain de préparer du saumon qu’elle avait fumée pour le retour d’Agathe, celui-ci étant accompagné de knekkebrød ainsi que de brunost et de confiture aux fruits rouges maison. Le ventre d’Agathe hurlait littéralement de famine, tout cela lui avait manqué, en ramenant son assiette sa mère lui déposa un tendre baiser sur le front accompagné d’un sourire radieux, elle lui ramena aussi un pichet de jus d’orange frais.

« - Ne boit pas tout ! Ton père est sortit pour le bois, il ne va pas tarder à arriver. »

Effectivement, alors qu’Agathe dégustait le saumon, son père entra les mains chargées de bois coupé, il les rangea dans une boîte à côté de la cheminée et vint s’asseoir à table après avoir pris sa fille dans les bras, recevant la même assiette.

Tout trois mangeaient joyeusement tout en parlant de la journée à venir, Fenrir était assis entrain de déguster le même petit-déjeuner en plus petite quantité et sans saumon, il avait l’air de tout comprendre et on pouvait même croire qu’il opinait du chef à certains moments, c’était vraiment un rat intelligent.

Après avoir mangé il fallait partir pour le travail, la mère d’Agathe était chargée de garder Fenrir pour la journée, après tout il ne pouvait pas risquer de se faire griller par un dragon un peu trop furieux, il a fallut un peu de temps à Agathe pour s’en séparer et enfin elle et son père purent partir jusqu’au portoloin, qui était à l’abri des regards dans l’atelier situé derrière la maison, il s’agissait d’un arrosoir.

Au moment de partir Agathe serra la main de son père, ayant un peu d’appréhension quant à la sensation que pouvait laisser ce genre de voyage, son père la rassura avec un sourire, après tout ils pouvaient partir en se tenant la main, cela ne posait aucun problème, ni une ni deux il empoigna l’arrosoir et ils partirent dans un décollage circulaire qui ne manqua pas de faire crier Agathe.

Quand elle ouvrit les yeux ils étaient arrivés dans les montagnes encore enneigées, ils étaient dans un cirque glaciaire caché de tous, autour d’eux s’affairaient d’autres sorciers, il y avait beaucoup d’espace et malgré le froid constant il y avait des zones d’herbe et d’arbre feuillu, sa nausée du voyage fût rapidement effacée par l’excitation qui l’envahissait, elle frissonnait de hâte et de joie, le sourire jusqu’aux oreilles.

Son père la présenta aux membres de son équipe et il lui expliqua son planning : elle allait nettoyer les enclos lors des sorties des dragons toute la matinée et l’après-midi elle allait faire de la paperasse administrative pour mieux comprendre le fonctionnement de la réserve. Bien que très frustrée, elle pouvait comprendre les tâches qu’on lui avait attribuée : elle ne pouvait pas directement être confrontée à un Norvégien à crête dès son arrivée, elle devait d’abord faire d’autres tâches et observer les autres sorciers, elle devait apprendre les soins basiques des dragons ainsi que leur comportement, c’est pour cela qu’après elle serait en contact avec les bébés qui n’étaient pas aussi agressifs que leurs aînés.

Après tout, on ne s’occupe pas d’un dragon comme d’un chien, on ne le sort pas à la laisse et on ne lui apprend pas à donner la patte.
Voir le profil de l'utilisateur            
Sauter vers: