Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Nouvelle-Ecosse, Forêt] [04/05/2019] Into the woods
 :: Ailleurs :: Monde
Personnel
Image du profil : [Nouvelle-Ecosse, Forêt] [04/05/2019] Into the woods Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 156
Darren van Mastroëm
Image du profil : [Nouvelle-Ecosse, Forêt] [04/05/2019] Into the woods Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 156
Sujet: [Nouvelle-Ecosse, Forêt] [04/05/2019] Into the woods
Lun 6 Mai - 19:09
                    

Into the woods



Le voyage n'avait pas été une mince affaire pour moi. J'essayais de manœuvrer depuis plus d'une vingtaine de minutes mes genoux de manière à ne pas frapper dans la boite à gant, avec difficulté. Je regrettais sur le coup d'avoir pris la place passagère à l'avant. La place de la mort, comme les gens l'appelaient. La mort de mes jambes, peut-être ? Je ne savais pas si elles allaient tenir le coup. Je n'avais pas réussi à adapter mon siège et sûrement par honte, je n'avais pas osé dire aux autres que j'avais besoin d'aide avec ça car je n'avais aucune force dans les bras. Autant prendre sur moi et me replier sur moi-même le temps du trajet. Je ne savais même pas si les autres l'avaient remarqué. J'espérais que ce n'était pas le cas.

Je pouvais au moins profiter de la vue en attendant d'arriver à destination. Des forêts à perte de vues et presque aucun véhicule sur la route. Ce diaporama me donnait réellement l'envie d'aller me dégourdir un peu et de prendre l'air. Après une semaine de cours, rien ne pouvait me faire plus plaisir qu'une sortie camping avec mes collègues. J'avais, comme entendu, ramener du vieux matériel de camping encore utilisable. Deux tentes pour quatre, du coup. J'avais pris le soin de les mettre correctement dans la soute avant de partir de manière à ne pas avoir de mauvaise surprise en arrivant. Cependant, j'étais toujours un peu anxieux – je me demandais si je n'avais rien oublié, et je n'avais pas envie de gâcher la totalité du week-end simplement à cause d'un égarement de ma part.

Plus je regardais par la fenêtre, mon bras contre la portière, plus je me disais que j'étais plutôt silencieux sur la route. Mais.. ça n'avait pas spécialement l'air de déranger les autres pour le moment. Je me posais pas mal de questions – comme par exemple, quand est-ce qu'on allait se poser ?

Je lançais quelques mots hésitants au professeur de vol, mais je réalisai vite que.. c'est plutôt immature de poser ce genre de question. Je fis donc mine que.. je venais de tousser pour.. ne pas paraître étrange. Je me demandais aussi si Mary appréciait réellement le camping. Elle n'avait pas l'air d'être le genre de mettre ses mains dans la boue et d'allumer des feux. C'était réellement une bonne surprise d'en découvrir plus sur elle ! Il y avait Robert aussi. Il était gentil avec moi. « Trop gentil », comme disait la codirectrice. Je supposai que c'est juste sa manière de se faire des amis et – puis, je n'allais jamais blâmer quelqu'un d'être trop gentil ! Je me demandais ce qu'ils pouvaient être en train de penser.

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur            
Sauter vers: