Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
 :: Ailleurs :: Monde
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Lun 8 Juil - 20:16
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsLe Macdonald est un des endroits les plus propices à une sortie entre bros. Justement, aujourd'hui, après plusieurs jours passés dans la villa, John avait été forcé à sortir par son bro ultime, Dave. Il aurait aimé dire qu'il ne comprend pas pourquoi on l'a tiré par le bras pour qu'il aille dehors, mais en vérité, il le sait très bien ; depuis sa dispute avec Alfred au tout début du mois de juillet, son état n'est pas vraiment le meilleur. Il ne mange presque plus, ne dort presque plus, ne fait plus rien, bref, aucun signe particulièrement positif. Même s'il aurait bien aimé refuser de mettre le nez dehors, il s'en serait atrocement voulu de décevoir son meilleur ami. Déjà que son existence est si décevante.

Par contre, les conditions pour sortir n'étaient pas particulièrement optimales. Oui, le pauvre nerd avait ses baskets, oui, il avait pas encore perdu son porte-feuilles, oui, il avait des caleçons, et encore, mais il avait perdu quelque chose de TRÈS important à ses yeux ! Dans le sens le plus littéral du terme. Ses lunettes. Hier soir, il les avait enlevées et les avait déposées sur sa table de chevet. Ce matin, il s'était réveillé, toutes ses affaires étaient en bordel et ses lunettes introuvables. John s'était vite douté que soit un de ses colocataires avait touché à ses affaires, soit il avait eu un sommeil... Particulier. C'était pas la première fois de sa vie qu'il se réveillait et que toutes ses choses étaient en désordre. Pour une fois qu'il dormait, il avait dû bouger un peu trop pendant la nuit. Genre, se lever, tout jeter à terre, cacher ses propres trucs. Urrrgh...

Donc, c'était un John Egbert sans lunettes et un Dave Strider qui se trouvaient désormais au fast-food, devant les bornes de commande. Le premier était encore en train de penser à ce qu'il voulait commander. Il n'avait pas vraiment faim du tout, alors un Happy Meal ça pourrait passer, hein ? Cependant, il aurait bien aimé savoir c'était quoi, les petits jouets du moment. Histoire de faire un choix éclairé, choisir s'il voulait celui des garçons ou celui des filles, ouais, plein de questions existentielles comme ça.

« J'ai décidé. Je veux un cheeseburger en Happy Meal. On jettera le yaourt. »

Parce que, c'est bien connu, les yaourts des Happy Meals sont en réalité à moitié du yaourt, à moitié de l'eau. Il ne sait pas si c'est pareil ici, mais autant ne pas prendre de chances et ne pas s'intoxiquer avec quelque chose qui a le goût de l'arsenic. John ne fait pourtant pas de mouvement pour appuyer sur la borne. Il n'a pas ses lunettes. Par conséquent, il ne voit rien. Sérieusement. Dave avait dû l'empêcher de foncer dans plus d'un lampadaire avant qu'ils trouvent ce magnifique établissement aussi propre qu'une grange abandonnée. Ah, les Macdonalds... Toujours aussi beaux, en Amérique du Nord comme en Europe.

Il a donc décidé que ça serait le travail du blond de faire ça. De toute façon, c'est pas si compliqué, il devrait y arriver quand même assez facilement, n'est-ce pas ? John y serait arrivé, si seulement il n'était pas aussi myope qu'une taupe.

« Tu veux que je paye ? »

Bien sûr, il avait été invité et forcé à sortir pour qu'ils jouent à des jeux ironiques dans un endroit où le wifi était gratuit, mais ça ne l'empêchait pas de proposer. C'était son bro, ils sont plus thicc que le sang, même si cette journée dehors était involontaire et commençait mal, il se verrait pas ne pas lui proposer de contribuer. Et John anticipe aussi très fort le moment où ils vont passer une demie-heure à faire le tour de chaque page de produits de la borne pour trouver les petits trucs de jus de pomme. Il prie un peu pour que son bon acte incite à ce que le destin fasse qu'ils tombent vite dessus. C'est pas lui qui le verrait, encore une fois, mais voilà. Ils ont beaucoup à faire, aujourd'hui. Même si John a pas tellement envie d'être productif de ouf, il peut pas dire non à ce coolkid là.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Lun 8 Juil - 23:04
                    
Deux bros au macdoDepuis l'histoire avec Alfred, tu t'inquiètes pour John sans pouvoir l'approcher ou au moins passer du temps avec lui. La sortie de deux mois en Italie n'aide vraiment pas, puisque tu te retrouves à faire des activités qui ne t'intéresses pas plus que ça au lieu de rester dans ton lit avec ton ordinateur à jouer avec ton bro. Parait qu'il faut profiter des vacances que tu ne peux te payer habituellement – quoique les Strider ne sont pas pauvres, mais dans un sens, c'est pas faux.  
T'as cependant réussi à chopper Egbert et à le sortir de la maison pour l'embarquer en ville, tout en le guidant puisqu'il a perdu ses lunettes. C'est très con pour lui. Toi non plus, tu vois pas grand chose avec les tiennes, il fait bien trop sombre et il y a bien trop de soleil ici. Après avoir affronter la chaleur de l'enfer, presque pire qu'au Texas, sans oublier que tu portes des vêtements longs pour te protéger de finir comme une écrevisse, vous avez réussi à entrer dans le macdo sans trop d'encombres. Maintenant, vous vous retrouvez comme deux cons devant les bornes, à ne pas réussir à trouver ce que vous voulez. Car vous ne voyez pas, tous les deux. Et tu peux pas soulever tes lunettes sinon tu allais te retrouver aveuglé par la lumière artificiel des tablettes géantes pleines de traces de doigts gras et dégueulasses. Miam.

- Nah Egbert, je paye. Et je vais prendre un happy meal aussi, on pourra jouer avec ce qu'ils offrent.

Car c'est ce que deux jeunes matures feraient, bien entendu. Contrairement à ton bro, tu ne te poses pas la question de savoir quel happy meal choisir : c'est fille, ou rien. Alors tu tapes un peu à l'aveugle sur l'écran, en plus, tu peux pas demander aux gars d'à côté de t'aider car c'est trop la honte et tu parles pas italien. Tu ne sais trop comment, et ce qu'il y a dedans, mais la commande est passée. Tu te rends à la caisse avec John pour payer en liquide, patientant pour savoir ce que tu avais réussi à avoir.    

- Mec, je crois que les aveugles n'ont pas le droit au macdo, c'est totalement la merde pour commander... Et les aveugles étrangers sont encore plus dans la merde.

Tu récupères ton plateau quand c'est prêt, et emmène John dans un coin du macdo, là où il y a des prises pour recharger vos ordinateurs et pas trop de gamins qui hurlent.

- Ok, c'est le moment de vérité...

Tu fais absolument pas confiance au burger que tu déballes, surtout qu'il ne semble pas y avoir de jouets autour... La première bouchée te dit directement que c'est pas ce que tu voulais.

- ...Et merde. C'est un truc au poisson.

T’espère que John a été plus chanceux.
:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Lun 8 Juil - 23:47
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsArrrgh, Dave voulait vraiment payer, hein ? John n'insista pas. Il n'avait pas le courage de sortir son porte-monnaie de sa poche, de toute manière, alors ça l'arrangeait de ne pas être obligé de le faire. Par contre, pouvoir jouer avec leurs trucs de Happy Meal, ça ça le motivait un peu. Son esprit gamin pouvait pas ne pas vouloir ça. Surtout s'ils avaient les deux des menus fille. Il laissa son pote finir de commander, ce qui fut étrangement rapide, et il le suivit jusqu'à la caisse, faisant absolument de son mieux pour ne pas trébucher sur le lacet d'un inconnu ou sur la petite voiture d'un enfant.

Le commentaire du swag master fit un peu hausser un sourcil au Strixyst. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Il sentait qu'il y avait un message derrière. Un petit message, comme ''on a joué à la roulette avec notre bouffe'', ce qui, sur le coup, ne le surprit aucunement. En même temps, avec les lunettes de soleil... Y'en avait un qui voyait flou, l'autre qui voyait noir. Vraiment rien qui puisse sauver la situation d'une éventuelle catastrophe.

« Va falloir prévenir Terezi avant qu'elle soit chassée à coups de bâton. »

Un petit commentaire naturel, tranquille, cependant pas dit avec tout son humour habituel et son grand sourire dorky. Même pas l'esquisse d'un sourire, en fait, ce qui est vraiment nul et veut sûrement en dire beaucoup. Lorsque la commande arriva, il suivit Dave jusqu'à la table qu'il choisit, au fond, loin des enfants criards, et à proximité de leur Saint-Graal du jour : les prises électriques. À ça plus le wifi, ça serait parfait. Enfin, si seulement leur table n'était pas pleine de graisse. Ça, par contre, ça revient qu'à la chance. John ne pouvait qu'espérer qu'ils étaient tombés sur un endroit acceptable, niveau hygiène. Sinon... Pas grave. Pas comme si c'était leur première sortie dans un fast-food discutable de toute leur vie.

« Ça a pas trop la forme d'un emballage de burger. »

La bouffe qui fut posée devant lui, sur la table, bah... Ça avait plutôt une tête de sac. Il plongea sa main dedans et y toucha. Ouais, non, pas un burger. Plutôt un petit truc plat et sûrement pas consistant du tout. Est-ce qu'il y avait des frites au moins ? Il remit sa main dans le gros sac et se rendit compte que non, il n'avait ni frites, ni boissons. Juste ce petit truc rond. Apparemment, Dave avait eu un truc au poisson, alors... Non. Pas un burger. Pas de jouets. Pas de fun. Ça démoralise un peu Egbert, qui prend une demie-bouchée de ce qu'il a en main. Il mastique pendant quelques secondes avant d'avaler.

« Grilled cheese. Pas de jouet en vue. Pas de boisson ni de frites non plus. »

C'est pas comme si de base il avait faim, mais voilà. Quand on mange de la merde, on ne peut pas s'arrêter ; il comptait sur le fast-food pour éviter qu'on voie ses côtes d'ici la semaine prochaine. Sa dernière option, c'était désormais d'ouvrir les petites enveloppes de sel qu'ils laissaient à côté de la machine à boisson et les ingérer comme si c'était nourrissant ou quelque chose.

On pouvait facilement voir la déception sur son visage. La grosse déception, lorsqu'on croit qu'on va manger un gros gâteau, et qu'en fait on se retrouve avec une salade. Une salade sans dressing. Et pas un gâteau pour John parce qu'il aimerait tous les brûler, TOUS.

Il mangea un peu de son grilled cheese, quand même. Ces trucs étaient à moitié mou, il comprenait désormais pourquoi personne en commandait jamais. Le quart fini, il le déposa par-dessus le petit sac en papier et se mit à fixer le vide. Il voulait fixer les lunettes du blond, genre le regarder dans les yeux malgré les verres foncés, mais c'était si flou qu'il regardait complètement à côté.

« Putain Strider, ce repas me déprime je crois. »

Sérieusement. Ce truc lui donnait limite envie de pleurer tellement c'était sans goût et sans truc bon. Au moins, les frites du Macdo, tout le monde aime ça. C'est le péché mignon de 100% de la population. Sauf qu'il en avait même pas ! Il était dégoûté, mais de fou. Déjà qu'il avait pas voulu sortir et qu'il devait être guidé comme un aveugle depuis ce matin, les choses ne s'arrangeaient pas. Même pas la promesse de jouer à Roblox réussissait à le rendre plus content. En fait ça le rendait encore moins content ! Et là, la perte de leurs petits jouets nuls lui revint en tête, et ça empira encore le tout. La vie est trop nulle, se dit-il.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 2:05
                    
Deux bros au macdoLe comportement de ton BFF t'inquiète beaucoup, son attitude dorky te manque, et tu demandes si Egbert n'a pas été remplacé par un clone... ou un lui d'une autre dimension où tout va mal. Ton inquiétude ne risque pas de s'amoindrir puisque John n'a pas du tout été chanceux sur ce coup, par ta faute en plus. Ça te fait assez cringe pour que ça se voit même avec ton pokerface – heureusement pour toi qu'il y voit que dalle.
Strider, ce repas le déprime encore plus, fait quelque chose, et vite.
La solution te vient aussi rapidement que naturellement : s'il n'y a pas de frites sous votre nez, vous n'avez qu'à en prendre ailleurs. Tu te tournes un peu et regarde les tables aux alentours, avant de repérer un plateau dont les propriétaires sont absents, sur lequel se trouve ce que tu convoites. Sans hésiter, tu te penches et tend une main pour attraper le paquet de gras en bâtons salés avec supplément patates, avant de le poser devant ton bro.

- Tiens, je peux tenter notre chance avec une boisson sur une autre table... Mais c'est un peu dégueulasse de boire derrière quelqu'un d'autre, alors va falloir attendre que quelqu'un se pointe avec un gobelet. Par contre on peut récupérer des pailles pour faire des structures, t'en dit quoi ?

Tu termines rapidement ton burger et branche ton ordinateur à l'une des prises... Avant de soudainement te demander comment John allait réussir à jouer s'il n'a pas ses lunettes. Pour l'instant, cette sortie macdo s'annonce être un fiasco, mais tu perds pas espoir : il faut sauver le soldat Egbert. Tu comptes clairement pas le laisser dans cet état. Il FAUT que tu arrives au moins à lui changer les idées pour pouvoir commencer un dialogue où tu pourras lui dire que selon toi, Alfred s'est conduit comme un gros connard.

- Bon attend, je vais aller chercher des pailles. Je propose de faire la plus belle construction ironique que ce macdo n'ai jamais porté.

Tu te lèves et te rend au comptoir pour prendre une poignée de pailles. Sur le chemin du retour, tu remarques un autre plateau laissé seul, et prend sans pression les frites qui s'y trouvent. Tu reprend ensuite ta place face à John, posant toutes tes découvertes sur la table.

- Ok, on pourrait construire un putain de château avec tout ce que je viens de prendre.

Ce que tu commences à faire, enlevant les papiers des pailles.
:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 2:57
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsJeanne, au secours !!! John aurait tout aussi bien pu crier ça, parce que ça prit deux temps, trois mouvements pour que Dave règle partiellement la situation. Une seconde, il n'y avait que le bout de papier triste et la moitié de sandwich au fromage mal grillée, et la suivante, un petit carton rouge contenant beaucoup de cholestérol s'était ajouté dans le tas. Il cligna des yeux. Une fois, deux fois. Wow. Ok.

« Merci dude. »

Trop cool. Le plus cool des coolkids vient de re-prouver sa coolitude et la qualité de son amitié en quelques secondes à peine. Ça émeut le jeune Egbert, qui oublie sur le coup l'absence de son petit jouet parce que sérieux. Sérieux c'était gentil. Même s'il allait toujours devenir obèse et avoir les artères bouchées, il ne mourrait peut-être pas de faim cette semaine. Même s'il n'a pas faim. Son corps aimerait tout de même bien avoir quelques nutriments, sûrement. Bon, NUTRIMENTS, c'est du Macdo, mais ça fait des calories.

« On va absolument pas voir ce qu'on fait. Vas-y. »

Il prit une des frites et la mangea. Beaucoup trop salée, à moitié molle. Dégueulasse, mais exactement ce qu'il avait voulu juste avant. Il regretta presque d'en avoir voulu, mais ça restait déjà beaucoup plus comestible que son grilled cheese raté, alors qui serait-il pour ne pas les manger ? Surtout qu'il les avait parce qu'il s'était plaint... Urrrgh, il aurait jamais dû se plaindre. Il devait être lourd, à juste être là, à rien proposer et à gémir parce qu'il est pas satisfait de ce qu'on lui offre.

Il en mangea quelques unes de plus pendant les quelques minutes qui suivirent, puis encore quelques unes lorsque le Strider supérieur partit à la recherche des pailles. Le rythme auquel il mangeait était plutôt pathétique. Comme lui en général cette journée-là, en fait, pour ne pas dire cette semaine-là. Oh god, il avait été TELLEMENT déprimant. Tous ses amis devaient avoir perdu tout leur moral juste parce qu'il avait une aura noire presque tueuse. Après avoir mangé un peu, il ouvrit son sac à dos et en sortit son propre ordinateur, qu'il essaya de brancher. Chose qu'il ne réussit absolument pas, vu que les petits trous de la prise étaient tous flous, et les bouts de métal qu'il devait mettre dedans l'étaient tout autant. Il laissa donc le fil pendouiller à côté de lui.

Dès que son meilleur ami revint, des tonnes de pailles en main, John poussa sa bouffe à moitié mangée sur le côté. Par-dessus son ordinateur, histoire de prendre moins d'espace inutilement. Ouais, John était économe. Les structures de paille, go big or go home. Tant qu'à faire un truc de la semaine, autant essayer un peu de le réussir.

« Donc château ? Compris. »

Lentement, il se mit lui aussi à enlever le papier de plusieurs pailles, l'air pas du tout concentré ni passionné. Ça ne prit pas longtemps avant que ses papiers à lui finissent par atterrir par-terre plutôt que sur la table, pas loin des autres déchets, tant il y en avait. Clairement, un château, il y en aurait eu assez pour faire un château ET un pont ! Un tant soit peu qu'ils réussissent déjà à faire tenir quelque chose, au final.

« Tout a été déballé ? »

Une fois qu'il fut assuré que oui, tout était prêt à l'usage, il commença à essayer d'emboîter les petits bouts de plastique ensemble. Au début, ça ne fut pas bien bien compliqué. Les trucs tenaient pas, mais ça tenait juste pas parce que c'était la base de leur création. Ce qui allait la soutenir. Ça allait, en général, pendant un peu de temps. Son travail le forçait à beaucoup se concentrer, histoire d'y voir un petit peu quelque chose et de pas juste faire n'importe quoi. Avec les lunettes, c'est pas facile, alors sans, c'était un défi d'adresse.

« Je suis nuuuul. Ça va vraiment prendre deux ans... »

Cette paille-là en particulier refusait absolument de rentrer dans le trou d'une autre. Il essaya, une fois, deux fois, dix fois, quinze fois. POURQUOI ÇA FONCTIONNAIT PAS ? John la lança sur la table, dans le plus douloureux et désespéré des ''YEET'', et soupira, passant une main sur son front. Vraiment, ils avaient presque rien fait encore qu'il avait l'impression qu'il avait été refusé à l'université de ses rêves. Rien que ce petit échec le frustrait vraiment beaucoup.

Il n'avait plus envie d'essayer, en fait. Les structures en paille, ça le dépassait. Il se sentait nul, inutile, vraiment fucking pathétique. Qui est-ce qui rage comme ça rien que pour une sculpture en plastique polluant ratée ? Ça allait sauver des tortues, qu'il échoue sa quête de construction. Par contre, ça décevrait Dave, de voir que John est si nul. Il mérite un meilleur meilleur ami, se dit-il. Quelqu'un qui a envie de sortir avec lui des fois, quelqu'un qui est pas un dork pathétique qui aime Nicolas Cage et qui abandonne pas tout espoir de sourire pour une petite dispute avec un connard.

« ... Désolé. Je suis vraiment pourri. »

Il essaya de prendre d'autres pailles pour recommencer. Il avait pas envie, mais... Pour Dave. Pour Dave, il voulait essayer de faire quelque chose. Lui faire plaisir, quoi, être un peu productif, sortir un tout mini peu de son état végétatif et morose.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 19:02
                    
Deux bros au macdoT'es concentré sur tes pailles, mais tu n'en oublies pas moins Egbert en face de toi qui semble pas trop ravi de l'activité. Merde, tu veux vraiment pas le voir comme ça...
Au début de votre construction, tout va bien. Les pailles s’emboîtent plutôt bien, certaines d'entre elles sortent un peu du trou mais who cares, tant que ça tient. T'es plutôt content de ton travail, jusqu'à ce que tu relèves les yeux vers John avec une légère moue, ne sachant trop quoi dire à ton ami... Ou plutôt, si tu devais commencer la conversation maintenant. Ton choix se fait vite : il va clairement pas bien, Strider, et tu sais que tout ce que tu pourras tenter de faire dans ce macdo pour le faire sourire sera un échec.
Autant attaquer le problème de front.

- Non mec, t'es pas nul. C'est juste ces pailles de merde et tes lunettes qui ont disparu. Y a toujours des éléments pour faire chier alors que tu es tout seul tranquille dans ton coin.

Tu as insisté sur le mot « éléments », pour lui faire comprendre que tu ne parlais pas que des objets – en espérant que le message passe. T'aimerais comprendre comment ça a pu autant le déprimer. Comment il a pu placer autant de confiance en Alfred... Tu t'en veux aussi d'avoir vu ce qu'il se passer sans agir. Tu parles d'un ami. Bravo Strider.

- Écoute Egbert... Oublie Alfred, c'est un connard pour t'avoir fait ça et il te mérite pas. Tu serais mieux avec... Quelqu'un de bien pour toi.

Tu as failli dire « Terezi ». Parce que même si c'est ton crush, tu préfères voir ton bro heureux avec elle... Et merde, si ton frangin t'avais dit que c'est Terezi qui en pince pour lui, tu aurais fait en sorte de le dévier du mauvais chemin. Parfois, t'aimerais remonter le temps et réparer les erreurs.  

- Tu es quelqu'un de bien, pas un nul. Et... Tu fais parti de mes amis ok. Mes amis proches, tu me connais : je suis pas proche de n'importe qui.

C'est gênant, et même si tes yeux sont cachés par tes lunettes tu ne peux t'empêcher de regarder ailleurs. Ça ne te plaît pas, de te dévoiler comme ça, mais tu te dis que si John te montre autant de faiblesse, tu pouvais faire un effort et montrer que toi aussi, tu es nul. Tu es nul, et tu es son ami. Et il est nul, et il est ton ami. Vous êtes deux nazes BFF qui se retrouve dans un macdo pour jouer à Roblox, et ça, c'est irremplaçable. L'honnêteté est plus qu'importante en ce moment même.

- Tu sais que genre, les lunettes que tu m'as donné, celle que je porte là... Parfois quand je l'ai touche je peux voir le moment où tu l'as emballé. Je l'ai même vu dès que je l'ai pris la première fois. Tu devais être méga content... T'avais l'air méga content.

Tu sais pas trop ce que t'essaie d'obtenir avec cette anecdote, mais tu la dis quand-même. Peut-être pour sous entendre « j'aime bien te voir heureux, Egbert », et ça devrait rester sous-entendu car fuck, c'est un peu gay.

- Enfin bref, tout ça pour dire que je suis là.  
:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 20:03
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsAvant qu'il puisse réussir ne serait-ce qu'à emboîter deux nouvelles pailles ensemble, la voix de Dave l'arrêta. La partie à propos de ses lunettes disparues et la qualité discutable de ces pailles, y'avait rien de bien surprenant là-dedans, mais... Il est pas nul, selon lui ? Mais non. John est nul, c'est un dork, un naze, un abruti qui a de mauvais goûts. Le comic relief du groupe qui a été cassé par un petit truc nul et qui est plus capable de réagir à quoi que ce soit tant il est affecté par ce qui est en réalité un peu de la grosse merde. Vraiment, il devrait pas inquiéter tout le monde juste parce qu'il fait une crise d'adolescence, parce qu'il vient de réaliser qu'il est depuis le début rien qu'un cas désespéré inutile, peu importe ce qui se passe avec lui ces derniers temps.

Le message passé par le mot « élément » bien accentué ne fut pas relevé par John, trop distrait par son méchant cerveau et ses méchantes pensées pas belles.

Lorsque Dave continua, John fut seulement à moitié surpris par la tournure que prenait soudainement cette sortie. Bien sûr. Bien sûr, du Macdo Roblox, pour lui changer les idées, essayer de le faire sourire puis parler des choses qui font mal. Une technique qu'il aurait dû deviner. Sauf que tous les malheurs de la journée lui avaient fait complètement ignorer ce qui était à venir, genre, maintenant.

« Je veux pas être avec qui que ce soit. Peu importe, je mérite pas. Je veux juste... Pas me sentir comme ça. »

Comme s'il allait mourir. Comme s'il méritait de mourir, en plus de ça, parce qu'il n'est pas aimable, ni utile, ni quoi que ce soit de vraiment positif. Après sa mini-intervention, il n'interrompit plus son ami pendant son discours, baissant plutôt les yeux, un peu honteux. Il avait... Il se sentait mal d'avoir forcé Dave à admettre des vulnérabilités tant il était mal alors que son BFF aime clairement pas en parler. Ni à lui, ni à personne. Pourtant, il ne pouvait pas non plus s'empêcher de vouloir pleurer, parce que... What the fuck ? Comment est-ce que quelqu'un peut lui dire des trucs aussi gentils et de façon aussi honnête ? Ce sont tous les deux de gros dorks, hein. Dave le cache juste bien avec son apparence de coolkid qui s'en fout. Il sentit honnêtement les larmes lui monter aux yeux. Il se souvenait parfaitement de ce jour dont il parlait.

Les lunettes Ben Stiller, il avait passé des HEURES à les chercher sur Internet. Il avait fait plein plein plein de sites de vieux accessoires de films pour trouver un cadeau pour Strider, parce que c'était son meilleur ami, il devait monter le niveau un peu plus que pour tous ses autres amis. Quand il les avait trouvées, il avait dû utiliser tout son argent de poche, qu'il avait économisé pendant presque toute l'année, pour les acheter. Son porte-feuille avait été vide pendant bien longtemps après, mais il avait été heureux, tellement heureux lorsqu'il les avait vues arriver par la poste. Elles étaient parfaites. Il les avait vraiment emballées avec tout l'entrain du monde dans une boîte recouverte du papier cadeau le plus bleu qu'il ait pu trouver, histoire de suivre leur pattern de toujours garder la même couleur les représentant. Jade le vert, Rose le violet, Dave le rouge et lui, le bleu. Il ne savait cependant pas que ça avait été un souvenir assez important pour qu'il puisse le voir avec sa psychométrie.

C'était avant que tout se mette à changer dans sa vie. Quand tous ceux autour de lui parlaient constamment du dernier film de Marvel au lieu de juste parler de leurs problèmes ou de leur couple ou de trucs chiants et difficiles dans le style. Honnêtement, ça commençait à le fatiguer. C'était mieux quand c'était plus simple, quand les autres avaient des priorités qui étaient pas... Ça.

« Merci Dave. »

John sentit un peu sa gorge se serrer. Oh god, il était vraiment émotif sur le coup, mais pas en mal. Il se sentait supporté. Vraiment. Depuis tout à l'heure, son bro faisait de son mieux pour le faire sourire, et genre, avec ces mots, ça l'atteignit fort.

Fort au point où, honteusement, il se mit à se frotter les yeux. Ils devenaient un peu rouge et humides. Ça n'annonçait rien qui aille. Sérieux, il voulait pas pleurer, c'était juste vraiment... Pas un truc qu'il aimait faire point, alors le faire dans un Macdo, nope, c'était pas dans ses priorités. Au contraire. Il essaya de respirer pour que ça passe, mais ça voulait pas passer, alors il finit par s'ouvrir la gueule après un moment.

« Désolé. J'ai du mal à contrôler les émotions. »
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 20:55
                    
Deux bros au macdoOh woah, John pleure et tu te sens aussi paumé que si on t'avait dit « la terre va exploser dans cinq minutes, trouve un objet pour te battre après l'apocalypse. Bye bitch. », ou même « un astéroïde approche de notre planète, embarque avec le petit ami de ta femme que tu supportes pas dans une fusée et sauve le à la fin du film » (tu te demandes si John a vu Armageddon, sûrement que oui, tu devrais lui demander car it speaks to you on a spiritual level et tu veux partager ton impression). C'est une comparaison très exagéré, mais sérieusement, tu sais pas réagir face aux larmes – et impossible de faire un contact physique réconfortant tel qu'un bro hug dans un lieu public. Plus tard.

- T'inquiète, ça doit être... Bon pour toi de pleurer ? Je suppose.

Encore une fois, bravo Strider. Tu reprends tes pailles pour jouer avec, histoire d'avoir les mains occupées et ainsi cacher ta gêne.

- Me remercie pas et... Ok. Personne. Même si tu mérites d'être avec quelqu'un de bien , je maintiens.

Il faudrait que tu en parles à Terezi, elle doit s'inquiéter pour John elle aussi... Ah, quel bordel. Tout ça pour des histoires de couples, ça te gonfle vraiment. Tu fais pas chier avec Karkat toi, et Karkat non plus. Pourquoi les gens peuvent pas garder leurs problèmes pour eux et les régler comme des gens qui ne veulent pas faire chier les autres ? Car ils aiment faire chier, voilà tout. Tu vois pas d'autres explications possibles.

- Mec, je sais que je passe beaucoup de temps avec Vantas, mais je peux toujours me libérer pour un broday, ou un bromoment, tu sais. Genre, je pense pas que ça le gêne.

« Surtout vu ton état » t'as failli ajouter, mais tu sais très bien qu'il va culpabiliser si tu lui dis. Et il le fait déjà assez comme ça, assez du Egbert triste. Tu manques de tact habituellement, t'es sans filtre, et là tu fais tout ton possible pour peser tes mots, dont tu connais tout de même l'importance. T'es loin d'être nul pour faire passer des messages, et peut l'être autant pour éviter de créer des quiproquos. Tu pourrais presque faire un rap, que tu ferais écouter à John pour qu'il aille mieux. Si seulement les choses étaient aussi faciles... Tu gardes l'idée dans un coin de ton esprit.

Peut-être que maintenant est le bon moment pour lui changer les idées.

- Bro, Egbert, je veux qu'on travaille sur notre numéro musicale. Tu sais, genre, I'm having a baby and the baby is you. Merde, mec, on deviendrait célèbre et on jouerait à l'internationale.
:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mar 9 Juil - 21:41
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsMême si Dave ne le jugeait pas trop pour ses petites larmes de victime, il les essuya tout de même au plus vite. John détestait absolument montrer ses émotions négatives au monde. En privé, c'est déjà un peu moins pire, il a un peu moins honte, mais là, il se sentait absolument exposé et vulnérable. Devant des tonnes d'inconnus, qui le regardaient sûrement. Même ceux qui mangeaient leur burger, même ceux qui surveillaient leur bébé chiant, il sentait leur jugement lourd et cruel. Non, vraiment, il fit de son mieux pour étouffer tout semblant de sanglot au plus VITE. Rien ne le rendait plus inconfortable que de s'exposer d'une telle façon.

L'avis de Dave était vraiment... Urgh. John ne s'était VRAIMENT pas attendu à entendre des trucs comme ça lorsqu'il avait accepté d'aller au Macdo aujourd'hui. Il pensait à quoi ? Genre... Roblox flou, une envie folle de s'endormir la joue sur la table pleine de miettes et de gras, et peut-être la fin du monde qui l'empêcherait de souffrir plus longtemps parce qu'il serait juste mort. Pas à de l'encouragement et à une proposition de passer plus de temps ensemble, comme ils le faisaient dans le temps.

« Je veux vraiment te remercier. Et... J'aimerais vraiment ça. Genre, faire des trucs de bro plus souvent ? »

Surtout que maintenant qu'ils sont dans la même chambre, ça aurait dû naturellement se régler, alors how the fuck ça a pris presque une semaine avant aujourd'hui ? John en avait absolument aucune idée et ça lui faisait tout bizarre, de penser à ça. Il voulait pas se sentir aliéné de son meilleur ami en plus de tout ce bordel. Même s'il se sentirait mal de le forcer à passer du temps avec, ou juste mal parce qu'il fait pitié À CE POINT, genre, celui où les gens se sentent obligés de le prendre en charge ou quelque chose.

Nope. Nope, pas de pensées dans ce style, pas maintenant, ça lui donnerait juste envie de pleurer à nouveau, ce qui serait vraiment super contre-productif. Passant sa main sur son ordinateur, il récupéra une des petites serviettes en papier nulles et rugueuses qu'ils faisaient passer pour de vraies serviettes utiles et s'essuya les yeux avec, pour la dernière fois, il espérait. Pas de pleurs, pas de grosses émotions qui le feraient passer pour un gros désespéré nul et qui en valait pas la peine.

« On va être des superstars. Tu vas pouvoir serrer la main d'Obama un jour j'en suis sûr. »

Il jeta le bout de papier par terre, dans le tas d'emballages de pailles. De toute façon, c'est tous des déchets, tout allait finir à la poubelle, rien de grave à faire ça. Voilà, il allait se ressaisir, ils allaient continuer à pratiquer et à créer ce chef d'oeuvre, le grand masterpiece de leur vie, le plus beau truc que l'univers ait jamais vu de toute son existence. Petite exagération, mais John sentait qu'il avait besoin d'appuyer un peu là-dessus dans sa tête, en ce moment.

« T'as le texte, hein ? J'arriverai pas à lire. »

Et il n'ouvrirait pas son ordinateur parce qu'il n'a pas réussi à le brancher. De toute façon, il ne verrait rien du tout dessus, alors peu importe. C'était déjà tout raté pour lui, même pas besoin d'attendre ou d'essayer. Cependant, sur le coup, il voulait honnêtement tenter de travailler dessus avec Dave. Première fois qu'il voulait essayer de faire quelque chose depuis des jours, même si, comme toujours, les chances de réussite n'étaient pas du tout de son côté. Ça va finir en catastrophe, lui dit une de ses petites pensées pas cool, mais... Ouais non. Il essaya de l'ignorer sur le coup, parce qu'il voulait vraiment faire des efforts. Jusqu'à temps que ça se finisse mal, il essaierait, se décida-t-il. Il devait bien ça à son BFF après tout ce qu'il lui a dit et proposé si gentiment.

« On commence avec quoi ? »
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mer 10 Juil - 20:38
                    
The baby is youJohn semble encore ému de ton dialogue, et tu te dis que tu t'en es pas mal sorti. Franchement, catastrophe évitée, standing ovation. La foule en délire acclame ton nom et te jette ses petites culottes – y a sûrement des trucs qui appartiennent aux mecs dans le tas, urgh. Il est temps de faire des vrais trucs de bro avec ton bro. D'un air déterminé, tu ouvres ton ordinateur pour chercher le début de texte.

- Ok mec, on fera plus de trucs ensemble. J'espère aussi qu'Obama viendra me serrer la main, tu crois qu'on devrait lui dédicacer notre comédie ? Genre : à Obama et Nicolas Cage, les deux meilleurs hommes de cette terre, et toi aussi Ben Stiller. Ça claque tu vois.

Tu retrouves le document et l'ouvre, lisant rapidement ce que vous avez fait. La musique était déjà prête depuis un moment, c'est la deuxième étape du projet. La troisième étant la chorégraphie... Et peut-être même les costumes. Faut que t'en discute avec Egbert.

- Alors, genre, j'arrive et je rap : « I was sittin' around, in the middle of night, all bored with nothin' to do I called up a friend, he put some stuff in my end, I taught him a hundred different ways to screw ». Et là toi tu dis : « Oh, Dave ! » puis je continue, « I conksucked his boots, touched his immigrants, the chips just started to fall. Now, after the night, I was given a fright : a baby tummy shaped like a ball. Damn, John... I'm havin' a baby, and the baby is you. Birth my best friend, it's true ».

T'ignores le regard des gens qui comprennent un peu l'anglais. C'est leur problème s'ils reconnaissent pas un chef-d’œuvre. Tu continues comme si de rien n'était, imperturbable.

- Et là, t'es genre, « Oh, no... ». Et je chante le refrain... « I'm having a baby and the baby is you ».

Et les paroles s'arrêtent là. Tu réfléchis à une rime, pose tes doigts sur le clavier pour continuer à écrire.

- « Koalababies up the avenue, I'm having a baby and the baby is you »... Tu penses que je devrais mettre quoi ensuite ?

Tout le monde pense que tu devrais arrêter cette horreur, sauf John. John te soutient à fond dans cette chanson ironique dont tu auras honte des années plus tard. Tant pis pour toi, tu n'avais qu'à écouter Karkat.

- « My ovaries are out the wazoo » ?

:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Mer 10 Juil - 23:00
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsCette chose que les deux garçons avaient décidé de créer, c'était l'art. Non, pas l'art, l'Art. Sérieusement, c'était le truc le plus absurde qui ait jamais vu le jour et, lorsqu'ils ont eu l'idée, John avait quand même été assez fier de ce truc. Absolument con, idiot, stupide, tout les adjectifs pour dire qu'un truc est immature as fuck, mais absolument hi-la-rant. Sur le coup, il ne se souvenait plus exactement des lyrics parce que c'était vraiment Dave le chef de projet, mais il en savait assez pour savoir qu'ils étaient carrément au niveau. Vraiment, le meilleur truc ever. Dommage que Dave n'ait pas de co-star plus cool que lui, lui c'est juste un dork qui trouve ça génial.

« Vraiment, ce sont tous les meilleurs. On devrait leur demander une dédicace en passant, ça serait deux life goals d'atteints en une journée. »

Parce que sérieusement, avec deux personnes aussi catastrophique, les life goals ne peuvent que l'être tout autant. Ceux de John, en ce moment, étaient surtout « Oublier Alfred, arrêter de vouloir pleurer constamment, avoir la signature de Nic Cage sur le torse, dormir plus que 4h en une nuit et avoir un des chapeaux de riche sur Roblox. » Aucun d'entre eux n'était vraiment réaliste, surtout le premier, le deuxième et le quatrième.

Dave lut donc à voix haute le début des lyrics, ceux qui avaient déjà été préparés avant que tout tourne au vinaigre dans la vie de John. Ils étaient tous poétiques, avaient un joli deuxième sens... Non ok c'était complètement du shitpost excessivement vulgaire, mais c'était complètement leur style et c'était donc par conséquent... Quelque chose.

Le regard des autres clients, il les remarqua, tous, chacun d'entre eux, et ça le rendit honnêtement plutôt nerveux. Il assumait être con et aimer des trucs de mauvais goût, mais ces gens, là, ils le jugeaient, non ? Genre, parce que ce qu'ils avaient était pas assez bien, parce qu'il était un abruti, parce qu'ils avaient écrit un truc qu'il fallait pas, peut-être ? Le Strixyst baissa des yeux, voulant éviter d'avoir autant conscience des yeux des autres qui étaient dans leur direction. Ça le rendait nerveux, ça lui donnait un léger goût amer dans la bouche, même. Il devrait pas avoir honte, mais juste, le jugement lui faisait sur le coup tellement peur ? Il ne savait pas pourquoi. Vraiment, vraiment pas. C'était juste comme si le fait qu'ils n'étaient pas réellement dans leur bulle, seuls, le rendait instantanément beaucoup plus facilement nerveux. Ça ne lui arrivait pas, avant qu'il se retrouve dans cet état, si ?

« C-c'est bon jusqu'au refrain. parfait même. »

Il essaya de sourire, un bon gros faux sourire comme il n'avait même pas fait l'effort d'en faire depuis presque une semaine, pour cacher son petit pic de nervosité. Il abandonne cependant cette idée bien vite et décida plutôt d'essayer de respirer pour vraiment faire partir ce truc. Sauf qu'il arrivait moyen à se concentrer, alors c'était vraiment super méga triste.

« My ovaries are out the wazoo, c'est ça qu'il faut. Après euh... Oh no encore ? »

Ses idées sortaient de nulle part, sa concentration était à 0%, mais il voulait vraiment tenter un peu encore. Au moins d'écouter, même s'il n'avait pas beaucoup à proposer niveau contenu, pour ne pas dire ABSOLUMENT RIEN DE PERTINENT ni digne de leur niveau de génie général. Au moins, il approuverait toujours la beauté de cette chose, jusqu'à sa mort.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Jeu 11 Juil - 4:47
                    
The baby is youTu fronces légèrement les sourcils en entendant ton BFF buter sur un mot. En levant la tête vers lui, tu remarques qu'il est juste... nerveux. Merde, ça aussi c'est une mauvaise idée, ok. Tu ne sais pas si tu veux continuer d'écrire quand John te fait un faux sourire. Ça ne lui ressemble pas. C'est vraiment pas lui. C'est moche.
Pourtant, même s'il a pas l'air concentré du tout et que si tu avais été quelqu'un d'autre tu aurais trouvé ça passable, l'idée est selon toi complètement géniale.

- Mec, « oh no » c'est parfait. La répétition c'est très ironique. Mais là c'est genre un « oh no ! » avec un point d'exclamation tu sais, un « oh no ! » de choc. Et ensuite je chante encore une fois « I'm havin' a baby, and the baby is you »... Puis je pourrais dire « you're gonna come out mu hoo-hoo » parce que genre... Ça aussi c'est très ironique.

Tu regardes John, faisant une légère moue. Tu t'es emporté dans ton élan ironiquement musical, et t'espères (beaucoup d'espoir dans cette sortie) que ça l'a pas stressé.

- Uh... Tu sais. On peut continuer ça dans notre chambre quand on rentre ? On peut trouver un autre truc à faire comme hm... Merde on aurait pu aller dans l'air de jeu, mais je suppose que rien voir ça va enlever une partie de notre fun. Dommage, je voulais que l’électricité statique du plastique me décoiffe tout en me faisant mal.

Tu préfères lui proposer de changer d'activité avant qu'il ne se retrouve forcé à continuer sans qu'il n'ait le courage de te dire que ça le faisait chier.

:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Jeu 11 Juil - 6:54
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsComme toujours, les idées de Dave furent absolument géniales, même si elles ne firent qu'attirer les yeux de plus de gens encore. Ça encouragea seulement John à détourner un petit peu plus du regard, histoire de ne pas avoir à supporter cette pression plus longtemps. Sérieux, pourquoi il se sentait comme ça, bordel ?! Il devrait pas. Pas dans une telle situation, juste après un joli speech émotif, pas... Ouais. Non, il voulait pas, mais sérieux, il arrivait juste pas à se battre contre ses instincts qui lui disaient que oui, ses craintes étaient constamment justifiées et que ça ne servait à rien de lutter comme ça contre elles. Même si elles lui semblaient vraiment super stupides. Cette chanson, c'était genre leur bébé (haha ironique c'est The Baby Is You), il en avait pas honte, du tout, juste... Il détestait vraiment l'attention qu'ils avaient dans ce putain de MacDo. Pourquoi il avait toujours l'impression d'être fixé ? Comme quand il allait pleurer. Sauf que là c'était une réaction normale, il avait toujours DÉTESTÉ pleurer en public, depuis sa naissance presque. Là, pourtant, c'était vraiment rien. Alors, sérieux, pourquoi ?

« J'adore l'effet. Vraiment, vraiment ironique. »

Sa voix était vraiment chelou. Il avait l'impression de pas pouvoir la contrôler à 100% et ça lui donna sur le coup super envie de s'arracher les cordes vocales et de devenir muet. Il ne pourrait jamais se trahir lui-même s'il ne pouvait juste pas parler point, ça serait 45% fois plus simple. Il aurait jamais à mentir pour dire qu'il allait bien ou que tout serait juste parfait parce que plus personne ne lui poserait jamais ce genre de questions. Il aurait juste à apprendre à maîtriser l'art des faux sourires et sa vie serait beaucoup plus relax. Déprimante as fuck, mais relax.

Après ça, Dave ne prit pas une seconde à proposer de changer d'activité. John commençait à remarquer qu'ils changeaient souvent d'activité, dans ce MacDo. Il se demanda vraiment s'il avait l'air si ennuyé que ça ou si son ami était juste nerveux, chose qu'il ne pouvait même pas deviner AVEC ses lunettes, alors sans, il était juste impossible pour lui de le déterminer.

« Tu crois pas que rien voir aurait juste rendu ça plus imprévisible ? Genre... La surprise du choc électrique. »

Il hausse un poil des épaules en le disant. Honnêtement, l'aire de jeu sonnait comme quelque chose qui demandait beaucoup plus d'énergie qu'il en avait à ce moment-là, c'est à dire déjà très très très fucking peu. Pour avoir de l'énergie, il faut dormir et manger, et ça, c'était rendu vraiment super super difficile pour lui. Ses mouvements étaient désormais tous lents, mous, pas convaincus. Ses mots à moitié mâchés, sa bouche un peu pâteuse. Vraiment, il faisait super pitié à voir dans un tel état. En plus de cela, son manque total de motivation le poussait bien à ne vouloir rien faire d'autre que de se mettre en position latérale de sécurité sur sa chaise sale et fermer les yeux pour toujours.

Ouais, non, vraiment. Ses pensées sont terribles, se dit-il. No wonder que tout le monde ait pitié de lui alors qu'il est dans un état aussi misérable.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Dave Strider
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Unknown
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 280
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Jeu 11 Juil - 18:38
                    
BruhOh woah, John est vraiment pas dans le mood pour ces conneries, ça s'entend et ça se voit. T'arrive pas à gérer la situation, t'aimes pas quand les choses se règlent pas facilement et concerne des trucs qui t'échappent... ça te rappelle que toi aussi tu fais de la merde, et que l'ironie peut pas toujours tout sauver. Ça te sauve toi-même, ça peut pas sauver John – et encore moins Karkat. Enfin, t'en as pas l'impression là tout de suite.
Tu devrais demander à ton petit ami de t'aider, c'est lui l'expert dans les relations et des sentiments. Toi t'es juste l'expert de... Arriver à l'heure. Et faire du shitpost aussi. C'est naze. Vraiment, vraiment naze.

- C'est un peu kinky ça, Edgbert.

En vrai, t'as la flemme des toboggans. T'aimerais même rentrer pour pouvoir t'étaler dans le lit, ou chercher les lunettes de ton bro pour que vous puissiez jouer à Roblox et d'autres trucs. Tu rajoutes une paille sans grande conviction à ta structure qui ressemble à rien, la regardant s'écrouler sur la table, comme tes plans aujourd'hui. Uh, les imprévus... Pas si imprévisibles que ça. Mais tu te dis que c'est sûrement un truc qui va se régler sur le long terme. Tout ce qu'il faut c'est sûrement ne pas laisser Egbert seul, lui tenir la main. Comme on tient la main à une mamie qui traverse la route, sauf que cette mamie elle a été atteinte d'un sort qui l'a faite vieillir plus vite. Une fois arrivée sur l'autre trottoir elle est genre : accompagne moi dans une aventure, on va chercher le méchant. Et vous partez tous les deux, main dans la main pour éviter qu'elle en se casse la gueule. Vous affrontez les périples qui se dressent sur votre chemin, vents et marées, vous faites le tour du monde, et après des années – elle a survécu tg c'est magique - vous vous retrouvez au point de départ pour découvrir que l'ennemi était là depuis le début : c'était le gars qui attendez pour traverser à côté d'elle. Mais le gars est mort de vieillesse. Rip.

Hm. Tu n'es pas concentré, Strider.

- Tu veux qu'on rentre, qu'on cherche tes lunettes, qu'on s'étale sur le lit avec des chips et qu'on joue à Roblox ? Ou... Tu veux faire quoi, à part « rien »  ?

Tu aurais sans doute dû commencer par là.

:copyright: 2981 12289 0


Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Dave12

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Strixyst
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
John Egbert
Image du profil : Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider Yiys
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 60
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
Jeu 11 Juil - 20:59
                    
Let's cringe in hellJohn & DaveF*cking americans and their McDonaldsWow. C'est vrai, en y repensant, que les chocs électrique surprise ça pouvait sonner un poil kinky. Bordel. Il voulait pas dire un truc qui sonne kinky ! Son désespoir intérieur ne fit que grimper en flèche. À ce point, c'était limite s'il n'avait pas envie de s'enterrer vivant et de rester là jusqu'à la fin de ses jours. Une chance que Dave ne jugeait pas ses phrases accidentellement bizarres. Enfin, il jugeait pas celles qui étaient volontairement bizarres, non plus, ce qui faisait clairement de lui le meilleur bro qu'il aurait pu avoir ever.

La construction en pailles ne survécut pas à ce nouveau rajout et s'écroula lamentablement. Tout comme la joie de vivre et la motivation de John ces derniers temps. Wow, de belles analogies pour se sentir bien, tout ça. Vraiment, bravo champion, que des pensées toutes roses et brillantes aujourd'hui.

Ça prit pas longtemps avant que Dave propose autre chose. Genre, quelque chose qui leur permettrait de paresser après une recherche terrible à travers le bordel qu'il avait créé à cause de sa petite crise de somnambulisme. Une crise de somnambulisme ça existe pas, mais pour John, limite ça ressemblait à ça. Pour une fois qu'il avait réussi à avoir une nuit à peu près assez longue pour être qualifiée de nuit, il s'était juste levé et avait tout mis sens dessus dessous. Uuuuurgh. Il se désespérait tout seul.

« Ouais non t'as raison ou devrait sûrement rentrer. Ma vision commence à me manquer. »

Honnêtement, il n'y avait rien qu'il voulait faire mis à part rien. Ça veut dire : il ne voulait clairement rien faire. Au moins, s'il avait un but final, il pourrait peut-être se forcer à chercher un peu avant de s'écrouler par terre et de faire l'étoile de mer sur le sol.

Il poussa les déchets qui étaient sur son ordinateur par-terre, dans la pile de papiers de pailles. Il faudrait ramasser ça avant de partir, urgh. Une chance qu'ils n'étaient jamais pressés ces deux-là car se préparer à partir, ça prendrait sûrement bien, biiiiien longtemps. Au moins, au final, John était sorti. C'était une première pour ces vacances. Puis, c'est pas comme s'ils allaient se séparer une fois rentrés à la villa. Il y aurait pu avoir pire, comme journée, honnêtement. Malgré les tonnes d'imprévus, il avait pu manger des frites et parler à son BFF un peu de... Whatever qu'il lui arrivait.

Il devrait peut-être lui raconter ce qui s'était passé plus en détails, d'ailleurs.

Tout à l'heure. Quand ils ne seraient plus en public.
:copyright: 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Deux bros au Macdo [Italie][08/07/2019] ft.Dave Strider
                    
            
Sauter vers: