Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Personnel
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Crowley Taggart
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Sujet: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Sam 13 Juil - 2:30
                    
Taggart Crowley | Canon
POSTE : Jardinier.
DIRECTION DE MAISON : Non.
ANIMAL DE COMPAGNIE : Aziraphale.
BAGUETTE : Aubépine, plume de phénix, 27,30cm, un peu souple.
PATRONUS : Anciennement un Anaconda. Depuis quelques années il se trimbale une Colombe. (Il la fusille du regard à chaque fois mais au fond... Il l'aime.)
ODEUR DE L'AMORTENTIA : Un clair mélange d’odeur de fleur dans une serre. Une odeur de Cologne particulière. L’odeur du cuir de sa voiture.
REFLET DANS LE MIROIR DU RISÉD : Il est aux côtés de ceux qu’il aime (une personne donc), avec une musique ambiante (de Queen) et de l’alcool, c’est une joie permanente dans une fête sans fin. Ses parents et douze frères et sœurs ne sont pas présents.
ÉPOUVANTARD : La disparition de tout ce qui compte pour lui, ça le terrifie à un point assez inimaginable, bien souvent sous une grande marée. L’Apocalypse, le Déluge quoi.
FAMILLE : / (Mais ça peut totalement changer, il a douze frères et sœurs hein.)
Crowley Taggart

— Good Omens.

37 ans.Sang-Mêlé.Agenre.Britannique.
« I don’t wanna die, I sometimes wish I’d never been born at all. »

NOM : Blair. Taggart.
PRÉNOM : Crawly. Crowley.
SURNOM : Crow, Crawly, Le Serpent, l’enfant du démon (étant gamin, des adultes de son village principalement) pour devenir simplement Démon. Crolwey quand Aziraphale est bourré, fatigué, souvent à l’écrit. Il y en a un dernier dont personne n’est au courant : Nounou Astaroth.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 1 avril 1982, dans un village paumé d’Écosse.
LANGUES PARLÉES : Anglais, la langue des signes britannique et le sarcasme.
DON : Tenter les gens à faire des conneries et foutre le bordel. Également Fourchelang.
YEUX : Un espèce de mélange entre du vert et du marron, ce qui donne presque de l’orange voire du doré-jaune avec beaucoup de soleil. Toujours caché derrière ses lunettes sombres.
CHEVEUX : Roux sombre.
TAILLE : 1m84.
POIDS : 70,03 kilos.

Liste des headcanons
Crowley est fan de Queen, et n’a pas aimé le film. — Crowley danse souvent, mais personne a dit que c’était bien. — Crowley considère que le genre c’est sociétal. — Crowley est donc agenre mais utilise le masculin pour faire plus simple. — Crowley a des plantes, qu’il terrifie, elles sont magnifiques. — Crowley sait réellement bien s’occuper des plantes. — Crowley fait tellement peur à ses plantes que les mandragores ne crient pas avec lui (il peut crier bien plus fort qu’elles). — Crowley leur insuffle en fait la « peur de Dieu » (ou de lui-même) pour qu’elles soient aussi belle. — Crowley a eu fait une sérieuse allergie à de l’eau bénite ( même si ce n’est techniquement pas cela c’est ce qui est écrit dans son carnet de santé). — Crowley déteste la magie moldue. — Crowley possède une Bentley datant de 1926. — Crowley est un véritable chauffard. — Crowley a une mauvaise vue (myopie sévère). — Crowley a toujours des lunettes de soleil, même la nuit. — Crowley a pleins de paires de lunettes de soleil, elles font aussi lunette de vue. — Crowley ne supporte pas qu’on touche à ses yeux, il faut le forcer à aller chez l’ophtalmologiste ou l'ophtalmologue. — Crowley a peur de finir aveugle. — Crowley a pour but de faire jurer Aziraphale au moins une fois dans sa vie. — Crowley est androgyne, et ne fait aucun effort pour paraître plus l’un que l’autre. — Crowley s’habille avec à peu près tout, les vêtements n’ont aucun genre à ses yeux. — Crowley a pris des cours de cuisine, c’est un véritable chef. — Crowley a deux tabliers, l’un avec écrit « Kiss the cook » et l’autre a « Hell’s Kitchen » écrit en rouge dessus. — Crowley fait beaucoup, beaucoup de cauchemars, ce qui a tendance à le rendre un peu plus grognon. — Crowley n’a appris la lsb que pour emmerder ses frères et sœurs. — Crowley met du vernis noir de temps en temps. — Crowley a un traumatisme avec l’eau, pourtant il est fasciné par la force destructrice de celle-ci, il ne sait d’ailleurs pas nager. — Crowley lance quelques sorts sans baguette mais rien d’important, genre enlever des tâches. — Crowley peut avoir la voix sifflante lorsqu’il fatigue ou qu’il s’énerve. — Crowley aime dormir, il pourrait y consacrer au moins un siècle. — Crowley more like « Fuck this shit I’m out ». — Crowley n’a pas vraiment d’affinité avec les animaux, en particulier les chevaux. — Crowley voit clairement la vie en gris (métaphoriquement parlant, sinon il voit en couleur, il est myope ça suffit assez). — Crowley a des chaussons serpents qui tirent la langue. — Crowley s’entend énormément avec les parents d’Aziraphale. — Crowley fume de temps en temps, n’est pas le dernier pour boire et est celui qui a converti Aziraphale à tout cela. — Crowley a un brumisateur vert un peu transparent bon marché qu'il utlise pour les plantes, il n'y a pas mieux d'après lui (et il a raison). — Crowley n'a pas peur des films d'horreur, il aime même plutôt ça et tout ce qui est censé effrayer (du genre : les maisons hantés ou quoi, ça l'amuse). — Crowley can't and won't sit straight. — Crowley a pour alignement Chaotic Neutral. — Crowley est du profil ESTP.

Côté joueur
PSEUDO : Satan. (Ironiquement oui.)
AVATAR : /
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : C’était après la deuxième étoile et tout droit jusqu’au matin. Neverland. La mort (de ma vie irl).
UN PETIT MOT : J’ai supprimé Morgan pour faire ce connard, effectivement (cela dit pas vraiment non plus). Et désolé pour ceux qui attendait Toshinori (trois personnes) mais peut-être il viendra. Et oui, j’ai fait un mélange de celui du livre et celui de la série en terme physique, je fais ce que je veux de toute façon (non).
CODE DU RÈGLEMENT : Hier.
Physique
S’il y a bien quelque chose dont on ne peut pas qualifier Crowley c’est de passe-partout, d’invisible. Clairement il est la personne qui se fait remarquer physiquement. Que ce soit son style vestimentaire, ses coupes de cheveux aussi affreuses qu’elles soient ou pas nécessairement, voire carrément sa démarche. Crowley est tape à l’œil. Une vieille habitude qui a la dent dure.

Il est plutôt grand, dépassant convenablement la moyenne de son pays sans aucun problème, c’est bien quelque chose qui ne le dérange aucunement, bien au contraire. Se retrouver au dessus des autres n’est qu’un avantage pour se faire remarquer après tout, pourquoi se plaindrait-il de cela. Pour ce qui est de sa corpulence, Crowley n’est pas un fil de fer mais n’est pas un parpaing non plus. Cette fois-ci c’est un juste milieu. Crowley, contrairement à ce qu’il est possible de croire, prend plutôt soin de son apparence, pourtant cela n’est pas visible sans le connaître.
Une moyenne plutôt séduisante qu’il ne cherchait pas spécifiquement. Il n’a jamais cherché a être le beau-gosse de service, il savait attirer l’attention de bien d’autres manières. Toutefois il ne pouvait nier trouver cela déplaisant, il n’était pas hypocrite, cela l’aidait et il savait s’en servir.
Crowley est physiquement androgyne, passant avec aisance d’un genre à l’autre aux yeux des personnes le rencontrant pour la première fois. C’est un amusement sans fin pour lui, il n’a jamais pris un « Eh mademoiselle ! » mal, à la place il souriait mauvaisement avec le plus grand calme qu’il possédait avant de répondre de sa voix la plus grave, faire fuir les relous avait son lot de divertissement.

De son visage ses yeux sont sûrement le plus remarquable, ses iris possèdent un savant mélange entre du vert et du marron, une sorte de orange foncé qui vire au ambré-doré au soleil. Malheureusement, étant myope il a besoin de lunette et pour se donner un style ce seront des lunettes de soleil (qui lui servent de vue). Pourquoi des lunettes de soleil ? Pour cacher les cernes qu’il se tape à cause de ses nombreuses nuit très courtes du fait de ses cauchemars récurrent. Crowley ne souhaite pas montrer cette façade au monde. Dans son attitude nonchalante, un sourcil du même acabit que sa crinière se hausser les verres tombants sur le bout de son nez, il sera possible d’apercevoir ses iris ainsi que tout le jugement présent dans son regard.
Sa chevelure rousse sombre a vécu différents styles au court de ses trente-sept années d’existence, dans l’actualité il les porte court sur les côtés avec une petite longueur sur le devant qu’il coiffe soigneusement avec du gel pour paraître le plus négligé mais cool possible, comme s’il n’avait pas passé dix minutes à obtenir ce résultat le matin même. S’il les laissait pousser il serait possible de découvrir des ondulations naturelles (il les a eu lissé pendant une période).
En restant sur son faciès il y a une autre particularité notable. Ses dents. Parfaitement blanches et alignées, il possède des canines pour le moins pointues. Ce n’est pas un cas bien rare, au contraire, cependant il lui est déjà arrivé de se faire prendre pour un vampire, ce qu’il dément immédiatement, préférant siffler son mécontentement.
Il possède également un tatouage juste devant l’oreille droite représentant un serpent, c’est un tatouage tout ce qu’il y a de plus moldu, ainsi il ne boue pas. Il n’a pas de raison particulière dans ce choix, c’est juste comme cela. (En vérité il y a une histoire avec ses frères et sœurs, il n'en parle pas spécialement, il n'a juste pas trop eu le choix.)

La voix de Crowley est reconnaissable de plusieurs façon. Tout d’abord cet accent à couper au couteau qu’il se trimballe, un écossais pure souche à n’en pas douter. Ensuite tout simplement parce qu’il sait se faire entendre, sans pour autant parler plus fort qu’un autre. Cependant ses gueulantes sont mémorables à tel point que même les mandragores n’osent pas l’ouvrir face à lui, une petite particularité qu’il aime exagérer.

L’androgynie soulignée un peu plus tôt est marquée également dans sa démarche. Il faut dire que celle de Crowley est particulière. Crowley ondule comme un serpent. Comme une apostrophe, comme une virgule, il parade d’un pas tantôt nonchalant, tantôt rythmé, jusqu’à soudain se courber étrangement sur lui-même. Un déplacement serpentin en somme, il en était souvent targué. Rien de bien étonnant, il l’avait travaillé.
Si Crowley n’a pas de genre, les vêtements, à ses yeux, n’en ont pas plus non plus. Cela ne veut pas dire qu’il se balade avec le premier vêtement venu. Il ne fallait pas exagérer. L’amateur de plante prenait un soin tout particulier de son apparence, physiquement comme vestimentairement parlant. Pas question de se vêtir de guenille. Il restera toujours plus le classieux qu’il puisse. Principalement il portera pantalon, chemise, cravate et veste. Les années quatre-vingt-dix n’ont pas eu sa peau, et il niera cette moustache terrible qu’il a eu abordé pendant un temps de son existence. En soit, Crowley portera tout vêtement rehaussant sa stature et lui faisant honneur, bien qu’il ait ses petites préférences. En soit, il peut ressembler à un loubar classieux. Un mélange assez étrange mais qui fonctionne pour lui.

Caractère
La première pensée que les gens ont quand ils rencontrent Crowley est soit « C’est un bad boy », soit « C’était un enfant à problème ». En soit ni l’un ni l’autre, n’a tort.

Crowley n’est pas foncièrement mauvais, il a un comportement de salaud par instant mais c’est seulement son éducation qui lui a pourri la vie. Tous les jours il essaye de s’en détacher le plus possible. A son âge actuel il est assez fier de dire qu’il y est plutôt bien parvenu jusque là. Bien sûr cela revient toujours un peu, par des remarques, des rares actions. Après tout il a au moins trois dons dans la vie : tenter les gens à faire des conneries, être fourchelang et se foutre dans la merde. Il ne saurait les départager. C’est aussi un très mauvais départ dans la vie, on ne peut pas se mentir.

Crowley est pessimiste. Le verre est toujours plus vide que plein chez lui, surtout s’il y avait de l’alcool dedans. Il ne peut pas voir la vie en couleur, tout est toujours voué à l’échec et la damnation. Son éducation sûrement. Pourtant il aura toujours tendance a chercher un moyen de s’en sortir. Pessimiste oui, mais ça ne veut pas dire qu’il a envie de mourir et de se laisser dépérir (dans cet ordre très précis effectivement). Il a un instinct de survie assez fort, plus que compréhensible vu l’environnement qui l’a forgé. Pessimiste pas si pessimiste au final. Plutôt mitigé de la vie qui se décrit comme tel.

Menteur professionnel mais honnête dans l’âme. Il décèle toujours quand on tente de lui cacher la vérité par une invention, il ne réagit pas spécialement mal à cela. Crowley sait ce que c’est que de mentir, surtout pour se préserver, et n’était pas fondamentalement bon il n’est pas du genre a faire avouer la vérité à tout prix, sauf si cela l’intéresse réellement. En revanche lui ne ment pas vraiment, il est probablement même trop honnête par rapport à l’éducation qu’il a reçu. Pourquoi mentir quand la vérité peut blesser plus après tout ? Il lui arrive de lancer quelques rumeurs bénignes (souvent sur ses collègues) qui ne feront pas grand mal, peut-être gêner et embarrasser la personne subissant mais rien de grave, ce n’est pas foncièrement un enfoiré, juste de temps en temps.

Crowley a le sarcasme facile, c’est presque une troisième langue pour lui. Il l’utilise pour tout, que ce soit des remarques envers les autres, pour répondre a une question qu’il juge débile (il en juge beaucoup idiotes) ou simplement parce qu’il est énervé, ronchon ou grincheux. Quand il est en proie au stress il se met à siffler tel un serpent (« Hissss ») ou citer les disques qu’il possède par ordre alphabétique, c’est un moyen comme un autre de se calmer et ne permet personne de le juger.

Pour Crowley, être fourchelang. n’est pas une abomination, il a été élevé a tel point que c’est un fierté chez lui et même admiré pour ce don. Ainsi il ne se prive aucunement de répondre dans cette langue, quelle que soit son humeur. Il lui arrive même de ne pas y faire attention dans ses moments de grande fatigue. Il ne prend de ce fait aucune remarque sur son don (malédiction comme les gens souhaitent) mal, même si c’est le but recherché, il s’en fiche pas mal, à la place il préférera même en rajouter une couche parce qu’en soit il a un comportement bâtard et appuie sur ce qui énerve.

Il est bien de noter que Crowley peut faire preuve d’une grande patience, ce qui peut surprendre quand on le rencontre pour la première fois ou même qu’on le côtoie tous les jours. Il prend soin de ses plantes sans aucun besoin de rapidité, le temps qui sera pris ne le dérange pas. Ce qui le dérange ce seront les tâches qu’elles peuvent avoir, qu’elles fanent ou autre. Non, elles ont intérêt a être les plus belles de toutes. Ce pourrait être considéré comme de la maniaquerie, mais ce serait bien son seul moment où il est possible de le qualifier de tel. Toutefois même envers les plus jeunes il peut faire preuve d’une certaine patience, bien sûr il ne faut pas lui en demander trop, il n’est pas professeur et n’a pas nécessairement le temps pour les conneries d’adolescents prépubères.
Il ne montre jamais qu’il va mal, non il paraît toujours bien portant, pas spécialement joyeux (il est plutôt grognon même) mais il n’a aucun soucis, c’est ce qu’il veut montrer. Il ne dévoile jamais une faiblesse, physique ou mentale. Découvrir ce qu’il cache a l’intérieur est un travail long et laborieux qu’une seule personne à ce jour est parvenue à faire. Les seules fois où il pourra montrer un autre sentiment qui en dit long sur lui c’est la colère, qu’il dirige généralement vers les végétaux. Il leur applique le même traitement qu’il a subi, une thérapie en quelque sorte. Si enfant il a été prisé, il a également été plutôt abîmé, plus qu’il ne l’avoue.

Il a clairement peur de l’abandon mais s’isole beaucoup quand même. C’est un comportement des plus ironique venant de lui, c’est un extraverti qui souhaite bien souvent se retrouver seul, venant à ne plus accepter la présence de qui que ce soit, ou d’une seule personne à la fois. En général il se réfugie dans un bureau qu’il a investi « chez lui », empli des plantes qui l’ont « déçu », celle qu’il dont il est censé se débarrasser pour impressionner leurs congénères. C’est une facette qu’il ne montre pas, il n’est pas gentil, gentil c’est un mot de six lettres qui ne lui correspond pas, qui ne sert pas à le décrire. C’est bien souvent sous une énorme couche de cynisme qu’il cache son grand cœur et toutes ses peurs, qu’il trouve toutes absolument stupides. Il travaille dessus, dans son coin, refusant l’aide.

En bref, Crowley est mignon mais irrespectueux. Un salaud au grand cœur.

Histoire
Il y a ceux qui naissent avec une cuillère en or dans la bouche, ceux qui naissent en prison, ceux du milieu et des entre-deux. Crowley fait parti de ces entre-deux. Il serait né en prison que ça n’aurait pas changé grand chose à sa vie, et une vie moyenne n’était pas réellement la sienne.

Ses parents étaient tous deux sorciers. A vrai dire, les Blair sont des sang-purs, le patriarche a rapidement trouvé une compagne des plus adéquates ainsi qu’une sang-pure de bonne famille. Naquirent de leur union douze enfants. Une famille nombreuse toujours mise en compétition pour plaire aux géniteurs. Pas le meilleur environnement pour grandir, c’est ce que vous direz le treizième, celui dont l’histoire va parler.

Né un premier avril, il aurait dû savoir que sa vie serait une vaste blague. Tout d’abord c’est d’un adultère (monnaie courante chez ce genre de famille) qu’il vit le jour, une sorcière ayant prétendu au statut de sang-pure qui ne lui revenait pas. Elle fut chassée, l’enfant conservé et nommé. Crawly signait déjà un début difficile dans la vie. On aurait pu croire que comme il n’était pas le seul des treize enfants à l’être tout irait bien, c’était mal connaître les Blair. Un bâtard sang-mêlé, de quoi ne ravir personne dans sa famille, les autres avaient au moins la décence d’être des sang-purs.

Ensuite il portait un prénom pour le moins ahurissant jusqu’à ce qu’il le change. Crawly demanda a être Crowley vers l’âge de sept ans. Comme celui qui se disait être l’homme le plus malsain du monde. A dire vrai, l’un comme l’autre n’était pas au mieux pour vivre sur cette Terre cependant il fallait bien rester dans la tradition familiale et Crowley sonnait mieux. A choisir pour de vrai il aurait préféré s’appeler Anthony. (Anthony J. Crowley sera même son pseudonyme principal dans le début des années deux mille. Il appris même très tard que sa génitrice l’avait nommé Raphaël, ce qui n’est pas resté bien longtemps.)

Les Blair outre être des sang-purs (Crowley serait la seule exception) étaient pour la plupart acoquinés aux Mages Noirs, une partie de la famille descendant directement de Salazar Serpentard en personne (ils n’en étaient pas peu fiers et ne cessaient de le faire remarquer) pourtant il était impossible de donner de réelles preuves, ils étaient très discrets dans leurs affaires, si bien que Crowley doutait clairement de leur ascendance avec le célèbre sorcier. Peu étonnant d’associer ce nom à cette maison comme au mal. Ainsi toute son enfance Crowley n’eut que de mauvaises fréquentations.

A l’instar de beaucoup d’enfant il ne fit pas de petits quatre cent coups. Il devint très rapidement incontrôlable, pour plaire, pour faire rire, pour mener et qu’on ne le fasse pas chier plus longtemps. Ces méfaits les plus connus étaient forcément les incendies des poubelles, il n’était pas l’enfant du démon pour rien dans son petit village sorcier. Jamais un Blair n’aurait établi sa famille dans un village pullulant de Moldus, pas avec l’idéologie pro-sang-pur coulant dans leurs veines (imaginez vous vivre dans cette famille quand vous n’êtes vous-mêmes pas un sang-pur).

C’est a se demander qui sont les Blair dont il est question depuis le début. Et bien c’est le véritable nom de famille de Crowley, qu’il a abandonné vers ses dix-huit ans pour devenir Crowley Taggart. Un nom de famille très ironique puisqu’il signifie « fils de prêtre », parce que quitte a ne plus avoir de contact avec le reste de son sang autant en être le plus éloigné possible. A dix-huit ans il s’était fait une raison pour Crowley en revanche et le conserva. Il avait pensé à Anthony J. Crowley sinon mais il était bien tard pour cela. Crowley Taggart resta.

C’est également à l’âge de sept ans qu’il fit une découverte passionnante, plaisante pour son géniteur et l'épouse de ce dernier (il la considérait comme sa mère), beaucoup moins pour les frères et sœurs. Crowley était Fourchelang. Une nouvelle preuve de leur lien de parenté avec le fondateur de la maison. Crowley fut la nouvelle fierté familiale. Pendant un temps il s’en complaisait, appréciant être le centre de l’attention, pouvoir accomplir ses méfaits et toujours s’en sortir comme si de rien n’était. Cependant devenir le chouchou des parents a très vite attiré la jalousie des ses douze aîné.e.s qui ne se privèrent aucunement de le lui faire comprendre, au départ verbalement pour ne pas recevoir les foudres parentales. Crowley n’aurait pas beaucoup de temps de répit avant d’entrer à Poudlard, loin des yeux et là où il y avait probablement sa plus grande faiblesse ; un lac, ils le lui avaient assez rappelé.

Crowley était incapable de nager. Un accident arriverait bien vite, il le savait.

Le 1er Septembre 1992 Crowley fit sa rentrée dans la célèbre école de magie Britannique. Sur le quai 9 ¾ il rencontrera celui qui, d’une certaine manière, le sauvera de la vie qui l’attendait. Aziraphale Nevaeh. Un chariot renversé, un compartiment partagé, des excuses jamais proférées, et voilà sept années passées non loin l’un de l’autre. Un Serpentard et un Gryffondor. Un brin alarmant pour les familles respectives. Crowley s’en fichait bien, il l’amusait autant qu’il l’intriguait, alors il était bien décidé à ne pas le lâcher.

La raison de la première bousculade était simplement parce qu’il essayait de distancer sa famille, il ne voulait pas son premier jour entaché par cette réputation, il siffla à l’encontre du blond avant de partir. Pour le compartiment ce fut exactement la même chose, sauf qu’il resta en face, échangeant quelques paroles au cours du trajet. « Aziraphale ? Un nom d’ange hein. Le Bien, le Mal, tout ça. », ça l’avait fait rire sans savoir que ce serait leur principal sujet de dispute. Même encore aujourd’hui, ce qui lui déplaît énormément.

Durant sept années ils se sont passées un nombre incalculable d’aventure toutes plus foireuses les unes que les autres grâce au génie douteux de Crowley. Aussi comme il l’avait prédit, il manqua d’être noyé dans le lac dès sa première année. Il ne dû sa survie qu’à Aziraphale et le professeur qu’il avait été chercher. Ce fut un véritable traumatisme pour lui qui ne savait pas nager, il garda rancœur envers l’eau et n’osa plus s’en approcher avant un bon moment (il faut le dire : il ne prend jamais de bain, que des douches).

C’est à seize ans qu’il décide qu’il ne veut plus retourner dans sa famille, il n’avait pas demandé a y naître, il y avait vaguement chuté, comme on tombe d’un escalier. Ce qu’il annonça par lettre fut qu’il passerait l’été chez un ami, dans sa tête il n’avait pas réfléchi et finirait probablement dans la rue. L’été approchant à grand pas il ne savait que faire, c’est Aziraphale qui lui donna la solution à son problème : il l’hébergerait durant les deux mois. Bien que gêné, il n’avait pas d’autres possibilités, ainsi il accepta. Quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit la famille religieuse de son ami, il manqua de s’étouffer de rire tant il ne voulait pas offenser ceux qui lui offrait un gîte.

C’est cet été là qu’il découvrit les joies de l’allergie, une matinée à l’église et le voilà couvert de bouton. Une nouvelle fois l’eau eu raison de lui, l’eau bénite avait vu passer tellement de main que quelque chose avait dû s’y déposer et l’anatomie de Crowley ne l’avait pas supporté. Sur son carnet de santé il est écrit que c’est bel et bien à l’eau bénite qu’il est allergique, un autre moyen pour Aziraphale de prouver par a + b qu’il n’était pas une bonne personne. Crowley n’essayait même plus de démentir.

Après sa dernière année il ne rentra pas non plus chez lui, les Nevaeh avait accepté sa présence chez eux, il était poli et prenait sa part de travail. D’autant plus qu’il s’entendait parfaitement avec les parents. Il changea même de nom de famille avec leur aide. Crowley Taggart était né. Il déménagea en même temps que son ami, squattant son appartement tout en essayant de le convaincre que devenir Auror n’était pas ce qu’il souhaitait.  

Parallèlement il se faisait taper sur les doigts, toujours très métaphoriquement, pour trouver quelque chose à faire. Il était sûr et certain que vivre au crochet de l’ex-Gryffondor n’était pas une bonne chose mais Crowley n’aspirait à rien dans la vie. Tout ce qui l’occupait durant ses journées était ses plantes. C’est un jour dans un parc qu’il allait découvrir une autre forme d’amusement. Il se baladait tranquillement, sous un soleil inexistant londonien quand un gamin lui était rentré dedans et ne souhaitait pas s’excuser (avec un demi sourire Crowley se remémora avoir fait de même mais avec une personne de son âge). Alors que celle qui semblait être sa nounou lui remontait les bretelles pour qu’il s’excuse et annonça sa démission à la mère un peu plus loin, le gamin refusant catégoriquement, il se penchant vers lui, avec un sourire en coin.

« Écoute, mon garçon, sache que je parle aux serpents et peux leur demander de te faire du mal. Je suppose que tu ne sais pas en combien de temps une vipère peut te tuer hein ? Non. Sinon je peux également appeler Satan, c’est un ami à moi. Alors la prochaine fois, tu regardes où tu vas et tu ne me bouscules pas. » C’est après cette phrase, l’admiration du gamin, qu’il se retrouva engagé comme nounou. Il n’avait accepté que par amusement et parce qu’Aziraphale ne cessait de lui dire de se bouger (il manquait de distraction, il ne mentirait pas). C’est cette fois qu’il expérimenta son côté entièrement féminin pour le première fois, l’enfant l’avait appelé « mademoiselle » il continuait simplement sur cela. De Crowley Taggart il devint Nounou Astaroth. Quitte a avoir un prénom étrange de base autant continuer sur la lancée, de plus le gamin portait le même fardeau, autant l’aider a s’assumer. Crowley ne l’a jamais mentionné à Aziraphale, ni en lui disant d’où venait l’argent qu’il gagnait - il était plus amusant de lui faire croire qu’il avait de très mauvais contact. Cinq ans après Nounou Astaroth fit ses au revoir au jeune Warlock qui pouvait se passer d’elle. Il reçoit encore aujourd’hui quelques lettre lui signifiant l’avancée dans la vie du gamin.

Parallèlement à cela il avait pu suivre le début de carrière d’Auror de son colocataire (lui travaillait en tant que nounou depuis deux ans déjà), il était indéniablement doué. De loin et surtout pour se blesser. C’est quand il avait dû se rendre à l’hôpital pour blessure plus que grave qu’il avait haussé le ton pour le mettre devant les faits accomplis, Aziraphale n’aimait pas son boulot et y laisserait sa peau, il était beaucoup trop gentil pour cela. C’était la première fois que Crowley s’inquiétait autant pour l’intégrité physique du blond.

Heureusement il ne fallut que quelques mois avant qu’il ne décide a cesser cela, lui annonçant avec autant de subtilité qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine qu’il y avait une école recherchant un bibliothécaire et un jardinier. Crowley s’était contenté de le juger et de ricaner. Il n’avait pas envie de devenir jardinier dans une école avec des mioches. Cependant il l’avait tout de même suivi jusqu’au Canada... Pour le protéger de lui-même, qui savait s’il allait pas se foutre le feu en observant un peu trop une bougie. (Et aussi, mais il ne l’avouerait pas trop fort, parce qu’il ne voulait pas le quitter. Un peu comme un vieux couple.)

Il suffit de quelques mois de « Les plantes d’Ilukaan sont magnifiques tu devrais venir ! » pour convaincre Crowley d’y jeter un œil, principalement parce qu’il venait chercher le nouveau bibliothécaire pour l’amener dîner. Il fut pris d’une certaine colère en voyant les plantes dites « magnifiques » être aussi désagréablement moche (ce n’était pas vrai, il était simplement beaucoup trop strict et intransigeant sur cela). Ainsi après avoir fait ses preuves, il postula avec toute la courtoisie dont il pouvait faire preuve. Cracher au nez du directeur que les jardins de son école étaient dégueulasses n’avait pas fait parti de ses plans, il avait très bien tenu sa langue, même si ce fut un véritable calvaire. Il cachait soigneusement son histoire de famille, sauf au directeur qui forcément était au courant, pour éviter les questions dérangeantes. Et le voici devenu jardinier. (Bien sûr, en bon déni, il dirait qu'il n'est présent dans l'école que pour s'occuper des plantes, et pas du tout pour être un peu plus aux côtés d'une certaine personne qu'il surnomme presque tendrement « mon ange », ce serait bien mal le connaître...)

D’ailleurs, Crowley est celui qui a lancé la rumeur comme quoi Aziraphale vivrait dans la bibliothèque, par amusement.
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Sam 13 Juil - 3:11
                    
BONJOOOOOOUR. First aussi wow je suis trop talentueuse.

Je suis une de ces 3 personnes qui attendaient Toshinori rip MAIS TKT on jouera à Docteur Maboul dans quelques mois. ;)

TU M'AS FAIT ÉCOUTER GOOD OMENS C'EST TA FAUTE. C'EST TA FAUTE SI JE SUIS EN AMOUR AVEC CROWLEY ET AZI. ET JTM. CES HEADCANONS SONT DÉJÀ TOUS GÉNIAUX.
Voir le profil de l'utilisateur            
Personnel
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Crowley Taggart
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Sam 13 Juil - 3:16
                    
Quel talent, mais quel talent ! Je suis impressionné.

fbrehjdgfsgyhjs si je retrouve la foi (et non le foie) il débarquera tel... Telle la cavalerie tout bonnement. En attendant... Y'a ce trou du cul.

MOUAHAHAHAH. Je suis peut-être un peu trop rentré dans le personnage, je tente les gens lololol.
Merci 😭 C'est ce dont je suis le plus fier pour l'instant fbekuzf. Avec deux-trois autres trucs j'avoue.


THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Crowle11

Crowley siffle en #9e1d03
Portable
Merci à Gris pour la signature ♡
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. UciZn4L
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Giphy
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 325
Kiku Honda
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. UciZn4L
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Giphy
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 325
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Sam 13 Juil - 8:34
                    
*enfonce une porte en chantant We Will Rock You flamme *

Bon, j'suis pas prem's, mais je dors, moi, pas comme certains *vous nargue avec ses cernes longues comme des pistes d'atterrissage*

J'avoue, j'attendais aussi Toshinori, mais le temps que je fasse Lemony, on a le temps de crever dix fois, hein/shot/

Et puis merde, Crowley, quoi. Le démon le moins crédible du monde, mais qu'on adore. Je dis oui. Pouce en l'air. Et jusque là, tout est parfait, j'attends la suite c:


THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 1528132832-168100signaturekiku
 
 @the.scientist
'Cause in a sky full of stars, I think I saw you
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 8o1e
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 01b0b4d6c056793661de7911b6394e34
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 405
Arthur Kirkland
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 8o1e
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 01b0b4d6c056793661de7911b6394e34
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 405
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Sam 13 Juil - 11:05
                    
MDRR MAIS LE MEC ON DIRAIT UN REBELLE DES ENFERS ET IL FAIT DU JARDINAGE JE HURLE.
Tu me diras, on a Levi pour passer le balai.
Je sens que je vais vouloir... mater la série... ofc 😭




Résumé du RP Duel, merci Dave ♥:
 

Merci Kikki ☆:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Franicon
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 551
Francis Bonnefoy
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Franicon
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 630bacaf282141ddea37c4feb0872571
ϟ Œuvre : Axis Powers Hetalia
ϟ Parchemins : 551
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 15 Juil - 23:38
                    
Rebienvenue !

Très beau caractère très complet résumant magnifiquement bien le perso /PAN/

Non sinon j'ai aussi ri du fait qu'il soit jardinier MDRR c'magique.




De la part des potos:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
ϟ Œuvre : Call me by your name
ϟ Parchemins : 7
Oliver Samuels
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
ϟ Œuvre : Call me by your name
ϟ Parchemins : 7
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Mar 16 Juil - 19:22
                    
Rebienvenue ! Courage avec la fiche, je dois avouer que voir les deux personnages arriver sur le forum, ça m'a donné l'envie de regarder la série. Je viens de terminer et pourquoi pas des liens si l'envie est là ? Je me dis qu'il doit y avoir de quoi faire entre un jardinier et un professeur de botanique. (Du coup, mauvais compte mais j'ai la flemme de me connecter sur Darren-)
Voir le profil de l'utilisateur            
Personnel
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Crowley Taggart
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 22 Juil - 1:05
                    
Kiku > Ouais c'est le pire démon mais en même temps c'est le mieux de tous du coup ça équilibre MDRRR.

Arthur > Comme je t'ai dit c'est clairement un rebelle des Enfers mais voilà il est ridicule risitas

Francis > Je suis très fier de son caractère qui résume très bien le personnage !

Oliver > Comme je t'ai dit déjà oui on parlera totalement de lien ça me va, ça peut être très drôle !


J'annonce que ma fiche est terminée et j'espère qu'elle va vous plaire !


THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Crowle11

Crowley siffle en #9e1d03
Portable
Merci à Gris pour la signature ♡
Voir le profil de l'utilisateur            
Ursirre
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Cielicon
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tenor
ϟ Œuvre : Black Butler
ϟ Parchemins : 94
Ciel Phantomhive
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Cielicon
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tenor
ϟ Œuvre : Black Butler
ϟ Parchemins : 94
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 22 Juil - 1:32
                    
on veut sa vraie fiche simba


THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Na_FpBYt3L1nQf5kHI9Nr_Niypg
Voir le profil de l'utilisateur            
Cervirald
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tg96
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tumblr_mkpmsqxvI21r8bjfko1_1280
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 946
Karkat Vantas
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tg96
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Tumblr_mkpmsqxvI21r8bjfko1_1280
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 946
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 22 Juil - 1:35
                    
YEET


ATTENTION WORTHLESS HUMAN.
THIS IS YOUR GOD SPEAKING.

carcinoGeneticist vous trolle en #626262

THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Fadq
Voir le profil de l'utilisateur            
Personnel
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Crowley Taggart
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Unknown
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Snake-animation-gif-4
ϟ Œuvre : Good Omens
ϟ Parchemins : 11
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 22 Juil - 1:44
                    
MDRRRRRRRRRRRR

Merci à tous d'avoir adhéré au troll risitas

Vous pouvez a présent haïr la véritable fiche.


THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. Crowle11

Crowley siffle en #9e1d03
Portable
Merci à Gris pour la signature ♡
Voir le profil de l'utilisateur            
Monsieur le Directeur
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 614
Vincent Leroy
Image du profil : THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. B7Xyh8tGLiSWQN-Jl_7twgxn3FI
THE FUCKING M25. | Crowley Taggart. 67fa2229
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 614
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
Lun 22 Juil - 18:09
                    
Tu connais déjà mon avis doge
Crowcrow est un gars sympa. MDR.
En vrai il est drôle, ça donne juste envie de lui sauter dessus (pour rp, hein...), après je suis sûrement pas objective sur ce point (ça ARRIVE).
Bienvenue à notre cher jardinier, fous pas d'la terre partout tu s'ras mignon ♥

Message du staff
Bienvenue à Ilukaan !
Validation

→ Te voilà validé, tu peux désormais poster dans tous les recoins du forum, RP-Post ainsi que RPCB.

→ Crée dès maintenant un topic pour récapituler les relations de ton personnage. Tu peux également acquérir un portable ou bien créer un blog.

→ N'hésite pas à faire une demande de RP pour trouver un partenaire d'écriture !

→ Enfin, amuse-toi bien sur le forum,  n'hésite pas à en parler autour de toi et à voter régulièrement aux TS !

Voir le profil de l'utilisateur            http://ilukaan.forumactif.com
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: THE FUCKING M25. | Crowley Taggart.
                    
            
Sauter vers: