Derniers sujets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander)
Lupy
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Shikav10
ϟ Œuvre : Naruto - Masashi Kishimoto
ϟ Parchemins : 46
Shikamaru Nara
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Shikav10
ϟ Œuvre : Naruto - Masashi Kishimoto
ϟ Parchemins : 46
Sujet: [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander)
Sam 4 Mai - 16:55
                    
La plage. Vent frais, nuages qui bougent dans le ciel. Température fraîche également, mais en même temps le printemps canadien n’est pas connu pour être spécialement chaud. Même si il est beaucoup plus doux qu’il y a quelques années. Foutus moldus et leur réchauffement climatique. C’est ce à quoi pensait Shikamaru en arrivant tranquillement. Il aimait profondément cet endroit, le sentiment de sérénité et de calme qui s’en dégageait. Les rouleaux qui s’abattaient sur la grève avait toujours eu un profond pouvoir d’apaisement sur lui. En ajoutant ça au ciel pas menaçant, on pouvait aisément comprendre pourquoi il se trouvait ici : envie d’être au calme.

En effet, même s’il s’était attaché au campus et aux gens qui s’y trouvent au point de traîner parfois dans le dôme (il ne le reconnaîtra jamais mais c’est le cas), il ressentait régulièrement le besoin de s’isoler au calme, loin de toute cette folie et de tous ces dramas qui se jouaient au sein de l’école… Juste lui, la mer et le vent. Le son des mouettes… foutues mouettes d’ailleurs... entre elles et les goélands pas moyen d’être tranquille. D’ailleurs les goélands parlons-en. Entre leur œil torve et malfaisant et leur attitude agressive, il ne les aimait pas. Ils n’attendent qu’une seule chose de toute façon : pouvoir lui piquer son sandwich ou tout ce qui peut lui passer sous la main. Et manque de chance, Shika a une gaufre sur lui, qu’il ne peut donc pas commencer.

Il continue donc à marcher sur la plage, à la recherche d’un coin plus tranquille. Ses pensées commencent vraiment à partir vers une nouvelle stratégie sur Pokemon Showdown. Un gros problème d’équipe ne passant pas un pokemon vachement fort (Heatran pour être exact). Il continue à réfléchir sur ces problèmes si futiles, mais pourtant si important pour lui, sentant toutes ses autres pensées et râleries partir. C’est l’effet de la nature, du calme qu’elle lui procurait, depuis tout petit. En effet, déjà quand sa mère le grondait parce qu’il n’avait encore une fois pas fait ce qu’elle lui avait demandé c’était là qu’il allait se réfugier. Puis en grandissant ce fut le toit d’un bâtiment du haut duquel il pouvait observer les nuages.

Justement les nuages c’était ce qui l’intéressait aujourd’hui. Et c’était en y pensant et en les regardant qu’il déambulait sans but , shootant dans le sable en même temps qu’il avançait, dans ses pensées… jusqu’au moment ou son pied rencontra ce qui semblait être un truc dur. Il baissa  les yeux pour découvrir un dos…. Et merde quelle galère…. Il lâcha donc de manière très peu convaincue :

Désolé, pas vu où j’allais.

En vérité il était surtout déçu qu’il y ait quelqu’un d’autre. Une détente en solitaire qui s'envolait. Son regard déjà peu avenant en temps normal avait donc empiré, et pris une coloration franchement inamicale. Coloration qui s'adoucit un peu en reconnaissant le râleur rencontré dans le hall. Celui-ci était plutôt discret et tranquille, sauf quand on le contrariait.... et il devait l'avoir contrarié là... Peut être pas une si bonne nouvelle que ce soit lui au final.
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 96
Alexander Stevenson
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Unknown
ϟ Œuvre : Original Character
ϟ Parchemins : 96
Sujet: Re: [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander)
Lun 6 Mai - 18:34
                    

[04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Harry.Potter.600.2450974

Histoire et histoire

Le vent était encore frais et il y avait un peu de sable qui volait autour de toi à chacun de tes pas. Nul sortilège malin, simplement la nature qui avait décidé d’être peu conciliante avec ta vue déjà mauvaise. Pour éviter les désagréments habituels lorsque le vent soufflait, tu avais chaussé tes montures aux verres épais. Les lentilles suffisaient la journée mais elles avaient la fâcheuse manie de fragiliser tes yeux.

La plage avait quelque chose d’apaisant, tout le monde était d’accord pour le dire et malgré ton esprit de contradiction, tu ne pouvais qu’être d’accord avec eux. Le soleil permettait de réchauffer un peu ton corps et les nuages apportaient suffisamment d’ombre pour que le reflet azuré ne soit pas pénible à côtoyer. Ce n’était pas un temps parfait car tu trouverais toujours en cherchant un peu de quoi te plaindre, question d’habitude.

Et cette chose était toute trouvée : les goélands, mouettes et autres animaux du même acabit. Leurs croassements étaient insupportables. Venant d’un élève qui n’aimait pas le bruit, ça n’avait rien d’étonnant. Et puis, il fallait surtout que tu trouves une raison râler ou d’être de mauvaise. D’autant plus que tu avais moult solutions à ta disposition pour être tranquille : celles moldues, avec les bouchons d’oreilles et autres casques anti-bruit ou bien celle magiques avec divers sortilèges tels que silencio –-pour peu que ça marche aussi sur les animaux – ou sourdinam pour ne citer qu’eux.

Mais d’un autre côté, c’était toujours plus silencieux que le dôme avec la télévision à plein volume ou bien les bavardages incessants de ses demoiselles ou bien ta salle commune. L’ambiance y était souvent électrique et le brouhaha constant. À croire que les gens ne savaient pas parler sans hurler. Comment ça, tu étais un rabat-joie ? Tu assumais parfaitement ce rôle sans t’en cacher. Mais promis, tu ne mordais pas. Du moins pas encore, jusqu’à preuve du contraire.

Il y avait bien des gens ici et là à ton grand regret mais tu ne pouvais pas non plus vivre en ermite sans personne autour de toi. Tant qu’ils restaient loin de toi, c’était parfait. Mais manque de chance, ce n’était pas le cas puisque quelqu’un, dans l’immensité de cette plage, sans exagération aucune, avait réussi à te bousculer.

« Désolé, pas vu où j’allais.
- Visiblement, vu que ce n’est pas l’espace qui manque ici !
»

Bon, tu n’étais pas non plus très ami avec mes contacts physiques. Les câlins, tout ça, très peu pour toi. Et que l’on te rentre dedans, ce n’était pas ta passion non plus. Tu t’écartes néanmoins pour mettre un visage sur cette voix connue. Tu n’as aucun mal à le reconnaître bien que son prénom se soit perdu dans tes souvenirs. Enfin, du côté de ceux que tu oubliais à la vitesse de la lumière. Ce n’était pas un manque de respect non. Juste une mémoire assez sélective et tu n’étais pas assez proche de l’élève de septième année pour faire l’effort de t’en souvenir.

« J’pense pouvoir dire sans hésiter que l’on est venu chercher la paix et la tranquillité. »

En fait Alexander, tu étais un peu un sale con quand même par moment.
[/color]
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Shikav10
ϟ Œuvre : Naruto - Masashi Kishimoto
ϟ Parchemins : 46
Shikamaru Nara
Image du profil : [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander) Shikav10
ϟ Œuvre : Naruto - Masashi Kishimoto
ϟ Parchemins : 46
Sujet: Re: [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander)
Jeu 23 Mai - 15:51
                    
Shika était un peu confus. Le fait est qu’il n’était pas assez borné pour se rendre compte que c’était lui qui avait fait une connerie, et l’autre qui avait le droit de l’engueuler. Mais en même temps… le simple fait (pourtant parfaitement logique, il le reconnaissait) que quelqu’un d’autre ait eu la même idée que lui et vienne sur cette même plage à la même heure lui était assez insupportable. Même si il n’était pas tombé sur le plus bavard, Shika savait très bien que le lecteur pouvait se révéler très expansif lorsqu’il s’agissait de s’énerver sur quelqu’un ou quelque chose… et malheureusement ce quelque chose c’était lui. Et en plus le ton agressif de ce dernier ne lui donnait pas spécialement envie d’être sympathique, même si le canadien savait très bien qu’il était en tort. Il rétorqua donc simplement :

Tu marques un point effectivement. Même si je m’excuse de t’avoir bousculé, je pense que m’engueuler sans but précis n’est pas la meilleure chose à faire pour garder ce silence agréable à nos oreilles.

Réponse de sale gosse qui ne veut pas prendre toute la faute sur lui.  D’habitude il ne se permettait jamais ça, bien trop conscient de la place qu’il devait ou non occuper. Mais là c’était vraiment sorti tout seul. Et ça l’avait soulagé d’ailleurs, ou en tout cas suffisamment pour qu’il puisse remplacer son air bougon par un sourire mi-désolé mi-ironique. Peut être pas la meilleure idée pour apaiser un conflit mais déjà mieux que de tirer la gueule. Il en profita pour jeter un coup d’œil au livre, par curiosité. En effet, il ne connaissait pas grand-chose de son interlocuteur, et rien que savoir l’un de ses centres d’intérêt pouvait se révéler utile… utile pourquoi aucune idée mais utile.

Puis une simple question lui vint à l’esprit, qu’il ne put contrôler très longtemps. C'était le problème avec ses fulgurances qui lui venaient parfois, elles étaient des instincts durs à contrôler. Souvent pour le mieux (et surtout pour ses notes) mais parfois beaucoup plus désagréables pour ses interlocuteurs comme là. L'idée sortit donc sous la forme d’une simple phrase, semblant totalement venir de nulle part pou combler les secondes de blanc :

A ton avis, elle fait combien de surface la plage. A peu près hein 

En vérité celle ci venait d’une réflexion qui était née très rapidement : quelle était la probabilité que sur une plage aussi vaste une personne inattentive puisse en heurter une autre… Et autant au vu de la trajectoire erratique qu’il avait adopté il pensait pouvoir s’en tirer pour les probabilités que celle-ci croise son interlocuteur, autant il se connaissait suffisamment bien pour affirmer qu’il n’avait ni compas ni règle dans son œil. Heureusement vu que ça pouvait faire mal, mais malheureusement pour sa théorie. Et malheureusement pour le silence de son interlocuteur aussi, qu’il allait au moins troubler quelques secondes de plus... Il en profita pour se demander si il ne faudrait pas prendre d'autres variables en compte, notamment le fait qu'Alexander aurait pu l'apercevoir, ainsi que sa non-envie de s'approcher de l'eau au vu de la température en fin de saison... sans compter le vent qui devait forcément avoir une influence non? Il attendit donc la réponse en se perdant dans ses calculs de probabilités et d'influences, les yeux dans le vague, contemplant le roulis.
Voir le profil de l'utilisateur            
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [04/05/2019] 1 plage, 2 râleurs, 3 millions de raisons de se plaindre (PV Alexander)
                    
            
Sauter vers: