Derniers sujets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019]
Cervirald
Image du profil : Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Unknown
Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Tumblr_static_tumblr_static_ayqz8443kaw4g4ccgg0ggkc8w_640
ϟ Œuvre : My Hero Academia
ϟ Parchemins : 45
Katsuki Bakugou
Image du profil : Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Unknown
Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Tumblr_static_tumblr_static_ayqz8443kaw4g4ccgg0ggkc8w_640
ϟ Œuvre : My Hero Academia
ϟ Parchemins : 45
Sujet: Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019]
Jeu 21 Mar - 2:48
                    
BAKUGOU Katsuki & STRIDER Dave
Les critiques cinéma et leur grande gueule
Le Dôme devait être un des pires endroits de cette putain d'école de merde. Katsuki en était absolument certain, à ce point. En même pas un mois, il avait engueulé une roche, s'était battu avec un mec jusqu'à temps qu'ils pissent le sang (il devait sûrement encore avoir quelques bleus, d'ailleurs), avait trouvé son chat chéri et adoré, Lord Explosion Murder, en plein otage à deux reprises et avait essayé de faire un croche-pied au Lupy qui l'avait regardé un peu trop intensément pendant le cours de soins aux créatures magiques. Plusieurs de ces incidents lui causèrent des problèmes, oui. Notamment celui de son combat contre Aaron, à cause duquel il avait été châtié à effectuer une liste de tâches, qui s'avéraient atrocement longues et ennuyantes. Il avait commencé à les faire il y a trois jours, après son jogging quotidien de 16h30, et c'était toujours un travail en cours.

Ce qui mène justement à la cause actuelle de la colère du Cervirald. En fait, il venait de réaliser que, avec les standards des surveillants, ça lui prendrait un temps fou de finir sa punition. Petit problème, IL DÉTESTAIT FAIRE L'ESCLAVE. Des heures de colle, limite, il s'en foutait à ce stade. Il les accumulait presque comme des enfants qui collectionnent des billes. Non, ce qui le dérangeait, c'était le fait qu'il s'exténuait à faire un travail inutile alors qu'il devrait s'entraîner pour le Quidditch, étudier ou s'occuper de son chat pour éviter qu'il se fasse à nouveau kidnapper par Deku, son cher colocataire détesté, ou par un autre salop qui l'aurait trouvé dans les corridors et aurait essayé de l'emmener en promenade.

Ok, fuck it, la semaine prochaine, il allait mettre une médaille à Lord Explosion Murder. « Ne touche pas à mon chat ou crève dans d'atroces souffrances », ça serait bien comme petit message dissuasif, non ?

Voilà. Même ça, ça ne l'empêchait pas d'arrêter de penser au sujet principal. BORDEL DE MERDE IL ÉTAIT ENCORE EN PUNITION. Et perdre son temps ça le faisait vraiment chier. En fait, ce dôme de merde le faisait chier rien qu'à exister. Toutes les pires enflures se rassemblaient ici à chaque jour pour jouer à vérité ou conséquence comme des collégiennes en chaleur.

Assit sur un divan, devant la télévision, Katsuki rageait. Ça ne changeait pas beaucoup de d'habitude, n'est-ce pas ? Enfin, pour une fois, il n'hurlait pas aux démons de brûler ce monde et tous ses habitants sans raison. Il avait retrouvé le CD d'un des films de son enfance dans sa chambre. Il ne savait pas si c'était celui du brocoli ou celui d'un de ses autres colocataires (s'il devait deviner, il dirait que c'était à Deku, vu qu'ils le regardaient souvent ensemble, ce film, quand ils avaient 3 ou 4 ans), mais il le prit sans demander la permission dès qu'il posa ses yeux dessus. Heh. Un mec pourrait faire sans son CD pendant deux heures trente. De toute façon, il savait que personne ne lui ferait de commentaire tant qu'il ne le ramenait pas en 53 morceaux ou s'il ne le frottait pas avec le mauvais côté d'une éponge ; on avait peur du blond.

Petit problème, avec du recul, ce film était vraiment à chier. Qui avait pensé que faire doubler une contrefaçon de Power Rangers par des enfants de 8 ans pourrait donner un bon résultat ? ET QUI DANS L'ÉQUIPE D'ÉCRITURE A APPROUVÉ L'AJOUT D'UN TRIANGLE AMOUREUX ? En plus, les costumes sortaient tout droit d'Halloween Mania, s'il était généreux. S'il devait faire un estimé sur le budget, il dirait peut-être... 25$ et un Kinder Bueno.

Bref, cela va sans dire, voir un film de merde après un après-midi de merde ne fit pas rire le futur Auror (sa carrière était toute tracée, fuck you), comme on pourrait le faire habituellement devant un tel nanar. Il était pas mal certain d'avoir vu une option de Disk Jockey en ouvrant les options avant de commencer le film. Au contraire, il se retenait de casser un truc au plus vite. Le monde était chanceux qu'il n'y avait rien qui avait l'air d'enjaillant à éclater à proximité de lui, sinon ça aurait sûrement déjà ressemblé à un gros paquet de cendres bien fumant. Enfin, oui, il avait son téléphone, mais il ne pouvait pas l'éclater. Le plus qu'il pourrait vraiment faire, sans le casser, c'était sûrement se le mettre dans la bouche.

« MAIS BORDEL DE MERDE, EST-CE QUE CAPTAIN YELLOW VA COMMANDER DU CHIEN ?? ÇA SERAIT MÊME PAS SURPRENANT AVEC CE PUTAIN D'ACCENT ET CES VIEUX PROVERBES CHINOIS SORTIS DU CUL DE MAÎTRE CHANG ! »

Et, bien sûr, le commentary passionnant de Bakugou ne pouvait pas rester dans sa tête.
Voir le profil de l'utilisateur            
Lupy
Image du profil : Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Unknown
STAIRS
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 267
Dave Strider
Image du profil : Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Unknown
STAIRS
ϟ Œuvre : Homestuck
ϟ Parchemins : 267
Sujet: Re: Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019]
Ven 31 Mai - 19:14
                    


OhWoah... —ft— nutty

T'avais rien à foutre aujourd'hui – non, les devoirs  n'étaient pas une option – donc tu t'ennuyais. La flemme de dessiner. La flemme de faire de la musique. La flemme de tout... Sauf emmerder ton petit ami, ce qui te paraissait une bonne idée... Seulement voilà : t'avais aucune idée d'où il pouvait être (tu pouvais utiliser ton portable, mais c'était pas marrant). Pourtant, Karkat n'était pas une personne difficile à perdre ; il parlait fort même en chuchotant, parfois t'entendais sa voix résonner dans les couloirs avec l'impression qu'il était à côté de toi.
 Après réflexion, tu te dis qu'il serait judicieux de checker le dôme, là où tous les élèves se réunissaient pour... Faire des trucs sociales (weirdos).

Tu y entras donc les mains dans les poches, regardant les différents élèves pour possiblement voir une tête brune à l'air énervée ; finalement, tu te dis qu'il regardait sûrement une de ses séries (ou films) à la con hyper cliché et beaucoup trop romantique à ton goût. S'il n'y avait pas d'explosion ou d'absurde, ça n'avait pas d'intérêt – quoique tu donnerais bien une chance au film qui parlait de politique, ça avait l'air cool.

En te dirigeant vers les canapés, situés devant la télé, tu entendis quelqu'un commenter tout ce qu'il s'y passait. C'était... Ouais, ça devait être Karkat, obligé. Tu connaissais personne qui gueulait comme ça – si ? -  même si la voix te semblait... Différente ? Cela aurait dû te mettre la puce à l'oreille, et pourtant tu te laissas tomber sur le canapé comme un phoque échoué sur la banquise.

- Qu'est-ce que t'as à gueuler ? Jack a toujours pas réalisé qu'il y avait de la place à côté de Rose ?

Tu tournas la tête vers... Wait a second- C'était pas ton petit ami. Mais la ressemblance était presque frappante. Ils avaient le même air qui disait "dégage tu me fais chier".

- What the fuck-

T'étais aussi choqué que si on t'avait annoncé que l'école était en fait un monde imaginaire et que vous étiez tous des sujets d'expériences, avec à la tête un chat anthropomorphe, très grand scientifique qui essayait juste de trouver comment mieux dominer le monde en observant comment les humains se comportaient avec des pouvoirs de sorciers...  
Ouais, t'abusais beaucoup.


code by nutty   381 mots—  color #FF0000


Les critiques cinéma et leur grande gueule [FT. Dave Strider][20/03/2019] Dave10

Cool Kid:
 
Voir le profil de l'utilisateur            
Sauter vers: